France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Médias

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tigibus


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2008
Messages: 67
Localisation: Paderborn-Westfalie

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 10:07 (2008)    Sujet du message: Médias Répondre en citant

Voici pour votre information les dernières nouvelles de l'ambasse d'Allemagne à Paris



"24 avril 2008 - "Un défi inédit", "une montagne de préjugés" à éliminer, un travail "lourd mais unique" : l'amitié franco-allemande vient d'accoucher d'un nouveau symbole fort de réconciliation. Le deuxième tome du manuel d'histoire franco-allemand, qui traite de la période allant du Congrès de Vienne à la fin de la Seconde Guerre mondiale (1815-1945), a été présenté hier après-midi à la Sorbonne par le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, et par le bourgmestre régnant de Berlin, Klaus Wowereit, Plénipotentiaire chargé des relations culturelles franco-allemandes. Une période clé de l'histoire européenne s'enrichit ainsi des regards croisés d'historiens français et allemands.

"C'est l'expression la plus aboutie du regard transnational que nous présentons aux élèves", a souligné M. Darcos. L'ouvrage ne se veut ni une simple compilation des faits, ni l'élaboration d'une nouvelle histoire franco-allemande "officielle". Son originalité réside, au contraire, dans sa plasticité. Il met en avant non pas simplement les faits, mais la variété de leurs interprétations. En permanence, il invite l'élève à croiser les regards français et allemands, au point de faire émerger un début de perspective "européenne" sur les 13 décennies mouvementées qu'il retrace. Le tout sur la base des questionnements et des résultats de la recherche les plus récents.

L'ouvrage n'intéressera donc pas seulement les élèves et les enseignants. Mais ceux-ci remarqueront une autre originalité : le manuel d'histoire franco-allemand croise aussi les méthodes pédagogiques, différentes de part et d'autre du Rhin. Aux dires des artisans du projets et des éditeurs, ce fut même là l'une des principales difficultés de son élaboration. L'Allemagne, avec ses seize Länder, possède seize programmes d'histoire différents. Il a donc d'abord fallu en faire la synthèse, puis ajouter le programme français, avant de pouvoir élaborer le livre. Ce dernier est l'"aboutissement d'un long processus au service d'une ambition collective, servie par un travail d'équipe", a confié Catherine Lucet des Editions Nathan, co-éditeur de l'ouvrage aux côtés de l'allemand Klett Verlag. "Souhaitons qu'il devienne l'une des bases d'une Europe de l'Education et de la Culture".

De ce travail d'Hercule, les élèves seront les premiers à profiter. Les jeunes Français, par exemple, découvriront une page sur la résistance au nazisme en Allemagne, un sujet habituellement peu traité dans les manuels d'histoire français. Leurs camarades allemands, de leur côté, en apprendront davantage sur l'histoire de la colonisation. Les uns et les autres pourront s'initier aux méthodes d'enseignement pratiquées dans l'autre pays : outre les traditionnelles fiches de méthode et les exercices, les élèves Français seront invités à prendre position sur tel ou tel sujet (le Front Populaire, par exemple), ou à travailler sur des textes d'historiens. Le manuel d'histoire franco-allemand est, par ailleurs, le seul manuel d'histoire en France et en Allemagne à proposer une histoire de l'idée européenne au 19ème siècle.

Couronnement d'un long processus de réconciliation entre la France et l'Allemagne, le manuel d'histoire franco-allemand n'est peut-être cependant qu'un début. L'horizon, aujourd'hui, est l'élaboration d'un espace éducatif européen. L'idée de parvenir, un jour, à l'écriture d'un manuel d'histoire européen n'est plus du domaine de l'impossible. On évoque déjà sérieusement l'élaboration d'un manuel d'histoire commun germano-polonais, a rappelé M. Wowereit.

Pour le maire de Berlin, la parution du manuel d'histoire franco-allemand (qui s'achèvera avec la publication d'un troisième tome pour les classes de seconde) n'est pas la fin de l'histoire de la réconciliation franco-allemande, mais sa nécessaire continuation auprès des générations futures. "Il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, l'amitié franco-allemande doit être entretenue", a-t-il souligné. C'est comme un mariage : il faut soigner la relation pour qu'elle reste remplie de vie et de fraîcheur, a-t-il ajouté. Les Français et les Allemands doivent en permanence garder la conscience de l'importance de cette relation historique, notamment dans la perspective de l'unification européenne.

Dans le cadre de la visite à Paris du Plénipotentiaire et à l'occasion de la présentation du deuxième tome du manuel d'histoire franco-allemand, le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a nommé le Premier Conseiller de l’Ambassade d’Allemagne à Paris, Stefan Krawielicki, Chevalier de l’Ordre du Mérite National de la République Française. La cérémonie s'est déroulée dans les Salons de l’Hôtel de Rochechouart, au siège du ministère de l'Education nationale. M. Darcos a loué les mérites de M. Krawielicki à l'égard des relations culturelles et éducatives franco-allemandes, soulignant qu'il était un "père fondateur" du manuel d’histoire franco-allemand. M. Krawielicki a compté parmi les fondateurs du groupe de travail qui a élaboré le manuel. Il en a été le coordinateur du côté allemand entre 2003 et 2005."


Source Ambassade d'Allemagne à Paris.
 

Chaleureusement surtout pour Lebel, Zoulou, Label5, El Conquistador et autres lecteurs attentifs

Chaque génération doit recréer un nouvel équilibre, entre le maintien de la tradition et la rupture avec le passé.
 
Copier/Coller : Tigibus



_________________
"Les Alpinistes ont aussi besoin d'un camp de base"
online: www.bionaz.eu
On Air there: www.radiobio.de


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Juin - 10:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 18:41 (2008)    Sujet du message: Médias Répondre en citant

Je suis désolé mon cher tigibus, mais ces manuels d'histoire trés officielle "qui laissent à l'élève tout le loisir de se faire une opinion"... J'ai bien peur que nous soyions là encore dans "l'historiquement trés correct"... Si en plus ce sont les éditions Nathan qui sont en charge de cette production et connaissant les livres d'histoire contemporaine qui sévissent dans nos lycées (éditions... Nathan, également)... alors "le maintien de la tradition et la rupture avec le passé" ne peut signifier que:

- Le maintien de la tradition des dogmes libérationnistes et la rupture avec le passé d'avant 45...

Fumisterie ! Une de plus !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Tigibus


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2008
Messages: 67
Localisation: Paderborn-Westfalie

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 18:50 (2008)    Sujet du message: Médias Répondre en citant

Citation:
Fumisterie ! Une de plus !


Je ne vais pas commencer à retraduire mes propos avec l'accent d'Avignon ! Et éclairer moi un peu plus positivement si chacuns reste sur ses préjugés ! et endoctrinations nous ne perséverons jamais.

Tschüss

JpB
_________________
"Les Alpinistes ont aussi besoin d'un camp de base"
online: www.bionaz.eu
On Air there: www.radiobio.de


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 08:20 (2008)    Sujet du message: Médias Répondre en citant

Comme tu ne peux l'ignorer mon cher Français exilé, avec ou sans l'accent d'Avignon, cette Europe fabriquée par des fonctionnaires et des politiciens verreux sans l'assentiment des Peuples européens, est bien obligée de nous fabriquer une "Histoire" édulcorée, bien dans le sens du "politiquement correct". Le malheur, c'est que cette histoire là, tient plus de la légende que de la réalité. C'est celle qui est enseignée dans nos écoles, nos collèges et nos lycées depuis 1945... D'où mon profond scepticisme...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:52 (2016)    Sujet du message: Médias

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com