France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 08:57 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Est-ce que vous vous rendez compte de ce qu'auraient pu vivre ces centaines de milliers de personnes sur le territoire métropolitain qu'elles ne connaissaient pas, dont elles ne maîtrisaient pas la langue pour la plupart, et dans lequel elles se seraient senties complètement "étr'angères" ?
C'est bien pour ces raisons que nous les avions accueillis dans des camps de transit dont le but était de les acclimater.
Un nombre trop important aurait engendré de la délinquence indubitablement et à conotation raciste.
Et Pierre Messmer avait donc raison en limitant leur arrivée en France. D'ailleurs ce fut un grand soldat, Compagnon de la Libération, Héros de Birhakeine.
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 08:57 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 10:05 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Mais mon cher Compagnon , il s'agissait de soldats qui s'etaient battu pour la France et qui avait confiance en sa parole .on les a abandonnés à leurs egorgeurs !
Ils aimaient la France ,eux au moins , contrairement aux flots qui nous submergent aujourd'hui et qui ne sont chez nous que pour les avantages que notre pays leur octroie .

.


J'en viens à penser que l'Allemagne nazie , malgré tout le dégout et la haine qu'elle m'inspire ,  avait été plus généreuse en septembre 44 , pour ses collabos !


Non, le lache abandon des Harkis en 62 n'est pas à la gloire de De Gaulle ni de ses godillots .
Note que de trés nombreux fidèles de De Gaulle , parmi les plus courageux , ont compté parmi les defenseurs de l' Algérie Française .


Ah , j'entends deja : " De Gaulle , toujours le même , on vous l'avait bien dit "


On a pu être Gaulliste jusqu'en 60 et s'en separer aprés . Aprés tout , l'Algerie n'aura été qu'un épisode malheureux dans notre histoire et n'aura pas trop marqué les Français , en general 
 Regarde Pétain , le héros de Verdun , révéré pendant des années , et qui sombrera dans l'ignominie de la compromission avec l'ennemi , beaucoup de ses partisans le jugeront severement  , le condamneront et l'abandonneront 


Ceci dit , le parallèle s'arrete la et pour l'Histoire et les générations futures 
De Gaulle restera l'homme du 18 juin  , de la Résistance  et de la revanche ,
 Pétain  c'est Montoire , le renoncement et l'infamie de la Haute Trahison


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 11:07 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Je ne comprends vraiment pas comment tu peux dissocier le De Gaulle de 1960 (et même de 1958) avec le De Gaulle de Londres, ou d'avant ! Il s'agit du même et unique personnage, dissimulateur, menteur lorsqu'il le fallait (il s'en justifie lui-même !), mégalomane, vendu à Staline et à l'URSS !
Pétain, c'est Montoire, bien évidemment (mais Munich n'a-t-il pas été plus lourd de conséquences...) mais ce ne fut jamais le "renoncement" (à quoi, il est resté jusqu'au bout EN FRANCE !) et la Haute Trahison (qui a-t-il "trahi" ? Les cloportes de la III° République ? Peut-être, oui).


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 14:13 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

        Mais cet amalgame specieux , c'est toi et tes frêres de pensée qui la font ! 
              L'Histoire , aprés 60 ans a deja jugé , comme elle a jugé Petain !
                 C'est clair , et vos jeremiades ne changeront rien 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 16:28 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Cet "amalgame spécieux" ? Non mon vieux Lebel, c'est l'histoire, tout simplement. Et pourquoi resterions nous figés sur ce qui se disait en 1945 ? Et sur ces procés politiques baclés de la fin des années 40 ?
Des gens comme Henri-Christain Giraud devraient-ils se taire ?
Tu as décidément une conception curieuse de la Liberté de Pensée...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 17:46 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Citation:
lebel =  Mais mon cher Compagnon , il s'agissait de soldats qui s'etaient battu pour la France et qui avait confiance en sa parole .on les a abandonnés à leurs egorgeurs !
Ils aimaient la France ,eux au moins , contrairement aux flots qui nous submergent aujourd'hui et qui ne sont chez nous que pour les avantages que notre pays leur octroie .

Si il n'y a dans cette phrase aucune connotation raciste et incitation à la haine et à la discrimination, moi je me fais moine.


J'en viens à penser que l'Allemagne nazie , malgré tout le dégout et la haine qu'elle m'inspire ,  avait été plus généreuse en septembre 44 , pour ses collabos !


Non, le lache abandon des Harkis en 62 n'est pas à la gloire de De Gaulle ni de ses godillots .
Note que de trés nombreux fidèles de De Gaulle , parmi les plus courageux , ont compté parmi les defenseurs de l' Algérie Française .


Ah , j'entends deja : " De Gaulle , toujours le même , on vous l'avait bien dit "


On a pu être Gaulliste jusqu'en 60 et s'en separer aprés . Aprés tout , l'Algerie n'aura été qu'un épisode malheureux dans notre histoire et n'aura pas trop marqué les Français , en general 
 Regarde Pétain , le héros de Verdun , révéré pendant des années , et qui sombrera dans l'ignominie de la compromission avec l'ennemi , beaucoup de ses partisans le jugeront severement  , le condamneront et l'abandonneront 


Ceci dit , le parallèle s'arrete la et pour l'Histoire et les générations futures 
De Gaulle restera l'homme du 18 juin  , de la Résistance  et de la revanche ,
 Pétain  c'est Montoire , le renoncement et l'infamie de la Haute Trahison

Bien sur pour l'un c'est la gloire = appel du 18 juin
Pour l'autre le déshonneur = poignée de main de Montoire.

Alors remettons les pendules à l'heure :

  De Gaulle c'est la trahison vis à vis de l'armée et de ses officiers, l'abandon de l'Algérie , la complicité du massacre de 150 000 Harkis et de leur famille et parfois même de leur douars.

 Pétain c'est le héros de Verdun.
Montoire, ni plus ni moins qu'un passage obligé de l'armistice signé entre la France et l'Allemagne.

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 137
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 12:53 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Je sais pas si je l'ai déjà dit, mais je considère la poignée de mains de Munich comme beaucoup plus importante que celle de Montoire. Dans le fond à Montoire, rien ne fut décidé. Et au contraire, c'est Hitler qui s'est fait avoir !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 16:04 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

  La seule difference , c'est qu'a Munich , on discutait d'egal à égal , entre chefs d'etat , alors qu'a Montoire c'etait le vaincu qui venait faire allegeance au vainqueur , pour marchander sa bienveillance ...............nuance !

Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 683
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 16:56 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Trés justement, Lebel, trés justement ! Et comme vous le dites si bien toute la différence est là. A Munich, on discutait d'égal à égal, entre chefs d'état, et il nous était possible alors de dire à "Monsieur" Hitler: "Stop ! Maintenant celà suffit !"
A Montoire, le maréchal Pétain était venu en tant que chef d'un état vaincu, discuter avec son vainqueur ! Que pouvait-il lui demander sinon des conditions de paix qui puissent être les moins dures possibles pour les Français dont il avait la charge ?

Mais nous avons largement débordé du débat de ce topic, et vous en êtes en partie responsable.
Pour ma part, je dirai que le De Gaulle de mai 68, n'avait pas changé d'un iota du De Gaulle de 1940. Un De Gaulle qui se satisfaisait de l'intervention de la flotte britannique contre Mers-El-Kébir (1.300 marins français tués), qui donnait l'ordre d'en finir à n'importe quel prix avec les sursauts d'agonie de l'Algérie française (fusillade de la rue d'Isly, entre autres) et qui s'en allait en mai 68, à Baden-Baden négocier avec les soviétiques la neutralité du parti communiste français, tout en étant prêt à noyer dans un bain de sang la révolte des étudiants...

Excusez moi du peu, mais si vous trouvez, vous, un changement d'attitude là-dedans, moi je me fais moine !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 18:06 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Prépare la bure, il est tellement hémiplégique !! 8)

On va devoir t'appeller "Frére Résistant" à présent Laughing
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 20:07 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Quoiqu'ai fait le Général, on ne peut rien lui reprocher. Il l'a toujours fait pour le bien de la France. Il est nécessaire parfois d'avoir recours à la chirurgie pour guérir d'une grave maladie. Et c'est ce qu'il a fait, chaque fois qu'il a ete rappelé au service !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 16 Aoû - 11:18 (2008)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient Répondre en citant

Briard, j'ai été obligé de supprimer tes deux messages concernant Compagnon et Lebel qui manquent d'une part de la plus élémentaire des corrections et d'autre part qui sont des attaques "ad nominem."
Désolé, mais nous devons nous conformer aux règles que nous édictons, même si nos adversaires nous les brisent menu...
Restons courtois !
Merci !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:13 (2016)    Sujet du message: Quand MESSMER condamnait les Harkis et les officiers qui les aidaient

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com