France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Appel du 18 juin
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Boum


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2008
Messages: 6
Localisation: Les marais de Carentan

MessagePosté le: Dim 22 Juin - 12:43 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

J'ai lu bon nombre de ses ouvrages,MAIS quand ce Mr,se pose des questions sur nos élites...
je suis assez inquiet de la véracité de certaines "vérités"!



François Delpla Sujet du message: Libérez le 18 juin !Posté: 15 Juin 2008, 18:44


Caporal


Inscription: 07 Fév 2007, 14:13
Messages: 26 En 1990, un dossier irréfutable a été monté par des érudits du Maine au sujet de l'Appel. De grosses inexactitudes ont été relevées dans le récit consacré, et le texte même a fait des petits : plusieurs versions ont été mises au jour, dont celle lue au micro était assez indulgente pour Pétain.

J'ai découvert ce dossier en 1993 et en ai donné dans un livre une explication historique, ce que les érudits n'avaient pas fait. L'explication réside de toute évidence -même si tout est loin d'être clair- dans la division du cabinet britannique au sujet de la continuation de la guerre, Halifax et Churchill s'étant sévèrement combattus à ce sujet -avant de laisser tomber sur l'affaire, d'un commun accord, un pieux oubli.

En 2000 j'ai repris toute la question dans un livre uniquement consacré à l'appel (le seul à ce jour).

Or je viens d'apprendre que la France et l'Angleterre avaient en 2005 fait classer le discours au patrimoine mondial de l'UNESCO, sur la foi d'un dossier déposé en 2004 et ne se réclamant que de trois livres, dont le mien. Un dossier aussi épais que traditionnel et, pour tout dire, bidonné !

J'en reste tout chose :

Pour l'Angleterre, si on rapproche cela du cas Himmler, cela fait deux comportements anti-historiques en moins d'un an.

Mais en quel siècle croient vivre ces gens ?







Source:Site:Histoquiz


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Juin - 12:43 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 22 Juin - 16:31 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

 Le véritable texte prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940, et qui a été remanié pour être placardé ensuite sur les murs de Londres est le suivant:

(Je le cite intégralement)

" Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises ont formé un gouvernement.
" Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.
" Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l'ennemi.
" Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaitre ? La défaite est-elle définitive ? Non.
" Car la France n'est pas seule. Elle n'est pas seule... Elle n'est pas seule...
" Elle a un vaste empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser l'immense industrie des Etats-Unis.
" Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y ait dans l'univers tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique, ou qui viendraient à s'y trouver, avec ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
" Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance en doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
" Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres."

Fin de citation.
Source: Jacques Soustelle "De Londres à Alger" Tome 1, page 28


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 23 Juin - 18:49 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Résistant a écrit:
 Le véritable texte prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940, et qui a été remanié pour être placardé ensuite sur les murs de Londres est le suivant:
(Je le cite intégralement)

" Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises ont formé un gouvernement.

Faux ! Ni Pétain, Ambassadeur à Madrid, ni Weygand en poste en Syrie, n'avaient de responsabilité quelconque à "la tête des armées françaises". Et depuis belle lurette. Gamelin n'avait d'ailleurs plus aucune responsabilité depuis son éviction par... Paul Reynaud. De Gaulle commence donc par un mensonge !

" Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Ce n'était pas un prétexte avancé pour se couvrir ! Et De Gaulle, Secrétaire d'Etat à la Guerre connaissait bien la situation des armées françaises (et de la France) au 18 juin 1940. Deuxième mensonge !

" Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l'ennemi.

Et il le reconnait !


" Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaitre ? La défaite est-elle définitive ? Non.

Bien sur, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Mais n'était-ce pas mieux d'arrêter les combats avant que l'ennemi n'ait envahi la totalité du territoire ? Justement, pour garder cet espoir !

" Car la France n'est pas seule. Elle n'est pas seule... Elle n'est pas seule...

 Faux ! A ce moment là elle était bien seule! Les Britanniques s'étaient carrapatés sans honneur, et les Américains remettaient aux calendes grecques leur intervention... Quand à Staline, il était copain comme cochon avec  Hitler !

" Elle a un vaste empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser l'immense industrie des Etats-Unis.

Encore fallait-il le garder cet Empire ! Et c'est l'armistice qui allait le conserver. Pas les grands discours de De Gaulle !

" Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y ait dans l'univers tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Ben voyons ! On pouvait aussi compter sur les "petits hommes verts" venus d'autres planètes... mais je dérive là, on ne parlait pas encore de soucoupes volantes... Est-ce qu'on se rend compte de la gratuité de telles affirmations ?

Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique, ou qui viendraient à s'y trouver, avec ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

C'est un appel à la désertion. Alors que les armées françaises ou ce qu'il en reste, se battent encore ! Pour quelqu'un qui condamnera comme il allait le faire quelques années plus tard, les officiers qui voulaient conserver l'Algérie...

" Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance en doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
" Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres."

Il aurait encore pu ajouter: "... Et je mentirai encore !"

Fin de citation.
Source: Jacques Soustelle "De Londres à Alger" Tome 1, page 28


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
El Conquistador


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 119
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Lun 23 Juin - 19:37 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Franchement Admin si De Gaulle n'aurait pas existé contre qui en auriez-vous ?? Même si je m'aperçois que De Gaulle n'a pas fait que de bon choix comme les guerres qui suivèrent la... Mais franchement ! Le général leclerc n'a t-il jamais fait d'erreurs ?
_________________
La vie est éphèmere, la mort éternelle.

Gide Abdré : "Je puis douter de la réalité de tout, mais pas de la réalité de mon doute"

Proudon Joseph : "L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination".


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 23 Juin - 23:10 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Si De Gaulle n'avait pas existé, je serais peut-être encore à Alger ou à Oran... Si ma tante en avait deux, comme a dit quelqu'un ici, elle serait mon oncle... Si Staline n'avait pas existé, si Hitler n'avait pas existé... Si... Si.... Si... !!!!
Nous sommes là pour parler "histoire" conquistador, donc des faits, et rien que des faits et de leurs conséquences, et comme vous le savez, les faits sont têtus !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mar 24 Juin - 10:26 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Conquistador, nous en avons aprés la thèse de la "Légende" gaulliste qui nous trompe depuis 1945 ! Et donc, inévitablement il serait difficile de ne pas s'en prendre à son principal auteur: le général De Gaulle !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 08:43 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Les observations, que j'ai faites sur ce fameux "appel", ne sont pas l'oeuvre d'un anti-gaulliste "borné et haineux", mais elles partent de la simple connaissance de la situation militaire à un moment donné.
le 18 juin, où en sommes nous ?
Nos troupes sont débordées sur tous les fronts malgré quelques points de résistance héroïque de quelques unités, qui le font sans plan d'ordre général concerté. Les Allemands foncent à toute vitesse, ils sont sur la Loire, elles arrivent à Brest, à Morlaix et à Lorient... Des Groupes d'Armées, ou ce qu'il en reste, sont encerclés, débordés. Et la seule vérité de cette allocution, je l'ai également soulignée: Nous sommes submergés par la vague des panzerdivisionen.
Donc, stratégiquement, on ne peut plus rien "organiser"... Bien sur, plus question de "réduit breton" cette proposition ridicule de De Gaulle et de Reynaud, et encore moins le regroupement et l'embarquement pour l'AFN d'une armée de 600.000 hommes !
Et contrairement à ce que dit De Gaulle, nous sommes à ce moment là , SEULS à nous battre contre l'Allemagne ! Les Anglais nous ont lâchés, les Américains refusent de s'engager, et les soviétiques aux ordres de Staline sont alliés à Hitler aprés le dépeçage commun de la Pologne...

Dans ces conditions que peuvent faire des responsables politiques censés dont le premier devoir est de protéger la France et les Français. En faisant quoi ?
En "capitulant", c'est à dire en laissant à l'ennemi les "clefs" du pays et le loisir de l'occuper tout entier, de s'emparer de sa flotte intacte et sinon de s'emparer de son empire, d'occuper au minimum tous ses ports du bassin méditerranéen ?
Ou en essayant par un armistice de le stopper sur la limite de son avancée, un armistice qui n'est qu'une suspension d'armes, comme nous l'avons dit ici à plusieurs reprises, et un armistice qui est "négocié", donc qui nous permet de conserver certaines prérogatives ?

C'est cette option que choisissent Pétain et son gouvernement, SUR PLACE, pas à la Radio de Londres ! Et là, il est certain que la grande majorité des Français approuve la décision !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 11:11 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Il n'en demeure pas moins que le mois de novembre 1942 fut une véritable honte pour la France !
Conséquence directe du lamentable armistice franco-germano-italien du 25 juin 1940, Vichy s'était refusé à toute initiative de réorganisation militaire qui aurait pu compromettre sa politique servile de collaboration avec Hitler.
Du 8 au 11 novembre 1942, quand les Anglo-Américains débarquerent au Maroc et en Algérie, Vichy ordanna de s'y opposer par les armes. Le 10 novembre, on admit même, sans aucune réaction, le principe de l'incasion de la "zone libre" par l'armée allemande.
Et, le 27 novembre 1942, les armées de terre et de l'air de "l'état français" du maréchal Pétain capitulèrent sans réaction devant le coup de force de la Wehrmacht allemande !
Toutes les unités furent dissoutes; les armements et matériels, canons, avions, véhicules, casernes, dépôts, furent livrés intacts à l'ennemi. le même jour la flotte de Haute Mer se saborda sans combat et sans risques à Toulon. Ainsi la France avait perdu tous moyens d'tre reconnuê comme une grande puissance !
Voilà la vérité messieurs les amis des boches !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
El Conquistador


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 119
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 12:22 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

ho, mais nous sommes et avons été une grande puissance ! Il ne faut pas ce l'imiter à la 2nd G-M, je vous rapelle que sous l'ère Napoléonienne, nous avions la plus grande armée d'Europe !! La suite des événements ne fut que contradictoire. Et deuxièmement est-ce nous les vrais responsables des Guerres Mondiales ??

P-S: Les USA vainqueur ? Ils nous ont libérés avec les Anglais,... Mais les américains sont rentré en retard pendant ces guerres mondiales, se qui leur permetait de mieux se préparer, les ennemis étaient affaiblies,... Les vrais vainqueurs sont ceux qui ont luttés du début à la fin ! C'est comme une course, la voiture qui rentre au milieu de la course sera moins abimé que celle qui a commencé...
_________________
La vie est éphèmere, la mort éternelle.

Gide Abdré : "Je puis douter de la réalité de tout, mais pas de la réalité de mon doute"

Proudon Joseph : "L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination".


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 15:09 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Ou comme au foutebolle ! Je joueur qui rentre sur le terrain à 2 minutes de la fin du temps réglementaire, forcément il est moins fatigué que ceux qui viennent de galoper comme des lièvres pendant 88 minutes...
L'armée française en 39 n'avait rien à voir avec celle de Napo, ni avec celle de 14/18, coco ! Faut pas comparer comme ça !


Revenir en haut
Zoulou


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 105
Localisation: Narbonne

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 09:09 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

El Conquistador a écrit:
ho, mais nous sommes et avons été une grande puissance ! Il ne faut pas ce l'imiter à la 2nd G-M, je vous rapelle que sous l'ère Napoléonienne, nous avions la plus grande armée d'Europe !! La suite des événements ne fut que contradictoire. Et deuxièmement est-ce nous les vrais responsables des Guerres Mondiales ??
P-S: Les USA vainqueur ? Ils nous ont libérés avec les Anglais,... Mais les américains sont rentré en retard pendant ces guerres mondiales, se qui leur permetait de mieux se préparer, les ennemis étaient affaiblies,... Les vrais vainqueurs sont ceux qui ont luttés du début à la fin ! C'est comme une course, la voiture qui rentre au milieu de la course sera moins abimé que celle qui a commencé...




Ca dépend ! Si le conducteur de la deuxième voiture est bourré au shit, ça se pourrait qu'il rentre pas du tout ! Mr. Green
_________________
"La mort, frappant aveuglément à droite et à gauche, fraie un chemin à la vie, au regard lucide"


Revenir en haut
El Conquistador


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 119
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 11:23 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Monsieur Zoulou vous avez fait l'école du rire à Vannes ?
_________________
La vie est éphèmere, la mort éternelle.

Gide Abdré : "Je puis douter de la réalité de tout, mais pas de la réalité de mon doute"

Proudon Joseph : "L'homme est principalement une puissance d'action, la femme une puissance de fascination".


Dernière édition par El Conquistador le Jeu 26 Juin - 12:19 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 11:53 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Hum... 8)
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 10:12 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

C'est bien joli de vouloir parler de l'Appel a partir de UN poste de UN forum puis ensuite deblaterer sans sources.

J'ai pris la peine de faire une synthese des recherches existantes au sujet du processus de l'Appel qui s'etale du 16 juin a debut aout 1940 :
http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/LaFrance1939194…

Ce qui me permet de vous dire que le texte reproduit plus haut n'est pas du 18 juin, mais vraisemblablement du 22. Verifiez vos sources....
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 10:20 (2008)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin Répondre en citant

Tiens, voila "l'avocat sans frontière" de Delpla qui ré apparaît !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:46 (2016)    Sujet du message: L'Appel du 18 juin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com