France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire de la Milice...
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 7 Juil - 22:53 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Je viens de recevoir cet "somme" de connaissances sur la véritable histoire de la Milice, et je me suis immédiatement plongé dans la lecture...
Déjà lorsqu'un "Historien" patenté, vous écrit: "La Légion fait piètre figure dans les années 43..." (page 52) !
On peut vraiment douter de ses capacités intellectuelles et celà amène à douter de la suite du récit. Mais ce n'est pas tout. Dès le départ, Giolitto, plus enseignant engagé qu'historien, fait savoir qu'il est là pour régler leur compte à toutes les organisations Vichysoises, partant de la Légion Française des Combattants à l'aide d'un minutieux brouillage de cartes d'où volontairement, il néglige toute chronologie, passant allègrement de 1940 à 1943, revenant à mars 1941, pour repartir à Août 44, se prenant parfois les pieds dans le tapis, ricanant par exemple sur l'absence de "Légionnaires" à Vichy lors de l'arrestation de Pétain en août 44 aprés avoir constaté qu'il ne restait pratiquement plus un seul légionnaire à cette date...

Bon... je continuerai tout de même jusqu'à la fin ce pavé de haine recuite contre Pétain et son gouvernement, où on chercherait en vain le nom d'un éditeur... (Editions Sociales ?)
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Juil - 22:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 00:29 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

      Bon... je continuerai tout de même jusqu'à la fin ce pavé de haine recuite contre Pétain et son gouvernement, où on chercherait en vain le nom d'un éditeur... (Editions Sociales ?)

           Le livre de Giolitto est paru aux éditions Perrin ( collection Tempus )
        Au fil de tes lectures et pour te faire une idée plus  plus objective de la Milice :


  -La Verité reconciliée ...Pour la Milice , Justice ( Paris , ed Etheel , 1964 ) 
  -SIegfried et le Berrichon de L. Gaultier ( Paris , Perrin ,1991
  -Les Memoires de Porthos de H. Charbonneau ( La Librairie Française , 1980 )
  - Histoire de la Collaboration de Saint Paulien  ( Pais , l' esprit nouveau , 1964 )
   ou encore , consulter la collection 1943-1944 des pèriodiques "Devenir" et  "Combats" 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 09:09 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Exact ! Toutes mes excuses ! J'ai découvert le nom de l'éditeur... à l'intérieur ! Mais je dois avoir une édition dont la reliure a été refaite.
Pour en revenir avec cette première impression de lecture, je remarque que Giolitto cite souvent H. Amouroux. C'est fort bien. Mais il aurait du prendre exemple sur cet honnête homme qui lui, avait pris la peine de reconstituer l'état de la France en 1940 ! Alors que si on en croit l'intro de Giolitto, Pétain s'est emparé du pouvoir en 40 (comment ? A cause de quoi ? Dans quelles circonstances ?....) et a entrepris de "redresser la France" sans que personne ne lui demande rien dans le fond, une France paisible, travailleuse, pacifiste et sociale quoi !

Allez, courage, on continue !

PS.- J'ai lu Gaultier et Charbonneau. Merci.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 11:35 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Giolitto est loin d'être un paragon de vertu et d'honneteté, ça c'est sur!! C'est pourtant lui qui est cité en référence par nos "historiens" Daniel LAURENT, DELPLA, DELOGLU. Qui comme chacun sait ont de "bonnes sources".
H AMOUROUX, lui, n'étant qu'une source "pour le moins douteuse et archaïque", pour ces "historiens de bacs à sable.

Et lebel de nous citer Gaultier, Charbonneau, St Paulien, ceci non pas dans un esprit de sources multiples, mais bien pour noyer le poisson et présenter ce Giolitto comme quelqu'un de "fiable et de sérieux"!! Assez tordant, à la lecture de ce pamphlet qu'est ce livre.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 12:43 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

   Et le livre de D. de Baylac ? au panier , aussi 
          En quoi le livre de Giolitto serait il un pamphlet ? Il est documenté , donne ses sources et même ceux de la partie adverse


         Evidemment c'est pas un bouquin des précités ou de Venner !


Allez , va , dans votre combat d'arrière garde.....Essayez d'être objectifs en attendant d' être  convaincants    


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 14:14 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

<Essayez d'être objectifs en attendant d' être  convaincants >

L'hopital qui se fout de la charité Laughing

Désolé mais là, j'ai vraiment pas pu me retenir !!
Tu dis ça, toi, à un cheval de bois, il te met des coups de sabots. Mr. Green
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 14 Juil - 08:30 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Je poursuis la lecture du réquisitoire du procureur Giolitto contre Vichy, La légion Française des Combattants, le SOL et la Milice... Car il s'agit bien d'un réquisitoire ! Et non d'une oeuvre "historique"... Oui, bien sur il "cite" ses sources... Comme d'ailleurs le fait scrupuleursement Domnique Venner. Mais il cite ce qui arrange ses attendus d'accusation et bien sur sans donner le nom de l'auteur lorsqu'il le juge "révisionniste"... Je passerai sur l'usage du conditionel à propos des armes que la "Cagoule" "aurait" distribuées aux SOL... Ou à l'accusation gratuite qui consiste à rendre la Milice responsable de la guerre civile qui ensanglantera la France à partir de sa mise en oeuvre. Alors que la guerre civile, elle existe dès le 22 juin 1941, date de l'entrée en "résistance" du parti communiste avec la stratégie "provocation- répression".
Car bien sur le procureur Giolitto passe sous silence les centaines d'attentats dont des soi-disant collabos sont les victimes. Il passe sous silence les instructions données par le parti communiste pour l'insurrection révolutionnaire qui doit accompagner la "Libération"...
A l'entendre, le parti communiste (qu'il cite fort peu) se contente de faire la guerre aux Allemands et de protéger ces malheureux Français terrorisés par les hordes de voyous qui saccagent le pays sous les ordres de Darlan, de Laval et de... Pétain. Bien sur !

Non mon vieux Lebel, trois chapitres de cette eau là, et il me faut une bonne dose d'Efferalgan 1gr pour m'en remettre !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Mar 15 Juil - 17:02 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

C'est ta faute Admin ! T'avais qu'à pas l'acheter ce bouquin ! En plus c'est Lebel qui te l'a conseillé. Tu pouvais pas deviner ce que ça devait être ?

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 11:59 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Non Croqui ! Il me fallait l'acheter ! Au moins pour avoir encore la confirmation de ce que je dis depuis les origines de ce forum... J'avais bien sur une idée de ce qui m'était proposé à maintes reprises. Mais je tenais à claquer le museau d'un certain nombres de petits rigolos qui viennent, sournoisement, épier nos faits et nos dires sans avoir le courage de nous dire:

"- Vous avez tort ! Et nous allons vous le démontrer, preuves à l'appui !"

Jusqu'à aujourd'hui, on attend toujours ! Le mépris, le dénigrement, les insultes, les procès d'intention... çà oui, on en a eu ! Mais à part ça !!!!!

Courage ! Fuyons !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 25 Juil - 22:10 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Bon , tu fais la fine bouche devant" le requisitoire du procureur Giolitto " ......., paru recemment  , il est beaucoup plus complet et mieux documenté que le bouquin de D.de Bayac  et il est evident qu'il n'abonde pas dans le sens que tu souhaiterais , mais j'aimerais que tu me cites les contre verités que tu y  aurais relevées . Quant à exonerer , comme tu le fais , la Milice de toute responsabilité dans la " Guerre civile " , alors relis bien les 21 points de son acte de baptème ( qui etaient deja ceux du SOL ) , c'est deja une declaration de guerre à tous les opposants à Vichy 


J'ai tenu à lire" l'Histoire de la Collaboration " de Venner , alors la , c'est un veritable panegyrique 
des acteurs de cette " Collaboration .............et Mr Admin nous sert cet auteur en reference de serieux et d'objectivité , bien sur !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 08:38 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

J'ai espéré, un moment, que ces vacances allaient t'emmener à un peu plus de lucidité... Mais non !
Te citer des incongruïtés du bouquin de Giolitto ? Il y en a à chaque page et ce serait vraiment trop long !
J'en suis arrivé à la moitié du livre et je constate qu'il y a une contradiction profonde entre la description, bien documentée et précise, de la Milice telle qu'elle a effectivement existée, et ses effets qui eux ne ressortent que de la polémique partisanne.
Je m'explique: on voit que les "francs gardes" de cette Milice n'ont été armés et "actifs" que dans une trés courte pèriode, disons à la fin du premier semestre 44, où ils ont été enfin armés... "50 pistolet-mitrailleurs pour commencer, dit Giolitto", mais où ils ne représentaient que quelques milliers d'individus zone "Nord" et zone "Sud" incluses. Individus, si l'on en croit toujours Giolitto,qui n'étaient pas du tout motivés et qui ne pensaient qu'à foutre le camp. Giolitto continue en nous disant que ces mêmes Miliciens vivaient dans la terreur d'un attentat ou d'une agression (lettres de menaces, couronnes de fleurs, etc... etc...) et que la porte ouverte par Darnand vers le front de l'est fut considérée par beaucoup comme la seule issue possible pour leur... survie.
Bien sur, il y eut, "dans les derniers temps", un recrutement plus que douteux d'individus de sac et de corde, mais il y en eut aussi dans les rangs des FTP... Les effectifs de la Milice fondaient à vue d'oeil, et il n'y avait de monde que dans les grands "shows" spectaculaires montés par Darnand et ses camarades pour essayer de secouer un peu tout ça...  

Et Giolitto, qui tient à donner son sentiment personnel page aprés page, essaie de nous faire croire que la France fut littéralement terrorisée par cette Milice, qu'on imagine omniprésente partout, véritable "armée" de plusieurs centaines de milliers d'individus, armés jusqu'aux dents, faisant la chasse à tous les Français coupables de ne pas aduler la personne du Maréchal !

Faudrait savoir !

Non, mon petit père ! Giolitto ne fait pas oeuvre d'Historien. Il veut à toute force nous imposer cette image d'une Milice qui n'a pas existé pour mieux démontrer la nuisance de Vichy. mais il se prend les pieds dans le tapis !
Dominique Venner, contrairement à ce que tu dis, ne prend aucun parti et se contente de décrire les faits, dans leur tragique réalité, comme le fait Amouroux d'ailleurs dans son "Histoire des Français".
Dominique Venner, et contrairement à Amouroux a écrit deux bouquins disctinct: une "Histoire de la collaboration" et une "Histoire de la Résistance", où il s'est placé dans chacun de ses ouvrages "en situation"... Alors bien sur cette impression d'engagement en faveur de... que tu as ressenti. Mais en ayant lu les deux, je considère qu'il remet les choses en place, justement en se débarassant des dogmes imposés en 1945 ! Voilà la grande différence.

PS.- "Une déclaration de guerre à tous les opposants à Vichy" ? Ces "opposants" à Vichy, ce sont qui ? Les communistes d'abord, les spéculateurs et les trafiquants du marché noir, les gaullistes enfin... Mais coco, qui terrorisait les Français depuis le 22 juin 1941 ? Les attentats ciblés pour susciter une repression aveugle ? Le racket des agriculteurs, etc... etc... Là aussi, remettons les choses en ordre STP !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 14:56 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

lebel a écrit:
Bon , tu fais la fine bouche devant" le requisitoire du procureur Giolitto " ......., paru recemment  , il est beaucoup plus complet et mieux documenté que le bouquin de D.de Bayac  et il est evident qu'il n'abonde pas dans le sens que tu souhaiterais , mais j'aimerais que tu me cites les contre verités que tu y  aurais relevées . Quant à exonerer , comme tu le fais , la Milice de toute responsabilité dans la " Guerre civile " , alors relis bien les 21 points de son acte de baptème ( qui etaient deja ceux du SOL ) , c'est deja une declaration de guerre à tous les opposants à Vichy.

Il y a de la marge entre "un acte de baptême" qui n'est qu'une déclaration d'intentions, et la réalisations de ces intentions. Or, il faut bien constater, en toute objectivité que cette "Milice", qui nous est décrite partout comme une véritable armée policière, semant la mort sur tout le pays, a "déclaré la guerre" fin 43, début 44, sans la livrer véritablement, à des organsations qui mettaient la France en coupe réglée sans combattre réellement l'occupant depuis juin 1941 ! L'accuser d'avoir déclenché la "guerre civile" est donc une contre-vérité.
Quand à Dominique Venner, et aprés avoir lu ses nombreux ouvrages, je ne vois vraiment pas en quoi son livre sur la collaboration en serait un véritable panégyrique !
La phrase mise en exergue, page 4 de couverture, est d'ailleurs extraite des propos confidentiels tenus par... le général de Gaulle au colonel Rémy, en 1947: "Il faut que la France ait toujours deux cordes à son arc. En juin 40, il lui fallait la corde Pétain, aussi bien que la corde De Gaulle."



J'ai tenu à lire" l'Histoire de la Collaboration " de Venner , alors la , c'est un veritable panegyrique 
des acteurs de cette " Collaboration .............et Mr Admin nous sert cet auteur en reference de serieux et d'objectivité , bien sur !



Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 19:23 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

1)Balayer devant sa porte.

Tout d'abord,je resterai sur la défensive en soulignant que, dans ce sujet cher
'Leon'Lebel vous êtes un lointain écho de la voix de Bénazet qui, sur les ondes
de la radio gaulliste de Brazzaville,s'époumonait contre les juridictions d'exception
créées par Vichy et accusées de rendre une justice expéditive.
P.Henriot lui répondit le 6 mars 1944.
Dans son éditorial rédigé après la découverte non loin de Bonneville (Hte Savoie),
d'une fosse commune contenant les corps de huit policiers abattus d'une balle
dans la nuque,il lança:" Benazet sait bien qu'après arrestation par la police ou
la Milice,d'individus ayant participé à un attentat,seuls sont soumis aux cours
martiales ceux pour lesquels le flagrant délit est constaté.
Les autres sont renvoyés devant des juridictions normales.
Bénazet voudrait faire croire qu'il n'y a plus en France de tribunaux réguliers
et il proteste avec véhémence contre cette manière de procéder à un rapide
interrogatoire,de juger séance tenante et d'exécuté aussitôt.
Dommage que Bénazet ne demande pas à ses assassins du maquis de procéder
eux aussi,à un jugement en règle,avec avocats,plaidoiries et paperasse,au lieu
d'abattre des gens par derrière,de les surprendre au milieu de leurs familles,
de les enlever et de les tuer.
Bénazet ne songe pas au sort des policiers de Bonneville.
Quelle garantie de justice ont-ils trouvé,ceux-là?
Quels tribunaux régulièrement constitués les ont jugés?
"Aucun membre de l'ordre judiciaire,aucun officier de l'armée règulière ne figure
dans ces cours martiales",s'écrie Bénazet.
Et dans les cours martiales illégales que vous avez instituées,où sont-ils
les membres de l'ordre judiciaire,les officiers de l'armée règulière dont vous
réclamez la présence pour les vôtres?
Comment ont-ils pu se défendre,ces malheureux qui étaient en service
commandé,dont certains venaient des villes bombardées?
Ils étaient plusieurs de Nantes,où ils avaient peut-être tout perdu et qui
n'avaient pris aucune part à aucune action contre vos amis.
Vous les avez enlevés,jugés et tués à huit-clos,sans débats,sans avocats,
sans juges.N'étaient-ils pas des Français,eux aussi"?


(Voy."Un Katyn français",l'éditorial de P.Henriot prononcé le 6 mars 1944 à 12h40;publié
dans Editoriaux prononcés à la radio par Philippe Henriot,n°4,28 février au 6 mars 1944,pp.56-7)


Le 10 décembre 1943,déjà,après l'assassinat de Maurice Sarraut
(rédacteur en chef du Cri du Peuple), Gringoire avait lancé:

"Sa mort,entend-on dire,est un avertissement.Un avertissement à quoi,
donné par qui? Où est-il écrit que certains ont le droit de s'ériger en
juges et en justiciers? Et que peuvent penser les honnêtes gens de
toutes les opinions,si leur sort est lié à l'on ne sait quel verdict
anonyme,confié à d'obscurs et sanglants exécuteurs"?


(Voy.Gringoire,10 décembre 1943,p.1).

Plus tard,P.Henriot dénonça une nouvelle fois ces exécutions
sommaires en expliquant:

"On n'a,bien entendu,ni recours,ni loisir de se justifier,puisque
c'est par traîtrise qu'on est abattu et qu'on ne voit jamais
son ennemi en face."


( Voy." Quand Bénazet réclame des listes." ,publié dans Editoriaux prononcés à la radio par
Philippe Henriot
,n°7,p.16).
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 12:13 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

Non mais Roro, tu cites là les dires d'effrayant "collabos", autrement dit pour Lebel carrément des nazis.
Donc, qui n'ont rien à dire.
On ne peut pas rentenir leur témoignage, puisqu'on ne retient pas les témoignages des assassins, même pas pour leurs avocats, jugés d'avance non crédibles !
Tu le sais bien. Pour Lebel comme pour Daniel Laurent il n'y a qu'une seule version des faits: celle de l'accusation. Point final.
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 14:26 (2008)    Sujet du message: Histoire de la Milice... Répondre en citant

C'est un peu comme si en Cour d'Assises, on ne procédait pas à l'interrogatoire du "présumé coupable", qu'on éliminait systématiquement tous les témoins "à décharge" ou dits de "moralité", qu'on interdisait aux avocats de la défense de s'exprimer et qu'on s'en tenait uniquement aux actes d'accusation et au réquisitoire du Procureur. Avec, pour constituer le jury, les proches parents et les amis de la victime...
On serait en droit de hurler au déni de justice. Mais, pour ce qui concerne la "Milice", ou la collaboration en général, non. Le déni de justice est avéré, mais les Ligues de vertu viennent encore nous démontrer que les "accusés" ont bien eu de la chance de ne pas être pendus haut et court sans passer par une Cour de... justice !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:45 (2016)    Sujet du message: Histoire de la Milice...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com