France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lettre au Président

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 10:38 (2008)    Sujet du message: Lettre au Président Répondre en citant

Publié sur le site du POINT cette lettre d'un ancien de l'Armée de l'Air
A force de le voir se faire matraquer, on va finir par l'aimer, vraiment

Monsieur le Président de la République,

Je vous rassure tout de suite, je ne me prends pas pour Émile Zola. N'étant pas très "accro" de
l'actualité (surtout pas des sites "people" que vous aimez bien fréquenter), ce ne fut qu'hier (01/07/2008
vers 19 heures -il n'y a pas d'heure pour les braves) que j'ai "ouï dire", à l'écoute d'une radio publique,
que vous aviez qualifié les militaires d'"amateurs", etc. Je suis un ancien "amateur" de l'armée de l'air, et
vos propos m'ont surpris, pour ne pas dire choqué (NIA = W39006D, je ne me cache pas, les nouveaux
"DST+RG" pourront me retrouver). Je fais en effet partie d'une longue lignée d'"amateurs" dont les plus
récents se sont permis – quelle indécence -d'être au service de la France, de père en fils, depuis la
Révolution (je parle de celle de 1789
, pas de celle de 1968, dont vous semblez être un digne héritier, où
"je suis antimilitariste" rime avec "je suis un bon citoyen").

Mes ancêtres, donc, dont plusieurs se sont "fait trouer la peau" (ce doit être par "amateurisme" ou
manque de "professionnalisme"), doivent se retourner dans leur tombe (ceux qui en ont) à l'écoute des
invectives tenues par vous à l'égard de leurs "descendants". Je ne sais si vous avez jamais tenu -ou vu
un fusil (chacun son boulot), mais ceux qui (politique étrangère de la France oblige) ont dû en tenir un
(ou en tiennent un), doivent se sentir actuellement bien humiliés par la manière dont vous les traitez.

Enfin ! Vous demandez à ces "amateurs" de "maintenir la paix" en Afghanistan (en accroissant
leurs effectifs -ils seront moins dangereux là-bas qu'à Carcassonne...), Côte d'Ivoire, Tchad, Kosovo,
etc. voire de créer une base française aux Émirats Arabes Unis (il est vrai que, pour des "coins
touristiques" comme ceux-là, des "amateurs" suffisent...). Vous leur demandez même, Monsieur le
Président, de venir se placer bientôt sous commandement américain (ces derniers doivent bien rire, que
vont-ils pouvoir faire des "Frenchies", compter les munitions, peut-être ?). Les "amateurs" -si tant est
qu'ils le soient-le seraient certainement moins si le budget de la Défense, Monsieur le Président, servait
moins souvent de "variable d'ajustement" aux inepties administratives de tous les énarques qui nous
gouvernent (combien d'énarque(s) sur les Monuments aux morts ?).

En effet, l'Armée française pourra bientôt se déployer tout entière sur la place de la Concorde
(certains pessimistes osent même citer la place du Tertre) ; je redoute que le Luxembourg (ou Andorre)
ne nous envahisse (j'espère que ce jour-là les routiers feront des "barrages filtrants").

Comme nous nous disions entre nous lorsque j'étais militaire, et fier de l'être : "Nous avons la
bite et le couteau ; ils vont bientôt nous piquer le couteau !" Pardonnez, Monsieur le Président, mon
langage cru, mais à des "amateurs", il ne faut point demander trop, sauf se prendre éventuellement des
"balles perdues" en Afghanistan, en Cochinchine (savez-vous où c'est ?) ou au Mexique, voire à Verdun
ou au Chemin des Dames.

"L'épée est l'axe du monde, et la grandeur ne se divise pas." Je vous laisse deviner, Monsieur le
Président, l'auteur de cette maxime, dont vous prétendez être un héritier (de l'auteur, pas de la maxime
si vous aviez réellement été l'héritier de l'un et de l'autre, vous n'auriez pas tenu de tels propos).

"Que celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il comprenne" (autre auteur célèbre, qui laissera
une trace plus ineffaçable que la vôtre -du moins, je l'espère, sinon c'est à désespérer de l'humanité).
Autre citation : "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Les militaires (pardon, "amateurs")
eussent été syndiqués, eussiez-vous osé vous en prendre à eux en des termes aussi virulents ? Encore une
citation (de mon grand-père, "amateur" blessé plusieurs fois lors de la Première Guerre mondiale) :

"Un moment de honte est vite passé."

Sans vouloir vous tenir des propos contrariants, Monsieur le Président, je me permets de vous
dire que vous n'aurez plus ma voix en 2012 (peut-être est-ce par "amateurisme"), et je crains que vous
n'ayez pas non plus celles de tous ceux que vous venez d'humilier par vos récentes déclarations.


Vous pourrez toujours me dire qu'en 2012, il n'y aura plus beaucoup de militaires...

Questions subsidiaires : "Qui sont les amateurs ? Ceux qui donnent des ordres sans les
comprendre, ou ceux qui les exécutent en croyant que ceux qui les donnent les comprennent ?" Le
Président de la République n'est-il pas le chef des armées ? Et donc responsable de « l'amateurisme »
que vous dénoncez ? Comptez-vous démissionner bientôt, Monsieur le Président, en tant que
responsable de cette situation, ou à tout le moins demander celle de votre Ministre de la défense ?

P.S. : Veuillez, s'il vous plait, faire suivre ce courrier, car je ne daigne pas (vue la prochaine taxe
sur les véhicules dis "polluants", tels les chars "Leclerc", "Mirage", "VAB" et autres "Rafale"), dépenser
une enveloppe et un timbre pour l'acheminer (cela gaspillerait du papier et je redoute de voir fondre sur
moi les foudres des adeptes du "développement durable").


Un grand bravo à ce monsieur !
Et surtout, n'oubliez pas de le diffuser un peu partout



Il est évident que ce texte à toute sa place ici.
Les références faites, aux guerres du Mexique, de Cochinchine, à la Première et à la Seconde Guerre Mondiale, au Tchad, au Kosovo, à la Côte d'Ivoire, à l'Afghanistan, sont là pour en témoigner.
C'est bis répétita, la situation de l'entre deux guerres qui y est dénoncée. Ou l'Armée réduite à sa plus simple expression,par les politiques de l'époque qui livrérent le pays aux hordes nazies, se retrouve mise à mal, par la politique suicidaire menée, aujourd'hui.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 10:38 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 11:45 (2008)    Sujet du message: Lettre au Président Répondre en citant

Voilà remis les points sur les "i" et les barres sur les "t". Là tout le monde (???) comprend... Faudra peut-être faire un dessin pour Lebel et Daniel Laurent ? Mr. Green
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:06 (2016)    Sujet du message: Lettre au Président

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com