France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

BENOIST-MECHIN
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 18:07 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Oui, c'est trés bas, cette attaque contre Benoist-Méchin. Vous feriez mieux de lire ses ouvrages.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Oct - 18:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 19:00 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

lebel a écrit:
hé , j'en apprends de belles sur Benoist Mechin     Du livre de Patrick Buisson  " 1940-1945 , années érotiques :

Le déjeuner à Matignon, en présence de Laval et des corps constitués, confère à l'événement une incontestable dimension politique. Au soir de ce triomphe, Benoist-Méchin a fui les invitations. Il est rentré chez lui, dans son appartement du 52, avenue de Clichy, où l'attendait sa vieille mère. Il y a déjà plus de deux mois que Laval a rangé dans un tiroir le rapport de police daté du 28 février 1942 signalant que le ministre Benoist-Méchin entretenait une relation intime avec un très jeune soldat de l'armée allemande.

Voila qui explique son attrait pour la Collaboration , dans la mème ferveur , il y avait aussi
Jouhandeau et Abel Bonnard dit " Gestapette " 








Et c'est toi qui reproche l'étoile jaune qu'ont portés les membres de ta famille, qui affuble une étoile rose à Benoist-Méchin ??
Mais tu ne vaut pas mieux que ces abrutis qui font des "descentes pour casser du PD", c'est de l'homophobie de bas étage!!

Et les homosexuels notoires acrtuels de la politique, ministres, maires, députés etc etc etc tu leurs fait quoi ? Tu les parques dans des camps!!

Là décidément tu es tombé trés trés bas mon povre lebel, si c'est tout ce que tu as trouvé pour critiquer Benoist-Méchin !!

Serais tu un petit nazillon ? Car là tu te comportes comme eux, alors à l'avenir évites de leurs cracher dessus, tu prendrais tes propres crachats dans la tronche !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Dernière édition par Briard le Mar 7 Oct - 22:56 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 20:37 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

  


    Ce n'est pas un reproche que je lui fait , ni un acte redhibitoire que je reprouverais ,  je rapporte une anecdote .....lui qui reverait tant la force virile  Smile
  L'homosexualité n'est plus un delit , il l'etait à l'epoque , d'ou l'embarras de Laval ... et on pourra  faire à BM des reproches bien plus graves 


 A suivre


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 21:22 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

 
   eh bien Admin , la au moins votre Roro est clair 
   Est on toujours sur un forum historique ou va t'on nous ressortir les fameux Protocoles ?
   A ce stade , et vu la tournure de ces interventions , j'attends ton commentaire 


Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 21:35 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Very Happy Eh b'en! je cite moi c'est tout!! Very Happy

On comprend mieux quand c'est dit! non?

Bonne nuit papi Léon,fait de beaux rêves!

Mr. Green
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 22:21 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

   Si j'ai relevé ce coté anecdotique du personnage , Benoist Mechin ,  ecrivain brillant au demeurant , c'est qu'il est fasciné , comme Brasillach , par la force brutale ou transparait une attirance femelle pour le vainqueur 
Ce n'est plus l'ecrivain , si talentueux qu'il soit , qui nous interesse mais son implication dans une collaboration pure et dure qui ira mème jusqu'a une offre d'engagement  militaire de la France 
Cette promesse formulée à Vichy le 11 janvier 42 , s'appuie sur un rapport d' Abetz à Ribbentrop ,suite à une deliberation ministerielle ultra secrète avec le Marechal et en presence des ministres Darlan ,Moysset , Romier , Pucheu et Benoist Méchin et rapportée par ce dernier : 
"Cette deliberation , à caractère solennel , aboutit à l'unanimité dans la decision de declarer la guerre à l' Angleterre et aux Etats Unis et de mener cette guerre aux cotés de l' Allemagne , sans reserve, jusqu'a la victoire 
Le Marechal , l' Amiral ainsi que les ministres considerent cette décision comme une consequence logique de la politique de collaboration souhaitée par eux et offerte à Montoire par le gouvernement du Reich 
Les personnes qui prirent part à cette deliberation s'engagerent à garder mutuellement le secret le plus absolu . Le Maréchal a autorisé Benoist Méchin à me mettre au courant du resultat "
Dans une lettre adressée à Abetz par B.M on lit :
     Vous m'avez demandé si la France etait disposée à s'associer à l' Allemagne jusqu'au terme du conflit , etant donné que les quatre questions seront résolues  ( modification profonde du statut franco allemand actuel , accord préliminaire sur le traité de paix , étude approfondie des moyens de cet engagement , mode de representation le plus favorable à l'opinion française ) je vous ai apporté la réponse du gouvernement  :c'est oui


En ce debut 42 , Vichy est bien loin de penser à la revanche , il faut s'accrocher aux basques du vainqueur , d'autant que la fortune des armes sourit à l' Axe :
-Les americains , aprés Pearl Harbour sont durement etrillés dans le Pacifique et aux Philippines
- Les anglais , en mauvaise posture en Libye , sont en passe de perdre leurs possessions asiatiques 
- Les Russes , s'ils ont bien defendu Moscou , ne se sont pas encore remis de leurs defaites precedentes 


On sera fixé à la lecture de ces rapports sur les velleités vichystes de resister et les plaidoyers " aprés coup " des thuriferaires de Petain  , sur le trop commode Double Jeu


Sources:
Archives de la Wilhelmstrasse:
- Correspondance Ribbentrop -Abetz
- Correspondance Abetz- Benoist Mechin
Memorandum d'Abetz







Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 08:03 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Lebel tu nous parles des "Protocoles". Mais ces extraits du Talmud sont-ils vrais ou non ? S'ils sont des inventions des "Protocoles" je les supprimerai de ce forum. Si non, je les supprime quand même puisqu'il n'ont rien à voir avec "France en guerre" !

Mais, Lebel, fallait pas provoquer avec l'homosexualité de Benoist-Méchin. Tu peux te rattrapper aux branches ensuite, mais je te répondrai qu'entre Pétain/Vichy et les collaborationnistes comme BM, il y avait un âbime, et que Pétain était bien obligé de donner le change, mais Anglais et Américains savaient bien que jamais le Maréchal ne s'allierait avec l'Allemagne nazie. Restons calmes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 23:26 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

  et que Pétain était bien obligé de donner le change, mais Anglais et Américains savaient bien que jamais le Maréchal ne s'allierait avec l'Allemagne nazie. Restons calmes !


La , tu raisonnes en 2008.........mais revis l'epoque , comme tu dis 
Au debut 42 , pour les raisons que j'ai indiquées , la partie etait loin d'être gagnée pour les Alliés ,  et Vichy , au prix de quelques gages , tout prêt à s'embarquer dans la galère  nazie ,
nolens volens
 



Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 07:48 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Non, toute l'attitude de Pétain le démontre et ce jusqu'à la fin. Il était farouchement allergique au national-socialisme qui était à l'opposé de sa culture, et ce n'est pas à 86 ans qu'il allait changer ! Laval était plus porté vers l'Allemagne, comme un vendeur de chevaux auvergnat l'est vis à vis de son éventuel "client"... Mais ça s'arrêtait là !
Il a donc choisi d'aller jusqu'au bout, comme une sorte d'otage, pour protéger les Français.
N'oublie pas qu'il a été emmené de force en Allemagne et à refusé de suivre ses gardiens lorsqu'ils ont voulu l'entraîner en Bavière, pour gagner la Suisse, et de là regagner la France, où il savait qu'il allait être jugé... à 89 ans !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 09:28 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Admin a écrit:
Non, toute l'attitude de Pétain le démontre et ce jusqu'à la fin. Il était farouchement allergique au national-socialisme qui était à l'opposé de sa culture, et ce n'est pas à 86 ans qu'il allait changer ! Laval était plus porté vers l'Allemagne, comme un vendeur de chevaux auvergnat l'est vis à vis de son éventuel "client"... Mais ça s'arrêtait là !
Il a donc choisi d'aller jusqu'au bout, comme une sorte d'otage, pour protéger les Français.
N'oublie pas qu'il a été emmené de force en Allemagne et à refusé de suivre ses gardiens lorsqu'ils ont voulu l'entraîner en Bavière, pour gagner la Suisse, et de là regagner la France, où il savait qu'il allait être jugé... à 89 ans !


Désolé de te contredire cher Admin,mais les faits sont les faits,
le Maréchal
n'était pas du tout allergique au national-socialisme,bien au contraire!
lisons ses discours de 1940,ils sont sans ambiguïté ...:

Le 15 de ce mois d'octobre ,le maréchal Pétain écrivait dans les Revues des deux mondes:

"Libéralisme,capitalisme,collectivisme sont,en France,des produits étrangers,importés,
que la France,rendue à elle-même,rejette tout naturellement...
L'idée nationale-socialiste de la primauté du travail et de sa réalité essentielle par
rapport à la fiction des signes monétaires,nous avons d'autant moins de peine à
l'accepter qu'elle fait partie de notre héritage classique."


Dans son message du 11 octobre 1940 ,le chef de l'Etat français affirmait que
"le problème des rapports franco-allemands,si légèrement traité dans le passé,
continuait de déterminer l'avenir de la France"

Il ajoutait:

"Nous devons tragiquement réaliser dans la défaite la révolution que,
dans la victoire,dans la paix,dans l'entente volontaire de peuples égaux,nous n'avons
même pas su concevoir."


A Montoire,le maréchal Pétain serra la main du chancelier Hitler et le 30 octobre,
déclara aux Français:

"C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer...
C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française...que j'entre aujourd'hui dans
la voie de la collaboration..Je vous tiens aujourd'hui le langage du chef.Suivez-moi."
,

Lorsque, le 22 juin 1941, les Allemands attaquèrent à l'Est l'empire soviétique
( "puissance plus énorme,plus redoutable que celle de Charles-Quint,de GuillaumeII,
de Hitler"
,devait dire le général De Gaulle le 12 novembre 1947),
une Légion des Volontaires Français fut fondée avec l'assentiment du Maréchal.
Le vainqueur de Verdun ne ménagea pas ses encouragements à ceux qui allaient
combattre "le plus grand péril qui ait jamais menacé le monde civilisé",affirmait
le cardinal Baudrillart.
Que disait le Maréchal à ceux qui montaient en ligne,selon l'axe suivi,en 1812,par la
Grande Armée? Je cite:

"A la veille de vos prochains combats,je suis heureux de savoir que vous n'oubliez
pas que vous détenez une part de notre honneur militaire.Il n'est peut-être pas
de tâche plus utile à l'heure présente que de rendre à notre pays confiance dans
sa propre vertu.
Mais vous servirez la France d'une manière plus directe encore.
En participant à cette Croisade dont l'Allemagne a pris la tête,acquérant ainsi
de justes titres à la reconnaissance du monde,vous contribuez à écarter de nous
le péril bolchevik,c'est votre pays que vous protégez ainsi,en sauvant également
l'espoir d'une Europe reconciliée."
,



C'est clair !non?
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Dernière édition par Roro le Jeu 9 Oct - 16:06 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 09:37 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Ça prouve rien Roro ! Le vieux maréchal à Montoire avait parlé de collaboration économique et que certaines idées politiques du National-Socialisme l'interessaient parcequ'elles étaient proche de la doctrine sociale de l'église.
Et puis, il était profondément anti-communiste et il avait des raisons pour ça ! Et Daladier il l'avait pas été ? En plus, on peut dire qu'il était pas mécontent d'éloigner de France certains individus qu'il pouvait pas sentir ! Moi. je suis d'accord avec Admin !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 10:27 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

          Mais c'est clair , et tout dans son comportement le prouve 
    Petain etait favorable à une belle et bonne alliance avec Hitler ......jusqu' a mi 42
  Fin 42 , avec la perte de l'" Empire africain " , le territoire entierement occupé  et sa chère Flotte transformée en parc à moules , il ne se faisait plus d'illusions , il n'etait plus qu'un faire valoir 


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 16:02 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Le seul "faire valoir" de cette époque c'est le "général micro" !!
Quant à la pposition du vieux MLaréchal elle a toujours été de protéger les français et les interêts de la France et de son Empire.
Churchill et Rossevelt ne s'y sont jamais trompé.
Le Maréchal Pétain a toujours respecté les termes du "gentjeman-arrangment" passé tant avecd Churchill qu'avec le président Roosevelt

Tout comme il a préféré saborder la Flotte Française bloquée en Rade de Toulon par la faute de Paul Reynaud, plutôt que de la voir tomber au mains des Allemands et des Italiens.

Que nous dit sir Samuel Hoare, ambassadeur d'Angleterre à Madrid, il écrit dans "ses mémoires" :
 << Les Français employaient leurs cerveaux, et les femmes en particulier, leur ingéniosité légendaire. La finesse française eut raison de la violence germanique et le flot continu de nos prisonniers évadés (il s'agit de prisonniers anglais qui passaient de France en Espagne) ne tarit jamais plus de quelques jours.
  Ces contacts me rendirent sensible le contraste existant entre les actes concrets de cette résistance et les théories inventées de toutes piéces par des ignorants, vivant dans la quiètude d'un pays libre, ou des politiciens, désireux de diviser le monde entre "trés doux agneaux" et "trés méchants loups", il m'apparut bientôt qu'on ne pouvait pas dresser de cloison étanche et définitive entre la collaboration et la non collaboration. Dans le Sud-Ouest de la France, partie du pays qui m'interssait évidemment au premier chef, presque tout le monde était obligé d'avoir affaire, si peut que ce fût, avec l'armée d'occupation. Partout ou c'était possible, hommes et femmes continuaient de travailler, bien que le seul fait de leur travail bénéficiât indirectement aux Allemands. Les exemples les plus frappants étaient ceux des employés des chemins de fer et des agents de la police locale. Les idéologues se plaisaient à les montrer du doigt, jetant sur eux le fameux anathéme "Collaborateurs. Ces gens là travaillent pour le maudit gouvernement de Vichy !!" Ils ne réalisaient pas que si ces hommes n'étaient pas restés à leur poste, nos efforts pour acheminer les prisonniers évadés à travers toute l'étendue du territoire français eussent été rendus singulièrement plus difficiles. Les cheminots et les fonctionnaires de la police, nous furent en fait d'un inestimable secours !!
  Le seul vrai critére de la collaboration auquel on pût soumettre un homme était celui de l'intention à laquelle il obéissait. Souhaitait il la défaite allemande ? Etait il prêt à aider, ou simplement à ne pas entraver une victoire alliée ? (n'eut il même que peu d'occasion, s'il en avait, de concrétiser son dé"sir par une action quelconque. >>

  Mais pour qu'un fonctionnaire de la police pût faire son devoir de Français, il fallait un Chef à la tête de l'Etat. Pour qu'un cheminot pût aider à l'évasion d'un prisonnier anglais à travers toute l'étendue du territoire français, il fallait un Ministre des Transports. Pour que les Français pussent agir en faveur de la victoire alliée, ou même seulement dans son attente, il fallait un gouvernement dont le chef s'était placé << à la pointe du danger >>. Les "phrases" qu'on lui reprochait aidaient l'administration française à subsister, pour assurer la vie des Français et couvrir tous leurs agissements contre l'ennemi.

Voila messieurs ce que les tenants de l'histoire revue et corrigée à la sauce gaullo-communiste" refusent d'admettre.


_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 17:47 (2008)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN Répondre en citant

Ce Samuel Hoare, c'est pas un disciple de David Irving ? Tiens... tiens... Y'a de la nazigounette cendrée là dessous, non ? Laughing
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:10 (2016)    Sujet du message: BENOIST-MECHIN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com