France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Montoire, la vérité.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 00:47 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

 Douteuses nos sources , mais elles ont le mèrite d'etre plus recentes , quand vous n'avez à produire que Girard , Jeantet et Weygand , fidèles et perroquets du maréchal .........ça date un peu et ça sent le moisi 
  Roosevelt " s'il estimait Petain en 1940 se mefiait de la politique de Collaboration et etait trés reservé sur les rapports de Leahy , qu'il jugeait trop favorables à Petain " d'aprés le livre de son fils Eliott " Mon père m'a dit "
  Mis à part les historiens que vous recusez , accepteriez vous Ferro , Burin , Laborie ,Jaeckel et les archives de la Wilhelmstrasse  
Et si je citais Amouroux ( entretien radio )
Hitler revient donc le 24, voit le Maréchal Pétain durant 1 heure (mais que peut-on se dire en une heure quand il faut passer par des traducteurs de part et d’autre ? Très peu de choses se sont dites lors de cet entretien). 
Pétain a demandé des modifications et des améliorations. Dans le compte rendu final, a été introduit le mot (malheureux) de collaboration, qui sera largement exploité par la suite, alors que, à l’époque, dans les journaux, l’entrevue (de Tours, on ne parlait pas de Montoire) est relatée 5 jours après, avec une minuscule photo de la fameuse poignée de mains. La déception de Pétain est immense (les Allemands n’ont pas libéré de prisonniers, seulement le général Laure et le général Juin ; 70.000 lorrains "francophiles" ont été chassés de leurs maisons en quelques heures et envoyés en zone libre, à Lyon, où ils seront provisoirement logés dans les bâtiments de la foire. Mais la somme à payer quotidiennement n’a pas été allégée). Déception totale. Et Pétain est devenu « prisonnier » de ce mot collaboration.


                En conclusion , malgré sa bonne volonté  et sa vassalité affirmée , Petain n'obtiendra rien , si ce n'est le retour des cendres de l' Aiglon ............" on voulait du charbon , il nous envoie des cendres ", raillera un titi parisien


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 00:47 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 10:07 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

Qui est Louis Dominique Girard, celui que tu insultes si copieusement et traites de "perroquet de Pétain" :

Louis Dominique Girard est né en 1911 à Mers les Bains (Somme). Aprés ses études au lycée Henri IV, à la faculté de droit et à l'école supérieure de science politiques, il devient  secrétaire général de l'Entr'aide Universitaire Internationale à Genéve, d'ou il observe la montée du national-socialisme. Reçu au concours de la Chambre des Députés en 1938, il est fonctionnaire législatif jusqu'à l'ouverture des hostilités. Mobilisé au 101ème RI, et titulaire de la Croix de Guerre, quand il rejoint son poste, c'est à Vichy capitale provisoire de la France. Il est aussitôt détaché par la Questure au ministére de l'Intérieur et affecté à la Section d'Armistice, puis appelé en 1941 au cabinet de l'Amiral Darlan qu'il quitte pour être chef du cabinet d'Henri Moysset, ministre d'Eat, historien et philosophe, professeur à l'Institut de hautes études navales, directeur du Monde slave , l'un des éditeurs de Prod'hon, précédemment homme lige de Clémenceau et de Tardieu. En 1943 L.D.Girard est directeur de cabinet du préfet régional d'Angers et, en 1944, le maréchal Pétain le fait revenir à Vichy comme chef de son cabinet civil. Un ultimatum allemand l'éloigne du chef de l'Etat trois semaines avant l'arrestation du Maréchal et sa déportation à Sigmaringen.

 Entendu en février 1945 par la Commission d'épuration de la Chambre et du Sénat, il est félicité par son président, le sénateur Théodore Steeg, ancien président du Conseil; mais par suite "d'astucieuses manoeuvres" il aura connaissance en 1951 seulement d'une sanction prononcée contre lui sans lui avoir été nottifiée et qui se trouve assortie d'une mesure de radiation des cadres du personnel de l'Assemblée Nationale. Aprés mille péripéties, le 31 mai 1957, un arrêt solennel du Conseil d'Etat annulera ces décisions, les déclarera dépourvues de base légale et lui rendra tous ses droits. De hauts fonctionnaires ne l'entendirent pas de cette oreille et les choses en sont toujours là ( en 1976 ) en violation de l'autorité de la chose jugée, qui a force de loi.

Alors, à ta place, je ferai un peu le canard, avant que d'insulter un homme probe et sans tâche.

Et qui est une source des plus sérieuses dans ce domaine.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 11:21 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

           
       LD Girard a été un fidèle de Pétain , qu'il defend , c'est son droit , mais on peut tenir ses propos 
 pour une explication definitive  de ce qu'a été vraiment Montoire .......et son bouquin a été ecrit jute aprés guerre . Ce n'est qu'un defenseur de la politique de Pétain , qu'il tente de justifier comme d'autres 
Mais enfin Briard , et les autres temoignages beaucoup plus recents  , dont celui d'Amouroux .......tu fais l'impasse ou tu te défiles ?


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 14:14 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

Amouroux, n'était pas du gouvernement lui, il travaille d'aprés des documents! L.D.GIRARD à vécu ces moments là en direct, est il "disqualifié" de ce fait ou plutôt plus qualifié pour en parler ?
Pour ma part je le considére comme bien plus qualifié!!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
laurentlemiltonien


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 108
Localisation: Mare-aux-canards

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 14:20 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

Certainement que tu le considères comme qualifié il estime que l'entrevue de Montoire est un succès diplomatique français, alors pour les idolâtres de Pétain il est normal que Girard soit encensé.
_________________
"La seule sauvegarde des démocraties à l'égard des tyrans c'est la défiance"
Démosthène, IIIe Philippique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 16:13 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

  LD Girard , chef du cabinet civil de Pétain , est agé de 29 ans au moment des faits , et malgré son titre  il n'etait nullement dans le secret des dieux et n'avait accés à aucune information ou tractation secrète 
Son livre , Montoire , Verdun diplomatique est consideré comme un plaidoyer sincère en faveur du Maréchal , un peu comme celui d' un employé reconnaissant envers un patron bienveillant 
Il est à peine cité par les historiens de l'evenement et sa crédibilité est douteuse quand il évoque , avant Montoire et Hendaye , une concertation secrète entre Petain et Franco .


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 23 Aoû - 09:34 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

Pourquoi sa crédibilité serait-elle douteuse ? L'entrevue entre Pétain et Franco a bien eu lieue, à Montpellier ! On ne sait pas trop ce qui s'y est dit, certes. Mais on peut s'en douter lorsqu'on voit la suite des événements, à commencer par l'entrevue de Hitler avec Franco à Hendaye, où le premier nommé a exigé du second, le droit de passage pour aller occuper Gibraltar, ce que le Caudillo a refusé, et ce qui vraisemblablement a changé le cours de la guerre.

Pour en revenir à Montoire, où il ne s'est vraiment "rien passé", LD Girard, bien sur en tire quelques conclusions qui vont dans le sens de la résistance passive de Pétain. Mais c'est un témoignage,  le témoignage d'un homme qui vient prouver que les accusations haineuses lancées contre le maréchal ne sont pas fondées. Point.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 23 Aoû - 17:57 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

Non , Girard situait une concertation  Petain- Franco avant Montoire 
L'entrevue de Montpellier , c'est aprés Montoire , en fevrier 41


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 18:08 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

lebel a écrit:
  LD Girard , chef du cabinet civil de Pétain , est agé de 29 ans au moment des faits , et malgré son titre  il n'etait nullement dans le secret des dieux et n'avait accés à aucune information ou tractation secrète  Son livre , Montoire , Verdun diplomatique est consideré comme un plaidoyer sincère en faveur du Maréchal , un peu comme celui d' un employé reconnaissant envers un patron bienveillant 
Il est à peine cité par les historiens de l'evenement et sa crédibilité est douteuse quand il évoque , avant Montoire et Hendaye , une concertation secrète entre Petain et Franco .




Il a rien su ? Tu parles ! Son livre est bourré de notes, de références, de compte-rendus, etc... etc... C'est un plaidoyer d'un avocat de la défense qui apporte des preuves à ce qu'il avance ! Tu l'as lu le bouquin ? Non. Alors, met une sourdine !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 18:53 (2008)    Sujet du message: Montoire, la vérité. Répondre en citant

labelle et son éternel refrain :  "je sais rien, j'y étais pas, j'ai rien vu, mais je dirais tout " 

Laughing
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:12 (2016)    Sujet du message: Montoire, la vérité.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com