France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Girand, Montoire par Daniel Laurent
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 00:39 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

    




           Les Français , non plus !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 00:39 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 00:43 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

lebel a écrit:
Les Français , non plus !

FAUX: vu la haine d'Hitler pour les Français, ils auraient pu subir le sort de la Pologne.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 00:59 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

     Mais avec un Vichy à sa botte , qui l'assurait de sa servile  collaboration ,  il n'avait pas de souci à se faire !

Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 01:39 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

lebel a écrit:
Mais avec un Vichy à sa botte , qui l'assurait de sa servile collaboration , il n'avait pas de souci à se faire !


Cecil von Renthe-Finck, diplomate allemand a écrit:
" Montoire constitue la plus grande défaite de la politique allemande vis-à-vis de la France: Nous n'y avons rien obtenu."


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 01:52 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

   


     Allez , Montoire , Verdun diplomatique ?  Very Happy Very Happy Very Happy


  Mais c'est Petain qui voulait , par l'entremise de Laval et Abetz , rencontrer Hitler 
  rencontre d'un vaincu face à son vainqueur , pour assurer une place à la France dans l' Europe nazie ............... Nous sommes en octobre 40  et les perspectives d'une victoire allemande , certaines 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 09:41 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Rien à faire ! Tu ne veux pas te placer dans la situation de la France en 1940, parce que si tu le faisais, celà démolirait tes convictions idéologiques !
Que Pétain soit d'accord pour rencontrer Hitler, suite à la demande de Laval, quoi d'étonnant et de surprenant ?
La France est vaincue. Il y a deux millions de jeunes hommes prisonniers en Allemagne, 7 à 8 millions de Français qui èrent encore sur les routes à la recherche d'un logement, de travail et de nourriture. C'est à eux que pense Pétain en allant rencontrer le vainqueur. Il ne cherche pas "une place dans l'Europe nazie" Non. Pas du tout. Pour le moment il essaie de sauvegarder ce qu'il peut encore sauvegarder: une France ayant assez de liberté pour se gouverner toute seule, la protection de l'Empire et de la Flotte. Le reste ? Après, lorsqu'une Paix aura été signée... Nous sommes toujours dans un état de suspension d'armes au moment de Montoire !

Et encore une fois, rappelle-toi de Munich ! C'est autre chose !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 11:28 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Charles a écrit:
lebel a écrit:
Les Français , non plus !

FAUX: vu la haine d'Hitler pour les Français, ils auraient pu subir le sort de la Pologne.



Une petite analyse de ce que fut le racisme hitlerien montre que le cas de la France n'a strictement rien a voir avec la Pologne. Les Polaks, c'est pour les nazis des "sous-hommes" slaves juste bon a etre esclavagises (apres avoir massacre leurs elites capables de resister) et, de plus, infestes par "le Juif" (sur les 5.3 millions de civils polonais morts entre 39 et 45, environ la moitie etaient juifs).


Les Francais, pour une bonne partie d'entre eux "aryens", il fallait juste les mettre a la botte et les fletrir.
Mis a part les Juifs, les Tziganes et les "Terros", les Francais n'avaient physiquement rien a craindre des nazis, contrairement aux Polonais.

L'hypothese du "Petain qui nous a evite un Gauleiter genre Frank" montre que vous parlez de la DGM sans prendre en compte l'acteur principal, a savoir le Fuhrer.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 20:30 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Les Français n'auraient peut-être pas subi le sort des Polonais, mais les 330.000 Juifs de France, oui !
Hitler était tout puissant, rien ne résistait à son armée victorieuse sur tous les théatres d'opérations. Il pouvait donc envahir la totalité du territoire métropolitain et "aider" ses alliés, italiens, et probablement Espagnols, à occuper l'AFN.
Des types comme Doriot ou Déat, pouvaient trés bien installer une dictature féroce, siégeant à Paris et lever immédiatement une Milice armée, agissant aux côtés des Allemands.

Alors bien sur ce sont des suppositions... Mais on peut se poser la question !


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 20:39 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

 Supposons ! Supposons !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 11:45 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Charles a écrit:
lebel a écrit:
Les Français , non plus !


FAUX: vu la haine d'Hitler pour les Français, ils auraient pu subir le sort de la Pologne.



Une petite analyse de ce que fut le racisme hitlerien montre que le cas de la France n'a strictement rien a voir avec la Pologne. Les Polaks, c'est pour les nazis des "sous-hommes" slaves juste bon a etre esclavagises (apres avoir massacre leurs elites capables de resister) et, de plus, infestes par "le Juif" (sur les 5.3 millions de civils polonais morts entre 39 et 45, environ la moitie etaient juifs).


Les Francais, pour une bonne partie d'entre eux "aryens", il fallait juste les mettre a la botte et les fletrir.
Mis a part les Juifs, les Tziganes et les "Terros", les Francais n'avaient physiquement rien a craindre des nazis, contrairement aux Polonais.

L'hypothese du "Petain qui nous a evite un Gauleiter genre Frank" montre que vous parlez de la DGM sans prendre en compte l'acteur principal, a savoir le Fuhrer.




Oh que si ! Bien sur que si, nous le "prenons en compte" ! Hitler détestait les politiciens français qui lui avaient déclaré la guerre, et qui avaient imposé à l'Allemagne le Traité de... Versailles, l'occupation de la Ruhr (par des troupes coloniales !)

L'acteur principal qui a commis la pire des erreurs: accorder l'armistice en laissant une France blessée, mais pas anéantie, maîtresse de son Empire et de sa flotte...
Certes les Français "psysiquement" avaient moins à craindre des nazis que les Polonais, d'autant plus que la France était légalement protégée par un gouvernement qui n'était pas un gouvernement national-socialiste !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 12:10 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Comme le dit trés justement Daniel Laurent, Pétain n'a jamais évité une collaboration avec l'Alklemagne nazie et il n'avait pas besoin d'un gauleiter car avec Laval ou Darlan, les Allemands pouvaient être satisfaits !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 14:33 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Des Juillet 40 la Collaboration etait a l'honneur , celebrée avec enthousiasme par le Gouvernement , les discours des ralliés à l'Ordre Nouveau et la Presse !
  L'esprit de revanche......... bien loin dans tout ça 
Malgré quelques protestations de principe , Vichy a avalisé toutes les exigences allemandes et si l'occupant l' avait quelque peu ménagé , tout changera aprés novembre 42 .....plus de Flotte et plus d' Empire !
Au fil des mois , sentant la barcasse prendre l'eau , certains vichystes  reflechiront et d'autres    essaieront de prendre le train allié en route ..........et ils rateront la marche , comme Pucheu !


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 16:30 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:

Une petite analyse de ce que fut le racisme hitlerien montre que le cas de la France n'a strictement rien a voir avec la Pologne. Les Polaks, c'est pour les nazis des "sous-hommes" slaves juste bon a etre esclavagises (apres avoir massacre leurs elites capables de resister) et, de plus, infestes par "le Juif" (sur les 5.3 millions de civils polonais morts entre 39 et 45, environ la moitie etaient juifs).

Les Francais, pour une bonne partie d'entre eux "aryens", il fallait juste les mettre a la botte et les fletrir.
Mis a part les Juifs, les Tziganes et les "Terros", les Francais n'avaient physiquement rien a craindre des nazis, contrairement aux Polonais.

L'hypothese du "Petain qui nous a evite un Gauleiter genre Frank" montre que vous parlez de la DGM sans prendre en compte l'acteur principal, a savoir le Fuhrer.

Je pense que les décisions prises par les responsables allemands étaient le résultats de réflexions "un tout petit peu" plus réfléchies qu'un tableau des races...
La réalité en Juin 40 était que tout ceux qui avaient lu Mein Kampf ne pouvaient que s'attendre à la destruction pure et simple de la France après la défaite.
Quand un leader politique, tout puissant en Europe comme Hitler déclare "que la France est un ennemi mortel", "un ennemi héréditaire" ou bien que "la lutte décisive" verra "l'anéantissement de la France" et que ce leader vient de défaire le pays en question, il y a du souci à se faire!

La France avait plus de 300.000 juifs de nationalité française sur son territoire et "en prime" plusieurs milliers de juifs réfugiés ou apatrides. Le tout sans compter les 400.000 juifs d'Afrique du Nord.
Pourquoi alors "seulement" (entre guillemets!) 76.000 juifs ont été déportés?
De plus, je rappelle que la France, proportionnellement aux autres pays d'Europe, a eu le plus petits nombre de juifs déportés.

Comment expliquer ces chiffres? le gouvernement que vous décrivez Lebel et toi aurait dû livrer au moins un demi millions de juifs, non?

PS:Merci d'essayer de trouver une réponse un peu plus crédible que "y zon pa zu l'temps dlé déporter".


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 18:47 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

lebel a écrit:
Des Juillet 40 la Collaboration etait a l'honneur , celebrée avec enthousiasme par le Gouvernement , les discours des ralliés à l'Ordre Nouveau et la Presse !   L'esprit de revanche......... bien loin dans tout ça Malgré quelques protestations de principe , Vichy a avalisé toutes les exigences allemandes et si l'occupant l' avait quelque peu ménagé , tout changera aprés novembre 42 .....plus de Flotte et plus d' Empire !
Au fil des mois , sentant la barcasse prendre l'eau , certains vichystes  reflechiront et d'autres    essaieront de prendre le train allié en route ..........et ils rateront la marche , comme Pucheu !





Meu non Lebel ! Ne dis pas ça ! Jamais le gouvernement n'a "célébré avec enthousiasme" la collaboration avec le régime nazi ! Allons, c'est une obsession chez toi ! Nous l'avons dit et répété, il fallait faire le "dos rond" devant le vainqueur. Il fallait récupérer nos prisonniers, il fallait remettre la France sur les rails. La "collaboration" ? Celle qui était envisagée n'était qu'économique et rien de décisif ne fut tranché à Montoire.

Il faut voir d'ailleurs à ce sujet le gros "flop" que fut le retour des cendres de l'Aiglon, qui selon Benoist-Méchin devait être une grandiose cérémonie ! Tu parles !
Par contre, on peut effectivement se poser des questions sur le changement survenu aprés novembre 42 ! C'est vrai qu'à ce moment là, le "traité de paix" qui devait être signé dans la continuité de l'armistice, n'a plus de raison d'être. Pétain ne gouverne plus réellement. Il est débordé par les "collaborationistes" de Paris et la France est totalement occupée, même si la ligne de démarcation "virtuelle" continue d'exister. Malgré tout, il y a encore une administration en place, et jamais Hitler ne pourra mettre la main sur tous les Juifs de France.
Et qu'on ne vienne pas me dire encore que c'est grace au dévouement de tous les Français "Justes"...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 20:40 (2008)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent Répondre en citant

C'est une question que je me suis toujours posée: "Pourquoi Pétain n'est-il pas parti après le 8 novembre 1942 ?" Il se serait mis à la tête des armées françaises en AFN, De Gaulle n'aurait plus existé ! Rétrogradé colonel et mis à crapahuter sur le Monte Cassino !
Mr. Green
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:02 (2016)    Sujet du message: Girand, Montoire par Daniel Laurent

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 3 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com