France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le cas de Georges Claude

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:17 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

Le cas de Georges Claude



Un grand inventeur:

Sans doute,que certains ne connaissent pas Georges Claude.
Cet ingénieur chimiste né le 24 septembre 1870 est une gloire intellectuelle
de la France.
Il est à l'origine de nombreuses inventions qui révolutionnèrent la technique.
En voici quelques-unes:
1900:liquéfaction de l'air, 1917:fabrication synthétique de l'ammoniac,
1926-1928:mise en évidence de l'énergie thermique des mers due à la différence
de température des courants marins,
1941:découverte d'un succédané de l'essence pour automobile,l'ammoniac acétyléné...
1921,il obtint le prix Lecomte qui récompensait les grands inventeurs.
Cet homme devrait aujourd'hui avoir ses rues en France...

1940:Georges Claude constate de lui-même le comportement allemand.

S'il ne les a pas,si son nom même est effacé des mémoires,c'est qu'à partir de 1940,
"l'anti-boche" qu'il était a opéré un revirement et a milité pour une franche
collaboration franco-allemande.POURQUOI?
Il l'a lui-même expliqué dans plusieurs séries de conférences faites à travers la France.
En juin 1940,trop vieux pour le front,il avait été chargé de rapatrier une usine sur l'arrière.
Aussi avait-il,pendant dix jours,parcouru les routes de France au milieu des masses qui
fuyaient sur les routes.
A cette époque,le ciel était rempli d'appareils allemands.Eh bien,dira-t-il plus tard,
je n'y ai pas vu une seule attaque d'avion,pas même les restes d'une attaque récente"*
Ce constat l'amena à réfléchir.
Dans l'une de ses conférences intitulée:"De l'hostilité à la collaboration",
il a expliqué ainsi l'origine de son changement:

"Or,dès la fin de l'avancée ennemie (en juin 1940),un fait bouleversant;les Allemands
se comportent tout autrement que ce que l'on attendait!
Car nous voilà loin,tout de même,de ces coupeurs de mains d'enfants,de cet
anéantissement des biens et des personnes qu'ont redouté,sans doute possible,
les dix millions de Français de l'exode en abandonnant tout ce qui leur était cher!
Très peu de ceux qui sont restés ont été molestés,et on sait si les autres
regrettent d'être partis,peu de dégâts là où il y a eu combat;Paris eût pu être détruit,
quant à ces pauvres gens qui,des semaines,ont encombrés les routes,leurs files
indéfinies eussent pu être fauchées à satiété par les avions ennemis:ce ne sont pas
les nôtres,hélas!,qui eussent pu l'empêcher:sauf de tristes exceptions,dont je vais
parler,elles ne l'ont pas été (...).
Il est pourtant certain que plusieurs milliers de civils de l'exode,en dehors des
bombardements des villes,ont été tués ou blessés;c'est surtout vers la Loire
que le cas s'est produit,alors que ces colonnes de femmes,d'enfants,de vieillards
se trouvaient tragiquement prises dans la bataille.
C'est une profonde tristesse,certes,mais il résulte de ce qui vient d'être dit que
ça été le fait,soit de ces éléments mauvais qu'aucune armée ne saurait éviter,
soit des nécessités militaires;non seulement on ne peut pas parler de mesures
générales,d'ordres inhumains du Haut commandement,mais il est évident que des
ordres contraires ont été donnés,car sans cela,ce n'eussent pas été 10 ou 15 000
lamentables victimes,mais des centaines de mille,que l'on aurait eu à déplorer." **


*(Voy.G.Claude,Français,il faut comprendre! (Publications du Centre d'Etudes
de l'Agence Inter-France,1943),p.13.

**(Voy.La Seule Route...,pp.34-38.



Dans une autre causerie,l'auteur reprenait le même argument,en modifiant toutefois
les estimations qui,à l'époque,n'étaient pas encore définitives:

"il y a eu sur nos routes beaucoup de malheureuses victimes,20 000 disent
les uns,50 000 soutiennent les autres,non compris les victimes civiles dans
les villes attaquées.Pourtant,et quelle que soit ma peine de heurter le sentiment
des proches des malheureuses victimes,qu'on songe que pendant des semaines,
seuls dans notre ciel,hélas!,les avions ennemis ont eu,sur toutes nos routes,
dix millions de fuyards à leur pleine discrétion...
Que de centaines et de centaines de mille eussent été sacrifiés,si un ordre
de massacre avait été donné." *


*:Extrait de la conférence intitulée:
"Dans l'Europe nouvelle,pourrons-nous être fiers d'être Français?"

Lorsque,en 1943,les statistiques définitives furent publiées,G.Claude insista:

"Elles chiffrent à 17 500 le total des victimes civiles de la guerre en 1940.
Or,songez que,seuls dans notre ciel,hélas!,les avions ennemis ont eu sur
toutes les routes,pendant des semaines,en enfilades indéfinies,dix millions
de fuyards sans défense à leur pleine discrétion:
croyez-vous que c'est de 17 500 morts qu'il se fût agi si un ordre de carnage
avait été donné?"
(Ibid.,p.13).



L'"anti-boche" change d'opinion:

Georges Claude concluait:

"Je sais,il est vrai,comment les malintentionnés s'en tirent:
' Ils ont assez de soucis pour ne pas nous anéantir tout de suite:
ce sera pour plus tard!' C'est vraiment trop commode.
Quant à moi,quelles qu'aient pu être mes opinions passées,ce respect
des vies françaises,constaté par moi-même et si prodigieusement
contraire aux menaces de Mein Kampf,a été l'un des grands
facteurs de mon évolution."
*

*:Voy.La Seule Route...,pp.34-38

Il ajoutait:

"Je veux encore rappeler un autre fait,qui m'a aussi grandement
impressionné.
Je veux parler de l'hommage rendu par le Fuhrer à la valeur
de nos troupes quand il a dit,le jour de l'armistice,en quelques mots
très simples,que l'Allemagne ne voulait pas infliger des conditions
ignominieuses à de si braves adversaires.
Je suis peut-être une drôle de bête,mais,même si ces paroles comportaient
moins de mansuétude qu'on ne peut l'espérer,on ne m'empêchera pas
de lui savoir un gré immense pour les avoir dites(...)"
. (Ibid.,pp.40-41).[/i]

Dans une lettre du 26 novembre 1942 adressée au Maréchal,Hitler
rappela avec raison:

"Malgré une victoire unique dans l'Histoire,je n'ai rien fait qui pût porter atteinte
à l'honneur français.
Et je n'ai exigé dans la convention d'armistice que les seules sécurités par lesquelles
une reprise de la lutte pût être empêchée en toutes circonstances.
Je n'ai jamais formulé par la suite aucune revendication qui fût en contradiction
avec ce principe."
*

*(Voy.le texte intégral de la lettre publiée dans l'Appel,3 décembre 1942,p.2)
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:17 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:40 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

Et des gens comme Georges Claude, il y en eut des millions ! Au moins jusqu'en 1942 et il faut reconnaître que à part la brutalité de certaines unités "spéciales" de la waffen SS, de la SIPO/sd et de la Gestapo, la wehrmacht se conduisit au moins aussi bien que les troupes US d'occupation en RFA ! Je ne parle pas bien sur des soviétiques...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 15:50 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

    




     Il faudra que tu nous dises , Admin , jusqu'a quand , sous couvert d'histoire et dans ce forum , des individus , à l'appui de leurs élucubrations , nous citent les pires canards de la délation : L'Appel et des organes d'information vendus à l'occupant : Interpresse


      Il y va du serieux de ton Forum et de sa crédibilité 


Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 16:24 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

Que voilà des contre-arguments frappants!
Voir une panne de court-circuit du thermostat ?
à moins que ce soit des "menaces"? eh,eh!!

_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 20:42 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

lebel a écrit:
    



     Il faudra que tu nous dises , Admin , jusqu'a quand , sous couvert d'histoire et dans ce forum , des individus , à l'appui de leurs élucubrations , nous citent les pires canards de la délation : L'Appel et des organes d'information vendus à l'occupant : Interpresse


      Il y va du serieux de ton Forum et de sa crédibilité 




Justement, et c'est celà qui donne de la crédibilité à ce forum: les pièces à conviction !¨

Pourquoi faudrait-il éliminer systématiquement les témoignages et les documents "à décharge" ? Je te signale que l'Histoire est composée par l'ensemble des recueils touchant aux événements. Et ce forum est là pour en faire prendre connaissance, dans le respect des lois, et quelque soit ce qu'on peut en penser.
Georges Claude fut un témoin. Qu'il ait choisi le "mauvais camp", ce n'est pas le problème ! Son témoignage nous permet de comprendre la réaction de millions de Français à ce moment là. Pas de ce que nous devons en penser en 2008 !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 23:19 (2008)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude Répondre en citant

Hé bien, tout simplement parce que ces témoignages dérangent, tiens !! Ils sont contraire au mythe et à la désinformation de régle depuis la "libération" .
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:02 (2016)    Sujet du message: Le cas de Georges Claude

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com