France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le premier fusille parisien
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 16:41 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

lebel a écrit:
              Un document interessant sur le PC et la " desertion" de Thorez                       http://edechambost.ifrance.com/histoire_du_pcf_2.htm.


                       Thorez deserteur au même titre que De Gaulle ?




Thorez a déserté, via la Belgique, son régiment le 4 octobre 1939, obéissant aux ordres du Komintern et se mettant ainsi aux ordres de la puissance alliée de l'Allemagtne nazie, l'URSS, qu'on pouvait donc considérer comme puissance "ennemie". Or cette circonstance aggravante rend effectivement celui qui en est l'auteur passible du peloton d'exécution.

De Gaulle pouvait arguer du fait que, Sous-secrétaire d'état à la guerre, il était aux ordres d'un gouvernement français qui le chargeait de mission auprès d'une puissance... alliée et non pas ennemie. Donc votre comparaison est inepte.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Déc - 16:41 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 17:02 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Admin a écrit:
Merci Daniel pour la première partie de cette réponse. Par contre pour le Maurice Thorez "magistralement muselé par Charles de Gaulle"... Alors là, mon petit père ! Lui faire éviter le peloton auquel il a droit pour le nommer Ministre d'état...Et offrir au PCF les clefs de la société civile... Alors là ! L'ignoble récupération de la direction stalinienne (et Thorez en était) ne fut possible que grace à Charles de Gaulle ! Désolé mais moi je n'appelle pas ça un "muselage", mais un encouragement !





Ne pas oublier qu'en 1944-45, la France est passee pas loin du "Grand Soir" ! Et c'est bien de Gaulle qui a reussi a desarmer les "milices patriotiques", notamment par des visites a poigne dans le "midi rouge".Quant aux "clefs de la société civile", ils en ont fait quoi ? Mis a part repandre des legendes (dont seules quelques rares ont encore la peau dure de nos jours), pas grand chose.Il faut aussi mentionner que de Gaulle dirige un gouvernement republicain d'union nationale apres la guerre et que ce gouvernement a comme programme celui du CNR. Comment en eliminer les communistes qui representaient a l'epoque envirion 25% de l'electorat ?



Le "Grand soir" fait partie des "légendes" que vous dénoncez et qui était destiné à terroriser un peu plus les Français qui ne l'oublions pas, sortaient d'un horrible cauchemar et étaient prêts à se soumettre à n'importe quoi pour vivre enfin en "Paix". Il y avait en France, l'armée américaine, l'armée anglaise, l'armée d'Afrique et... les forces de la résistance non communiste !

Toujours aux ordres de Moscou (car le véritable "patron" du PCF, c'est Moscou) la direction communiste décide de jouer "profil bas"; Maurice Thorez est rentré, a été nommé au gouvernement ainsi que quelques aparatchiks du Parti qui vont s'empresser de "noyauter" tout ce qui leur permettra, à moyenne échéance (pensent-t-ils) de s'emparer "démocratiquement" du pouvoir... Malheureusement pour le PCF, une majorité de Français, qui n'ont pas la mémoire courte, ne sont pas... communistes, mais ils votent encore librement. Ce qui fait que, électoralement parlant, le PCF ne prendra jamais le pouvoir dans les urnes, ce qu'il n'a jamais fait d'ailleurs, sauf fraudes avérées !

Dans le Lycée où j'exerce et où je me retrouve un peu au "placard" cette année, je passe bien sur pour un vilain réac' (depuis l'introduction de la NRH...), à part les deux ou trois collègues qui ont le courage de siéger encore au SNALC, tous les autres ne sont pas adhérents au Parti, bien sur que non,  et certains ont la même réaction que Lebel*... Mais, ils sont affiliés aux syndicats marxistes de l'EN et professent des idées politiques allant de la gauche à l'extrême-gauche ! Il y a deux ans, ils avaient invité Lucie Aubrac pour parler aux élèves de "La Résistance"...

* Je ne compte pas les profs "apolitiques" ! Des zombis qui ne savent même pas que Sarkozy est Président et qui votent Bayrou, et l'entrée de la Turquie en Europe... 


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 18:09 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Charles a écrit:
Daniel Laurent a écrit:
un second livre d’histoire," Churchill et les Français", est retiré de la vente en 1993 en raison d’un mélange d’incompétence et de mauvaise foi
Tiens, moi j'avais entendu dire qu'il y avait un problème de plagiat... c'est ce qui arrive quand on ne s'appuie que sur le travail des "collègues"...

Non, ce n'est absolument pas le cas. La premiere edition contenait parmis ses sources une lettre d'un Paul Reynaud qui n'etait pas de l'ancien president du conseil mais un homonyme contemporain. Il n'y eu ni proces ni condamnation aucune, mais l'editeur a cede aux descendants de Reynaud et l'a retire de la vente. Un autre editeur a oublie plus tard une edition corrigee par l'enlevement de cette lettre qui d'ailleurs n'etait pas essentielle. La, les descendants de Reynaud n'ont rien pu faire.
Je vois que tu fais dans le ragot sans chercher a te renseigner, Charles.


Je suis assez inquiet de ce genre de propos. Comment un monsieur, qui prétend être "historien" peut il faire une telle bourde?
Heureusement qu'il y avait des descendants pour rectifier cette grossière erreur de débutant.
Mais combien d'erreurs Delpla a t il laissé passé? quand il parle de personne dont les descendants ne sont pas là pour veiller à la précision historique, qui est là pour corriger ses "égarements"? Quand il parle d'Hitler et de sa sexualité (si, si, notre ré-historien en parle!), qui est là pour rectifier? Pas grand monde, c'est inquiétant...
"l'erreur" de deux éditeurs consécutifs est pour le moins bizarre aussi. Nous sommes entourés de personnes qui décidément font beaucoup "d'erreurs"...
Pas très sérieux tout ça, et surtout pas très clair...

Mais, peut être que je me trompe mais il me semble que Delpla s'est vu interdire la publication d'un autre livre; non?

En tout cas, Chauvy, lui, ne s'est pas vu interdire la publication de son livre sur les Aubrac. Je reviendrais d'ailleurs très prochainement sur l'histoire de ce livre...


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 20:22 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Et Charles, tu ne vas pas croire aux résultats des "procès" intentés contre Chauvy ? Comme tous les procès intentés contre les malheureux auteurs qui osent démonter la pyramide rouge de la "résistance", ils n'ont qu'un effet médiatique ou pécunier, mais personne n'ose interdire le bouquin de la vente, parceque là ses accusateurs seraient obligés d'apporter des preuves de diffamation !
Et surtout que les documents apportés par Chauvy dans son livre sont incontestables !

Laisse tomber Charles, c'est des rigolos !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 00:56 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Maréchal a écrit:
mais personne n'ose interdire le bouquin de la vente, parceque là ses accusateurs seraient obligés d'apporter des preuves de diffamation !
Et surtout que les documents apportés par Chauvy dans son livre sont incontestables !

Oui, c'est effectivement incontestable, non seulement il n'a été reproché qu'une "diffamation par insinuation" à Chauvy mais même ses détracteurs reconnaissent que son travail est sérieux.

Maréchal a écrit:
Laisse tomber Charles, c'est des rigolos !

Mais ce n'est pas pour eux que je fais ça, ils voient l'histoire à travers de filtres politiques, et ils le savent très bien. Je fais ça pour le lecteur de passage. Et je sais que ceux des autres fora ne peuvent pas s'empêcher de venir jeter un œil ici.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 18:08 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Tu as parfaitement raison Charles ! Ne laissons pas le terrain aux "rigolos". Il est indispensable de remettre les points sur les "i" et les tirets sur les "t"... Même si on doit rabacher.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 19:50 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Chez nous, les profs ça serait plutôt sans saveur et sans odeur, mais qui ne loupent pas une manif' ou une grève "corporative". Y'en a un (un grand chevelu-barbu) qui se la joue trotsko-prolo  et qui vient à vélo au bahut... Mais un jour je l'ai surpris à Nice-Etoile au parking au volant d'une BM, et pas le petit modèle !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 23:23 (2008)    Sujet du message: Le premier fusille parisien Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Résistant a écrit:
L'histoire d'Aubrac, "incontestable et incontestée" de monsieur Delpla, a été "nettoyée" par le livre de Gérard Chauvy "Aubrac-Lyon 1943", et je trouve pour ma part scandaleux que Madame Lucie Aubrac aille faire des tournées de propagande dans les Lycées et Collèges de France !

Aubrac, les faits et la calomnie, edite chez LE TEMPS DES CERISES en 1997 (ISBN 2-84109-113-9) est une reponse au livre de Gerard Chauvy. Tu prends les choses a l'envers, Resistant.  
 
Les epoux Aubrac ont intente un proces en diffamation contre Chauvy. Il a ete condamne...  
Arrêts et jugements :   
Tribunal de Grande Instance de Paris, 17ème chambre correctionnelle, jugement du 2 avril 1998.
Cour d’Appel de Paris, 11ème chambre, section A, arrêt du 3 février 1999.   
Cour de Cassation, chambre criminelle, arrêt du 27 juin 2000.  
   
 
Chauvy a alors porte plainte aupres de La Cour européenne des Droits de l’Homme.  
Il a encore perdu, voir le verdict la :  
 
Allez-vous me dire que les Justices francaise et europeenne sont noyautees par les cocos ?  


Une réponse ici:
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1247-Aubrac-Lyon-1943-de-G-Chauvy-u…
Chauvy? coupable? pas si sur...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:10 (2016)    Sujet du message: Le premier fusille parisien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com