France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les crimes de guerre de l'armée française:
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 12:53 (2008)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

Charles a écrit:
lebel a écrit:
Pour répondre à OC, l'ouvrage "After the Reich" est disponible sur Google (en anglais).http://books.google.com/books?hl=en&id=cXhgCTmG_MYC&dq=after the re…Va voir à partir de la page 78Le chapitre 9 s'intitule "Life in the French zone". Vas y Lebel, éclate toi, t'as 12 heures pour descendre ce livre.


   Ton lien mène à une presentation succincte du bouquin mais pas à une lecture en ligne 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Déc - 12:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
O.C.2


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 16:10 (2008)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

"Hitler , en definitive , n'est il pas le premier responsable des malheurs du peuple allemand ?"

Pour moi, la réponse est oui.

Hitler a été pour le peuple allemand une véritable malédiction. Certes son programme de politique étrangère était en partie celui des politiciens de Weimar qui, eux-aussi, souhaitaient arracher l'Allemagne aux chaînes du traité de Versailles, réarmer, recouvrer l'intégrité territoriale du pays etc... mais quel manque de finesse dans la réalisation ! Tout fonder sur l'intimidation et la force. Tout risquer sur un quitte ou double, avec le résultat que l'on sait...

Quoi qu'il en soit, cela n'excuse pas Freudenstadt et le lien, c'est vrai, ne nous permet pas d'en savoir plus.


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 17:25 (2008)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

O.C.2 a écrit:
mais quel manque de finesse dans la réalisation !

Qu'aurait il du faire de plus?
Hitler est arrivé au pouvoir en 33, la seconde guerre mondiale n'a débuté que 6 ans après. Qu'a t il fait pendant toutes ces années? n'a t il pas obtenu l'Autriche et une partie de la Tchécoslovaquie? Maintenant l'Allemagne était le pays vaincu de 14/18, ses marges de manœuvre diplomatique étaient inexistantes, et à part "le forcing", je ne vois pas bien comment le peuple allemand aurait pu recouvré les frontières d'avant. La technique du forcing reste de toute façon très actuelle, tous les pays en use: USA, Afrique, Israël, Chine,...
De plus, le comportement de pays comme la France furent aussi de bonnes excuses à l'Allemagne pour, entre autre, ré-armer.
Mes propos ne veulent pas dire que je soutiens l'action d'Hitler, ils veulent simplement montrer que ses options étaient inexistantes (ou presque) s'il voulait que son pays retrouve son prestige et sa puissance.

O.C.2 a écrit:
Freudenstadt et le lien, c'est vrai, ne nous permet pas d'en savoir plus.

Le lien donné permet d'accéder à toutes les informations demandées.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 17:55 (2008)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

O.C.2 a écrit:
"Hitler , en definitive , n'est il pas le premier responsable des malheurs du peuple allemand ?"
Pour moi, la réponse est oui.

Désolé OC2, mais les malheurs du peuple allemand ont commencé avec la mise en application des clauses draconiennes du Traité de Versailles et les tentatives de bolchevisation du pays. Hitler n'est aucunement responsable de l'effondrement du Reichmark et de la misère noire qui a mis l'Allemagne en faillite... Arrivé au pouvoir en 1933, il a été l'aboutissement des années d'après guerre, concrétisant les désirs de vengeance du peuple allemand...


Hitler a été pour le peuple allemand une véritable malédiction. Certes son programme de politique étrangère était en partie celui des politiciens de Weimar qui, eux-aussi, souhaitaient arracher l'Allemagne aux chaînes du traité de Versailles, réarmer, recouvrer l'intégrité territoriale du pays etc...

Si les "alliés" avaient aidé cette "République" de Weimar, au lieu de lui enfoncer la tête sous l'eau ...

mais quel manque de finesse dans la réalisation ! Tout fonder sur l'intimidation et la force. Tout risquer sur un quitte ou double, avec le résultat que l'on sait...

L'intimidation et la force ? Tu oublies l'occupation de la Ruhr et bien d'autres choses...


Quoi qu'il en soit, cela n'excuse pas Freudenstadt et le lien, c'est vrai, ne nous permet pas d'en savoir plus.


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
O.C.2


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 15:49 (2009)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

Oui, Hitler est la conséquence du traitement ignominieux réservé à l'Allemagne par les puissances occidentales en 1918 (et en particulier par la France qui de toutes est la plus acharnée). Combinée à la misère noire (on crève littéralement de faim en Allemagne à la fin de la guerre du fait du blocus imposé par les Alliés), ce traitement précipite l'Allemagne à deux doigts d'une révolution bolchévique qui n'est évitée que grâce à une poignée de volontaires regroupés au sein des corps francs.

Oui, la République française n'a laissé strictement aucune chance à la République de Weimar. Et ces hommes politiques et ces militaires français aux très courtes vues portent une très lourde responsabilité dans ce qui a suivi, aveuglés qu'ils étaient par une germanophobie stupide les conduisant à tout sacrifier à leur haine de l'Allemagne, quitte à préférer le mal absolu, à savoir la révolution bolchévique. Je n'oublie pas que ce sont les pièces de marine anglaises et françaises qui stoppent la progression victorieuse des corps francs alliés aux armées blanches dans le Baltikum à Riga. Dieu sait jusqu'où ils seraient allés et ce qu'il serait advenu des bandes bolchéviques...

Je ne nie pas non plus l'importance de faits tels que l'attitude provocatrice de la Pologne refusant la remise en cause de sa domination sur des territoires allemands, peuplés d'Allemands, arrachés de manière honteuse à l'Allemagne. La Pologne a eu ce qu'elle a cherché. Idem pour la Tchécoslovaquie, cette autre aberration des "traités" de l'après-guerre.

Je n'oublie pas qu'alors même que Hitler entre en Autriche et dans les Sudètes où il est le bienvenu, Staline agresse ses voisins sans que cela n'émeuve beaucoup les Occidentaux qui, pour des raisons mystérieuses, ont fait clairement le choix de considérer l'Allemagne dont les dirigeants sont pourtant pro-occidentaux et n'envisagent que de s'étendre à l'Est comme l'ennemi absolu alors que Staline qui a pourtant, lui, déjà commis un génocide en Ukraine et dont les méthodes sont, à cette époque, autrement plus barbares que celles des nazis n'est pas regardé comme un danger.

Il n'en reste pas moins que Hitler par son incapacité à discerner jusqu'où il peut aller plonge son pays dans une guerre que ce dernier ne peut gagner. En faisant main basse sur la Tchécoslovaquie alors que les Occidentaux lui avaient offert les Sudètes il apparaît clairement auprès de ceux-ci et d'opinions publiques pourtant plus que réticentes à entrer en guerre comme un ogre dont l'appétit ne pourra être contenu par le recours à la force. Accessoirement, il démontre à ses interlocuteurs qu'il n'a pas de parole et qu'il est bien l'homme décrit par les bellicistes français et anglais.

Alors qu'au moins, il se donne les moyens de la gagner cette guerre ! Ce n'est pas le cas. L'allemagne n'est pas préparée à un conflit étendu dans le temps et l'espace. Pourtant, les avertissements n'ont pas manqué sur la tournure que prendrait la confrontation à venir. Les soldats présents devant Moscou vont en payer le prix, très mal équipés face aux redoutables divisions sibériennes.
L'armée n'a même pas été épurée. Hitler entre en guerre avec, à la tête de l'armée de Terre, un Brauchitsch qui ne veut pas se battre, un Halder, chef d'EM de l'OKH, qui, lui, est acquis à l'opposition et ne rêve que de projets de coups d'Etat comme d'ailleurs une grande partie de l'état-major général. Et on ne parle même pas de Canaris, chef des services secrets, qui dès les premiers coups de canon (et même avant !) se précipite pour livrer à des Occcidentaux qui n'y croient pas tellement c'est gros tous les secrets militaires allemands, plans d'invasion compris.

Oui, Hitler a une marge de manoeuvre limité. Comme tous les dirigeants allemands avant lui, il est confronté à la situation inconfortable de l'Allemagne, coincé entre l'Est et l'Ouest. Comme Frédéric Le Grand...
Et puis, un arbre se juge à ses fruits. Quel bilan de Hitler ? Une Allemagne dévastée, des villes en ruines, des centaines de milliers de civils tués, un patrimoine architectural et culturel à jamais perdu, le nettoyage ethnique des Allemands de l'Est, l'occupation militaire (aujourd'hui encore !), le morcellement, les réparations, la honte, la culpabilité... (Pour n'en rester qu'à un point de vue strictement allemand).

Meilleurs voeux.



Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 17:47 (2009)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

Vu sous cet angle, bien sur ! D'autant plus que Hitler savait trés bien qu'il serait à moyen terme dépendant des pétroles... soviétiques, et donc qu'il lui faudrait à un moment donné aller s'emparer à la source de cette matière première indispensable à ses divisions blindées et à son aviation. On n'en parle pas beaucoup, en préferant mettre en avant l'héroïsme des armées de Staline, mais si les cieux allemands ont été vides d'avions de la Luftwaffe aux moments critiques de la guerre, et si les chars se retrouvèrent immobilisés dans les immensités russes, c'est surtout par manque de carburant !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 18:08 (2009)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française: Répondre en citant

Crimes de guerre de l'armée française ? Attention de ne pas aller trop loin dans ce domaine là, parceque certains vont vite faire le lien avec "la torture" en Algérie et les soi-disant massacres qu'auraient commis cette même armée à Sétif en 1945...
On peut parler de "bavures" commises par certaines unités mal commandées, mais rien de systématique comparé à ce que firent l'armée allemande et l'armée soviétique.
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:07 (2016)    Sujet du message: Les crimes de guerre de l'armée française:

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com