France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 18:35 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

La France pendant la seconde guerre mondiale fut un pays « collaborateur » . C’est à dire un pays qui « coopéra, travailla en commun » (dictionnaire Petit Robert) avec les Allemands.
La France, au moment de l’armistice, abrite une des communautés juives les plus importantes d’Europe. On parle de plus de 700.000 Juifs dans l’Empire Français dont 350.000 en Métropole.
On aurait pu imaginer que la combinaison Allemagne judéophobe /France collaborationniste accueillant un nombre très important de Juifs aurait eu pour conséquence la disparition totale de cette communauté, d’autant plus que cette collaboration se met en place à un moment où l’Allemagne est toute puissante en Europe.

Pourtant, très curieusement, "seulement" 76.000 Juifs furent déportés dont une très large majorité de Juifs étrangers. Incroyablement, ce chiffre fait de la France, malgré son statut de collaborateur, le pays où les Juifs furent, proportionnellement à d’autres pays, les moins touchés.

Alors une question se pose immédiatement : Pourquoi aussi peu de Juifs furent déportés alors qu’ils étaient 700.000 et que l’Administration Pétain, «léchait les bottes des vainqueurs» (copyright Lebel) ?

Très peu d’historiens ont osé tenter l’aventure de répondre cette question épineuse, préférant servilement insister sur le rôle négatif de Pétain. Hilberg qualifie de « troublant » ce chiffre et pense qu’une « question culturelle » en est à l’origine. Paxton lui prend ses lecteurs pour des idiots et voyant le peu de réactions de ses confrères, il a raison de le faire !
D’après ce re-historien, 3 éléments expliquent « ce miracle »

D’après lui, les Juifs de France auraient été épargnées pour 3 raisons principales :

- C'est parfois un manque de trains (wagons)
- C’est la résistance des Français...
- Les Allemands sont occupés à déporter ailleurs (ex Italie)


(conférence de Robert Paxton à Lyon le 4 Novembre 2000)


Mais est ce crédible ? Examinons ces 3 éléments, faisons le point sur la situation française :



1- Le manque de trains (wagons) :

Quand Pétain arrive au pouvoir en Juillet 40 ; le réseau ferroviaire à beaucoup souffert dans la moitié Nord de la France: Rien qu’en ouvrages d’art, on parle de 540 Ponts ferroviaires détruits. Pourtant très vite le réseau se remet à fonctionner et le trafic commercial double dés Août 1940, soit seulement 2 mois après l’armistice.

En Mai 45, malgré les bombardements alliés, les Américains estiment que 93% du réseau ferroviaire français est en état de marche (Procès-verbal des réunions du rapport Rosenman, section 30, Hyde Park), on ne peut donc pas dire que la France n’a pas pris soin de son réseau tout au long de la guerre puisque les libérateurs trouvent un réseau prêt, ou presque, à fonctionner.

Malgré les réquisitions allemandes pendant la guerre (au moins 10.000 employés, presque 100.000 wagons, plusieurs milliers de locomotives, des milliers de kilomètres de rail), la SNCF est en plein développement: En Septembre 42, le Président de la SNCF annonce fièrement à son conseil d'administration que le trafic voyageur est en hausse (+ 37% par rapport à 1941, +10% en recette) grâce aux départs en vacances. Le Président Pierre-Eugène Fournier va même jusqu'à dire que "le courant voyageurs est plus constant mais plus important, et les pointes sont émoussées." Apparemment, le manque de trains ne se fait pas sentir...

Côté "collaboration", l’article 13 de la Convention d’armistice stipule que toutes les organisations ferroviaires en territoires occupés sont mises à la disposition pleine et entière du chef allemand des transports.
Ainsi la SNCF se retrouva intégrée à la logistique efficace de la WTL, (Wermacht Transport Leitung), relayée par des "Eisenbahn Betriebs Direktion" ; Ces EBD composées de cheminots allemands exerçaient une surveillance perpétuelle sur l’activité des agents français.
La SNCF fut finalement classée "S-Betrieb", c'est à dire une entreprise protégée des réquisitions de toutes sortes car participant à l'effort de guerre allemand.

En plus des réquisitions, les exigences allemandes en matière ferroviaire étaient importantes : Rien que pour l’armée d’occupation, il y avait 350 trains de transports de troupes allant d’Allemagne vers la France par jour. En comparaison, il y eu "seulement" 74 (ou 77 ou 79 suivant les sources) convois de déportés juifs vers l’Allemagne en deux ans et demi, le premier étant parti le 27 Mars 42 de Compiègne et le dernier de Clermont Ferrand le 18 Août 44.

Malgré tout la direction de la SNCF, s'efforce d'assurer plus de trafic avec de moins en moins de matériel et de personnel. Elle y arrive, grâce à des gains de productivité énormes: malgré une réduction de plus de 40% du nombre de wagons, le trafic augmente. Devant l'assemblée générale de ses actionnaires, le conseil d'administration de la SNCF est fier du bilan de l'exercice 1942: «Le trafic que nous avons assuré au cours de l'exercice est l'un des plus importants que les chemins de fer français aient connu depuis 1920: 66 milliards d'unités kilométriques, contre 49 milliards seulement en 1938.

En 1943, malgré de nouvelles réquisitions, le trafic s'intensifie encore avec 38 milliards de voyageurs-kilomètre contre 21 milliards en 1938.

On voit bien que le réseau ferroviaire français pendant toute la guerre est resté très actif mais était contrôle allemand. Le manque de train est donc une mauvaise excuse, à aucun moment une pénurie de trains, wagons, rails,…aurait freiné (au moins en partie) les déportations. Il y a une forte probabilité qu’à part « les étrangers » (Juifs ou non) dont Vichy n’a jamais caché ne pas vouloir, il n’y a jamais eu de vraie volonté politique de déportation.



2- La Résistance française

L’historien français Guilhem Zumbaum-Tomasi nous dit qu’il faut se ranger à l’avis de (la vermine –ndr-) Maurice Rajsfus qui rappelle que les résistants n’étaient pas intéressés de délivrer qui que ce soit. Leurs missions étaient des missions de sabotage. Les résistants, qu’ils soient communistes, gaullistes ou membres d’autres obédiences politiques, considèrent en premier lieu qu’ils s’opposent à l’ordre imposé par un occupant auquel il s’agit de nuire. D’ailleurs, à part le cas Léon Bronchart, aucun train de déportés n’a jamais été sérieusement attaqué ou saboté. A noter quand même qu' au total 2000 agents (dont 800 moururent) de la SNCF furent suspendus, internés, révoqués ou licenciés, sur le demi million d'employés que comptait cette entreprise.
L’historien nous dit que la résistance était trop faible et pas assez organisée. Les victimes des persécutions en France forment, selon lui, « une petite minorité sociale ou politique » qui ne suscite pas l’intérêt de la population : « Dans les gares, les déportés étaient poussés dans des wagons au vu et au su de tout le monde ». Des trains de déportés passaient les gares en plein jour, tout le monde savait donc que des personnes étaient déportés mais personne ne savaient vers où.

Laborie nous dit que la résistance française, c’est moins de 1% de la population, et encore cela dépend des critères que l’on applique car, toujours selon cet historien, quelqu’un qui se cache pour échapper au STO n’est pas un résistant, alors que bien souvent la société le considère comme tel.

Les "Justes"
Maintenant abordons le cas des actions isolées de la part de certains civils : les fameux « justes ».
Sans dénier le travail de certains français, il ne faut pas charrier! les Juifs en France étaient 330.000 et il n’y a eu « que » 2600 justes français. Quand on sait que pour être juste, mise à part certaines conditions religieuses (si, si !), un acte de désobéissance passive est recevable et qu’en plus, tous les membres d’une même famille sont inclus comme « juste », car ils ont partagé les risques, cela ne fait pas beaucoup.
En comparaison le pays de Hollande compte 4 863 justes (pour une petite population d’un peu plus de 10 millions) alors que 75% de la communauté juive de Hollande fut déportée. C’est dire si l’action des « justes » fut, en valeur absolue, symbolique.
Et il n’y a pas de raison de penser que les Français furent plus efficaces que les Hollandais.
Bien sur, tout ceux responsables d'actions charitables ne se sont pas présentés après la guerre mais on quand même loin des fora historiques d'aujourd'hui où chaque membre prétend possèder au moins un (arrière) et/ou (grand) et/ou parent qui était dans la résistance.

En conclusion, la résistance n’avait pas les moyens de s’occuper des déportés qui à leurs yeux n’étaient de toute façon qu’un détail.



3 - Les Allemands étaient occupés ailleurs, par exemple en Italie.

C’est un choc que d’entendre cet argument: Pourquoi Paxton parle t il des Allemands puisque ce même re-historien nous dit aussi que ce sont les Français qui sont responsables des déportations ? L’amuseur Klarsfeld va jusqu’à dire que la police française est responsable de 85% des déportations. Paxton dit même que l’administration avait mis à la disposition des Allemands « des moyens administratifs et techniques considérables».
Alors ??? ce sont les Allemands ou les Français qui étaient en charge ?
Pourquoi prendre les Allemands comme excuse puisque officiellement ce sont les Français qui déportaient ?
De plus Paxton choisi très mal son exemple et semble totalement ignorer la réalité italienne car non seulement les Juifs n’y sont que très très peu déportés, mais surtout la communauté juive d’Italie est minuscule : on parle de 50.000 personnes !!! Si toute l’armée allemande (et italienne) est mobilisée pour la traque de quelques milliers de Juifs d’Italie, ça veut dire qu’ils sont nuls ces Allemands !

Pour appuyer ses propos Paxton nous dit que les Allemands n’étaient que 40.000 (il a ensuite dit 60.000) en France (p.12, Vichy et les Juifs) et qu’ils n’avaient pas les moyens de leurs ambitions , ce qui est une erreur qui ne peut qu’être volontaire tellement elle est stupide…certes, les chiffres ont variés pendant la guerre, mais il n’y a eu en France jamais moins de 400.000 Allemands. Rien que pour le réseau ferroviaire, il y a eu jusqu’à 25.000 agents allemands pour surveiller les cheminots français.
Les seules troupes de sécurité (maintien de l’ordre) représentaient 100.000 hommes fin 1941, 200.000 en 1943. A leurs côtés, les troupes d’opérations comptaient 400.000 hommes en 1942-43 et ces effectifs seront portés à environ 1 million d’hommes au début de 1944.
Il est donc ridicule d'affirmer que les Allemands n'avaient pas les moyens de leurs ambitions, qu'ils étaient occupés ailleurs: ils étaient non seulement très nombreux mais en plus, et d'après les re-historiens habituels, ils bénéficiaient du zèle français.

Le travail de Paxton
Paxton est souvent critiqué pour son travail partial, malgré le fait qu’il habite en France, il ne s’est jamais très intéressé aux archives françaises. Le livre « Vichy et les Juifs », malgré le titre trompeur, est le fruit de la lecture (peut on parler de «recherches » ?) d'archives allemandes. Il lui est, entre autre, reproché de minimiser (par Pierre Labordie par exemple) le rôle de l’Allemagne dans les déportations de France et de trop charger le gouvernement français de l’époque. Laborie va jusqu’à dire de Paxton que « Quand on lui fait dire que les Français ont été tous des collaborateurs, il est instrumentalisé ».

A titre personnel, je pense que Paxton ne peut pas être sincère dans son travail, quand il déclare « la déportation par les Français fut probablement pire que ce que les archives allemandes le suggère », il dépasse toutes les bornes de la déontologie. Comment un historien, quelqu’un qui est censé étudier froidement le passé peut il s’autoriser à une telle extrapolation ???
En tout cas, cette accusation engagée et gratuite permet de voir dans quel état d’esprit il a écrit son livre : avant de le commencer, il avait décidé que les Français étaient coupables.
Et puis si les archives ne le montrent pas, de quel droit peut il se permettre ces réflexions incroyables ?

Moralité de tout ça ? Si il y avait eu la moindre volonté politique de la part des Allemands et/ou des Français, il y aurait eu bien plus de déportés: non seulement ils en avaient tous les moyens mais il n’y avait personne ou presque pour les en empêcher.
Bien sur il y avait les fameuses lois mais elles étaient avant tout symboliques en comparaison de ce qu’il se passait ailleurs. Et puis ne valait il pas mieux donner un os à ronger aux Allemands, donner le change, avant qu’ils ne demandent la bête en entier ?


Et vous, les détracteurs, les perpétuels critiques, les jamais contents, les offusqués professionnels, les fachistes de nos mémoires, vous auriez fait quoi à la place de Pétain ?

Sources:
http://www.ihtp.cnrs.fr/prefets/fr/fzo130840dgto.html
http://www.arte.tv/fr/accueil/Comprendre-le-monde/histoire/2207650.html
www.genemilassoc.fr/charge.php?f=MjAxMg== -
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=132
http://books.google.com/books?id=ciM0KTvWTV0C&pg=RA1-PA183&lpg=RA1-…
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shoah
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/1940-1944-la-sncf-sous-la-botte_…
http://www.speedylook.com/Robert_O._Paxton.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Juste_parmi_les_Nations
http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=14817
http://clioweb.free.fr/enjeux/laborie.htm

Je vois que certains de mes textes sont repris par des blogs, fora et lettres d'information. Cela ne me dérange pas à la condition expresse que la source, à savoir ce forum, soit expressément citée avec un lien.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Jan - 18:35 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 09:10 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

J'avais fait remarquer, dans plusieurs posts antérieurs, que lorsqu'on consulte dans les archives de la résistance française (communiste, gaulliste et autres) les publications, tracts, journaux clandestins, correspondances, on ne trouve aucune allusion à la déportation des Juifs de France. Rien !
Je possède moi-même, quelques ouvrages de l'époque (CFLN entre autres) et si on y fait allusion aux déportations "massives", ce sont surtout celles des réfractaires civils, des présumés "résistants", syndicalistes et autres "patriotes" français, qui y sont évoquées.
Pareil pour les éditoriaux de la Radio de Londres qui s'ils font quelques fois allusion à l'antisémitisme de Vichy, ne soufflent mot de la déportation communautaire.

J'ai dit également ce que je pensais de Paxton, le François Delpla d'outre-atlantique... je n'y reviendrai pas !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 16:00 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Paxton est un gougnafier de la pire espèce qui se sert de l'anti-vichysme permanent en France pour se faire du fric . Comme si nous avions besoin d'un Américain pour nous apprendre NOTRE histoire !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 00:03 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Admin a écrit:
J'avais fait remarquer, dans plusieurs posts antérieurs, que lorsqu'on consulte dans les archives de la résistance française (communiste, gaulliste et autres) les publications, tracts, journaux clandestins, correspondances, on ne trouve aucune allusion à la déportation des Juifs de France. Rien !

  Tu te repètes , Admin , et je t'avais repondu en son temps ( 27 avril ) ; des 42 , la BBC , dans les Français parlent aux Français , relatait  de massacres de juifs , à l'appui de plusieurs temoignages , et divers tracts ou publications clandestines  faisaient etat des rafles et des conditions de deportation 
   Je ne sais pas si c'est une tactique de ta part de revenir sur les memes sujets pur redemander toujours les memes preuves ! ça en devient fatigant 
    


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 14:16 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Ces émissions parlaient des massacres des Juifs polonais et allemands, pas des Juifs de France. Si je me répète, c'est que j'ai une excellente documentation là-dessus !
Si on parle de rafles et de déportation, on n'évoque jamais la "solution finale", mais seulement les dures conditions qui étaient réservées aux déportés dans leur ensemble.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 00:59 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

  Peut être ce long article du Monde de 2005 , pourra apporter réponse à tes questions 
     http://www.lemonde.fr/shoah-les-derniers-temoins-racontent/article/2005/07/…


Dés la mi 42 , les Alliés , par differentes sources ,  etaient avertis de la realité de la Solution Finale et elle concernait TOUS les juifs europeens  
Les premiers convois partent à partir de mars 42 , presqu'essentiellement composés d'hommes valides . C'est à partir de juillet 42 , date des grandes rafles en ZO et ZNO que la statistique est explicite sur les gazages à l'arrivée ( d'aprés la liste des convois de Klarsfeld )


     Jusqu'a 1945 la realité et les modalités de l'extermination etaient mal connus des deportés eux mèmes ( temoignage du Dr G Wellers , detenu à Drancy des Decembre 41 , deporté à Auschwitz par le convoi 76 du 30 juin 44 ) 


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 02:44 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Mais alors une question se pose tout de suite: pourquoi les alliés n'ont ils pas bombardé les camps?

Et que l'on ne vienne pas me répondre "parce qu'ils avaient peur de blesser/tuer les prisonniers" parce que:
1) on a pu voir en France, par exemple, que les Américains ne s'embarrassaient pas avec les victimes civiles!
2) Il serait ridicule de ne rien risquer pour des prisonniers qui vont de toute façon être exterminés
3) Les alliés bombardaient, des trains, des gares, des chemins de fer, ils avaient la possibilité de stopper ces massacres, au moins de les freiner.


Plus sérieusement, le vrai problème, c'est qu'en temps de guerre, les différentes armées sont abreuvées d'informations dans tous les sens qu'il faut prendre avec recul et analyser: les témoignages sont ils fiables? l'ennemi n'est il pas en train de nous intoxiquer? un rapport n'est il pas volontairement alarmiste? et je ne parle pas de toutes les informations fantaisistes qui décrédibilisent un réseau dans le style de la résistance polonaise qui affirmait que les Juifs étaient exterminés dans des chambres à vapeur. N' a t on pas essayé de faire passer une commande de masques à gaz pour Auschwitz comme étant une preuve de massacre?

Je trouve dommage que l'article du Monde reste vague: qu'a t on dit exactement aux alliés? Parce qu'il y a une différence énorme entre dire "il y a en Allemagne des usines à tuer" et "Les Allemands fusillent les partisans et se vengent sur ceux qui les ont aidés". Mais simplement, quand on est résistant, on a intérêt à dramatiser la situation pour obtenir le plus d'aide possible.
Et puis, les gazages, les pogroms c'étaient déjà d'actualité en 14/18, donc tout ça faisait propagande...

Au milieu de ce monceau d'archives, il est ensuite facile à un historien, surtout après 60 ans, de choisir les informations qu'il souhaite pour arriver aux conclusions qu'il recherche: il y a eu tellement d'informations de toute sorte qu'il y en a "pour tous les goûts".

C'est exactement comme la crise économique qui sévit aujourd'hui: on voit dans les journaux de petits économistes inconnus affirmer qu'ils avaient ce choc. Mais ils étaient où ces économistes AVANT la crise?? Tout ça fait que dans le futur, ce sera très facile de faire dire à un historien "on savait que la crise allait arriver mais personne n'a rien fait". Pourtant, en réalité, les premiers concernés n'ont pas vu la crise venir...

Les alliés ne savaient pas ce qui se passait. La preuve est qu'ils sont arrivés dans les camps sans aucune préparation. Pas de médicaments, pas d'interprètes, aucun matériel sanitaire, pas de médecins, aucune préparation des troupes à ce qu'ils allaient voir.
Mais on ne peut pas en vouloir aux alliés de ne pas avoir su, même chez les Nazis, personne ne savait, mis à part un groupe de quelques personnes. Même la secrétaire personnelle d'Hitler ne savait pas!

Comme toujours un re-historien raconte quelque chose, mais il est à la portée de n'importe quel esprit un peu curieux de se rendre compte que ce qu'il dit ne colle pas avec ce qui s'est réellement passé.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 09:38 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

On peut tout de même s'étonner de constater que si on admet la véracité de cet article et des propos de Lebel, la Résistance française n'ait pas fait état de ces connaissances dans ses publications. On aurait peut-être alors augmenté le nombre des "Justes" qui se seraient démerdés pour planquer et protéger des familles juives. Ca tombe sous le sens.
Et puis, si on admet que la "solution finale" était connue des Alliés dès 1942, on peut aussi s'étonner que les bombardements anglo-saxons se soient concentrés sur des villes sans importance stratégique alors qu'ils auraient du se concentrer sur les voies de communication emmenant les déportés vers leur tragique destin. Et bien sur les installations de mise à mort.
On neut en conclure également que les Alliés "sachant", ils ont laissé faire, et dans ce cas on pourrait les accuser de complicité passive !

Tout de même troublant, non ?

_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 18:21 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Charles a écrit:
Mais alors une question se pose tout de suite: pourquoi les alliés n'ont ils pas bombardé les camps?

                        Une réponse detaillée et documentée :
               http://www.ajhl.org/Bombarder_Auschwitz.pdf


 La finalité d'un bombardement pour sauvegarder des vies humaines est irrealiste sur plusieurs points 
        Pour etre efficace , un bombardement se doit d'etre massif ,  au risque de tout detruire , et surtout de couter la vie a des centaines , voire des milliers  de deportés ..........que l'on souhaiterait sauvegarder ! 
   Une précision rigoureuse est necessaire des lors qu'on veut s'en prendre à des objectifs , de dimension réduite ( les chambres à gaz ) qui se trouvent à l'interieur meme du camp ....precision irrealisable pour les bombardiers de l'epoque 


 
  


Revenir en haut
Ivanovitch


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2008
Messages: 32
Localisation: Valence

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 18:31 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

C'est pour ça eux préfère bombarder les villes entière. plus facile, d'accord ?
_________________
"Le vent va vers le midi,
tourne vers le nord,
tourne, tourne, va
et le vent reprend ses tours.'
l'Ecclésiaiste I.6


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 18:38 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

OK Ivanovitch , toi rester bien au chaud avec Matouchka , boire bonne vodka et apres 
faire philosophie ! Very Happy


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 20:25 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Au lieu de te foutre de la gueule de notre ami Ivanovitch, tu ferais mieux de réponde aux questions posées !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 20:45 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

    Bombarder des villes entières correspondait à un imperatif stategique qui etait d'affaiblir le potentiel économique allemand et de saper le moral de la population 
          Rien de bien nouveau , Goebbels voulait une guerre totale , il l'avait ,  et devait en payer les consequences 
         Un bombardement d'Auschwitz aurait eu une toute autre finalité 


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 10:00 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Donc, si je comprends bien, vous justifiez froidement ce qu'on peut qualifier de "crimes de guerre" !
Comment pouvez-vous qualifier les bombardements successifs de Dresde "d'impératif stratégique" ? Comment pouvez-vous qualifier les bombardements des villes françaises comme Marseille ou Orléans ou Versailles, "d'impératifs stratégiques" ?
Lorsqu'on entend les responsables britanniques de ces raids inutiles et inefficaces, il s'agissait surtout de terroriser les civils pour les faire douter de la capacité du régime hitlérien à assurer leur protection ! Leur théorie du "tapis de bombes" n'était pas destinée à "cibler" des objectifs stratégiques ! Ne dites pas n'importe quoi !
Vous dites que Goebbels "devait payer les conséquences"... Mais qu'avaient à "payer" les 67.078 Français morts durant ces bombardements ?
Je n'ai jamais parlé de bombardements des camps qui auraient été à l'encontre du but recherché. Mais les Allemands transportaient leurs victimes dans des trains. Ces trains empruntaient des voies connues, des voies passant par des gares et des centres de triage des convois. Ils empruntaient des tunnels, passaient sur des ponts... Le bombardement de ces objectifs stratégiques aurait démontré que les alliés se préoccupaient du sort des déportés "spécifiques". Or il n'en a jamais été question. David Irving, qui a consulté les archives de la RAF, (je le précise, car on va me dire que c'est un "négationniste"!) n'en a pas trouvé trace !
Si je vous comprend bien, Lebel, il aurait fallu sacrifier des millions de "non-juifs" pour sauver 6 millions de déportés... juifs ! Mais c'est tout simplement ignoble !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 18:06 (2009)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton Répondre en citant

Je l'ai deja répété plusieurs fois , les Alliés n'ont pas eu l'anteriorité pour ce qui est des bombardements de terreur , il y avait deja eu Varsovie , Rotterdam , Belgrade et les V1 et V2 sur Londres ......
Les bombardements des villes françaises correspondaient bien à des imperatifs strategiques et ne visaient pas à terroriser les populations ...........maintenant , que la precision n'ait pas été le fort des aviateurs US , c'est indeniable et deplorable ........gares ou usines se trouvant à proximité ou à l'interieur d'agglomerations !
Pour ce qui est des voies ferroviaires , gares , tunnels , ponts , ils ont largement été les cibles
de bombardements .........avec des resultats souvent decevants   
Quant à la sauvegarde des " deportés specifiques " , ce n'etait pas le but d'une  guerre qu' il fallait conclure victorieusement , ç'aura été un des resultats 
         Et ou ai je laissé entendre qu'il aurait fallu sacrifier des millions de non juifs .............?


   Si l'Allemagne a du payer le prix fort pour la victoire des Alliés , à qui la faute ? 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:04 (2016)    Sujet du message: La déportation des Juifs vivant en France selon l'Evangile de Paxton

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com