France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La France de Vichy
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 09:31 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Et ben voilà ! Quand tu dis les choses comme ça, on comprend mieux ! Bon, c'est vrai, notre pote Briard est moins... diplomate que certains d'entre nous. Si tu le connaissais mieux, tu comprendrais. A part ça, c'est un trés brave mec; entre l'Abbé Pierre et Coluche, si tu vois...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Fév - 09:31 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 11:05 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Admin a écrit:
Et ben voilà ! Quand tu dis les choses comme ça, on comprend mieux ! Bon, c'est vrai, notre pote Briard est moins... diplomate que certains d'entre nous. Si tu le connaissais mieux, tu comprendrais. A part ça, c'est un trés brave mec; entre l'Abbé Pierre et Coluche, si tu vois...
Coluche mettait volontiers des coups de savates virtuels dans les parties nobles de certains, mais a priori ce ne fut pas le cas de l'Abbe Pierre.
Smile
Je sais que Briard est un brave mec qui, de plus, a risque sa peau pour la France, ce qui n'est pas donne a tout le monde.
Mais ceci ne justifie pas cela.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 683
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 18:38 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Pour en revenir au débat, il me semble que lorsque tout le monde aura admis que la "France de Vichy" était loin d'être une officine du 3ème Reich en France, que la collaboration pouvait (je dis "pouvait") permettre de gagner du temps et donc permettre aux Anglo-Américains de mettre en place une armée capable de vaincre les armées d'Hitler, et de manière HISTORIQUE, je crois que les Français pourront enfin vivre en paix !
C'est bien pour celà que je persiste à dire que ce forum est extrêmement utile à la vérité, et qu j'y demeure !


Revenir en haut
Jean


Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2009
Messages: 12
Localisation: bureau du directeur

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 20:31 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Résistant a écrit:
Pour en revenir au débat, il me semble que
lorsque tout le monde aura admis que la "France de Vichy" était loin d'être une officine du 3ème Reich en France,

Et décréter des "unités de combat" pour se battrent aux côtés des Allemands
c'est quoi ?


que la collaboration pouvait (je dis "pouvait") permettre de gagner du temps et donc permettre aux Anglo-Américains de mettre en place une armée capable de vaincre les armées d'Hitler

Pas très crédible tout ça,désolé!

, et de manière HISTORIQUE, je crois que les Français pourront enfin vivre en paix !
C'est bien pour celà que je persiste à dire que ce forum est extrêmement utile à la vérité, et qu j'y demeure !


Comme beaucoup,j'ai cru pendant longtemps que Pétain faisait fausse route
maintenant je suis persuadé du contraire sur la fin de ma vie,quand je vois ce qui ce passe
sous nos yeux chaque jour.


Désolé,mais le Maréchal Pétain était pleinement d'accord de reconstruire
la France dans la nouvelle Europe nationale-socialiste,il suffit de lire avec
attention ses discours,c'est sans ambigüté,pourquoi "refuser" les faits ?
Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui,on peut dire sans risque de se tromper
qu'il avait vu juste...

Citation:

Le 15 de ce mois (octobre 40) ,le maréchal Pétain écrivait
dans les Revues des deux mondes:

"Libéralisme,capitalisme,collectivisme sont,en France,des produits étrangers,importés,
que la France,rendue à elle-même,rejette tout naturellement...

"L'idée nationale-socialiste de la primauté du travail et de sa réalité essentielle par
rapport à la fiction des signes monétaires,nous avons d'autant moins de peine à
l'accepter qu'elle fait partie de notre héritage classique."

Dans son message du 11 octobre 1940 ,le chef de l'Etat français affirmait que
"le problème des rapports franco-allemands,si légèrement traité dans le passé,
continuait de déterminer l'avenir de la France"

Il ajoutait:

"Nous devons tragiquement réaliser dans la défaite la révolution que,
dans la victoire,dans la paix,dans l'entente volontaire de peuples égaux,
nous n'avons même pas su concevoir."

A Montoire,le maréchal Pétain serra la main du chancelier Hitler et le 30 octobre,
déclara aux Français:

"C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer...
C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française...que j'entre aujourd'hui dans
la voie de la collaboration..
Je vous tiens aujourd'hui le langage du chef.Suivez-moi.",

Lorsque, le 22 juin 1941, les Allemands attaquèrent à l'Est l'empire soviétique
une Légion des Volontaires Français fut fondée avec l'assentiment du Maréchal.
Le vainqueur de Verdun ne ménagea pas ses encouragements à ceux qui allaient
combattre "le plus grand péril qui ait jamais menacé le monde civilisé",affirmait
le cardinal Baudrillart.
Que disait le Maréchal à ceux qui montaient en ligne,selon l'axe suivi,en 1812,
par la Grande Armée? Je cite:

"A la veille de vos prochains combats,je suis heureux de savoir que vous n'oubliez
pas que vous détenez une part de notre honneur militaire.Il n'est peut-être pas
de tâche plus utile à l'heure présente que de rendre à notre pays confiance dans
sa propre vertu.
Mais vous servirez la France d'une manière plus directe encore.
En participant à cette Croisade dont l'Allemagne a pris la tête,acquérant ainsi
de justes titres à la reconnaissance du monde,vous contribuez à écarter de nous
le péril bolchevik,c'est votre pays que vous protégez ainsi,en sauvant également
l'espoir d'une Europe reconciliée."


Source:
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1112-L-HARMONICA-une-Histoire-racon…



2ème exemple

Un "double jeu" fantomatique...

Par la suite,non seulement P.Pétain et P.Laval,
mais surtout leurs défenseurs invoquèrent la thèse du
"double jeu subtil " qu'il fallait savoir reconnaître.
Il leur fut répondu que:
..." sous l'occupation,le public ne pouvait pas décrypter!" *

C'est incontestablement exact et je note qu'à
son procès,Jean Hérold-Paquis a eu l'honnêteté de souligner:

" Ma collaboration à moi est venue d'une chose bien simple:
Il y avait un grand soldat,car on l'appelait ainsi,qui nous
montrait le chemin en 1940.
Ce grand soldat était allé à Montoire;tous les corps constitués
lui avaient prêté serment;27 nations étaient représentées auprès
du Gouvernement de Vichy,y compris la Russie et les Etats-Unis.

A ce moment-là,on ne parlait pas du tout de "double jeu",
personne n'en parlait.On en a parlé curieusement,non pas après la Libération,
mais après la défaite allemande.
Si ce "double jeu" avait existé,je tiens à vous dire tout de suite qu'on
l'aurait certainement bien su,au mois d'août 1944"
**

*( Voy.notamment la déposition de Paul-Ferdinand Arrighi lors du procès Pétain,
le 31 juillet 1945 ( les sténotypies du procès Pétain,pp.129-130)

** ( Voy. les sténotypies du procès de J.Hérold-Paquis,publiées dans:
Les procès de la radio .Ferdonnet et Jean Hérold-Paquis
( édit.Albin Michel,1947,p.166)
_________________
Autant en emporte le vent...
Dr J'y va go.


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 05:21 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Bonjour,
Desole de repartir dans le HS au sujet de Briard, mais je vous signale un message de votre serviteur :
http://vandooawards.forums-actifs.com/club-des-exclus-f42/briard-t526.htm#4…
Je reviendrais plus tard sur le sujet du Marechal, j'ai des commentaires a faire suite aux messages de resistant et de Jean.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Jean


Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2009
Messages: 12
Localisation: bureau du directeur

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 09:19 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Bonjour,
Desole de repartir dans le HS au sujet de Briard, mais je vous signale un message de votre serviteur :
http://vandooawards.forums-actifs.com/club-des-exclus-f42/briard-t526.htm#4…
Je reviendrais plus tard sur le sujet du Marechal, j'ai des commentaires a faire suite aux messages de resistant et de Jean.


Tout le monde en parle de ce forum

http://liberation-44.forumactif.net/cantine-de-libe-44-f37/vaut-mieux-etre-…
8)
_________________
Autant en emporte le vent...
Dr J'y va go.


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 09:49 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Jean a écrit:
Daniel Laurent a écrit:
Tout le monde en parle de ce forumhttp://liberation-44.forumactif.net/cantine-de-libe-44-f37/vaut-mieux-etre-…





Le guignol qui a fait son "enquete" confonds allegrement les 2 nouveaux forums dont nous parlons plus haut, celui que je ne connais pas et qui me deplait un peu (France en guerre au singulier) et l'autre ou je parle de Briard et dont je suis membre.
Autant j'ai des critiques a emettre vis a vis de France en Guerres (avec un s) mais n'hesite pas a y participer, autant je ne mettrais jamais les pieds sur "Liberation-44". Frequenter des gens avec qui je ne suis pas d'accord me va, mais m'associer a des abrutis ne me convient pas.

A tout prendre, les assauts vindicatifs de Charles, Briard et autres passent mieux chez moi que la sournoise et puante hypocrisie de ces gens.
Je prefere ceux qui sont sinceres meme si enduits dans de l'erreur a l'insu de leur plein gre aux faux-derches.
Mr. Green
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Jean


Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2009
Messages: 12
Localisation: bureau du directeur

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 15:01 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Jean a écrit:
Résistant a écrit:
Pour en revenir au débat, il me semble que
lorsque tout le monde aura admis que la "France de Vichy" était loin d'être une officine du 3ème Reich en France,

Et décréter des "unités de combat" pour se battrent aux côtés des Allemands
c'est quoi ?


que la collaboration pouvait (je dis "pouvait") permettre de gagner du temps et donc permettre aux Anglo-Américains de mettre en place une armée capable de vaincre les armées d'Hitler

Pas très crédible tout ça,désolé!

, et de manière HISTORIQUE, je crois que les Français pourront enfin vivre en paix !
C'est bien pour celà que je persiste à dire que ce forum est extrêmement utile à la vérité, et qu j'y demeure !


Comme beaucoup,j'ai cru pendant longtemps que Pétain faisait fausse route
maintenant je suis persuadé du contraire sur la fin de ma vie,quand je vois ce qui ce passe
sous nos yeux chaque jour.


Désolé,mais le Maréchal Pétain était pleinement d'accord de reconstruire
la France dans la nouvelle Europe nationale-socialiste,il suffit de lire avec
attention ses discours,c'est sans ambigüté,pourquoi "refuser" les faits ?
Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui,on peut dire sans risque de se tromper
qu'il avait vu juste...

Citation:

Le 15 de ce mois (octobre 40) ,le maréchal Pétain écrivait
dans les Revues des deux mondes:

"Libéralisme,capitalisme,collectivisme sont,en France,des produits étrangers,importés,
que la France,rendue à elle-même,rejette tout naturellement...

"L'idée nationale-socialiste de la primauté du travail et de sa réalité essentielle par
rapport à la fiction des signes monétaires,nous avons d'autant moins de peine à
l'accepter qu'elle fait partie de notre héritage classique."

Dans son message du 11 octobre 1940 ,le chef de l'Etat français affirmait que
"le problème des rapports franco-allemands,si légèrement traité dans le passé,
continuait de déterminer l'avenir de la France"

Il ajoutait:

"Nous devons tragiquement réaliser dans la défaite la révolution que,
dans la victoire,dans la paix,dans l'entente volontaire de peuples égaux,
nous n'avons même pas su concevoir."

A Montoire,le maréchal Pétain serra la main du chancelier Hitler et le 30 octobre,
déclara aux Français:

"C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer...
C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française...que j'entre aujourd'hui dans
la voie de la collaboration..
Je vous tiens aujourd'hui le langage du chef.Suivez-moi.",

Lorsque, le 22 juin 1941, les Allemands attaquèrent à l'Est l'empire soviétique
une Légion des Volontaires Français fut fondée avec l'assentiment du Maréchal.
Le vainqueur de Verdun ne ménagea pas ses encouragements à ceux qui allaient
combattre "le plus grand péril qui ait jamais menacé le monde civilisé",affirmait
le cardinal Baudrillart.
Que disait le Maréchal à ceux qui montaient en ligne,selon l'axe suivi,en 1812,
par la Grande Armée? Je cite:

"A la veille de vos prochains combats,je suis heureux de savoir que vous n'oubliez
pas que vous détenez une part de notre honneur militaire.Il n'est peut-être pas
de tâche plus utile à l'heure présente que de rendre à notre pays confiance dans
sa propre vertu.
Mais vous servirez la France d'une manière plus directe encore.
En participant à cette Croisade dont l'Allemagne a pris la tête,acquérant ainsi
de justes titres à la reconnaissance du monde,vous contribuez à écarter de nous
le péril bolchevik,c'est votre pays que vous protégez ainsi,en sauvant également
l'espoir d'une Europe reconciliée."


Source:
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1112-L-HARMONICA-une-Histoire-racon…



2ème exemple

Un "double jeu" fantomatique...

Par la suite,non seulement P.Pétain et P.Laval,
mais surtout leurs défenseurs invoquèrent la thèse du
"double jeu subtil " qu'il fallait savoir reconnaître.
Il leur fut répondu que:
..." sous l'occupation,le public ne pouvait pas décrypter!" *

C'est incontestablement exact et je note qu'à
son procès,Jean Hérold-Paquis a eu l'honnêteté de souligner:

" Ma collaboration à moi est venue d'une chose bien simple:
Il y avait un grand soldat,car on l'appelait ainsi,qui nous
montrait le chemin en 1940.
Ce grand soldat était allé à Montoire;tous les corps constitués
lui avaient prêté serment;27 nations étaient représentées auprès
du Gouvernement de Vichy,y compris la Russie et les Etats-Unis.

A ce moment-là,on ne parlait pas du tout de "double jeu",
personne n'en parlait.On en a parlé curieusement,non pas après la Libération,
mais après la défaite allemande.
Si ce "double jeu" avait existé,je tiens à vous dire tout de suite qu'on
l'aurait certainement bien su,au mois d'août 1944"
**

*( Voy.notamment la déposition de Paul-Ferdinand Arrighi lors du procès Pétain,
le 31 juillet 1945 ( les sténotypies du procès Pétain,pp.129-130)

** ( Voy. les sténotypies du procès de J.Hérold-Paquis,publiées dans:
Les procès de la radio .Ferdonnet et Jean Hérold-Paquis
( édit.Albin Michel,1947,p.166)


Merci de répondre aux 'posts',cela fait la 3ème fois que, soit mes 'posts'
sont sans réponse ou un 'troll' professionnel vient faire du H S !
Je pensais ce forum plus sérieux ? il me semble que les meilleurs ne restent pas longtemps.

8)
_________________
Autant en emporte le vent...
Dr J'y va go.


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 16:01 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Arretes donc de citer des micro-forums puants et sans interet et on reparlera de l'essentiel, a savoir de parler de si oui ou non Vichy etaitr une officine du IIIeme Reich, ce qui fut le cas, meme si l'on peut considerer que cela se fit a l'encontre de la volonte des principaux interesses, le Marechal en tete.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 17:08 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Jean a écrit:
Résistant a écrit:
Pour en revenir au débat, il me semble que lorsque tout le monde aura admis que la "France de Vichy" était loin d'être une officine du 3ème Reich en France,

Et décréter des "unités de combat" pour se battrent aux côtés des Allemandsc'est quoi ?

Entre aller combattre les "bolcheviks" aux frontières de l'Est, et adhérer au National-Socialisme qui est devenu l'étiquette du Hitler et de lui seul... Il y a un gouffre ! Disons plutôt que Pétain adhérait à une idée nationaliste et sociale, qu'on aurait pu comparer au national-socialisme des années 30, mais qu'il n'adhérait pas du tout aux thèses "racistes" du parano de Berlin !


que la collaboration pouvait (je dis "pouvait") permettre de gagner du temps et donc permettre aux Anglo-Américains de mettre en place une armée capable de vaincre les armées d'Hitler

Pas très crédible tout ça,désolé!

Comment pas crédible ? C'est exactement ce qu'avait dit Weygand à Louis Rougier au moment de son départ pour Londres, et c'est dans cet esprit qu'il essaiera de remettre l'armée d'Afrique en ordre de bataille...

, et de manière HISTORIQUE, je crois que les Français pourront enfin vivre en paix !
C'est bien pour celà que je persiste à dire que ce forum est extrêmement utile à la vérité, et qu j'y demeure !


Comme beaucoup,j'ai cru pendant longtemps que Pétain faisait fausse routemaintenant je suis persuadé du contraire sur la fin de ma vie,quand je vois ce qui ce passe
sous nos yeux chaque jour.


Désolé,mais le Maréchal Pétain était pleinement d'accord de reconstruire
la France dans la nouvelle Europe nationale-socialiste,il suffit de lire avec
attention ses discours,c'est sans ambigüté,pourquoi "refuser" les faits ?
Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui,on peut dire sans risque de se tromper
qu'il avait vu juste...

Citation:

Le 15 de ce mois (octobre 40) ,le maréchal Pétain écrivait
dans les Revues des deux mondes:

"Libéralisme,capitalisme,collectivisme sont,en France,des produits étrangers,importés, que la France,rendue à elle-même,rejette tout naturellement...

"L'idée nationale-socialiste de la primauté du travail et de sa réalité essentielle par
rapport à la fiction des signes monétaires,nous avons d'autant moins de peine à
l'accepter qu'elle fait partie de notre héritage classique."

C'est bien "l'idée" qu'il a retenue; ni banques, ni soviets... De là à revendiquer la pureté raciale...

Dans son message du 11 octobre 1940 ,le chef de l'Etat français affirmait que
"le problème des rapports franco-allemands,si légèrement traité dans le passé,
continuait de déterminer l'avenir de la France"

Il ajoutait:

"Nous devons tragiquement réaliser dans la défaite la révolution que,
dans la victoire,dans la paix,dans l'entente volontaire de peuples égaux,
nous n'avons même pas su concevoir."

A Montoire,le maréchal Pétain serra la main du chancelier Hitler et le 30 octobre,
déclara aux Français:

"C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer...C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française...que j'entre aujourd'hui dans
la voie de la collaboration.. Je vous tiens aujourd'hui le langage du chef.Suivez-moi.",


Il s'agit d'une "collaboration" économique, qui, Pétain le pense, va lui permettre de desserrer l'étau de l'occupation et de voir le retour des prisonniers de guerre. Il faut lire le texte de Montoire et les archives de cette pèriode. Il faut comprendre aussi que pour amadouer les Allemands, aui a l'époque sont les grands vainqueurs du conflit et n'ont encore aucun ennemi (ils envisagent encore d'envahir l'Angleterre !) il y a une marge entre les discours "publics" lancés à la Radio, et ce qui se passe en réalité à l'abri des oreilles indiscrètes...

Lorsque, le 22 juin 1941, les Allemands attaquèrent à l'Est l'empire soviétique
une Légion des Volontaires Français fut fondée avec l'assentiment du Maréchal.
Le vainqueur de Verdun ne ménagea pas ses encouragements à ceux qui allaient
combattre "le plus grand péril qui ait jamais menacé le monde civilisé",affirmait
le cardinal Baudrillart.
Que disait le Maréchal à ceux qui montaient en ligne,selon l'axe suivi,en 1812,
par la Grande Armée? Je cite:

"A la veille de vos prochains combats,je suis heureux de savoir que vous n'oubliez
pas que vous détenez une part de notre honneur militaire.Il n'est peut-être pas
de tâche plus utile à l'heure présente que de rendre à notre pays confiance dans
sa propre vertu.
Mais vous servirez la France d'une manière plus directe encore.
En participant à cette Croisade dont l'Allemagne a pris la tête,acquérant ainside justes titres à la reconnaissance du monde,vous contribuez à écarter de nous
le péril bolchevik,c'est votre pays que vous protégez ainsi,en sauvant également
l'espoir d'une Europe reconciliée."


Source:
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1112-L-HARMONICA-une-Histoire-racon…



2ème exemple

Un "double jeu" fantomatique...

Par la suite,non seulement P.Pétain et P.Laval,
mais surtout leurs défenseurs invoquèrent la thèse du
"double jeu subtil " qu'il fallait savoir reconnaître.
Il leur fut répondu que:
..." sous l'occupation,le public ne pouvait pas décrypter!" *

C'est incontestablement exact et je note qu'à
son procès,Jean Hérold-Paquis a eu l'honnêteté de souligner:

" Ma collaboration à moi est venue d'une chose bien simple: Il y avait un grand soldat,car on l'appelait ainsi,qui nous
montrait le chemin en 1940.
Ce grand soldat était allé à Montoire;tous les corps constitués lui avaient prêté serment;27 nations étaient représentées auprès
du Gouvernement de Vichy,y compris la Russie et les Etats-Unis.

A ce moment-là,on ne parlait pas du tout de "double jeu",
personne n'en parlait.On en a parlé curieusement,non pas après la Libération,
mais après la défaite allemande.
Si ce "double jeu" avait existé,je tiens à vous dire tout de suite qu'on l'aurait certainement bien su,au mois d'août 1944" **



Ce "double jeu" a cessé d'être au moment de l'occupation totale de la France en 1942, et lorsque la "collaboration" a pris le visage de Laval, de Doriot et de Déat. Mais Pétain a continué de penser qu'au moment de la Libération il pourrait tendre la main à De Gaulle et travailler ensemble à la réconciliation des Français...  De Gaulle a chosi Moscou et les communistes, et à partir de là, une conception tout à fait hémiplégique de l'histoire: les "bons" d'un côté, et les "salauds" de l'autre...

*( Voy.notamment la déposition de Paul-Ferdinand Arrighi lors du procès Pétain,
le 31 juillet 1945 ( les sténotypies du procès Pétain,pp.129-130)

** ( Voy. les sténotypies du procès de J.Hérold-Paquis,publiées dans:
Les procès de la radio .Ferdonnet et Jean Hérold-Paquis
( édit.Albin Michel,1947,p.166)


Voilà, j'ai répondu, non ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 14:08 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Entre aller combattre les "bolcheviks" aux frontières de l'Est, et adhérer au National-Socialisme qui est devenu l'étiquette du Hitler et de lui seul... Il y a un gouffre ! Disons plutôt que Pétain adhérait à une idée nationaliste et sociale, qu'on aurait pu comparer au national-socialisme des années 30, mais qu'il n'adhérait pas du tout aux thèses "racistes" du parano de Berlin !

Un régime pur et  dur dans le style des dictatures de l'entre deux guerres avait sa faveur , la composition de son gouvernement dés juillet 40 est éloquente , maurassiens , antiliberaux , clericaux , ligueurs d'extrème droite et  partisans de l'exclusion dont le point commun etait d'en finir avec la "Gueuse" et la "racaille judeo maçonnique" et pour qui la défaite constituait une divine surprise 








Il s'agit d'une "collaboration" économique, qui, Pétain le pense, va lui permettre de desserrer l'étau de l'occupation et de voir le retour des prisonniers de guerre. Il faut lire le texte de Montoire et les archives de cette pèriode. Il faut comprendre aussi que pour amadouer les Allemands, aui a l'époque sont les grands vainqueurs du conflit et n'ont encore aucun ennemi (ils envisagent encore d'envahir l'Angleterre !) il y a une marge entre les discours "publics" lancés à la Radio, et ce qui se passe en réalité à l'abri des oreilles indiscrètes... 

En octobre 40 , Petain est persuadé d'une victoire à court terme de l' Allemagne et est trés eloigné de penser à une quelconque revanche , il est avant tout soucieux de menager à sa France une place dans le nouvel ordre europeen voulu par les nazis en n'hesitant pas à envisager une collaboration militaire pour reconquerir les territoires passés à la dissidence 
( procés vebal des entretiens par l'interprète Schmidt et les ecrits de Philippe Burin , JP Azema et O. Wievorka 




Ce "double jeu" a cessé d'être au moment de l'occupation totale de la France en 1942, et lorsque la "collaboration" a pris le visage de Laval, de Doriot et de Déat. Mais Pétain a continué de penser qu'au moment de la Libération il pourrait tendre la main à De Gaulle et travailler ensemble à la réconciliation des Français...  De Gaulle a chosi Moscou et les communistes, et à partir de là, une conception tout à fait hémiplégique de l'histoire: les "bons" d'un côté, et les "salauds" de l'autre...
Jusqu'a la fin , toutes les decisions de Vichy , même les plus infamantes , auront l'aval et la signature de Petain..........ce n'est qu'en aout 44 et les Alliés aux portes de Paris qu'il fera preuve de sa resistance ! ( lettre à Darnand , mission Auphan , rappel de Herriot ) et qu'il fera mine de s'opposer à son transfert en Allemagne  


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 14:55 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

lebel a écrit:
Entre aller combattre les "bolcheviks" aux frontières de l'Est, et adhérer au National-Socialisme qui est devenu l'étiquette du Hitler et de lui seul... Il y a un gouffre ! Disons plutôt que Pétain adhérait à une idée nationaliste et sociale, qu'on aurait pu comparer au national-socialisme des années 30, mais qu'il n'adhérait pas du tout aux thèses "racistes" du parano de Berlin !
Un régime pur et  dur dans le style des dictatures de l'entre deux guerres avait sa faveur , la composition de son gouvernement dés juillet 40 est éloquente , maurassiens , antiliberaux , clericaux , ligueurs d'extrème droite et  partisans de l'exclusion dont le point commun etait d'en finir avec la "Gueuse" et la "racaille judeo maçonnique" et pour qui la défaite constituait une divine surprise...

C'est du grand n'importe quoi là. Vraiment !
- Vice-Président du Conseil: Pierre Laval
- Justice: Raphaël Alibert
- Intérieur: Adrien Marquet
- Affaires étrangères: Paul Baudouin
- Finances Yves Bouthillier
- Défense Nationale: Général Weygand
- Instruction Publique et Beaux-Arts: Emile Mireaux
- Jeunesse et Famille: Mr Jean Ybernégaray
- Agriculture et Ravitaillement: Pierre Caziot
- Productioin Industrielle et Travail: Jacques Belin
- Communications: François Piétri
- Colonies: Henry Lemery

Il appelle ça "anti-libéraux" et "ligueurs d'extrême droite" !

 








Il s'agit d'une "collaboration" économique, qui, Pétain le pense, va lui permettre de desserrer l'étau de l'occupation et de voir le retour des prisonniers de guerre. Il faut lire le texte de Montoire et les archives de cette pèriode. Il faut comprendre aussi que pour amadouer les Allemands, aui a l'époque sont les grands vainqueurs du conflit et n'ont encore aucun ennemi (ils envisagent encore d'envahir l'Angleterre !) il y a une marge entre les discours "publics" lancés à la Radio, et ce qui se passe en réalité à l'abri des oreilles indiscrètes... 

En octobre 40 , Petain est persuadé d'une victoire à court terme de l' Allemagne et est trés eloigné de penser à une quelconque revanche...

Nous l'avons dit ét répété, en 1940 la France, comme tous les pays d'Europe qui ont été envahis par l'Allemagne, est vaincue. Et personne, je dis bien personne n'est en mesure de lui opposer une force quelconque ! Pétain déteste viscéralement "le Boche" et à ce moment là il a une obligation: arrêter la guerre, s'occuper des Français et des prisonniers. Il lui faut redresser la France. Mais en même temps il donne des instructions pour préparer la revanche ! A Weygand, au Deuxième Bureau... Bien entendu, il ne va pas le faire par écrit ! Donc nos "historiens d'aprés guerre" ont beau jeu de nier ces instructions. C'est tellement facile de dire que Pétain ne pense qu'à se coucher ! Il faut vraiment être bouché pour ne pas, seulement, l'imaginer !
 
 , il est avant tout soucieux de menager à sa France une place dans le nouvel ordre europeen voulu par les nazis en n'hesitant pas à envisager une collaboration militaire pour reconquerir les territoires passés à la dissidence !

Le délire continue ! 

( procés vebal des entretiens par l'interprète Schmidt et les ecrits de Philippe Burin , JP Azema et O. Wievorka

Quels "entretiens", quels "écrits" ? 





Ce "double jeu" a cessé d'être au moment de l'occupation totale de la France en 1942, et lorsque la "collaboration" a pris le visage de Laval, de Doriot et de Déat. Mais Pétain a continué de penser qu'au moment de la Libération il pourrait tendre la main à De Gaulle et travailler ensemble à la réconciliation des Français...  De Gaulle a chosi Moscou et les communistes, et à partir de là, une conception tout à fait hémiplégique de l'histoire: les "bons" d'un côté, et les "salauds" de l'autre...
Jusqu'a la fin , toutes les decisions de Vichy , même les plus infamantes , auront l'aval et la signature de Petain..........ce n'est qu'en aout 44 et les Alliés aux portes de Paris qu'il fera preuve de sa resistance ! ( lettre à Darnand , mission Auphan , rappel de Herriot ) et qu'il fera mine de s'opposer à son transfert en Allemagne  




On ne va pas reprendre ici toutes les preuves des contacts qui étaient entretenus entre Vichy et les Anglo-Américains, ni le soutien de Pétain à la résistance NON COMMUNISTE; ce forum en est bourré ! Tu n'as qu'à lire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 15:15 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Admin a écrit:
lebel a écrit:
( procés vebal des entretiens par l'interprète Schmidt et les ecrits de Philippe Burin , JP Azema et O. Wievorka
Quels "entretiens", quels "écrits" ? 









http://pages.livresdeguerre.net/pages/sujet.php?id=docddp&su=300


Lire les 3 comptes-rendus.
Ca fait mal, mais c'est.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 17:49 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

                   Les Sources 


     Montoire , une proposition de collaboration militaire de F. Delpla ( Historia Dec 2000 )
              http://www.delpla.org/article.php3?id_article=59
-Philippe Burrin : La France à l'heure allemande  ( Seuil 1995 )
- Pour Schmidt : Documents on foreign German Policy  1945( HM Stationery Office )
-JP Azema et O. Vieworka       Vichy 1940-44  ( Perrin 1997 )


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 20:07 (2009)    Sujet du message: La France de Vichy Répondre en citant

Bien sur Delpla vient en premier ! Quelle référence !

A ta différence, Lebel, moi, et d'autres ici, nous nous basons, non pas sur des bouquins écrits pour complaire aux gaullistes de chez de Gaulle ou au communistes de chez Thorez, comme ceux que tu cites et aux quels tu aurais pu ajouter pour faire bonne mesure le trés célèbre "Pétain et la cinquième colonne" d'Albert Bayet, éditions Franc-Tireur, mais sur les témoignages des acteurs de ces événements et sur les documents tout à fait authentiques qu'ils produisent !
Même lorsque nous citons Henri-Christian Giraud qui défend la mémoire de son grand-père, nous citons ses références, ses témoignages et ses sources.

Bien sur, tous ces documents ont été masqués jusqu'à présent au "grand public", grace en partie et surtout à l'Education Nationale, survivante de la guépéou stalinienne, dans notre malheureux pays.

Comment, alors que tu as pu constater la désinformation qui sévit aujourd'hui à propos de la guerre d'Algérie, peux-tu encore faire appel à de telles sources sans te poser la moindre question, sans être effleuré par le moindre doute ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:13 (2016)    Sujet du message: La France de Vichy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com