France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conférence d'Anfa

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 12:36 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

On en parle ailleurs, mais je crois que c'est ici le lieu le plus approprié.

C'est vrai qu'après le débarquement en AFN le 8 novembre 1942, la stratégie churchillienne semble l'emporter, nous dit Dominique Venner. En janvier 1943, lors de la conférence d'Anfa, en présence de Rooselvelt, le général Giraud, alors trés en cour, lui apporte le soutien de sa propre analyse stratégique. Après avoir pris le contrôle de la Tunisie, ce qui est en bonne voie, dit-il, "sans perdre une seconde, occuper les trois grandes îles, Sicile, Sardaigne et Corse. Préparer là une base sèrieuse, aérienne surtout pour l'attaque de l'Europe. Dès qu'on sera prêt, débarquer sur la côte italienne, entre Livourne et Gênes, s'emparer de la vallée du Pô, nettoyer le reste de la péninsule italienne et préparer le débouché en Europe sur l'axe Udine - Vienne, appuyé par une aviation basée sur toute l'Italie. D'un seul coup, on atteint ainsi l'Allemagne en pleine vallée du Danube. On isole les Balkans à droite, la France à gauche et on devance les Russes à Vienne..."

On voit que le plan "Giraud" rejoignait stratégiquement celui des anglo-saxons, ce qui inquiètait... Moscou dont les visées impérialistes ne sauraient se limiter à la victoire sur l'Allemagne nazie !

Source: Général Giraud, "Un seul but, la victoire" Julliard. paris 1949
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 12:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 08:48 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Le 16 janvier 1943, Churchill et Roosevelt arrivent à Casablanca. Giraud les y rejoint le lendemain. Ils devront attendre le 22 que De Gaulle (menacé de se voir couper les vivres et tous ses moyens d'action) daigne les rejoindre... Il va d'entrée attaquer Giraud. ce qui est fort maladroit devant les deux chefs d'état alliés !
C'est Roosevelt qui demandera à De Gaulle, à la fin de la conférence:
"Accepteriez vous tout au moins d'être photographié à mes côtés et aux côtés du Premier ministre britannique en même temps que le général Giraud ?
- Bien volontiers, répond de Gaulle car j'ai la plus haute estime pour ce grand soldat (hypocrite !)
- Iriez-vous, s'écrie le président américain, jusqu'à serrer la main du général Giraud en notre présence et devant l'objectif ?
- I shall do that for you, répond de Gaulle."

Au moment venu, les deux généraux se lèvent et se font face. Giraud tend la main sans réticence. De Gaulle, moins facilement qu'il ne l'a tendue quelque jours plus tôt à Fernand Grenier !

Voilà l'histoire de cette photo !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 10:06 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Bonjour,
Le General Giraud etait :
1 - Indeniablement un grand militaire et un grand patriote, que grace lui en soit rendue.
2 - Tout autant indeniablement, une nullite politique incapable de percevoir les manoeuvres anglo-saxonnes destinees a affaiblir autant que possible la France, les Anglais lorgnant sur l'Empire et les Americains sur leur futur imperialisme en Europe de l'Ouest. 

Heureusement pour nous, la Grande Zorah etait la pour preserver l'independance nationale, ne vous en deplaise.
Quand CDG dit "j'ai la plus haute estime pour ce grand soldat", il n'est absolument pas hypocrite, mais il marque les limites de Giraud : Grand soldat, c'est tout... 
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 13:15 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Tout le monde est d'accord là-dessus, Giraud était un grand soldat mais un piètre politicien. Par contre dire de CDG qu'il était là pour "préserver l'indépendance nationale"... Non. Il était là pour une seule chose: s'emparer du pouvoir politique, quitte à le faire avec l'aide des communistes et de Staline. Car tu oublies une chose, DL ... C'est à la demande (j'allais dire aux ordres...) de Staline qu'il va se débarasser de Giraud ! C'est indéniable.
Mais comme l'engagement de de Gaulle auprès des soviétiques date de sa visite à l'ambassade d'URSS à Londres le 4 décembre 1942, où il rencontre Maïsky... Le terme "hypocrite" est bien choisi !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 14:19 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Et toi, Admin, tu oublies quelques bricoles : La France co-signataire de la capitulation allemande, detentrice d'une zone d'occupation et d'un siege permanent avec droit de veto au conseil de securite de l'ONU.
Ca sort d'ou, tout ca ? De la bonne volonte anglo-saxonne ?

Quand aux "ordres" que Staline aurait donne a CDG, legendes issues de certains cercles sous influence, je me contenterais de rappeller la facon magistrale dont CDG a negocie l'amnistie du deserteur Thorez, ce dernier rentrant en France pour declarer que l'epoque n'est pas aux greves et qu'il faut se retrousser les manches ce qui, tu l'avoueras, n'est pas franchement bolchevique...

Charles de Gaulle etait un rassembleur et se devait a ce titre d'incorporer dans sa lutte ces communistes qui representerons 25% des electeurs apres 1945. Au sujet de sa "soif de pouvoir" je pose une question : Pourquoi diable as-t-il volontairement quitte la Presidence en 46 ? En regrettant que le"regime des partis" qu'il abhorait sevissait de nouveau ?
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 15:10 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Daniel Laurent a écrit:
Et toi, Admin, tu oublies quelques bricoles : La France co-signataire de la capitulation allemande, detentrice d'une zone d'occupation et d'un siege permanent avec droit de veto au conseil de securite de l'ONU. Ca sort d'ou, tout ca ? De la bonne volonte anglo-saxonne ?
C'est tout simplement dans la stratégie de Moscou: avoir une taupe au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU. N'oublions pas qu'à cette époque là pour les soviétiques, le monde entier (donc l'ONU) est contre eux ! Avoir un allié au sein du "cerveau" de cette institution va leur permettre de contrer les Américains en Europe de l'Ouest... C'est d'ailleurs ce que va faire de Gaulle, non ?

Quand aux "ordres" que Staline aurait donne a CDG, legendes issues de certains cercles sous influence, je me contenterais de rappeller la facon magistrale dont CDG a negocie l'amnistie du deserteur Thorez, ce dernier rentrant en France pour declarer que l'epoque n'est pas aux greves et qu'il faut se retrousser les manches ce qui, tu l'avoueras, n'est pas franchement bolchevique...

Oh non ! C'est l'Histoire ! Je tiens mes sources de ... Remy, autant que de Gaston Palewski ou de Henri-Christian Giraud ! Depuis des mois de Gaulle ne cessait de proposer des tas de choses à Staline, par l'intermédiaire de l'Ambassade d'URSS, de Bogomolov ou de Molotov. Et en l'occurence c'est Moscou qui exige... On peut donc appeler celà des "ordres" !

Charles de Gaulle etait un rassembleur et se devait a ce titre d'incorporer dans sa lutte ces communistes qui representerons 25% des electeurs apres 1945. Au sujet de sa "soif de pouvoir" je pose une question : Pourquoi diable as-t-il volontairement quitte la Presidence en 46 ? En regrettant que le"regime des partis" qu'il abhorait sevissait de nouveau ?




Parcequ'il tenait à son pouvoir absolu ! Et que les Français s'étaient rendu compte qu'ils n'avaient pas viré Pétain pour le remplacer par un dictateur. Ensuite, le PCF, conformément à sa nouvelle stratégie avait "réhabilité" les partis politiques "issus de la résistance", qu'il avait noyauté avec de multiples compagnons de route, nouvelle stratégie qui prévoyait, avec la tactique du "saucissonage", une prise de pouvoir "démocratique" à moyen terme (Voir la Hongrie...)

"Rassembleur" de Gaulle ?

Mr. Green
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 20:07 (2009)    Sujet du message: Conférence d'Anfa Répondre en citant

Et c'est bien le parti communiste qui poussa de Gaulle à démissionner le 20 janvier 1946. le parti qui a recueilli 26,3% des suffrages aux premières élections législatives, ce qui lui donne 159 députés à l"Assemblée Constituante et fait de lui le premier parti de France, parti qui exige l'un des ministères "clef": Affaires étrangères, Armées et Intérieur. Les cinq ministres communistes (dont Thorez) demeurent à leurs postes, ce qui n'empêche pas la presse communiste de se déchaîner contre le gouvernement dirigé par de Gaulle. C'est le projet de Constitution pondu par les "spécialistes" du parti rejoint à ce titre par les socialistes de la SFIO qui est le facteur déclenchant. De Gaulle démissionne, certain qu'on ne tardera pas à le rappeler !

PS.- Le meilleur score du PCF fut de 28,6% lors de législatives qui suivirent et cette fois, Paul Ramadier lui accorda, en prime, le portefeuille de la Défense nationale !



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36 (2016)    Sujet du message: Conférence d'Anfa

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com