France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

le 13 Mai

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
le Ket


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 37
Localisation: bruxelles

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 11:54 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

C'est bien la date anniversaire qui, en 1958, est le hour de l'investiture de Pierre Pfimlin
C'est aussi le jour de l'enterrement de la IVème République.
C'est encore le jour où ALGER s'insurge.

En effet, dans la ville blanche, a lieu une manifestation d'anciens combattants en l'honneur de 3 soldats du contingent, prisonniers du FLN, et qui ont été fusillés en TUNISIE.

C'est Pierre LAGAILLARDE qui avec les étudiants prend d'assaut le Gouvernement Général et le mettent à sac.

Un Comité de Salut Public est mis sur pied et dont le général MASSU prend la présidence.
Celui-ci reçoit également les pleins pouvoirs militaires et civils de la part de Félix GAILLARD.
MASSU exige aussi " la création en France d'un gouvernement de salut public, seul capable de conserver l'Algérie comme partie intégrante de la métropole".

Mais les députés investissent comme prévu Pierre PFIMLIN.

C'est le clash avec Alger et la mise en orbite de la Grande ZORAH.

La suite ne sera qu'une litanie de mensonges, de renoncements et de lâchetés dont l'Armée Française sera une victime désignée et la population algérienne sacrifiée sur l'autel de la félonie !

N'oublions pas ...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Mai - 11:54 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Birhakeim


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 184
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 17:40 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

Les pleins pouvoirs pour l'Algérie furent confiés au général Salan ! Un général pourtant contesté par les pieds noirs, qui manipulés par les gaullistes, en étaient restés à "l'affaire des piastres" et le soupçonnaient d'avoir "abandonné l'Indochine" !!!!!!
Mais un général qui deviendra immédiatement leur idôle et il le leur rendra bien en prenant dans la clandestinité, lui le général le plus haut gradé de l'armée française, la tête de l'OAS !
_________________
"A la fin, l'Histoire fait taire les faux témoins."
Jacques Chardonne.


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 19:08 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

Salan avait prit la tête d'une Indochine ou il ne pouvait pas faire grand chose pour gagner, en revanche en Algérie il aura très bien assimilé la guerre "révolutionnaire" et également l'emploi des hélicos

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 17:51 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

Que nous dit le Colonel Roger TRINQUIER de cette période :

Le 13 Mai n'a pas été un mouvement spontané ou une entreprise hasardeuse. Ce fut un "coup d'Etat" longuement préparé par une équipe décidée à tout, même au crime, pour revenir au pouvoir avec le général De GAULLE.

La tentative du RPF avait échoué. Ruminant cet échec, De GAULLE s'était retiré à Colombey-les-Deux-Eglises pour écrire (ré écrire,  note de moi même) ses mémoires. Pour le peuple français, il ne représentait plus rien; pour les jeunes, à peine un souvenir d'Histoire. Sa politique sibylline pendant et après la guerre avait fait de lui un homme seul. Il était abandonné de tous, sauf de quelques fanatiques qui attendaient tout de lui.

Les homme de De GAULLE, au Parlement, dans les administrations s'acharnèrent à rendre notre gouvernement impuissant. Tous les projets qui auraient pu lui donner du relief, comme la CED (Communauté Européenne de Défense), furent systématiquement repoussés. Une entente subtile avec les communistes ne permettait jamais à un ministère de durer. Ainsi était progressivement  accrédité dans la masse la nécessité de faire appel à un homme prestigieux pour sauver le pays.

Mais pour réussir un "coup d'Etat", le concours de l'armée était indispensable. Or, sauf quelques officiers que De GAULLE, à la libération, avait récompensés bien au-delà de leurs mérites, l'armée le détestait ou tout au moins l'ignorait. Le rallier n'était pourtant pas impossible. La victoire dont on l'avait frustré en Indochine était en Algérie à portée de sa main. Il suffisait pour l'obtenir qu'un gouvernement énergique le décide.
De GAULLE et ses fanatiques se révélèrent dés lors les plus fervents partisans de l'Algérie Française. Or, l'armée et ses meilleurs cadres étaient en Algérie. Il fallait, pour en disposer, mettre à sa tête un chef inconditionnellement soumis à De GAULLE. La désignation de SALAN en Décembre 1956 fut pour eux une catastrophe. Général de traditions républicaines, SALAN n'était pas homme à se prêter à de telles manoeuvres. Il fallait par tous les moyens, y compris l'assassinat, obtenir son départ. Ce fut le "coup du bazooka" en Janvier 1957 destiné à faire sauter l'obstacle constitué par le Général SALAN pour mettre à ce poste essentiel un général gaulliste.
  La tentative du bazooka ayant échoué, les comploteurs mirent tout en oeuvre pour exploiter à leur profit la situation tragique des Français d'Algérie. Il fallait, par des manifestations de plus en plus importantes, organisées pour des motifs les plus divers, les amener à se soulever contre le gouvernement. Ils comptaient que l'armée, venue en Algérie pour les défendre, basculerait de leur coté et pèserait de tout son poids pour abattre le régime. Ce résultat atteint, sans risque pour eux, ce ne serait qu'un jeu pour les sbires infiltrés dans les arcanes du pouvoir de s'en emparer.

C'était un calcul diabolique!! Il fut systématiquement appliqué.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 19:39 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

d'ailleurs les émeutiers enfoncèrent les grilles du GG au volant d'un camion GMC du 3ème RPC  (conduit par un civil) de Trinquier qui avait remplacé Bigeard.

Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Dim 17 Mai - 11:33 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

D'autant plus fastoche que à part De Gaulle, il n'y avait plus un seul officier "historique" pour prendre la tête du mouvement !
De Lattre était mort en Indochine
Leclerc mort dans un accident d'avion
Juin retiré des contrôles et puis lui, il était pas attiré par la politique, comme Giraud.
Qui d'autre ?
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 17:54 (2009)    Sujet du message: le 13 Mai Répondre en citant

Y'avait le Philippe, non ? Il avait pas accompagné son père à Londres ?

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:59 (2016)    Sujet du message: le 13 Mai

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com