France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 22:52 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Nous savons tous que les autorités nazis déportèrent nombre de Juifs à l’Est, y compris de France.

Ce que nous savons moins, c’est que les Allemands dés 1940 déportèrent eux même des Juifs d'Europe et d'Allemagne vers la France.

En effet, à la fin de l’année 1940, quelque mois seulement après l’armistice, « l’opération Bürckel » débute, il s’agit de "purifier" (Judenrein) le Reich et ses satellites de ses indésirables, et de les expulser vers…la France !

Il est bien évidemment difficile de trouver des informations claires (mais doit on s’en étonner ?) sur ce surprenant événement mais d’après ce que l’on peut en trouver sur le net, ces Juifs provenaient de Belgique, des Pays Bas, d'Autriche, de Pologne, de Tchécoslovaquie,d'Italie ainsi que d’Allemagne (Sarre, Palatinat et région de Baden).
Rien que pour l’Allemagne, l’opération Bürckel poussa environ 100.000 personnes vers la France.
La encore, difficile de retracer le parcours de ces hommes et femmes. On sait qu’une partie fut envoyée dans le camp de Gurs dans le sud ouest de la France qui abrita jusqu’à 18.000 Juifs étrangers. D’autres furent internés au camps de Rivesaltes (dont 1200 Juifs ), au camp de Nexon, au camp de Noe (dont 700 juifs) ou au Camp de Recebedou (dont 450 Juifs),

Ces camps sont aujourd’hui insidieusement appelés « camps de concentration » au sens allemand du terme mais ils sont en réalité des camps destinés aux réfugiés: pas de mirador, pas de surveillance étroite, courrier, possibilité de visite, possibilité de sortie,…Ce ne sont pas des camps de prisonniers.



Juifs de Baden se préparant au départ pour la France.


Et Vichy dans tout ça ?
Inutile de dire que les autorités françaises se seraient bien passées de ce fardeau supplémentaire qui s’ajoutait aux défis extraordinaires auxquels devait déjà faire face la France au lendemain de l'armistice. Pétain n’a jamais caché son opposition totale à ce projet: à part les Alsaciens, les Mosellans et les Lorrains chassés par les Allemands, le Maréchal ne se sentait pas concerné par ces affaires qu’il jugeait internes à l’Allemagne. Quand ensuite les Allemands vont « re-réclamés » leurs indésirables (ils ne savent pas qu'ils veulent ces Allemands!), le régime de Vichy ne s'opposera pas, au contraire, au retour de ces populations dont il ne savait que faire et surtout dont il ne se sentait pas responsable.

Cette volonté légitime de vouloir se débarrasser de "ces sujets du Reich" dont la France n'avait que faire contribuera à forger la légende comme quoi "Vichy était un régime zélée à la botte de l'Allemagne nazie".

http://www.apra.asso.fr/Camps/Fr/Rappel-Histo.html
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=132
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Gurs
http://www.ushmm.org/wlc/media_ph.php?lang=fr&ModuleId=217&MediaId=…
juifs%20sarrois%20a%20Rivesaltes.doc


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 22:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 683
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 09:17 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Le camp de Rivesaltes n'était tout de même pas un camping "Club Med' ", loin s'en faut ! Il avait déjà abrité les réfugiés républicains espagnols, et il servira en 1962, à héberger des centaines de Harkis et leurs familles dans des conditions plus que précaires ! Vous devez savoir en outre que l'hiver 62/63 fut particulièrement éprouvant.

Ces malheureux, jetés là dans des conditions d'hygiène désastreuses, y subirent le mépris et l'indifférence des autorités françaises de l'époque qui souhaitaient certainement les voir retourner en Algérie. C'est sans doute en souvenir de ces années là que le Conseil Général des P.O. vient d'en offrir un baraquement à la FNACA pour qu'elle y organise une sorte de "musée" de la guerre d'Algérie"... On aura décidément tout vu !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 11:26 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

La FNACA de par sa position au regard de la "Guerre d'Algérie" n'a pas sa place dans ce camp, c'est une insulte à la mémoire de tous ces Harkis, Français Musulmans et de leurs familles qui ont souffert dans ce camp.
Mais nous savons trés bien que les "politiques" copains comme cochons en foire avec les porteurs de valises, quand ils ne sont pas eux-mêmes d'ancien porteurs de valises et traîtres à leur Nation, font tout ce qui est en leur pouvoir pour réviser l'Histoire de cette période.
Ils trahissent et ce au plus haut degré de la politique, la mission qui est la leur, à savoir la défense de l'Honneur de la France et de nos soldats tombés lors de ces conflits que ces politiques ont traités pour l'Indochine et l'Algérie avec une incompétence crasse.

A coté de ça, l'installation de la FNACA, courroie de transmission du PC, ont interdit les plaques et monuments élevés en Mémoire de nos Morts, et on instaure des "places, des jardins, des rues" du 19 Mars 1962, ou à la gloire des poseuses de bombes et des égorgeurs du FLN.

Et l'on vient nous parler de "devoir de mémoire" !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 12:22 (2009)    Sujet du message: Re: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Charles a écrit:
Nous savons tous que les autorités nazis déportèrent nombre de Juifs à l’Est, y compris de France.

Ce que nous savons moins, c’est que les Allemands dés 1940 déportèrent eux même des Juifs d'Europe et d'Allemagne vers la France.

En effet, à la fin de l’année 1940, quelque mois seulement après l’armistice, « l’opération Bürckel » débute, il s’agit de "purifier" (Judenrein) le Reich et ses satellites de ses indésirables, et de les expulser vers…la France !

Il est bien évidemment difficile de trouver des informations claires (mais doit on s’en étonner ?) sur ce surprenant événement mais d’après ce que l’on peut en trouver sur le net, ces Juifs provenaient de Belgique, des Pays Bas, d'Autriche, de Pologne, de Tchécoslovaquie,d'Italie ainsi que d’Allemagne (Sarre, Palatinat et région de Baden).
Rien que pour l’Allemagne, l’opération Bürckel poussa environ 100.000 personnes vers la France.
La encore, difficile de retracer le parcours de ces hommes et femmes. On sait qu’une partie fut envoyée dans le camp de Gurs dans le sud ouest de la France qui abrita jusqu’à 18.000 Juifs étrangers. D’autres furent internés au camps de Rivesaltes (dont 1200 Juifs ), au camp de Nexon, au camp de Noe (dont 700 juifs) ou au Camp de Recebedou (dont 450 Juifs),

Ces camps sont aujourd’hui insidieusement appelés « camps de concentration » au sens allemand du terme mais ils sont en réalité des camps destinés aux réfugiés: pas de mirador, pas de surveillance étroite, courrier, possibilité de visite, possibilité de sortie,…Ce ne sont pas des camps de prisonniers.



Juifs de Baden se préparant au départ pour la France.


Et Vichy dans tout ça ?
Inutile de dire que les autorités françaises se seraient bien passées de ce fardeau supplémentaire qui s’ajoutait aux défis extraordinaires auxquels devait déjà faire face la France au lendemain de l'armistice. Pétain n’a jamais caché son opposition totale à ce projet: à part les Alsaciens, les Mosellans et les Lorrains chassés par les Allemands, le Maréchal ne se sentait pas concerné par ces affaires qu’il jugeait internes à l’Allemagne. Quand ensuite les Allemands vont « re-réclamés » leurs indésirables (ils ne savent pas qu'ils veulent ces Allemands!), le régime de Vichy ne s'opposera pas, au contraire, au retour de ces populations dont il ne savait que faire et surtout dont il ne se sentait pas responsable.

Cette volonté légitime de vouloir se débarrasser de "ces sujets du Reich" dont la France n'avait que faire contribuera à forger la légende comme quoi "Vichy était un régime zélée à la botte de l'Allemagne nazie".

http://www.apra.asso.fr/Camps/Fr/Rappel-Histo.html
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=132
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Gurs
http://www.ushmm.org/wlc/media_ph.php?lang=fr&ModuleId=217&MediaId=…
juifs%20sarrois%20a%20Rivesaltes.doc


 Tous ces camps qui avaient auparavant " hebergé " differentes categories d'internés ( politiques , republicains  espagnols , juifs refugiés d'allemagne ....) accueilleront un grand nombre de  juifs etrangers dont des expulsés en provenance d'Allemagne , Belgique , Luxembourg 
 Si au depart les conditions de detention etaient acceptables , elles se deterioront vite et occasioneront  plusieurs decés dus à la maladie , les epidemies , le manque d'hygiène 
 Situés en zone libre , dés juillet 40 , de nombreux ressortissants allemands seront reclamés par l'occupant et livrés par la police de Vichy ( en vertu des clauses de l'armistice )
 Tous ces camps serviront de vivier ou les allemands puiseront pour une deportation ulterieure ................police et gendarmerie française , lors des rafles de l'eté 42 , assumeront , seuls , cette tâche 


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 15:38 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Même pas l'honneteté de citer ses sources !!
Ce texte n'est pas de toi lebel !! Plagiat va !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 16:10 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

                       N'ayant rien à dire , tu deviens maladivement  agressif


    La redaction du texte est bien de moi et je n'ai rien inventé  , quant aux sources , Charles a eu l'obligeance de les fournir et Amouroux fait reference à ces camps et au devenir des internés dans le Tome 5 de l'Histoire des Français  "Les Passions et les Haines" in " la misère des camps p 201à 247 


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 19:23 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

C'est vrai Lebel, tu as raison. Pourquoi le nier puisque celà s'est passé ainsi !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 03:49 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Résistant a écrit:
Le camp de Rivesaltes n'était tout de même pas un camping "Club Med' ", loin s'en faut !

Je ne l'ai pas précisé tellement cela me semblait logique:
AUCUN de ces camps n'était un endroit confortable, les conditions de vie y étaient dures. D'ailleurs, entre nous, que ce soit dans le sud ouest de la France, en Somalie ou en Palestine, aucun camp de réfugiés n'est un endroit "cosy".

Et si la police et la gendarmerie se sont occupés de rendre ces indésirables dont Vichy, je dois le rappeler NE VOULAIT PAS aux Allemands, c'est simplement parce que ces camps étaient, pour la plupart en zone sud.

Quant à Lebel, je ne peux que regretter son impossibilité de débattre sereinement... dire que ces camps étaient "des viviers" pour les Allemands est aussi ridicule que de dire à "a Auschwitz il y a avait une piscine et des terrains de tennis pour la détente des prisonniers".

Par contre, ces déportations à l'Ouest prouvent bien que Hitler n'avait pas décidé dés l'écriture de Mein Kampf d'éliminer tous les Juifs comme certains "historiens" l'affirment.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 10:44 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Quand je dis viviers , cela signifie que les allemands y ont trouvé matière à remplir leurs convois , principalement avec  les juifs etrangers , à raison de 1000 à 1500 deportés à chaque depart ...........pour assurer leurs quotas ils se rabattront ensuite sur les juifs français , raflés sur tout le territoire et majoritairement detenus à  Drancy et pour faire bon poids , même   les enfants dans les homes et les pouponnières ainsi que  les vieillards des asiles et maisons de retraite  
La frenesie de la deportation etait telle , chez les responsables allemands , vers la fin de l'occupation ,  qu'ils donnaient priorité à ces convois au detriment de leurs propres transports
( le dernier convoi quittera Paris , le 17 aout 44 )


          Le site www.apra.asso.fr detaille parfaitement tous les camps du sud France et le nombre de deportés , pour les principaux centres  
 GURS : d'aout 42 à mars 43 ,                      3907 hommes et femmes
 MERIGNAC : juillet à novembre 42 ,              451
 LES MILLES : aout 42 à septembre 42           1379
 RECEBEDOU : aout 42                                   350
 RIVESALTES : aout à novembre 42               2000
 LE VERNET :           "                                   419


Des camps de Beaune la Rolande et de Pithiviers partiront pour Drancy puis Auschwitz 
entre juillet et septembre 42  , plus de 12000 juifs , majoritairement de la rafle du Vel d'Hiv,   , dont 3000 enfants 
 


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 16:29 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

lebel a écrit:
pour assurer leurs quotas

"Quotas", "viviers", "frénésie de déportation", le vocabulaire que tu emplois pour parler d'histoire est vraiment curieuse, en tout cas pas vraiment crédible!

lebel a écrit:
plus de 12000 juifs , majoritairement de la rafle du Vel d'Hiv, , dont 3000 enfants

Parlons de quotas. Cette fameuse rafle dont on parle ad degueulam! Si je me souviens bien, les Allemands avaient un "quota" de 22.000 personnes de plus de 15 ans (curieux quand on veut éliminer un peuple de laisser les jeunes en vie...) mais ils n'ont réussi qu'à en récupérer que 9.000! (12.000-3000 enfants pas prévus au départ) ils avaient pourtant l'aide de la police française (je te cite) "auxiliaire zélé de l'occupant" qui avait fiché tous les Juifs et dont beaucoup étaient dans les camps, véritables "viviers" pour les Allemands.
Alors pourquoi cette rafle fut elle un tel échec? Même en comptant les enfants, les Nazis n'ont pas réussi à remplir 50% de leurs objectifs!

lebel a écrit:
La frenesie de la deportation etait telle , chez les responsables allemands , vers la fin de l'occupation , qu'ils donnaient priorité à ces convois au detriment de leurs propres transports ( le dernier convoi quittera Paris , le 17 aout 44 )

Des preuves, des preuves!
lebel a écrit:
( le dernier convoi quittera Paris , le 17 aout 44 )

Tu parles! "le convoi" en question transporte avant tout l'armée allemande qui se replie. Oui, c'est vrai il y a dans ce convoi 4 douzaines de bonshommes (51 personnes au total) qui sont déportées: des "résistants juifs" ou des "Juifs résistants", au choix. A quel titre sont ils déportés? il serait intéressant de le savoir.
Sur ces 51 personnes, 15 s'évaderont et 35 survivront. Fais le calcul!
http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/dernier_convoi.htm
On est donc loin, je te cite, des "convois de 1000 à 1500 déportés organisés au détriment de leurs propres transports".

lebel a écrit:
pour assurer leurs quotas ils se rabattront ensuite sur les juifs français , [...] et pour faire bon poids , même   les enfants dans les homes et les pouponnières ainsi que  les vieillards des asiles et maisons de retraite  

Ca tu vois, c'est du bla bla émotionnel sans aucune validité...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 20:09 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

  Afin de ne pas avoir à discuter , Charles minimise , ironise  ou nie en bloc , c'est son habitude et c'est tellement plus facile 


 La rafle du Vel d'Hiv a été moins fructueuse que prévu, il y a eu de nombreuses fuites , de la part de certains  policiers ou de membres de l' UGIF 
Le butin : 12884 juifs  ( femmes , enfants , vieillards , invalides compris ) sur 22000 prévus , ça n'est pas si mal !
 
    à Paris et en province , quand il n'y a plus de juifs valides à deporter , je pourrais te rappeler , entr'autres ,   la rafle des vieillards juifs de l'hospice Rotschild en fevrier 43  , pour les enfants il y a Izieu  en avril 44, c'est connu , et dans la nuit du 21 juillet 44 dans des crêches à Louveciennes , dans les centres Secretan et Vauquelin à Paris , à St Mandé , La Varenne et à la pouponnière de Neuilly ..........au total 180 enfants conduits à Drancy , ils iront mourir à Auschwitz
                      ça c'est pour le " bla bla emotionnel et sans aucune validité" 




Si j'ai mentionné ce dernier convoi ( No 79 )  , il ira à Buchenwald pas à Auschwitz ,  meme s'il ne compte  que 51 deportés , dont tous reviendront  - ce qui est exceptionnel - c'est que dans sa rage " deportationniste " , Brunner , en sera à racler les fonds de tiroirs !


A noter le convoi 78 parti de Lyon le 11 aout ( 650 personnes , 32 survivants ) le 81 de Toulouse le 30 juillet , le 82 de Clermont , le 22 aout ,
           Sur les 78 convois , tous  , sauf 4 , comptent entre 800 et 1500 deportés 


Sources   S. Klarsfeld      Le Memorial........
               H Amouroux    La Vie des Français ..........principalement Tome 5  , et suivants 
                                    


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 21:32 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

lebel a écrit:
  Afin de ne pas avoir à discuter , Charles minimise , ironise  ou nie en bloc , c'est son habitude et c'est tellement plus facile.

C'est vrai Charles ironise totalement sur votre vision monobloc, à toi et à tes petits copains, de l'histoire.

lebel a écrit:
Le butin : 12884 juifs  ( femmes , enfants , vieillards , invalides compris ) sur 22000 prévus , ça n'est pas si mal !

C'est nul comme résultat! quand on sait que tous les Français étaient antisémites (si, si!), que les gendarmes et la police poursuivaient les Juifs (avec zèle) et qu'en plus les Allemands voulaient les attraper, non je trouve que 9000 personnes, est un échec curieux par rapport à l'objectif de 22.000 initialement prévu.
 
  
lebel a écrit:
 à Paris et en province , quand il n'y a plus de juifs valides à deporter , je pourrais te rappeler , entr'autres ,   la rafle des vieillards juifs de l'hospice Rotschild en fevrier 43  , pour les enfants il y a Izieu  en avril 44, c'est connu , et dans la nuit du 21 juillet 44 dans des crêches à Louveciennes , dans les centres Secretan et Vauquelin à Paris , à St Mandé , La Varenne et à la pouponnière de Neuilly ..........au total 180 enfants conduits à Drancy , ils iront mourir à Auschwitz
                      ça c'est pour le " bla bla emotionnel et sans aucune validité" 

Technique habituelle de Lebel: comme toujours, mis en difficulté sur le sujet, il en change pour rebondir, ce qui fait que tous les fils du forum sont hors sujet.
Cela dit, oui tu es dans l'émotionnel: spécifiquement mettre l'accent sur les enfants ou des personnes âgées est toujours plus attendrissant, tu n'es pas dans le fait. Quand on fait une campagne contre la malnutrition en Afrique, c'est toujours plus frappant de monter un petit noir qu'un adulte...


lebel a écrit:
Si j'ai mentionné ce dernier convoi ( No 79 )  , il ira à Buchenwald pas à Auschwitz ,  meme s'il ne compte  que 51 deportés , dont tous reviendront  - ce qui est exceptionnel - c'est que dans sa rage " deportationniste " , Brunner , en sera à racler les fonds de tiroirs !

"rage déportationniste"??? non mais ça va vraiment pas la tête! vous êtes fou monsieur! Des résistants, en plus juifs, peuvent difficilement être qualifiés de "fond de tiroir".

lebel a écrit:
A noter le convoi 78 parti de Lyon le 11 aout ( 650 personnes , 32 survivants )

Il y avait dans ce convoi, en majorité composé de résistants internés au fort de Montluc, 56 résistants polonais. Sont ils revenus en France après la guerre ou restèrent ils en Pologne?


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 22:09 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

  

Charles a écrit:
Briard a écrit:
Mêmes les anciens combattants juifs étaient protégés, et par Puhaud en plus, avec l'aval du Maréchal Pétain !!



Etaient protégés:
- Ceux qui étaient titulaire de la carte du combattant de 14/18
- Ceux qui avaient fait l'objet, au cours de la campagne 1939-1040, d'une citation donnant droit au port de la Croix de guerre instituée par le décret du 28 mars 1941 ;
- Ceux qui étaient décorés de la Légion d'honneur ou de la médaille pour faits de guerre ;
- Ceux qui étaient pupille de la nation ou ascendant, veuve ou orphelin de militaire mort pour la France.

Peuvent être relevés des interdictions prévues par la présente loi, les juifs :
- Ceux qui ont rendu à l'État français des services exceptionnels ;
- Ceux dont la famille est établie en France depuis au moins cinq générations et a rendu à l'Etat français des services exceptionnels.

Et plus étonnant de la part d'un gouvernement antisémite: les fonctionnaires visés par les interdictions professionnelles dans la fonction publique peuvent toucher leur pension d'ancienneté.


   Il est abusif de dire que les juifs beneficiaires des mesures ci dessus aient pu être protégés ou epargnés  ; quelles qu'aient pu être les velleités de Vichy ou ses interventions elles se heurteront presque toujours au refus des allemands 
Pour ne citer que quelques exemples :
-Le 12 decembre 41 , en represailles , les allemands arrètent 743 juifs français il y a parmi eux 357 anciens combattants ou decorés ,  des deux guerres . Les demarches de Vallat seront vaines , à de trés rares exceptions , les agés ou malades , ils seront tous deportés à Auschwitz , debut 42
- Jacques Heilbronner , president du Consistoire central , haut conseiller d'etat , ami de Petain
sera deporté et mourra à Auschwitz 
- Dans un registre plus humble , il y a Victor Faynzylber , mutilé de guerre 39-40, croix de guerre et medaille militaire , qui demandera au Marechal d'intervenir pour sa femme detenue à Drancy depuis la rafle de juin 42 ..........il joindra une photo qui le represente avec ses decorations , il est sur ses bequilles et tient par la main ses 2 enfants ( sa fillette porte l'etoile mais ni lui , ni son jeune fils ne la portent )  


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 22:16 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

 J'ai oublié de dire que sa lettre et sa photo furent bien reçues au cabinet du Marechal , sans succés apparent , malgré une intervention .........sa femme sera deportée , lui et ses enfants la suivront plus tard , ils mourront tous à Auschwitz

Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 23:20 (2009)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France. Répondre en citant

Et voila! nous étions sur un sujet qui traitait de la déportation surprenante de Juifs d'Allemagne vers la France et Lebel arrive encore a changer de sujet!!! et c'est toujours le même refrain: "Les Français y sont très méchants, y zont déporté des Juifs avec passion, zèle, jouissance et délectation".

QUE FONT LES ADMINISTRATEURS/ MODERATEURS DE CE SITE?????

De toute façon Lebel, ces exceptions citées plus haut ne concernent que des carrières professionnelles, notamment dans l'Administration. Tu compares deux choses différentes. Vichy n'avait aucun pouvoir de décider qui était ou pas déporté.

En plus, vu ton extrême mauvaise foi, si ça se trouve Vichy est effectivement intervenu auprès des Allemands mais sans résultats. Mais ça, c'est le genre d'information qui fait la différence que tu "oublies" toujours de citer.

Une fois qu'une personne était entre les mains des Allemands, le régime de Vichy avait il le pouvoir de la faire libérer?

Alors comme ça, Pétain avait Jacques Heilbronner , un juif, et pas n'importe qui en plus!, comme ami!?? Ben alors Pétain n'est plus antisémite?
Par contre le grand rabbin de France de l'époque, lui a eu plus de chance! arrêté par la Milice, il est pourtant...libéré. Mais ça Lebel, les histoires qui finissent bien, ce n'est pas son fond de commerce, ça ne l'intéresse pas!

Tu réclames des sources mais je dois constater que tu en es toi même avare!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:52 (2016)    Sujet du message: Quand les Allemands déportaient «leurs indésirables» vers la France.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com