France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comment on enseigne l'Histoire !
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 19:03 (2009)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire ! Répondre en citant

Monsieur Lebel, les jeunes Français ont le droit de savoir tout de même que certains de leurs compatriotes ne furent pas les dernières des ordures en allant se battre contre le bolchévisme !
Evidemment, à partir du moment où on a décidé dans ce pays de considérer le parti communiste comme un parti "démocratique et républicain" et le communisme comme une idéologie de "Liberté", on peut en conclure, comme vous n'êtes pas loin de le faire, que tous ceux qui se sont dressés contre le communisme sont d'ignobles salauds.
Dans ce cas, veuillez me considérer comme tel !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 19:03 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:12 (2009)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire ! Répondre en citant

Mais mon cher Resistant , à cette epoque , la motivation de ces gens , quand ils en avaient une , ce n'etait pas seulement l'antibolchevisme .....et la propagande officielle , de Vichy et des nazis , leur designait bien d'autres adversaires !

Où ai je dit que "tous ceux qui se sont dressés contre le communisme etaient d'ignobles salauds " .?....... des anticommunistes , il y en avait dans la Resistance , chez De Gaulle , et chez les Alliés , avec Roosevelt et Churchill en tête , mais l'ennemi commun c'etait l' Allemand

Je ne suis pas un defenseur du Communisme , ni de son ideologie , ni de ses dirigeants , mais admettez au moins , avant de cracher sur eux , que de 41 à 44 , ils ont payé le prix de leur engagement : emprisonnés , livrés aux allemands et promis à la mort parce qu'ils luttaient contre un ennemi bien present et qui campait en conquerant , sur notre sol !

Et vous me direz où etait alors le vrai patriotisme


Revenir en haut
Carolus Magnus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Aoû - 08:30 (2009)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire ! Répondre en citant

Les partisans de l'Europe Nouvelle et de l'entente avec l'Allemagne (à des degrés plus ou moins élevés) n'étaient nullement des marginaux jusqu'en 1945, évidemment après .. A part quelques courageux ..

Une fois de plus on joue sur l'anachronisme en calquant sur les années de conflit le climat d'après guerre.

Entre les différentes organisations maréchalistes du sud, les partis nationalistes en zone nord, et les formations armées (Milice, LVF, WSS Charlemagne) ils furent des centaines de milliers à s'engager, infiniment plus que dans la "résistance", infiniment plus que ceux qui rejoignirent "Londre".

Le paradoxe est que c'est précisément ce qui est reproché au peuple français par les professionnels de la repentance et de "l'antiracisme".

Donc, quand cela arrange les petits kapos de la bienpensance officielle, les français n'ont pas "collaboré" ou ils ont "collaboré", c'est selon ...

Faut vous décider messieurs les donneurs de leçons ...

Si l'Axe l'avait emporté, les mêmes thuriféraires du gaullo-resistancialisme nous feraient l'apologie de la "croisade victorieuse contre le judéo-bolchévisme" et moi, je m'efforcerai de réhabiliter autant que faire se peut la mémoire des de Lattre, Juin et autres Leclerc, en expliquant que tous les gaullistes n'étaient pas des salauds vendus au cosmopolitisme mais simplement des patriotes qui souhaitaient eux aussi qu'une France rénovée sorte de l'épreuve.

Certains sont toujours "idéologie dominante", quelque soit cette idéologie ... D'autres sont toujours rebelles aux idées simplistes du moment ...

C'est la différences entre gobage des bobards officielles et réflexion critique.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Aoû - 10:07 (2009)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire ! Répondre en citant

lebel a écrit:
Mais mon cher Resistant , à cette epoque , la motivation de ces gens , quand ils en avaient une , ce n'etait pas seulement l'antibolchevisme .....et la propagande officielle , de Vichy et des nazis , leur designait bien d'autres adversaires !

Si tu veux dire par là que la propagande officielle de Vichy désignait aux Volontaires Français de la LVF, les "Juifs", tu te trompes lourdement, où alors il faudra m'apporter des documents probants !  


Où ai je dit que "tous ceux qui se sont dressés contre le communisme etaient d'ignobles salauds " .?....... des anticommunistes , il y en avait dans la Resistance , chez De Gaulle , et chez les Alliés , avec Roosevelt et Churchill en tête , mais l'ennemi commun c'etait l' Allemand

Je ne suis pas un defenseur du Communisme , ni de son ideologie , ni de ses dirigeants , mais admettez au moins , avant de cracher sur eux , que de 41 à 44 , ils ont payé le prix de leur engagement : emprisonnés , livrés aux allemands et promis à la mort parce qu'ils luttaient contre un ennemi bien present et qui campait en conquerant , sur notre sol !

Nous n'avons jamais dit le contraire ! De braves types, encartés au PCF, se sont battus courageusement contre les Allemands et en ont payé le prix. Nombreux étaient ceux qui l'ont fait par pur patriotisme, c'est à dire pour libérer le sol de la Patrie. Mais le PCF, lui, obéissait à Staline, aveuglément. Et ils se battait pour l'insurrection finale qui aménerait le PARTI au pouvoir. C'est ce que j'ai toujours dit et qui est la vérite. La stratégie "provocation/repression" n'avait pas d'autre objectif ! Comme d'hab' le PCF s'est servi des braves gens pour servir une cause criminelle, celle de l'URSS.

Et vous me direz où etait alors le vrai patriotisme



Pourquoi ne pas croire que pour certains, le vrai patriotisme c'était la réalisation de cette Europe Nouvelle débarassée du communisme ?
Beaucoup de Français avaient encore en mémoire les années où le PCF "collaborait" avec les nazis, sabottait les armes des soldats français et était poursuivi pour Haute Trahison ! Alors on peut trés bien concevoir que pour ces Français là, le "patriotisme" n'était pas du côté des communistes.
Une fois de plus, nous devons considérer les faits au moment où ils se produisaient. Nous sommes en 42, en 43 ou en 44. Pas en 46 !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Carolus Magnus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Aoû - 13:32 (2009)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire ! Répondre en citant

"Une fois de plus, nous devons considérer les faits au moment où ils se produisaient. Nous sommes en 42, en 43 ou en 44. Pas en 46 !"

Oui, nous sommes bien d'accord, le pire ennemi de l'historien, c'est l'anachronisme.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 17 Jan - 11:44 (2010)    Sujet du message: Pétain- De Gaulle Répondre en citant

Je ne désapprouve pas Bockel, car, comme je l'ai dit dans "Pétain, trahison ou sacrifice ?", on n'obéit plus à un chef lorsqu'il est entre les mains de l'ennemi, ce qui fut malgré tout le cas du gouvernement de Vichy, surtout après le 11 novembre 1942.
Là où il faut intervenir c'est contre le "résistantialisme", cette exploitation de la résistance par les faux résistants. De Gaulle a parfaitement bien vu la chose quand il a dit à Rémy (et à J-L. Murat) qu'il fallait que la France ait deux cordes à son arc, lui, De Gaulle pour le cas où Hitler perdrait la guerre et Pétain pour le cas contraire. Or, il a ajouté "mais à condition qu'elles soient toutes les deux au service de la France".
Fut-ce le cas ?
De Gaulle dit oui, à plusieurs reprises mais en particulier quand il dit à François Lehideux (en 1951 ?) : "Le Maréchal fut un Monsieur trop grand pour les Français. Ils ne le méritaient pas".
De Gaulle fut un vrai résistant, lui ! et il faut comprendre ses obligations d'homme politique er de chef de guerre. Aucune "hésitation", aucune atteinte au moral de ses troupes ne lui étaient permises.
Le temps de l'Histoire est arrivé. Méritons enfin pétain.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:25 (2016)    Sujet du message: Comment on enseigne l'Histoire !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com