France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Benoist-Méchin
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Déc - 12:08 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Puisqu'on en parle... Je vais donc parler un peu de cet homme, célèbre pour avoir été un "collaborationniste" ultra, mais aussi pour ses écrits, extraordinaires références pour les Historiens de la "France en guerres" au XX° siècle.
C'est d'abord l'auteur de "L'histoire de l'armée allemande" que Daladier et Paul Reynaud auraient du lire trois fois...
Puis des célèbres "Soixante jours qui ébranlèrent l'occident"...
Livres édités par Albin Michel, puis par Robert Laffont dans sa collection "Bouquins"...
Réédités également, toujours dans la collection "Bouquins": "La moisson de quarante".
Moins connu, pour ses études remarquables sur les pays arabes:
"Le loup et le léopard" - Mustapha Kémal ou la mort d'un empire - Ibn Séoud ou la naissance d'un royaume - Le roi Saud ou l'Orient à l'heure des relèves - Fayçal, roi d'Arabie.
"Un printemps arabe",
"A l'épreuve du temps" chez Julliard (présenté par Eric Roussel)...

On peut d'ailleurs se demander comment ce farouche partisan de la collaboration à outrance avec le Reich, fut "gracié" en 1947 par Auriol et officeusement chargé des relations avec les pays arabes...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Déc - 12:08 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Déc - 12:31 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Lorsqu'on voit la liste impressionnante des "sources" qui ont permis la rédaction des "Soixante jours..." Je crois qu'il faut faire preuve à son égard d'un peu d'humilité...

D'ailleurs dans ces sources à propos de la Bataille de Lille, figure "L'historique de la XXV° Division d'Infanterie Motorisée" du général... Molinié !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 14 Déc - 13:25 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Qu'on me permette de citer ce passage du Tome I de à l'épreuve du temps, où Benoist-Méchin raconte ce dîner mondain avec le général Gamelin, Commandant en Chef de l'armée française, fin août 1939... Prodigieusement interessé par "l'Histoire de l'armée allemande", le généralissime commence par apprendre qu'il existe au château de Vincennes, donc là où se trouve son Etat-Major, la BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) qui a fourni l'essentiel de la documentation dont s'est servie son interlocuteur, puis, quelque temps aprés, en plein milieu du dîner, il pose la question à Benoist-Méchin, je cite:

" D'aprés vous, combien de divisions peut-elle (l'armée allemande NDLR) mettre en ligne ?
- Je n'en sais rien. Je craindrais de me tromper en avançant un chiffre. mes travaux sont arrêtés à 1936. A ce moment, la Wehrmacht était en pleine réorganisation... Depuis lors les choses ont beaucoup évolué. En ce qui concerne le nombre de divisions dont elle dispose actuellement, vos services de renseignement sont beaucoup mieux placés que moi pour vous fournir une réponse.
- Dites toujours, j'aimerais connaître votre avis.
Ses yeux sont rivés sur moi. J'ai soudain l'impression que c'est uniquement pour me poser cette question qu'il est venu à ce dîner. Mais pourquoi me la pose-t-il avec tant d'insistance, alors qu'il connaît sûrement la réponse ? Et pourquoi prend-il cette expression d'examinateur sévère ?
- Vraiment, je n'en sais rien. Mettons deux cents...
- Bon. Eh bien, écoutez-moi ! Je vais vous dire une chose qui va peut-être vous surprendre mais c'est ainsi. Que la Wehrmacht dispose de vingt, de cent ou de deux cents divisions, peu importe, puisque si Hitler nous oblige à lui déclarer la guerre, je n'aurai probablement jamais affaire à elle.
- Comment ? M'exclamé-je, en cas de guerre avec l'Allemagne, vous n'aurez jamais affaire à l'armée allemande ?
- Non. C'est pourquoi j'envisage l'avenir avec tant de sérénité.
J'ai du mal entendre, car je n'y comprends plus rien.
- Excusez moi mon général, je ne saisis pas bien le fond de votre pensée.
Le Commandant en Chef prend un air important. Il jette un regard circulaire autour de la table, comme pour jouir de l'effet produit par ses paroles.
- Vous ne comprenez pas ? C'est pourtant bien facile, en tendant dans ma direction la pointe de son couteau. Le jour où la guerre sera déclarée à l'Allemagne, Hitler s'effondrera. Des troubles éclateront à Berlin. Au lieu de défendre les frontières du Reich, l'armée allemande refluera vers la capitale pour y rétablir l'ordre. Les troupes stationnées dans les fortifications de l'ouest n'offriront que peu de résistance. Nous entrerons alors en Allemagne comme dans du beurre.
Mais ces mots, quant à moi, me remplissent d'inquiétude. Le Commandant en Chef doit savoir de quoi il parle: d'innombrables services travaillent pour lui nuit et jour; ils lui fournissent un flot de dépêches, de rapports, de procés-verbaux, bref, il a toutes les raisons d'être infiniment mieux informé que moi.
Mais puis-je pour autant rayer de ma mémoire et tenir pour nul et non avenu ce que mes yeux ont vu, ce que mes oreilles ont entendu, ce que j'ai constaté moi-même au cours de mes récents voyages à travers le Reich ?"

Fin de citation.

Comme Benoist-Méchin, on peut être bouleversé par de tels propos qui montrent à quel point le Grand Etat Major allait au devant de sèrieuses surprises !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
VonBluhm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 76

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 22:04 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Bonjour,

J'ai aussi une "Histoire de l'armée allemande" mais elle a été écrite par Ph. Masson. Bon livre ça. Cet auteur a l'avantage sur BM de ne pas avoir été vichiste, même s'il ne crachait pas sur un bon verre d'eau minérale à l'occasion Mort de Rire


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 12:17 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

L'avantage de l'Histoire de l'Armée Allemande de Benoist-Méchin, c'est qu'elle fut écrite AVANT 1939. Et je te rappelle que Benois-Méchin n'a été "vichyste" qu'aprés 40...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
VonBluhm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 76

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 12:22 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Admin a écrit:
L'avantage de l'Histoire de l'Armée Allemande de Benoist-Méchin, c'est qu'elle fut écrite AVANT 1939. Et je te rappelle que Benois-Méchin n'a été "vichyste" qu'aprés 40...

Personnellement je trouve que c'est un autre désavantage pour BM: L'histoire n'est pas complète et il ne disposait pas du recul nécessaire et des informations qui furent disponibles après la guerre.
En ce qui concerne son engagement politique, on peut peut-être postuler qu'il avait déjà avant 40 un certain attrait pour le 3e Reich, mais je ne veux pas m'avancer trop...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 13:32 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Désavantage ? Justement non ! Car il disposait d'informations capitales pour la connaissance de cette armée, compte tenu des nombreux voyages qu'il faisait en Allemagne à cette époque, ce qui l'amenait à penser que les "Services" chargés d'informer l'Etat Major Général et le gouvernement en savaient au moins plus que lui... C'est ce qu'il répond d'ailleurs à Gamelin ! D'où l'intérêt de ce livre publié en... 1938.
Benoist-Méchin, qui connaissait bien l'Allemagne, avait compris comme beaucoup d'autres que le Traité de Versailles était profondément injuste et qu'il allait précipiter l'Europe dans un second conflit. Là encore, on avait affaire à un homme qui "prévenait" pour éviter de "guérir"... S'il avait une admiration certaine pour le III° Reich ? Oui, pourquoi prétendre le contraire. Il n'était pas le seul à cette époque là à admirer le redressement de l'Allemagne des années 30.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
VonBluhm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 76

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 13:48 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Je ne suis pas certain qu'il ait eu accès à toutes les informations confidentielles concernant l'armée allemande en 1937...
En plus, quid de l'histoire de la Wehrmacht après 37 jusqu'en 45. De nombreux points ne peuvent être développés, ni même être connus. Exemple: nazification de la Wehrmacht comme j'ai vu dans un autre fil.
Citation:
ce qui l'amenait à penser que les "Services" chargés d'informer l'Etat Major Général et le gouvernement en savaient au moins plus que lui

Probablement, oui Smile Je crois que tu as fais un lapsus...

Citation:
Benoist-Méchin, qui connaissait bien l'Allemagne, avait compris comme beaucoup d'autres que le Traité de Versailles était profondément injuste et qu'il allait précipiter l'Europe dans un second conflit.

Ce n'était pas être un visionnaire que de prévoir ça: des remboursement étalés jusqu'en 1988... Il me semble tout de même qu'en 38 il n'était plus question de réparations.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 14:02 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Il n'avait pas à parler dans son livre de l'armée allemande jusqu'en 45... Il en parlait avant la déclaration de guerre et c'est tout de même ce qui importait le plus, non ? Il y évoque, bien sur la "nazification" de cette armée, qu'il connait bien !
Quel lapsus ?
Tu mélanges là... Relis cet épisode ! C'est Gamelin, Généralissime des armées françaises, qui croit que jamais la guerre ne sera effective et que Hitler sera renversé par le peuple allemand ! C'est celà qui est trés grave ! Bien sur qu'en 1938 il n'était plus question de "réparations" ! Visionnaire ou pas, l'important c'était de croire en ces "visions". Or, malheureusement tous nos responsables politiques n'y ont pas cru, trop contents d'avoir été "sauver la Paix" à Munich !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
H.U RUDEL


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 72
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 14:33 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Admin a écrit:
Il n'avait pas à parler dans son livre de l'armée allemande jusqu'en 45... Il en parlait avant la déclaration de guerre et c'est tout de même ce qui importait le plus, non ? Il y évoque, bien sur la "nazification" de cette armée, qu'il connait bien !Quel lapsus ?Tu mélanges là... Relis cet épisode ! C'est Gamelin, Généralissime des armées françaises, qui croit que jamais la guerre ne sera effective et que Hitler sera renversé par le peuple allemand ! C'est celà qui est trés grave ! Bien sur qu'en 1938 il n'était plus question de "réparations" ! Visionnaire ou pas, l'important c'était de croire en ces "visions". Or, malheureusement tous nos responsables politiques n'y ont pas cru, trop contents d'avoir été "sauver la Paix" à Munich !



      Merci de citer la phrase et la page où BM  parle de "nazification" de l'armée. 

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 15:18 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

J'ai dit qu'il y évoquait. Ce qui me parait tout à fait normal lorsqu'on veut mettre en place une armée capable de conquérir l'Europe ! C'était également le cas pour l'armée rouge, "politiquement" fanatisée et ... contrôlée par ses commissaires politiques.
Pour faire de la Wehrmacht "une véritable armée de croisade" comme le dit BM à la page 655 de son livre, et lui donner pour mission de veiller sur "l'espace vital" du peuple allemand, il faut obligatoirement "nazifier" cette armée !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
H.U RUDEL


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 72
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 16:04 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Admin a écrit:
J'ai dit qu'il y évoquait. Ce qui me parait tout à fait normal lorsqu'on veut mettre en place une armée capable de conquérir l'Europe ! C'était également le cas pour l'armée rouge, "politiquement" fanatisée et ... contrôlée par ses commissaires politiques.Pour faire de la Wehrmacht "une véritable armée de croisade" comme le dit BM à la page 655 de son livre, et lui donner pour mission de veiller sur "l'espace vital" du peuple allemand, il faut obligatoirement "nazifier" cette armée !

 C'est donc bien en citant cette phrase:" Il faut obligatoirement "nazifier"" cette armée!",
 une interprétation subjective ! merci de ne pas mettre dans la 'bouche' de BM des mots
 qu'il n'a jamais prononcé ou sous-entendus.
 Sommes bien ici sans parti pris, uniquement pour éclairer des pages de l'Histoire ?
 C'est comme si vous dites:" Napoléon aurait obligatoirement "corsisé"la Grande Armée
 pour en faire "une véritable armée de croisade" pour lui donner une mission de veiller
 sur "l'espace vital" du peuple français !"
 C'est dans la même veine de tournure d'esprit! à moins que ce soit pour plaire à
 certaines personnes ici ? Mais là, ne n'est plus de l'Histoire.
 Il se trouve que j'ai aussi des livres de BM, pour ma part il ne voulait en "aucun cas"
 parler de "votre" "nazification"...
 Il décortique d'ailleurs très bien le livre de "Mein Kampf": " Eclaircissements sur Mein Kampf"
 'la doctrine d'Adolf Hitler'( edit.Albin Michel,192 pages,février 1939,imprimé:juillet 1942)  
 Et donne son "avis" sur le bien fondé de certaines mesures à réaliser pour le bien de
l'Allemagne, voir de l'Europe.( je vous conseille la lecture...)
 Bien à vous. 


Revenir en haut
VonBluhm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 76

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 16:12 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Le fait est pourtant que la Wehrmacht a bien été nazifiée; Hitler n'était pas aussi bête qu'on veut bien le dire et il s'est employé à compromettre la Wehrmacht et ses généraux dès qu'il en eu l'occasion. La légende de la Wehrmacht propre et bien distincte de la SS a vécu.
Si quelqu'un veut soutenir la thèse inverse aujourd'hui et aller à l'encontre de l'histoire et même des officiers allemands qui l'ont affirmé, il va falloir revenir avec des dossiers sérieux...
P.S.: Il n'est pas étonnant qu'en 38 (!) cette nazification ne soit pas connue.


Revenir en haut
Pompon


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 3
Localisation: Marais poitevin

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 16:43 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

VonBluhm a écrit:
Le fait est pourtant que la Wehrmacht a bien été nazifiée; Hitler n'était pas aussi bête qu'on veut bien le dire et il s'est employé à compromettre la Wehrmacht et ses généraux dès qu'il en eu l'occasion. La légende de la Wehrmacht propre et bien distincte de la SS a vécu. Si quelqu'un veut soutenir la thèse inverse aujourd'hui et aller à l'encontre de l'histoire et même des officiers allemands qui l'ont affirmé, il va falloir revenir avec des dossiers sérieux...
P.S.: Il n'est pas étonnant qu'en 38 (!) cette nazification ne soit pas connue.

  Very Happy  Comme aujourd'hui l'armée française est "Sarkozifiée" ! futé Razz
_________________
Je saute de nénuphar en nénuphar pour gober
les vilains moucherons.


Revenir en haut
VonBluhm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2007
Messages: 76

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 17:03 (2007)    Sujet du message: Benoist-Méchin Répondre en citant

Tiens, c'est originale comme théorie Pompon, j'aimerais en savoir plus

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:21 (2016)    Sujet du message: Benoist-Méchin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com