France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les socialistes et Pétain
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 17 Oct - 08:33 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Quelques "zistoriens" auto-proclamés continuent à rendre Pétain responsable de la situation des armées avant guerre, donc de la défaite de 40... Or, lorsqu'on se penche un peu dans l'analyse des événements de l'entre-deux-guerres, on trouve un article de la Revue des deux mondes du 15 mars 1935, où Philippe Pétain insiste sur la nécessité de porter la durée du service militaire à deux ans.
Léon Blum ne tarde pas à répondre à la Tribune de l'Assemblée Nationale:
" La vraie sécurité est celle qui organise la Paix avant la guerre. La solution c'est d'inclure l'Allemagne dans un système de désarmement, de contrôle, d'assistance ou bien accepté volontairement, oui bien imposé."

Et bien évidemment, ce système doit commmencer par "l'exemplarité". Donc pas question de moderniser notre armée ni d'augmenter la durée du service militaire. Et nos "bons alliés" britanniques, eux, ne vont pas créer de conscription...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Oct - 08:33 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Carolus Magnus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 17 Oct - 21:06 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Blum, Blum, Blum ... Tiens tiens ...

"Avec le temps, le complot est devenu vérité, il y a soixante ans, ils avaient raison"
"Sans pierre tombale" - Terre de France.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 18 Oct - 00:19 (2009)    Sujet du message: Re: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Admin a écrit:
Quelques "zistoriens" auto-proclamés continuent à rendre Pétain responsable de la situation des armées avant guerre, donc de la défaite de 40... Or, lorsqu'on se penche un peu dans l'analyse des événements de l'entre-deux-guerres, on trouve un article de la Revue des deux mondes du 15 mars 1935, où Philippe Pétain insiste sur la nécessité de porter la durée du service militaire à deux ans.
Léon Blum ne tarde pas à répondre à la Tribune de l'Assemblée Nationale:
" La vraie sécurité est celle qui organise la Paix avant la guerre. La solution c'est d'inclure l'Allemagne dans un système de désarmement, de contrôle, d'assistance ou bien accepté volontairement, oui bien imposé."

Et bien évidemment, ce système doit commmencer par "l'exemplarité". Donc pas question de moderniser notre armée ni d'augmenter la durée du service militaire. Et nos "bons alliés" britanniques, eux, ne vont pas créer de conscription...



Nous sommes en 1935 , il n'y a pas danger de guerre , Hitler n'en est qu'a ses débuts , et , s'il a rattaché la Sarre à l' Allemagne par un referendum non contesté , il n'a pas encore reoccupé la Rhenanie ni evoqué ses plans de conquêtes : l'ambiance générale dans l'opinion et les chancelleries occidentales est à l'apaisement et le desir d'une paix resultant d'un desarmement general .
Blum dit bien que ce système de desarmement doit être accepté par l' Allemagne ou bien imposé
Aprés le " lache soulagement " de Munich , il ecrit le 5 octobre (5 jours après la signature des accords), dans un éditorial, et à l'encontre de l'opinion dominante : « je demande un effort de surarmement plus intense et plus hâtif »

Dés juillet 40 , voulant justifier l'effondrement de notre armée et l'incompetence de ses chefs , Vichy reprochera aux gouvernants du Front Populaire , dont Blum et Daladier , d'être responsables de la défaite en ayant empêché le réarmement de la France par la mise en place de réformes sociales , des congés payés et de la semaine de 40 heures
Au procés de Riom , Blum défendra la politique menée durant sa présidence du Conseil et demontrera que le réarmement ne fut jamais aussi poussé que sous le Front populaire, au contraire des gouvernements qui l'avaient précédé, auxquels participaient Laval et Pétain ,et qui avaient , eux , réduit le budget de l'armée !
D'accusé , Blum se faisait accusateur , et devant l'embarras des juges et la crainte de revelations confondantes .......Vichy decidera de l'ajournement sine die de ce procés qu'il voulait exemplaire !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 18 Oct - 10:21 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Tu parles ! "Aussi poussé que sous le Frent populaire" ! Il faut lire les chiffres des productions de nos usines d'armement comparés avec les chiffres de production de l'Allemagne pendant ces années là ! On en arrive même à faire des photos montages pour "rassurer" l'opinion...
La politique des socialistes a toujours été marquée par le "pacifisme" chargé d'exemplarité ! Oser dire qu'en 1935, rien ne menaçait la paix en Europe, c'est vraiment se foutre du monde là ! Ou être complètement aveugle !
Tu veux dire par là que Hitler en 1935 était un bon "démocrate" ? Hitler "n'en est qu'à ses débuts" ? Allons, allons ! Faudrait savoir ! Ce n'est plus la peine de brandir "Mein Kampf" en disant: 'Vous voyez ! Hitler avait tout dit !"

Laughing
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 18 Oct - 23:54 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Tu parles ! "Aussi poussé que sous le Frent populaire" ! Il faut lire les chiffres des productions de nos usines d'armement comparés avec les chiffres de production de l'Allemagne pendant ces années là ! On en arrive même à faire des photos montages pour "rassurer" l'opinion...
La politique des socialistes a toujours été marquée par le "pacifisme" chargé d'exemplarité ! Oser dire qu'en 1935, rien ne menaçait la paix en Europe, c'est vraiment se foutre du monde là ! Ou être complètement aveugle !
Tu veux dire par là que Hitler en 1935 était un bon "démocrate" ? Hitler "n'en est qu'à ses débuts" ? Allons, allons ! Faudrait savoir ! Ce n'est plus la peine de brandir "Mein Kampf" en disant: 'Vous voyez ! Hitler avait tout dit !"

S'i l te plait , Admin , ne detourne pas ma pensée , alors que je résume l'etat d'esprit des democraties occidentales qui n'ont pris que tardivement la mesure de Monsieur Hitler !

.........Si dés 1934 un front antifasciste , essentiellement de gauche , prevoit la guerre et entend s'opposer au dictateur allemand .... à droite , au contraire .l'ambiance est au pacifisme et à une entente avec l' Allemagne , confortés par les declarations conciliantes du Fuhrer , notamment par ses entretiens avec des journalistes français ( Jouvenel , Luchaire , de Brinon )
Les partisans de l'apaisement et d'une entente avec Hitler se retrouveront pratiquement tous dans la Collaboration

Pour ce qui est de la politique militaire du Front Populaire et de la responsabilté de la Défaite :

Il est des légendes qui sont tenaces. L'explication de la défaite de l'armée française en 1940 en est un parfait exemple. En effet, la "thèse populaire" la plus répandue consiste à affirmer qu'au delà des bévues des généraux et des actions de la "5e colonne" (...), l'armée française souffrait d'un manque cruel d'armes et surtout de matériels (chars). Cet état de fait serait la résultante d'une politique de désarmement intensive menée par le Front Populaire dans les années 1936-38. C'est d'ailleurs cette explication qui sera reprise par les accusateurs de Vichy lors du célèbre procès de Riom, visant à juger les coupables de la défaite.et à refiler au Front Popu l'ardoise de notre débacle !

Avant le front populaire :

Au lendemain de la première guerre mondiale se pose le problème de la politique a tenir vis-à-vis de l'Allemagne et se pose également le problème de l'armée. De quelle manière faut-il la réorganiser ?

. Malgré l'importante place de Foch lors de la guerre 1914-1918 , le relatif prestige qu'il a conservé après-guerre,et qui prône une attitude offensive basée sur l'attaque préventive. c'est le vainquer de Verdun, Pétain qui garde "le haut du pavé" et qui réussit à imposer ses vues au gouvernement et aux parlementaires du Bloc National.

En effet, Pétain est vice-président du Conseil supérieur de la Guerre en 1920. En 1922, il est inspecteur général de l'armée et il en détient, en outre, le commandement. De plus, les chefs d'état-major lui sont très favorables. Dans cette optique, Pétain mettra sur pied une attitude militaire basée sur la défensive et qui permettrait de contenir l'ennemi, en épuisant ses propres forces et en préservant le potentiel français. Pétain parle alors de "l'inviolabilité absolue du territoire". C'est par le biais de l'IGU (Instruction provisoire sur l'emploi tactique des Grandes Unités) de 1921 que sont posés les principes défensifs. "L'inviolabilité absolue du territoire" doit être assurée par un système de fortification au Nord, Nord-Est. Le sentiment pacifiste de l'époque permet d'imposer ce raisonnement sans trop de difficultés. Après Vauban, c'est au tour de Maginot de faire ses preuves!
C'est bien la pensée strategique defensive inspirée par Petain qui guidera notre Etat Major



LE FRONT POPULAIRE ET LA DEFENSE

Au Conseil des Ministres du 07 septembre 1936, un Plan quadriennal pour l'armement terrestre est adopté. L'Etat-Major demandait neuf milliards de francs. Quelle somme est accordée par le gouvernement ? 14 milliards. Mieux : le Conseil des Ministres lance un plan visant à la mise sur pied de 1500 avions de combat. Et un programme naval de trois ans est adopté quelques semaine plus tard. Deux ans plus tôt, le Gouvernement Doumergue accordait 3 milliards et 415 millions. Qui était alors Ministre de la Guerre ? Le Maréchal Pétain. Cette politique de réarmement a d'ailleurs été considérablement freinée dès 1935 par une politique de déflation menée par un Président du Conseil qui n'était autre que... Pierre Laval.

Le Front populaire sacrifie ainsi de nombreuses promesses électorales à la politique de réarmement. Le service militaire est porté à deux ans . En 1938, les crédits militaires englobent 8,6 % du revenu national (Allemagne : 17 %). Encore ne faut-il pas oublier les autres contraintes : manque de coopération (pourtant indispensable, au vu de la Constitution de la IIIe République) du Sénat, fuite des capitaux, etc. En outre, de nombreux membres de l'opposition s'opposent aux programmes de réarmement : selon eux, le Front populaire est inféodé au Kremlin. Que veut le Kremlin ? Dominer le monde. Comment y parvenir ? En détruisant l'Occident. Comment faire ? Amener la France et l'Allemagne à se déclarer la guerre. "Le communisme, c'est la guerre", dit un slogan. Réarmer, c'est faire le jeu de Moscou et aboutir à une nouvelle boucherie comme 14-18.


Le programme d'armement aérien, par exemple. Les usines en question ne disposent déjà pas d'un matériel de qualité et ignoraient la signification des termes "production en série" ; on en est encore au stade des petites manufactures... En outre, des difficultés se posent dès lors qu'il s'agit de passer de la construction de nouveaux modèles, les ateliers devant déjà achever la fabrication des anciens et n'étant pas adaptés, d'un point de vue technique, à ces nouvelles commandes. Le Ministre de l'Air, Pierre Cot procède à des nationalisations (une quarantaine d'entreprises) et aux modernisations qui s'imposent. Ainsi, dans une usine, la durée de fabrication d'un chasseur Morane Saulnier Ms 406 passe de 30.000 heures en 1936 à 8.500 heures à la fin de l'année 38.
Rétrospectivement, il est évident qu'il aurait fallu renforcer l'aviation à la place de la Ligne Maginot... Mais ce n'est qu'un raisonnement a posteriori.

Pour conclure, l'accusation portée contre le Front Populaire est fausse. Ce dernier a mené un intense programme de réarmement, qui n'a pas été sans conséquence sur les difficultés budgétaires et à terme sa popularité. Ce programme est seulement arrivé trop tard, dans un contexte politique et économique difficile. Et il n'a pas porté forcément sur les bons domaines. Mais là, ce n'est plus le Gouvernement qu'il faut accuser. L'Etat-Major (Pétain, Gamelin, Georges, Vuillemin), de par les doctrines qu'il a mises en place, a une bonne part de responsabilité.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 19 Oct - 08:58 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Ton argumentation ne tient pas debout ! Et je citerai simplement le témoignage du mémorialiste que fut le colonel de Villelume "Journal d'une défaite, Août 1939 - Juin 1940" (préfacé par René Rémond) qui donne l'état lamentable de notre aviation, dont je rappelle qu'elle ne disposait que de quelques bombardiers en piqué (à l'état de prototypes) qu'elle avait une artillerie anti-chars désuète.
Cette organisation des forces armées basée sur la défensive avait pris un retard considérable "grâce" aux 40 heures et aux grèves dans les usines d'armement et je ne parle pas des sabottages de matériels.
Il y a les chiffres, Lebel, les chiffres de la production des usines d'armement comparés avec ce qui se faisait de l'autre côté du Rhin.

Quand à accuser Pétain, "Ministre de la guerre" ! Il le fut pendant... 9 mois; gouvernement Doumergue, 1934. Et là, il faut prendre en compte la situation que trouve Pétain en arrivant à son ministère. Tu veux des chiffres Lebel ? En voilà:

En 1932, le service militaire a été ramené à 10 mois. le budget des armées pour la période 32-33 a été diminué de 20%.
Le colonel Fabry, président de la commission de l'armée, déclare le 12 février 1933 à la tribune de l'Assemblée nationale: "Je maintiens que la défense nationale est à l'heure actuelle compromise".
La loi des finances pour 1933 a prévu la suppression de 5.000 officiers. En deux ans l'effectif des militaires de carrière est tombé de 117.000 à 102.000. Le contingent tombe de 240.000 à 120.000 hommes, et Léon Blum déclare à la Chambre: "Nous serons toujours contre la prolongation du service militaire... C'est une erreur de placer la sécurité d'une nation dans la force militaire." Discours irresponsable: Hitler est au pouvoir depuis 9 mois !
Par suite de l'insuffisance des fabrications de guerre, 59% des crédits d'équipement prévus au budget 1933 ont été reportés sur 1934 et le ministre de finances décide d'en reprendre "une partie". Pétain demande alors à la Chambre:
" Dans le pays que vous savez, le réarmement est en cours. Le vote du projet actuel est une nécessité tellement impérieuse que s'il était repoussé, simplement ajourné,, vous prendriez les plus graves responsabilités !"
Au nom du parti socialiste, Jules Moch marque son opposition.
Pétain s'adresse encore le 29 octobre à la Commission des Finances de la Chambre: "A l'heure actuelle, les responsabilités qui vous incombent, devant l'accroissement considérable de l'armement de certains pays, ne permettent pas de limiter notre accroissement en effectifs, mais nous obligent à envisager également l'accélération de la construction de nos approvisionnements et de la modernisation de nos matériels. mais il s'agit là d'un effort qui n'a pu trouver sa place dans le budget. Nous étudions donc les modalités qui mettront à la disposition du ministre de la guerre les ressources financières qu'exige la sécurité du pays. Le gouvernement déposera ce projet au moment où, sous sa responsabilité, il le jugera à propos. Il le soumettra à vos délibérations."
Le lendemain Le Populaire, organe du parti socialiste dont Léon Blum est le chef s'insurge:
" Le maréchal Pétain a déclaré avec cynisme que trés prochainement il demandera des crédiuts spéciaux pour augmenter approvisionnement et matériels."

Pétain quitte les arènes d'un pouvoir paralysé. Il déclare, écoeuré: "la politique, ce n'est pas le service de la chose publique, c'est l'exploitation au service du parti. La parole sans l'action ce n'est que du bruit. Ce régime est impuissant à cause de la faiblesse de l'exécutif. Je m'en vais, heureux de sortir de la pétaudière."

Nous sommes à la veille de ce Front Populaire, où Léon Blum confiera le Ministère de l'éducation nationale à ... Jean Zay qui n'a pas honte de déclarer devant la Chambre:
" 1.500.000 morts pour cette saloperie tricolore... Oui je te hais dans l'âme, je hais tes sales couleurs, ignoble symbole. N'oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires, que tu es pour moi de la race vile des torche-culs..."

Sans commentaire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Birhakeim


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 184
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Lun 19 Oct - 10:53 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Les "pacifistes" les plus acharnés se retrouvaient, quoi qu'en pense Lebel, dans le camp de la gauche socialiste pendant les années trente !
C'est vrai qu'il y eu "à droite" des partisans de l'entente avec l'Allemagne. Pourquoi ?
Parceque pour eux le danger le plus important était le bolchevisme et ils pensaient qu'en s'entendant avec Hitler, ils pouvaient en protéger la France. Mais ils n'étaient pas les plus nombreux car dans son ensemble, la droite était "belliciste".
Elle put changer d'avis aussi après le front populaire en constatant qu'il valait mieux calmer nos ardeurs face à une Allemagne surarmée contre laquelle nous ne faisions pas le poids !
Vous oubliez Lebel qu'il y eut des ministres socialistes dans le premier cabinet Pétain.
_________________
"A la fin, l'Histoire fait taire les faux témoins."
Jacques Chardonne.


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 20 Oct - 14:39 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Des "pacifistes" et des bellicistes", il y en avait aussi bien à droite qu'à gauche, mais il faut tout de même observer que les pressions contre l'utilisation de la force étaient majoritaires à la Chambre des Députés, les arguments "moraux" étant le critère dominant, car on y avançait souvent l'hécatombe de 14/18 pour justifier le "tout sauf la guerre !"

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 12:45 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

J'observe le grand silence de Lebel sur mon post du 19... octobre dernier !
Pourtant c'est Léon Blum qui est cité ! Normalement il devrait me traiter d'antisémite, quoi, et me jeter dans les cordes ! Ah là là, les bonnes habitudes se perdent hein !
Mr. Green
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Mer 23 Déc - 13:00 (2009)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Mais faut pas compter sur lui ! Tu as pas compris qu'il était aveugle sur tout ce qui met ses potes socialo-cocos en question ?
Il devrait demander du renfort sur LDG... Mr. Green
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 10:34 (2010)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Je reviens sur mon post du 19... octobre de l'année dernière qui démontrait que Pétain n'était strictement pour rien dans l'affaiblissement criminel de la France des années 30 et la responsabilité de la "pétaudière" socialo-communiste dans la catastrophe de 40, dont on ne veut jamais parler et pour cause !
Lebel n'y a fait aucun commentaire, bien sur, mais il avait dit auparavant que Pétain avait été pour une organisation "défensive" de la France en parlant d'ouvrages en béton armé protégeant ses frontières de l'est.
A la même époque De Gaulle était, comme la plupart des officiers français, lui aussi partisan de cette ligne défensive dans laquelle une énorme partie du budget des armées fut dépensée !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 15 Jan - 10:40 (2010)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Pour les dirigeants français les Ardennes étaient infranchissables. Même les chars allemands allaient s'y perdre ! Et c'est bien le maréchal Pétain qui avait dit qu'on "les pincerait" à la sortie des bois...
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 10:07 (2010)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Oui, il avait dit celà. Mais à condition qu'ils soient contenus sur le Rhin et la frontière franco-belge jusqu'à la Mer du Nord par une ligne de défenses fortifiées. C'est à dire que l'offensive en Belgique était exclue de sa stratégie et que nous conservions des réserves suffisantes pour colmater la brèche des Ardennes, seule possibilité pour les Allemands de faire irruption en France

Ce n'est pas ce que choisira Gamelin, qui livrera à l'ennemi l'élite de notre armée sur les plaines flamandes ! Gamelin qui a la veille de l'offensive déclarera qu'aux premiers coups de canons, le peupe allemand se révolterait et abattrait Hitler... Si, si, il l'a dit !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 16:24 (2010)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

Et à qui ?
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 09:44 (2010)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain Répondre en citant

François Delpla me répond (sur LDG) sur les responsabilités des gouvernements des années 30 dans l'impréparation de la France, et comme je n'ai pas la possibilité de lui répondre, puisque "le quota" est atteint (sic)...
Je cite donc:
-la France, entrée en guerre (avec un retard à bon droit reproché par la Pologne) le 3 septembre 39, n'en sort que le 8 mai 1945.

La France est entrée en guerre quelques heures après la Grande-Bretagne et sans consulter l'Assemblée Nationale. ce qui m'interesse ce n'est pas ce qui se passe entre le 3 septembre 1939 et le 8 mai 1945. mais ce qui s'est passé avant !

-les gouvernements de la IIIème ne se sont pas trop mal débrouillés, du point de vue qui intéresse Jean, lors de la guerre précédente : il serait de bonne méthode de se demander si ce n'est pas l'ennemi qui avait progressé, notamment en capacité de ne pas se faire voir venir avec ses gros sabots.

Mais Pétain le savait, lui ! Dès 1931, au Conseil Supèrieur de la Défense, il définit sa stratégie et demande la construction d'urgence d'une flotte aérienne puissante et proteste contre la faiblesse des crédits alloués à l'Air dans le budget des armées ! Il ne sera jamais écouté, pour preuve la présence de 8 bombardiers d'assaut lordque Daladier déclarera la guerre à l'Allemagne !

-années 30 : gouvernements de droite jusqu'en 1932, puis en 1934-36; d'une gauche très pâlichonne le reste du temps, sauf dans la période dynamique du Front populaire, disons au second semestre 36.

Peut-on parler de "gouvernements de droite" ? Une droite complètement paralysée par les hurlements pacifistes des socialistes ! Tu parle d'une pèriode "dynamique" du front populaire ! Les 40 heures, les congés payés30... pendant que l'Allemagne construit des chars par milliers et des avions... Ah oui, parlons en ! Les gouvernements des années 30 sont majoritairement pour le désarmement... exemplaire !

-pas de ministres socialistes avant juin 36 ni après avril 38 (du moins jusqu'à la guerre; deux sur des strapontins entre mars et juin 40); pas de ministres communistes du tout.

Et alors ? Voir plus haut...

-drapeau rouge torchecul : ne se trouve que dans une lettre privée du futur ministre radical Jean Zay à vingt ans, pastichant un texte surréaliste et publiée par l'extrême droite sous le FP en faisant croire qu'elle croyait que c'était une opinion ferme et actuelle. Que Jean nous donne donc à soupeser ses oeuvres complètes au même âge !

Pas si privée que ça ! C'était l'opinion de la gauche anti-militariste en général. Et je n'ai cité ces paroles que pour donner un état de la pensée intellectuelle française de l'époque... Il suffit de lire Le Populaire ou l'Humanité !

-PCF pacifiste et antimilitariste jusqu'au milieu de 1934 exclusivement, en bisbille sévère sur ce point avec le reste de la gauche.

C'est ça ! Et après ? Pourquoi Daladier interdit-il le PCF en... 1939 ? Les discours de Thorez à l'Assemblée, oubliés ? Un PCF qui demande la désagrégation de l'armée française, oublié ?

-Staline allié de Hitler ? Invention de ceux qui ne voulaient pas se battre contre le second. Ils n'ont jamais envisagé une seconde, d'après tous documents venus au jour, de guerroyer ensemble, ce qui est la définition même d'une alliance. Si on est historien et non militant, on parle de pacte de non agression pour la partie publique, et d'un ODNI (d pour diplomatique) pour le protocole secret permettant de se partager la Pologne et quelques autres territoires.

C'est un pacte de non agression qui a été signé entre Staline et Hitler. Ils n'ont jamais prévu de "guerroyer ensemble" ! Mais c'est énorme, puisque Hitler va pouvoir avoir les mains libres à l'Ouest ! D'où mes remarques sur la solitude de la France en mai/juin 1940. Et si Hitler n'avait pas attaqué l'URSS en juin 1941, tu crois que Staline serait entré en guerre contre son... allié ?

-"plutôt bruns que morts" : référence ? puisque c'est "proclamé", tu devrais bien nous en trouver au moins une ! dans le cas contraire, tu nous obligerais à conclure que c'est une vulgaire projection polémique du "plutôt rouges que morts" d'une partie des pacifistes ouest-allemands du début des années 1980. Mais qu'importe, n'est-ce pas, quand il s'agit des mêmes chromosomes !

Bien sur ! C'est pour dépeindre un état d 'esprit, comparable à celui qui régnait dans la France des années 60/70 qui considérait encore que l'URSS était un pays démocratique "encerclé" par les puissances capitaliste, la France du "Mouvement pour la Paix" que j'ai bien connue...

-désarmé la France : antienne du procès de Riom, démolie sur place début 1942 -> Jean vichyste extrême au cerveau bloqué fin 41 ?

Qu'est-ce que je m'en fous de "l'antienne du procés de Riom" ! Je constate que c'est la triste réalité à la veille de la guerre. Encore une fois, combien de bombardiers en piqué en 40 ? Tu connais le nombre d'heures de formation des pilotes de chasse français ? De pilotes qui ne faisaient aucune heure de vol de nuit au cours de leur entraînement ?

-Gamelin a certes subi bien des critiques avec quelque apparence de raison, mais tu es à ma connaissance le premier qui le traite de pacifiste. Arguments ?

Il croit, jusqu'à la veille du déclenchement des hostilités, qu'il n'y aura pas de guerre. Il déclare même au cours d'un dîner en ville, que le peuple Allemand se soulèvera dès le premier coup de canon et renversera Hitler ! Un général qui ne croit pas à la guerre, tu appelles ça comment ? Un général qui s'étonne de la qualité des renseignements obtenus sur l'armée allemande par... Benoist Méchin qui vient de publier son "Histoire de l'Armée Allemande"...

-Le meilleur pour la fin : le PCF accusé tout seul de la défaite, lors de l'offensive allemande, par trahison. Il est de fait que Daladier, ministre de la Guerre, lui a tout mis sur le dos vers le 15 mai. Et il suffit de cela pour qu'un Jean oublie tout ce qu'il vient de déblatérer sur les autres partis de gauche et sur l'ensemble des gouvernements de l'entre-deux-guerres !

Mais tu oublies les proclamations de l'Huma ! Et les ordres donnés aux militants de paralyser les usines de guerre ! Les sabotages des avions et des armes de guerre ! Tu manques visiblement d'informations sur la conduite du parti dans les années trente et tu devrais lire Robrieux... Ah oui, c'est un renégat, un facho non ?

Bref, du bien mauvais Jean, ramassant et amalgamant tout ce qui traîne de négatif concernant le camp adverse au sens très large, dans une inconscience apparemment totale du fait qu'on peut traiter son camp à lui exactement de la même façon...

Allez chiche !

... un partout la balle au centre, et maintenant ?


Non, non... Un partout peut-être, mais match arrêté par l'arbitre à la mi-temps !*** / ***


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:11 (2016)    Sujet du message: Les socialistes et Pétain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com