France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les souffrances secrêtes des français d'Algérie Histoire d'un scandale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 14:39 (2009)    Sujet du message: Les souffrances secrêtes des français d'Algérie Histoire d'un scandale Répondre en citant

Présentation :

L'Histoire les a oubliés, les politiques les ont sacrifiés, l'opinion publique les a abandonnés. Aujourd'hui, plus personne ne se soucie d'eux. Victimes d'une lâcheté et d'une incompréhension tragique, les Français d'Algérie n'ont cependant pas disparus.
Durant les huit années qu'aura durée la guerre (1954 à 1962), ils seront injustement passés, dans l'esprit de tous, de victimes à bourreaux. Au début du conflit, une maigre frange de l'opinion les incriminait; à la fin du cobflit, un véritable front uni se dressera pour les rendre responsables de la colonisation-et donc du conflit. Entre-temps, fait décisif, il y aura eu Charles De Gaulle qui, de retour aux affaires en 1958 grâce au probléme Algérien, rejoindra la coalition. Les plus clairvoyants de ses compagnons qui essaieront de s'opposer à la curée seront impitoyablement écratés des allées du pouvoir et réduits au silence.
Des premières bombes aux accords d'Evian, la ségrégation à fait son oeuvre : désinformation, délation, manipulation des foules et des médias, création d'une police parallèle rappellant par ses comportements la Gestapo de sinistre mémoire, abandon des foules aux mains de l'ennemi... Les Français d'Algérie, isolés, sans relai en m"tropole pour expliquer leur tragédie, sans aucun accés à la presse ni à la télévision, deviennent au fil des mois les boucs émissaires d'un colonialisme honteux dont la France voudrait se laver, tandis que meurent par milliers des femmes, des hommes et des enfants sous les coups du terrorisme FLN, dans des conditions que les nazis n'auraient pas reniées. Pas un seul intellectuel, pas un seul politique, pas un seul représentant religieux ne s'élève pour rappeler que cette population maltraitée et jetée en pâture à l'ennemi est française, qu'on le veuille ou non. Car l'Algérie d'alors n'est ni une colonie, ni un territoire d'outre-mer, mais bien une province intégrée à la République française, et constituée de départements français.
Ces familles installées depuis plus d'un siécle étaient des boutiquiers, des employés, des petits exploitants agricoles, des artisans; des gens simples, des citoyens paisibles, attachés à leur terre. Pazr un de ces tours de passe-passe dont l'Histoire officielle a le secret, ils sont devenus des esclavagistes, des exsploiteurs du peuple, des "colons", bref des "salauds". A la signature du cessez-le-feu, dans un sauve-qui-peut général, ils seront plus d'un million à s'enfuir pour la métropole. Ils y seront accueillis comme des pestiférés...
On reste médusés de s'apercevoir qu(il a fallu verser plus de sang pour exclure et humilier que pour protéger. On sort de l'enquête la nausée sur les lévres et la hont dans le coeur : comment a t on pu commettre un tel forfait ?
Cet ouvrage clôt un long travail consacré à l'Algérie. Je pense avoir apporté ma contribution à la mémoire de cette tragédie en essayant de me montrer constamment objectif. Ai-je réussi? Seul l'avenir le dira. Je veux préciser que je ne suis pas né en Algérie, que j'appartiens au dernier contingent que l'on a envoyé dans la province nord-africaine, et que les Pieds-Noirs m'ont été indifferents jusqu'à ma rencontre avec leur histoire, une admirable aventure humaine que je conseille à tout un chacun d'étudier de plus prés.
Comme mes précédants travaux, ce livre n'est pas un livre d'historien. Plutôt de témoin, pour qui les évennements historiques, loin d'être des concepts abstraits servant trop souvent à juger, concernent avant tout des hommes, des femmes, des enfants. J'ai donc encore une fois, pour cette enquête, interrogé, écouté, fait parler. Car au delà de toute idéologie ou polémique, ma quête est bien de comprendre, de reconnaître ces personnes, d'écrire sur elles pour qu'enfin la page de la condamnation, et peut-être de la repentance, puisse être tournée.
Je veux adresser mes amitiés aux témoins pour le temps qu'ils m'ont consacré, et les remercier pour leur accueil chaleureux. Leurs récits m'ont permis d'écrire cet ouvrage; sans eux je serais resté sur le seuil de l'Histoire, à l'instar de tant d'autres.
Raphaël Delpard




Ce livre est à lire de toute urgence par les Delpla, Daniel Laurent et consort !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Déc - 14:39 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 23 Déc - 10:03 (2009)    Sujet du message: Les souffrances secrêtes des français d'Algérie Histoire d'un scandale Répondre en citant

Il y a les "bons" Français, et les "mauvais" Français !
A l'heure du débat sur "L'identité Nationale", foutaise républicaine destinée à l'origine à faire avaler aux gogos la fable d'une France... sans identité, multi-ethnique, multi-culturelle et sociale, et dont les promoteurs se prennent les pieds dans le tapis, il est bon de donner la parole à ces victimes du "sens de l'histoire'.

Merci Bribri !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 18:22 (2010)    Sujet du message: Les souffrances secrêtes des français d'Algérie Histoire d'un scandale Répondre en citant

A l'un de mes "chers collègues" métropolitain qui s'étonnait de mes sentiments profondément Algérie française, moi le prof' qui n'avait aucune attache avec les "pieds noirs", je répondis ceci:
- Tu es métropolitain toi-même et à n'en pas douter un fier républicain, n'est-ce pas ?
Approbation de mon camarade dont je ne doutais pas effectivement des sentiments "républicains".
- Bien, alors comment as-tu pu admettre que l'on disposa ainsi de la Constitution, en violant l'intégrité du territoire national, en disposant de 13 département français sans demander leur avis aux citoyens français qui les habitaient et en abandonnant ce territoire à une armée vaincue ? T'es tu rendu compte que Pétain n'avait pas fait pire ?

Autant vous dire que cette réponse provoqua un simple haussement d'épaules de ce collègue qui ne trouva rien à dire...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:14 (2016)    Sujet du message: Les souffrances secrêtes des français d'Algérie Histoire d'un scandale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com