France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les virages du PCf
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 16:29 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Comment a-t-on pu croire aux mensonges du PCF en 45 et après, alors que ce parti avant la guerre a changé si souvent d'objectifs en fonction des ordres venus de Moscou qu'il suivait à la lettre ?
J'ai patiemment relevé les preuves de ces virages à 180°, à partir de 1920. Jugez en:
De 1920 à 1935, les communistes français (je précise que lorsdque je parle des "communistes français", je parle du PCF "officiel") sont contre la guerre: Ils sont ouvertement et violemment contre une guerre de la France, parcequ'elle est un pays "impérialiste" et n'est pas alliée de l'URSS. D'ailleurs, Moscou s'est rapproché de Berlin depuis 1920; un traité commercial a été signé le 23 avril 1921 entre l'Allemagne et l'URSS, puis le 17 avril 1922, un traité plus général à Rapallo.
Ce dernier établi des relations diplomatiques entre les deux pays, et une aide accrue est apportée par les soviétiques aux Allemands, qui recevront pour la Reichwehr des armes en cachette: grace aux communistes de Moscou, le conditions imposées par le Traité de Versailles ont pu être tournées, à la barbe des alliés.
La politique de la bascule ? Moscou l'a pratiquée pendant longtemps, l'essentiel étant de jeter les peuples les uns contre les autres pour faire naître les révolutions et en profiter.
" Le conflit entre la France et l'Allemagne renforce notre situation en Europe... Il faut approfondir les divergeances entre les Etats européens..." Déclaration de L.M. Kaganovitch, Secrétaire du Parti Pan-Soviétique Communiste des Bolchevistes (C.C.P.P.C.B.), beau-frère de Staline, dans les Isvestia du 22 janvier 1934).
Naturellement le chef du PCF confirme la position pacifiste des communistes français: "Nous ne voulons pas croire un seul instant à la Défense Nationale !" déclare Maurice Thorez à la tribune de la Chambre des députés le 15 juin 1934qui ajoute: "Nous en sommes restés, nous communistes, à la phase du Manifeste communiste de Marx: les prolétaires n'ont pas de patrie."
Puis il rappelle toujours à la même tribune le 15 mars 1935, les consignes données par le parti à l'ensemble de la classe ouvrière:
"Les communistes ne croient pas aux mensonges de la Défense Nationale. L'ennemi est dans notre pays. Le cri de lutte de Karl Liebnecht est celui des communistes... Nous ne permettrons pas qu'on entraîne la classe ouvrière dans une guerre dite de défense de la démocratie contre le fascisme !"
Deux jours après, André Marty écrit dans l'Humanité du 17 mars 1935:
" On nous dit aujourd'hui: une attaque d'Hitler doit soulever tous les travailleurs de France, même les communistes. Cette vieille rengaine, nous l'avons entendu en 1914."
Et, à la fin du mois, le 30 mars 1935, Maurice Thorez lance du haut de la tribune de la Chambre des Députés:
" Nous invitons nos adhérents à pénétrer dans l'armée afin d'y accomplir la besogne de la classe ouvrière qui est de désagréger cette armée."
Peu après, au mois de mai 1935, coup de théatre; le communiqué suivant est publié à Moscou:
" MM Staline, Molotov, Litvinov et Pierre Laval ont exprimé leur satisfaction de l'accord signé à Paris le 2 mai 1935. Le devoir tout d'abord leur incombe de ne laisser affaiblir en rien les moyens de leur défense nationale. A cet égard, Staline comprend et approuve pleinement la politique de Défense Nationale faite par la France pour maintenir sa force armée au niveau de sa sécurité."

.../...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Déc - 16:29 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 17:01 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

.../...

A partir de ce jour là on ne dit plus au PCF "A bas la guerre!" mais "A bas le fascisme!" et on est contre Mussolini (guerre d'Ethiopie), contre Franco (guerre d'Espagne) et contre Hitler (accords de Munich). Un syndicaliste communiste CGT Arrachard déclare, le 24 février 1938:
" Le mot guerre ne doit pas effrayer. Il faudrait la faire parceque c'est une guerre contre le fascisme."
Qu'on n'y voit pas là un quelconque reniement de la politique menée depuis 15 ans ! La contradiction est un pur produit de la phraséologie communiste...
Et puis, autre coup de théatre ! Le 22 août 1939 un traité vient d'être signé entre Hitler et Staline que l'Humanité intreprète comme: "Une nouvelle victoire s'inscrit sur le drapeau rouge du pays du socialisme" Suivra le pacte de non-agression entre l'URSS et l'Allemagne hitlérienne que Michel Mourre qualifie comme suit:
" Ce traité donne à Hitler un avantage militaire considérable en lui permettant, une fois la Pologne écrasée, de concentrer toutes ses forces à l'ouest."

Contrairement à Marcel Déat qui refuse de "Mourir pour Dantzig" (L'oeuvre du 4 mai 1939) le PCF reste ferme sur la défense de la... Pologne. Jacques Duclos le dit dans un discours à Montreuil le 3 juillet 1939.
Les communistes français n'y comprennent plus rien. Qu'à celà ne tienne ! On leur explique que "Notre confiance dans le grand état prolétarien reste inébranlable." La vie Ouvrière, 24 août 1939.
Et Aragon dans "Ce soir" du 23 août célèbre le triomphe de la politique stalinienne "pour la Paix!"

C'est à c e moment là que Daladier fait saisir l'Humanité et Ce soir (le quotidien communiste du soir) du 25 août puis les interdit. Il fait suspendre d'autres journaux communistes:
Le Progrès (Argenteuil), la Voix de l'Est (Montreuil), l'Autre Nouvelle (Malakoff), Rouge-Midi (Marseille), La Voix du Midi (Toulouse), La Voix du peuple (Lyon), L'Enchaîné (Lille), L'Avant-Garde (journal des Jeunesses communistes), La Terre (Journal des paysans communistes)...
C'est mal connaître les communistes et leur organisation méthodique du terrain. Ils remplacent dans la clandestinité les journaux bâillonnés et tirent des tracts à profusion, dont certains destinés aux militaires encarsernés... Maurice Thorez déserte et file à Moscou. Il sera plus tard amnistié par De Gaulle (entre déserteurs, hein !)

Alors qu'on ne vienne pas me rabacher les oreilles pour la millième fois avec Le Parti des 75.000 fusillés. Ce Parti obéissait aux ordres de Moscou et rien d'autre !


Sources: Philippe Robrieux dans son "Histoire intérieure du parti communiste" et Georges Virebeau dans "les communistes et la deuxième guerre mondiale" Publications Henri Coston.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maquisard


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 121
Localisation: Drôme

MessagePosté le: Dim 27 Déc - 18:29 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Mon cher Jean-Admin, les turpitudes du PCF sont connues et il n'est pas nécessaire d'aller chercher dans les publications d'Henri Coston, qui lui fut un vichyste notoire, pour le savoir.
Je crois cependant qu'il est également avéré que les communistes, avec les sacrifices consentis contre l'occupant, et sans aller jusqu'au chiffre des 75.000 fusillés, se sont largement fait pardonner ces crises de l'entre-deux guerres.
_________________
"On ne transige pas sur la vérité !"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 28 Déc - 10:22 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Pardonner ?
Pardonne-t-on aujourd'hui aux "collaborateurs" disons de bonne foi qui ont cru que Vichy était l'ultime espoir de reconquête? Non. Au contraire, on continue à déverser sur leur mémoire des torrents de boue haineuse.
On le fait également à l'encontre de gens comme Henri Frenay, le premier "Résistant" de France qui n'a pas attendu le 22 juin 1941 pour constituer un réseau d'une redoutable efficacité.
Nous ne voulons pas "pardonner" à ces gens là. En tous les cas, pas avant de connaître la véritable histoire du PCF !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 02:49 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

les cocos ont quand même résistés de 41 à 45 il me semble ?

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 09:20 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

1er rcp a écrit:
les cocos ont quand même résistés de 41 à 45 il me semble ?



Et alors, doit on pour autant "oublier" leur collaboration du début ?

Sans parler des crasses faites aux résistants non cocos ?
Trop facile !! C'est ce qui leur a permit de se réclamer du parti des 75 000 fusillés, aprés guerre, avec la complicité de De Gaulle !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 10:24 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Qu'ils aient "résisté" à partir du 22 juin 1941, c'est indéniable. Mais on a fait croire aux braves gens qui se sont engagés dans cette résistance, dont certains réfractaires au STO qui ont rejoint les FTP, qu'ils se battaient pour la libération de la "Patrie". Quelle était en fait cette "Patrie" ? Comme beaucoup le pensent encore, il s'agissait de la France, bien sur.
Or, pour les communistes, cette "Patrie" ne pouvait être que l'URSS !
Aux ordres de Moscou, la résistance en France devait constituer le 2ème front qui allait attirer à l'ouest des divisions allemandes, ce qui pourrait "soulager" le front "est". L'objectif essentiel du PCF était la survie de l'URSS. Qu'on ne l'oublie pas !
Ensuite, et toutes les "publications" clandestines de la résistance communiste le démontrent, il s'agissait de préparer l'insurrection nationale qui allait placer le parti communiste à la tête de l'état, à la libération.
Comme certains essaient de le démontrer, grace à De Gaulle qui empêcha le "Grand Soir", le PCF ne put rien faire. Là encore, il faut tenir compte de la stratégie globale des communistes, dirigée de Moscou. Staline tenait en effet jouer le rôle du "bon allié", ami des anglo-saxons. Il avait obtenu d'eux la main mise sur tout ce qui était à l'est de l'Allemagne vaincue, une partie de celle-ci, le "partage" de Berlin, et comme il ne pouvait rembourser l'aide considérable fournie par les USA durant le conflit, il lui fallait le temps de "digérer" tout celà, et éviter qu'on dirige les projecteurs sur les millions de victimes de l'armée rouge et du NKVD.
Une autre stratégie allait donc être mise en oeuvre: celle de "l'entrisme" des partis communistes de "l'ouest".
Ainsi en France, le PCF avait obtenu l"amnistie de Maurice Thorez et de tous les "chefs" du parti, qui se virent offrir des ministères. On laissa au PCF, "le parti des 75.000 fusillés", la main mise sur tous les syndicats "représentatifs", dont nous avons parlé par ailleurs sur ce forum. En fait sur la France "réelle". Et on lui laissa l'autorité sur tout ce qui allait constituer la "légende" de la résistance!

On s'en apperçoit aujourd'hui !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 12:59 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Avec les conneries de Lebel et disciples...
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 15:40 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

    Et alors, doit on pour autant "oublier" leur collaboration du début ?
Des aout 42 , Thorez , de Moscou , en accord avec Dimitrov , condamnaient les initiatives individuelles  de la bande à Duclos durant juin juillet 40 ( reparution de l' Huma , articles  clandestins et tracts )
Pourriez vous me citer un seul acte effectif de collaboration  avec les Allemands jusqu'en juin 41 ?




Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 18:34 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

Un mais mon pauvre lebel, il y en a des dizaines !! Les tracts appelant la population à "fraterniser" avec le soldat allemand entre autre. Les sabotages dans les usines d'armement etc etc etc ...
Enléve tes oeillères "tovaritch" !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 19:17 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

lebel a écrit:
    Et alors, doit on pour autant "oublier" leur collaboration du début ?
Des aout 42 , Thorez , de Moscou , en accord avec Dimitrov , condamnaient les initiatives individuelles  de la bande à Duclos durant juin juillet 40 ( reparution de l' Huma , articles  clandestins et tracts )
Pourriez vous me citer un seul acte effectif de collaboration  avec les Allemands jusqu'en juin 41 ?




Lebel, en 1944, le seul fait d'avoir collaboré passivement avec les Allemands te faisait suspecter d'être un collabo ! C'est à dire d'avoir simplement vécu en supportant l'occupation !
Alors, tu penses entre juin 40 et juin 41 !
Toutes les publications clandestines du PCF appelaient à la collaboration avec le "travailleur" allemand contre l'impérialisme anglo-saxon et les "fauteurs de guerres" ! Si on ne prend pas ça pour un acte de collaboration ! Alors moi je suis évêque, ou mieux rabin !
Quand à Thorez, il ne commandait rien du tout depuis Moscou. En 40 il fermait sa gueule. Après, les attentats ciblés contre les soldats allemands contribuaient à la stratégie des soviétiques; immobiliser le maximum de troupes du Reich sur le "deuxième front". Alors tu penses comme ils allaient désapprouver !
C'est Marcel Cachin qui dans un tract et des affiches sorties en octobre 41, avait désapprouvé les attentats individuel contre les soldats allemands ! Pauvre Marcel Cachin...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 20:27 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

La "résistance" communiste...

Des communistes ont rejoint avec conviction le combat contre l'occupant allemand. Mais leur chefs poursuivaient des buts plus cyniques. La stratégie de l'assassinat de soldats allemandsdans la rue déclenchant la répression aveugle de l'occupant sur les populations civiles étaient voulues par le PC pour entraîner un processus de terreur. La multiplication des maquis communistes non contrôlés, parfois remplis de véritables gangsters, visait à prendre de vitesse les autres maquis gaullistes ou nationalistes, car le but était la prise insurrectionnelle du pouvoir à la libération. certaines dénonciations de résistants concurrents n'ont jamais été élucidées, de même que la coexistence conflictuelle de maquis comme dans les Glières. A la libération, répondant au mot d'ordre "pas de quartier !" lancé depuis Moscou par Maurice Thorez, le PCF prend une place de premier plan dans l'épuration, qui au-delà des collabos, vise pour lui dans de nombreuses régions à éliminer les élites d'avant-guerre et les notables nationaux, mais aussi quelques responsables de la résistance non communiste.

Source :  http://membres.lycos.fr/sitenoir/frame.htm
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 30 Déc - 13:08 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

La France de 1945 fut littéralement plongée dans une ambiance de terreur.
Terreur intellectuelle et psychologique, pourchassant toute personne "soupçonnée" d'avoir fricotté avec un allemand, ne serait-ce que pour lui avoir vendu un paquet de cigarettes avec le sourire, jusqu'aux auteurs, acteurs, professeurs ayant continué d'exercer leur profession pendant l'occupation.
Terreur administrative ensuite avec l'épuration des fonctionnaires ayant accompli leurs tâches, soi-disant avec "zèle" en faveur de Vichy.
Et je parle pas des victimes physiques de l'épuration !
Et tu veux qu'après ça les Français aient eu la possibilité de remettre en cause le gaullisme et le communisme ? Tu nous prend vraiment pour des cons, Lebel !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 30 Déc - 19:13 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

En Janvier 1940, le parti communiste fait diffuser le tract suivant destiné aux soldats. Il s'appelle "Le Trait d'Union" et est sous-titré: "Soldat, sous l'uniforme tu restes un travailleur, ne l'oublie jamais !"

"L'éditorial" est le suivant:
" Lien vivant entre le front et l'arrière, notre journal se propose d'unir les soldats aux ouvriers et paysans, leurs compagnons d'hier et leurs frères de classe. Tous, travailleurs des villes et des campagnes, combattants de 1939 ou vétérans de 14-18, sont liés par les mêmes souffrances et les mêmes espoirs... Pour qui, pour quoi, meurent ceux des notres qui tombent à l'est (je précise qu'il s'agit alors de l'est de... la France) ?
Précipités malgré eux dans un nouveau carnage impérialiste, poussés à la tuerie pour une cause qui n'est pas la leur, ils aspirent à un monde nouveau, libéré à jamais du capitalisme et de la guerre.

La guerre actuelle est une guerre de capitalistes; les actions des financiers et des marchands de canons montent tandis que le peuple est réduit à la misère. La liberté est étouffée. Une véritable dictature militaire est instaurée par les réactionnaires* dans notre pays. Cette guerre appelle la servitude et non la liberté.
Notre journal dira donc la vérité sur la guerre actuelle. Nous démasquerons sans pitié les chefs socilaistes et réformistes plats valets du capital. Nous combattrons l'ennemi qui est chez nous: la bourgeoisie exploiteuse et sanguinaire.

A bas la guerre impérialiste ! Vive l'unité des ouvriers, des paysans et des soldats de France !"

On le voit l'éditorial donne le ton. L'ennemi, ce n'est pas le nazi. Ce sont "les Blum, les Daladier, les Mandel et les Reynaud" tel qu'il est désigné par ailleurs... Suivent quelques "échos" où il n'y a pas un mot sur Hitler et l'Allemagne. Tels que ceux-ci:

" "Il n'y a pas de profiteurs; mais les trusts du lait ont fait passer le prix du lait de 1 F 80 à 2 F 30, mais aux usines Fives-Lille les bénéfices ont passé de 6.821.785 Frs à 10.738.659 Frs, mais la maison rouennaise de Schneider vient d'expédier à l'Allemagne par le Luxembourg, 10 millions de fer (sic). Six canons de 470 vont sortir des usines Skoda que Daladier et Chamberlain ont offert à Hitler en lui livrant la Tchécoslovaquie. Joli cadeau de ceux qui ont fait Munich.
Deux poids, deux mesures. Au soldat français 0 Fr 75 par jour. Au soldat anglais 30 Frs par jour. Le soldat veut sans tarder le prêt à 5 Frs... Nous vous proposons comme Miss Bromure 1940 les vieilles rombières décaties aux noms à particules, qui vont pour leur plaisir, de temps à autre, visiter le front.... Un culot monstre Les lainages tricotés par les familles sont refusés dans certaines unités sous prétexte qu'ils ne sont pas de couleur réglementaire."
( c'est vrai que des écharpes rouges ou rose lila...)

Voilà Lebel ce que tes amis communistes osent envoyer aux combattants de 40 ! Et des torche-culs de cette sorte je peux t'en sortir des dizaines ! A part ça, tu me demandes de te citer un seul acte effectif de collaboration...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 31 Déc - 01:43 (2009)    Sujet du message: Les virages du PCf Répondre en citant

  Mais Admin , tu sais trés bien que c'est la propagande du Komintern , relayée par les quelques  inconditionnels du PC , la bande à Frachon , Treand et Duclos  qui appelaient au sabotage , qui criaient à la guerre imperialiste , qui vituperaient le juif Mandel , qui voulaient faire reparaitre l' Huma , qui pronaient la fraternisation avec le soldat allemand ................
      Ils seront desavoués , dés aout 40 , par Dimitrov , Thorez et l' I.C


     Je te demande de me citer un acte de collaboration effective avec l' Allemand , dans le sens ou Vichy l'entendait ,  à partir d 'aout 40


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:38 (2016)    Sujet du message: Les virages du PCf

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com