France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Montoire.
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 11, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 20:23 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

    Puisque vous nous martellez qu'il y avait une connivence "tacite " entre Petain et les americains , pourquoi donc Petain n'aurait il pas , aprés le 8 novembre 42 , fait part de sa comprehension et de son accord secret à Roosevelt et Churchill 


     Petain avait tout loisir , à l'insu des allemands , de faire passer ce message par des neutres qui avaient sa confiance ou par des fidèles ,  proches ,  envoyés dans des pays neutres 
     Et ne me dites pas que c'etait impossible , à d'autres occasions , il avait utilisé ce procédé 
                                   Question embarrassante , non ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Jan - 20:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 20:53 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Le 8 novembre 42 à 10 heures du matin, Pétain reçoit Pinckney Tuck, le chargé d'affaires américain qui a remplacé l'Ambassadeur et qui vient de transmettre la réponse (officielle) de Pétain à Roosevelt.
Tuck en dit ceci:
" Comme je me levais pour prendre congé, le Maréchal me prit les deux mains dans les siennes, me regarda droit dans les yeux et sourit. Il m'accompagna jusque dans l'antichambre et retourna d'un pas guilleret vers son bureau en fredonnant un petit air."
Woodruff Wallner, membre de l'Ambassade américaine à Vichy, a rapporté le compte rendu oral de Tuck: "Aprés les instants pénibles de la protestation, le père Pétain a eu un geste aimable. Il semblait soudain avoir rajeuni de vingt ans. Ses yeux bleus étaient clairs et pétillants. Le débarquement paraissait loin de lui déplaire. Il paraissait heureux comme un pape. Il m'a raccompagné en chantonnant."

J.R. Tournoux a rapporté cet épisode dans "Pétain et la France".

J'ajoute qu'il a ensuite, et dès que les Allemands envahirent la zone libre, déclaré qu'étant prisonnier des Allemands, il remettait tous ses pouvoirs à Darlan, en AFN, en disant qu'il lui faisait confiance pour tout ce qu'il jugeait bon pour la France. Tu penses que les Américains ont ignoré ça ?

Pétain n'avait d'ailleurs pas caché à son entourage, depuis 1940, qu'il "attendait les Américains", comme en 1917. Comment peut-on imaginer qu'en novembre 42, ce débarquement ne l'ait pas rempli de joie ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 21:39 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

    Mais tu n'explique toujours pas pourquoi il n' aurait pas envoyé à Roosevelt  un petit mot doux , de connivence , ultra secret !
 Tu nous a deja dit qu'il y avait un fil secret ............qui a fonctionné juqu'au 13 novembre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 11:11 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Il n'en a pas éprouvé le besoin, puisque le théatre des événements était à ce moment là à Alger et que les différents chargés de mission de Roosevelt et de Churchill s'y trouvaient.
Aucune raison de risquer une "fuite" chez les Allemands. Et le "fil secret" était entre Vichy et Alger, c'était celui de la Marine. Rien entre Vichy et Washington...

Mais Roosevelt et Churchill savaient déjà à quoi s'en tenir. On l'a dit, ils se méfiaient comme de la peste de De Gaulle.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 11:28 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Admin a écrit:
Il n'en a pas éprouvé le besoin, puisque le théatre des événements était à ce moment là à Alger et que les différents chargés de mission de Roosevelt et de Churchill s'y trouvaient.
Aucune raison de risquer une "fuite" chez les Allemands. Et le "fil secret" était entre Vichy et Alger, c'était celui de la Marine. Rien entre Vichy et Washington...

Mais Roosevelt et Churchill savaient déjà à quoi s'en tenir. On l'a dit, ils se méfiaient comme de la peste de De Gaulle.


                        Une fois de plus tu te derobes
Explique moi pourquoi , de la manière la plus secrète possible , et il en  existait , Petain n'a pas confié à Roosevelt ou Churchill , sa pensée intime...pas même une fois..............de novembre 42 à juillet 44 , il avait le temps ..................mais non , il n'avait de cesse de denoncer les alliés et cautionner la Collaboration ...................et tu vas me repondre , double langage , double jeu , etc , on a l'habitude !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 11:39 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Pétain avait déclaré, après l'invasion de la Zone Libre, qu'il était un prisonnier des Allemands et que ses pouvoirs, désormais étaient encore plus limités.
A partir du moment où il savait que les Américains et les Anglais connaissaient le fond de sa pensée, pourquoi aurait-il jugé utile de le leur répéter ?
Tu me fais encore doucement rigoler, alors que c'est toi qui m'a parlé du "double jeu" de Roosevelt, tu douterais que Pétain ait pu avoir, lui aussi un "double jeu" ? De double jeu en double jeu on va en arriver au quadruple jeu... Pas sèrieux Lebel. Pas sèrieux !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 11:49 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

   une pirouette de plus
Jusqu'en novembre 42 , Roosevelt a poussé Vichy à ne pas trop s'engager avec les nazis., à ne pas livrer de bases ....il preparait Torch en secret !        aprés novembre 42 , Roosevelt se fichait bien du vieux maréchal , il etait parvenu à ses fins ..............mais lis donc " Mon père m'a dit " tu seras fixé  Very Happy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 13:00 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Quelle "pirouette" ? C'est ce qu'a fait Pétain non ? Il n'a livré aucune base à l'ennemi (l'Allemand) Et les relations demeuraient courtoises.
Il faut dire cependant que Pétain n'avait surtout pas de leçon à recevoir d'un Président qui avait laissé tomber la France en 40, se contentant d'exprimer des voeux pieux...
Par ailleurs, c'est bien ce que je dis: L'objectif ayant été atteint (occuper l'AFN), il n'y avait plus qu'à continuer l'oeuvre de Pétain et de Weygand, même sans eux et à la limite même sans De Gaulle ! Mais là il y avait Staline...
"Papa m'a dit" ? Tu veux parler du bouquin de l'amiral De Gaulle ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 15:54 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Non je crois qu'il veut parler du livre du fils de Roosevelt !
Mais de ce livre on s'en fout.
Vous voyez Roosevelt ou son fils ou son petit-fils aller dire après la guerre qu'il était d'accord avec Pétain, que Pétain avait raison et que tous les autres étaient des sombres cons ? C'est vrai quoi ! Un peu de bon sens !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 17:14 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

lebel a écrit:
Admin a écrit:
Il n'en a pas éprouvé le besoin, puisque le théatre des événements était à ce moment là à Alger et que les différents chargés de mission de Roosevelt et de Churchill s'y trouvaient.
Aucune raison de risquer une "fuite" chez les Allemands. Et le "fil secret" était entre Vichy et Alger, c'était celui de la Marine. Rien entre Vichy et Washington...

Mais Roosevelt et Churchill savaient déjà à quoi s'en tenir. On l'a dit, ils se méfiaient comme de la peste de De Gaulle.


                        Une fois de plus tu te derobes
Explique moi pourquoi , de la manière la plus secrète possible , et il en  existait , Petain n'a pas confié à Roosevelt ou Churchill , sa pensée intime...pas même une fois..............de novembre 42 à juillet 44 , il avait le temps...

Mon cher Lebel, vous êtes sèrieux là ?
Quelles "manières secrètes" existaient entre Vichy et la Maison Blanche ? Donnez nous des exemples !
Les relations entre la Maison Blanche et Vichy passaient par le Chargé d'affaires américain après être passées par l'Ambassade. Et pour celles qui sont à ma connaissance, elles furent toutes trés cordiales, jusqu'à l' enlèvement du maréchal. Je crois même que celui-ci fut informé du débarquement en juin 44, alors que De Gaulle ne l'était pas. Mais je ne saurais l'affirmer. Et là je laisse notre ami Boisbouvier en parler...



..................mais non , il n'avait de cesse de denoncer les alliés et cautionner la Collaboration ...................et tu vas me repondre , double langage , double jeu , etc , on a l'habitude !


Il est certain que le maréchal Pétain n'allait pas proclamer dans ses allocutions radiodiffusées ou ses messages à la presse, qu'il soutenait les Anglo-Américains ! Sachant l'aversion qu'il avait pour les "Boches" (c'est ainsi qu'il n'a cessé de les désigner à ses proches), il est permis de conclure qu'il n'attendait qu'une chose: la libération du territoire national par... les Américains et l' Armée d'Afrique. Certes pas par les communistes !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 18:37 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

Un brêle, c'est un brêle, et lebel en est la digne représentation !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 20:36 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

     Bondiou , mais vous comprenez :
Qui a pretendu que Petain devait faire une proclamation de soutien aux alliés ....
mais il n'a jamais adressé le moindre message ultra  secret à Roosevelt ou Churchill
qui laisse entendre la moindre connivence ............par contre il n'aura jamais de mots assez durs , même en privé , pour les Alliés ........et il se fera le laquais des boches , jusqu'au bout , il finira par se faire emmener en Allemagne ................Pauvre marionnette qui n'avait plus d'utilité !
  Allez , l' ADMP  Very Happy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 21:00 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

  Tiens , voici le message qu'aurait du envoyer Pétain à son ami Roosevelt


                                                                     Vichy , le 11 novembre 1942


pcc                  Monsieur le President et cher ami


    A la suite des recents evenements , et deplorant les pertes des deux cotés , permettez moi de vous apporter mon soutien
  Vous comprendrez que mon devoir est de rester prés des miens pour les proteger
 Vous comprendrez aussi qu'il m'en coute de vous denoncer publiquement, car l'Allemand est un adversaire impitoyable et je dois malheureusement me conformer à ses ordres et ne pas eveiller ses soupçons 
 Je suis persuadé que mes fidèles en AFN , Darlan , Giraud , Nogués , Juin vous apporteront tout leur soutien et resteront fidèle à l'esprit de la Revolution Nationale
 Par contre,  defiez vous des manoeuvres du fourbe De Gaulle et des siens ....vous les connaissez ....ce sont des deserteurs et de mauvais français !
        J'essaierai plus tard de vous en dire plus par le canal de notre ami D de M 
Au nom de la vieille amitié franco americaine , j'ai l'honneur de vous saluer 
                 Mes hommages à votre charmante Eleanor
                                                           pcc                         Philippe Pétain
                                                                              Marechal de France 


 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 22:08 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

            Au fait , quelles contreparties Vichy a obtenu ?
Jusqu'en novembre 42 , Vichy acquiesce aux demandes allemandes : transit et livraison de marchandises pour Rommel , par Bizerte , libre disposition des aeroports du Levant pour attaquer les Anglais , entre autres
Les Allemands ont tout lieu de se feliciter de la collaboration de Vichy .......s'il conserve la flotte , c'est q'uelle est sous bonne garde ...........s'il conserve l' Empire , c'est que Vichy le defend bec et ongles ............Alors pourquoi l' Allemand n'y prend pas pied , d'abord il a d'autres imperatifs strategiques et Vichy sait jouer les chiens de garde
Quand le besoin se fera sentir , Hitler envahira la Tunisie avec l'accord de Vichy ( dont il se serait de toute façon passé ) et occupera la ZNO
Le pauvre régime de Vichy avait pourtant scrupuleusement respecté l' armistice mais les allemands tiendront Vichy pour responsable de la dissidence en AFN......ce qui est faux
 Devant toutes ces violations , Vichy n'osera pas broncher et servira loyalement le maitre allemand !



Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 22:24 (2010)    Sujet du message: Montoire. Répondre en citant

et blablabla et blablabla, je vous resserts le plat indigeste jusqu'à satiété, il finira bien par devenir une vérité !! merde ça fait maintenant 65 ans vous devriez avoir compris, n'est ce pas lebel !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:22 (2016)    Sujet du message: Montoire.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 11, 12, 13  >
Page 2 sur 13

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com