France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Encore une déviation de post de lebel de Paxton aux juifs et Vichy !!
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 15:46 (2010)    Sujet du message: Comment agit Vichy pour sauver les Juifs Répondre en citant

Je suis heureux de l'opportunité qui m'est offerte ci de répondre à Nicolas Bernard qui m'a mis au défi de le faire mais que je ne puis faire sur le site "LdG", vu la censure larvée dont je suis l'objet.
Voici cette réponse :
Nicolas Bernard croit dur comme fer avoir réfuté quelque chose quand il a dit ceci.1/ Le nazi impénitent Lischka a, en février 42, recommandé à l’autorité d’occupation en France (le MBF) de faire ficher-arrêter-garder-déporter (FAGD) les Juifs de France, de préférence par la police française, plutôt que par la police allemande, de façon à éviter l’impopularité de la mesure pour l’Allemagne en la transférant habilement sur des policiers Français et, par voie de continuité, sur l’Etat français lui-même.
2/ Vichy a accepté d’entrer dans cette manœuvre.
3/ Il fit donc le jeu des Allemands et s’est ainsi rendu coupable de trahison, puisque celle-ci se définit comme une « intelligence avec l’ennemi en vue de favoriser ses entreprises ». art.75 du C.P.
Que répondre à cela ?
Que ce Lishka ne s’est pas leurré sur un point, car il a parfaitement réussi à faire rejaillir sur Vichy l’opprobre des « fichages-arrestations-gardes-déportations » (FAGD) de Juifs comme on le voit encore, ici et maintenant, et disons le en latin pour marquer le coup : hic et nunc.
Mais qu’il n’avait pas tout prévu.
Car, que s’est-il passé ensuite ?
Certes l’initiative de ces FAGD fut toujours allemande mais il arriva que la marge entre l’initiative et l’exécution (elle existe toujours) put s’élargir et que Vichy sut en profiter pour sauver un maximum de gens. (C’est là qu’intervient le rôle de Bousquet en mai et juillet 42 puis celui de Laval ensuite).
Il arriva que, lancés dans cette perspective pleine de promesses, les Allemands les plus nazifiés eux-mêmes, les SS, se privèrent de leurs moyens d’action en restaurant l’autorité du gouvernement de Vichy sur la police de la zone occupée.
De sorte que, passé un premier accord conclu le 2 juillet 42 avec les SS de Paris, aux termes duquel eurent lieu les rafles du 16 et du 17 juillet en zone occupée et celles du 27 août en zone libre, Vichy put, ensuite, refuser aux Allemands les extensions qu’ils réclamaient.
D’où le sauvetage massif des Juifs de France par Vichy dont ont parlé si bien Poliakov, Hilberg, Annie Kriegel et, pour finir, Klarsfeld, lui-même malgré qu’il en eût.

A ce stade de la controverse, Bernard croit avoir trouvé l’argument irréfutable.
Il dit :
Vous êtes le premier à dire, Boisbouvier, que les SS étaient barbares, cruels et monstrueux et vous voudriez nous faire croire qu’ils auraient renoncé à leurs instincts pervers pour les beaux yeux de Vichy ? Pourquoi l’auraient-ils fait ?
Je crois que la réponse est facile. Certes Lénine, Staline, Mao et Pol Pot furent de grands criminels. Est-ce à dire que tous les communistes qui les suivirent le furent aussi ?
Personnellement, je ne le crois pas. Il put y avoir des gens respectables parmi eux.
Ainsi furent sans doute, vis-à-vis de Hitler et de Himmler, Oberg et Knochen dont Klarsfeld fit des portraits nuancés. Ils étaient nazis et SS certes, mais néanmoins accessibles à des sentiments humains.
C’est grâce à eux que cette marge dont j’ai parlé entre un ordre et son exécution put s’élargir suffisamment pour réaliser ce magnifique sauvetage.
Quand Oberg réclamait à Laval des dénaturalisations de Juifs pour satisfaire aux exigences d’Eichmann et remplir les trains qu’il avait prévus, Laval, pouvait les lui refuser. « Les Juifs ne peuvent pas être livrés comme dans un Prisunic » dit-il.
Quand il lui réclamait de nouveaux Juifs étrangers de zone libre, Laval répondait : impossible, ils sont chez les Italiens.
Nullement dupes, les traîtres comme Antignac annotaient ces réponses de commentaires comme « renardise » ou « quand l’insolence devient une méthode ».
Et pendant ce temps les Juifs couraient et se cachaient, en attendant l’heure de la Libération.

Violà, mon cher Bernard ce que je voulais vous dire en réponse à vos « réfutations ».



_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 15:46 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 16:11 (2010)    Sujet du message: Encore une déviation de post de lebel de Paxton aux juifs et Vichy !! Répondre en citant

... Ou le flagrant délire !
Mais François Delpla, ce qui aurait été illogique, c'est qu'un armistice ne soit pas signé. "Alors que tout n'était pas perdu" ? Mais si cet armistice n'avait pas été signé, tout aurait pu être perdu !
La Flotte, l'AFN et l'Empire, les 40 millions de Français y compris les 320.000 Juifs qui vivaient en France.
Essayez au moins de vous interroger sur ce qui aurait pu se passer sans cette décision qui mettait un terme à l'avancée de la plus formidable armée d'Europe à ce moment là !
Personne ne peut dire aujourd'hui, ce qu'on pensait alors ce 17 juin 1940. Personne !
Sauf à reconnaître qu'il n'y avait plus de résistance possible sur le territoire français, que rien ne pouvait arrêter cette déférlante aéro-blindée, que l'Espagne se mettrait au service du Reich pour l'aider à s'emparer de Gibraltar et d'une partie de l'AFN...
Voilà ce que pensaient les responsables de la III° République agonisante, à ce moment là ! Ont-ils eu tort ? Heureusement de plus en plus de gens -intelligents- commencent à trouver que cet armistice aura été la première victoire remportée contre le Reich ! Heureusement !


Voilà ce que le répondais à François Delpla sur LDG, mais que je n'ai pas pu faire passer, "le quota des interventions étant dépassé" Rolling Eyes
Le titre de ce post était "illogique..."
Sans commentaire.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:43 (2016)    Sujet du message: Encore une déviation de post de lebel de Paxton aux juifs et Vichy !!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com