France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Il y a 50 ans

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 00:37 (2010)    Sujet du message: Il y a 50 ans Répondre en citant

Le 24 Janvier 1960, c'était il y a 50 ans. Si le temps qui passe a le pouvoir d'effacer certains contours de notre mémoire, il a aussi celui de révéler certaines vérités jusque là soigneusement cachées
Elles mettent aujourd'hui au grand jour les manipulations de ce Président de la 5ème République peu enclin à la reconnaissance envers ces Pieds-Noirs qui avaient largement contribué à son retour au pouvoir.

Souvenez vous. Depuis le 3 Octobre 1958 en Algérie s'accomplit la mise en Oeuvre du plan de développement économique et social défini à Constantine. Au début de l'année 1959, le Général Challe poursuit avec efficacité la pacification militaire. Il ne restait alors qu'à définir une solution politique au << probléme algérien >>.
Le 16 septembre 1959, De Gaulle fait un discours sur l'état de la France. Il parle de son redressement mais aussi et surtout de l'Algérie.
<< Rien ne peutêtre réglé tant que l'on tire et que l'on égorge (...) notre armée accomplit sa mission courageusement et habilement en combvattant l'adversaire et en entretenant avec la population des contacts larges et profonds qui n'avaient jamais été pris. Que nos soldats, en particulier les 120 000 qui sont musulmans, aient fléchi devant leur devoir, ou bien que la masse algérienne se soit tournée contre la France, alors c'était le désastre ! Mais comme il n'en a rien été, le succés de l'ordre public, pour ne pas être encore imminent se trouve désormais bien en vue >>.
Ainsi mentait De Gaulle.

Sur le terrain, notre armée, notamment à travers l'opération "Jumelles" en Kabylie, avait réussi à réduire les willayas à quelques bandes éparses. Mais nos soldats ne connaissaient pas le pourquoi réel de ces magnifiques opérations. Ils ne savaient pas qu'elles étaient conduites à la suite d'une conjuration montée par De Gaulle et Ferrat Abbas dans le but de se débarasser des maquis de l'intérieur au seul bénéfice du GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne).
Constitué le 18 Septembre 1958 au Caire, le GPRA se méfiait de ces willayas aux mains de chefs locaux difficilement contrôlables. Il leur préférait l'ALN (Armée de Libération Nationale), en bon ordre et bien au chaud en Tunisie, plus sure politiquement. De Gaulle lui a donné un coup de main pour s'en débarrasser même au prix du sang de soldats français. Parce que déjà des contacts s'étaient noués entre De Gaulle et le GPRA.

Que disait il pourtant dans son discours du 16 Septembre ? Le GPRA, << un groupe de meneurs ambitieux, résolus à établir par la force et la terreur leur dictature totalitaire et croyant pouvoir obtenir, qu'un jour la République leur accorde le privilége de traiter avec euxdu destin de l'Algérie, les bâtissant par là même comme un gouvernement algérien. Il n'y a aucune chance que la France se prête à pareil arbitraire >>. Le mensonge vous allez si bien mon général.

Mais ce qui marquera à tout jamais ce discours du 16 Septembre sera l'annonce du recours à l'autodetermination : << Il est précisé formellement et solennellement qu'un fois la paix revenue, les Algériens feront connaître le destin qu'ils veulent adopter >> Une fois la paix revenue...

TROIS SOLUTIONS ?

A cette consultation d'autodetermination, De Gaulle concevait trois solutions.
La secession ? << Je suis convaincu qu'un tel aboutissement serait invraisemblable et désastreux >>

La francisation ? << Des Algériens vivant à tous les égards, quelles que soient leur religion et leur communauté, en moyenne sur le même pied et au même niveau que les autres citoyens et devenant partie intégrante du peuple français, qui s'étendrait dés lors effectivement de Dunkerque à Tamanrasset >>.

Ou bien le gouvernement des Algériens par les Algériens appuyé sur l'aide de la France et en union étroite avec elle. << Dans ce cas, le régime intérieur de l'Algérie devrait être de type fédéral, afin que les communautés diverses, française, arabe, kabyle, mozabite, etc... qui cohabitent dans le pays, y trouvent des garanties quant à leur vie propre et un cadre pour leur coopération >>

De Gaulle avait depuis quelques mois la réponse. Le 5 Mars 1959, se renseignant sur les pensées du groupe UNR (Union pour la Nouvelle République), il dira à Alain Peyrefitte : << Malheureusement la plupart de vos collégues se sont crus autorisés, eux, à militer pour l'Algérie française et l'intégration; et maintenant ils voudraient m'imposer de tenir les engagements qu'ils ont eu la légéreté de prendre. De toute façon, l'Algérie française, c'est une fichaise et ceux qui préconisent l'intégration sont des jean-foutre. >> Il ajoutera ce même jour : << Si nous faisons l'intégration, si tous les Arabes et les Berbéres d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez vous de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !! >>

A suivre
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Jan - 00:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 00:38 (2010)    Sujet du message: Il y a 50 ans Répondre en citant

MERCI DE NE PAS POSTER A LA SUITE POUR LE MOMENT
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:58 (2016)    Sujet du message: Il y a 50 ans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com