France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hitler, Franco et l'AFN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 17:55 (2010)    Sujet du message: Hitler, Franco et l'AFN Répondre en citant

Je retrouve, dans mes archives, cet extrait de la correspondance de Hitler et de Mussolini, conservée grace au gendre du dictateur italien et qui, à mon avis, donne une idée exacte des objectifs d'Hitler au moment de Montoire.
Le 20 novembre 1940, Hitler adresse à Mussolini une lettre où il dit, entre autres:
"... Même en France, il y a sans aucun doute, un sensible renforcement de ceux qui prêchent la politique d'attente et qui assurent que le dernier mot de cette guerre n'est peut-être pas encore été dit..." Et il écrit ensuite:
" L'Espagne doit être immédiatement persuadée d'entrer maintenant dans la guerre. La date la plus rapprochée que nous puissions envisager, pour une intervention espagnole effective, serait dans six semaines. Il faut que l'intervention de l'Espagne nous serve à éliminer Gibraltar, à bloquer le détroit et à transférer au moins une ou deux divisions allemandesau Maroc espagnol pour nous protéger contre toute défection possible des Français du Maroc et dans le reste de l'Afrique du Nord.
Une telle défection, Duce, donnerait à l'aviation anglaise et française des bases de départ qui constitueraient une catastrophe pour l'ensemble de l'Italie. Elle doit donc être empêchée à tout prix et nous ne devons pas laisser subsister l'ombre d'une chance qu'elle se produise. Si nous faisions tomber Gibraltar, nous fermerions le verrou à l'ouest de la Méditerranée; l'Angleterre se trouverait ainsi forcée de dérouter ses transports par la voie du Cap. Ceci aménerait d'abord une détente, et finalement la suppression du théatre d'opérations de l'ouest de la Méditerranée, assurant ainsi le maintien définitif du gouvernement Pétain sur l'Afrique du Nord."
(Lettres secrètes échangées par Hitler et Mussolini, page 83.)

On peut remarquer que la "neutralité" de Franco gêne passablement Hitler et qu'il commence à considérer que cet armistice qu'il a signé avec ceux qui "prêchent la politique d'attente", n'est peut-être pas la meilleure chose qu'il ait faite... Bloquer le verrou de Gibraltar lui permettrait de neutraliser toute l'AFN dont il perçoit la position stratégique. En faisant craindre à Mussolini que le premier danger serait pour l'Italie, il essaie de le pousser à faire pression sur Franco... Mussolini lui répondra d'ailleurs le 22 novembre:
"... L'atout espagnol peut être joué. Je suis disposé à rencontrer Franco et à exercer sur lui la pression nécessaire pour qu'il entre dans le conflit."

On sent bien qu'il n'a pas confiance aux hommes de Vichy en AFN, bien qu'il parle "d'assurer le maintien définitif du gouvernement Pétain..." avec le couteau de la Wehrmacht dans le dos !
Et il l'avouera dans un autre courrier du 5 décembre suivant:
" Je considère comme une nécessité pressante que le gouvernement espagnol et le Caudillo prennent une décision précise en ce qui concerne l'entrée en guerre de l'Espagne. Nous ne sommes absolument pas surs de l'attitude du gouvernement de Vichy. Je suis persuadé maintenant comme auparavant, qu'il n'y a pas de collusion entre le gouvernement français et De Gaulle. Cependant, les circonstances commandent la prudence. La moindre fausse manoeuvre peut amener la rupture entre l'Afrique (du nord et de l'ouest) et Vichy, ce qui offrirait à la Grande Bretagne une base d'opérations extrêmement dangereuse pour nous. Je ne suis pas satisfait du choix du général Weygand, envoyé là-bas pour rétablir l'ordre."

Hitler n'est donc pas tout à fait idiot. Or Franco ne verra pas le Duce et n'engagera pas l'Espagne dans la guerre. C'est le commencement de la fin pour l'aventure hitlérienne...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Jan - 17:55 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com