France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Suite au 8 novembre 42

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 09:23 (2010)    Sujet du message: Suite au 8 novembre 42 Répondre en citant

Examinons la chronologie des faits et des conséquences du débarquement anglo-américain du 8 novembre 1942, en métropole.
Le 11 novembre 1942, trois jours après le débarquement, les troupes allemandes franchissent la ligne de démarcation et envahissent toute la France.
A 10 h 30, le maréchal Von Rundstedt, arrivé à Vichy, notifie au maréchal Pétain l'occupation de la zone libre. Celui-ci proteste contre cette décision qui viole la convention d'armistice et fait diffuser des messages de protestation qui se succèdent toutes les demi-heures à la radio. L'après-midi, la Wehrmacht s'empare des postes d'émission.
Le 12, le général Weygand est arrêté et emmené en Allemagne.
Par trois fois, les 13, 14 et 17 novembre, Hitler exige que la France déclare la guerre aux Alliés, mais Vichy s'y refuse malgré les menaces.
Le 18, diktat impératif ! Ordre nous est donné de déclarer la guerre et de lever des troupes d'opérations. Les Allemands ne reçoivent même pas de réponse. Alors ils vont essayer de mettre la main sur la flotte.
Jusque là, l'amiral Marquis, gouverneur du port de Toulon avait obtenu du général Von Ruault, que les Allemands n'entrent pas dans la ville. La flotte semblait sauvée.

Mais après le diktat du 18 l'amiral de Larborde est informé par téléphone secret de manoeuvres de la Wehrmacht autour de Toulon.
Le 27 à 4 h 50 du matin, l'amiral Guérin informe Laborde que l'amiral Marquis est prisonnier et que les Allemands envahissent les forts de Toulon.
A 5 h 25, les Allemands forcent les portes de l'Arsenal.
Immédiatement l'amiral de Laborde donne l'ordre, depuis le navire amiral: "Ordre de sabordage, nous sabordons, faîtes de même !"
A 5 h 50, les Allemands pénètrent sur les quais pour prendre possession des navires. Le Strasbourg coule lentement sous leurs yeux. Laborde refuse de le quitter malgré les injonctions allemandes.
A 18 heures, après avoir fait rétablir la communication avec Vichy qui avait été coupée, et rendu compte que les sabordages ont été effectués, l'amiral quitte l'épave du Strasbourg.
Passant devant le général Allemand venu pour l'arrêter, il lui lance:
" La preuve est faite qu'on ne peut plus croire à l'honneur de votre pays."
Le même jour, la Wehrmacht a désarmé notre contingent d'armistice.

Sources: Synthèse des sources diverses et multiples, françaises et allemandes.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév - 09:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com