France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Disparition du Général de Corps d'Armé BIZARD Alain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 16:06 (2010)    Sujet du message: Disparition du Général de Corps d'Armé BIZARD Alain Répondre en citant

Général BIZARD Alain
un très Grand parmi les plus Grands, un pur héros, un soldat exceptionnel et hors du commun vient de nous quitter.
Né le 18 avril 1925 à Saint-Nazaire, le général de corps d'armée (2S) Alain Bizard, Grand Croix de la Légion d’Honneur, Grand Croix de l'ONM, numéro UNP 22092, prestigieux et immense fleuron de notre histoire para, membre du comité d'honneur de l'UNP, est décédé dans sa quatre vingt cinquième année le 18 février après-midi à l'Institution Nationale des Invalides à Paris.
Un survol rapide de sa carrière témoigne de ses états de service incomparables.
Engagé volontaire, il incorpore le 3ème bataillon de Marche en août 44 avec le grade d’aspirant et intègre quelques mois plus tard l’armée d’active au sein du 1er régiment de Hussards.
Admis à l’ESM en juillet 45, il choisit l’Arme Blindée et Cavalerie et rejoint l’école d’application de Saumur.
Avec trois séjours, l'Indochine lui donne l'occasion de s'illustrer et de devenir un soldat extraordinaire et admiré. Qu'on en juge !
Affecté au 8ème Dragons, il débarque au Tonkin en Indochine en avril 1947 où il combat à Hanoi, Haiphong et Langson.
Sur sa demande ensuite, il effectue un second séjour en Indochine à partir de juillet 1950 au sein du 1er régiment de chasseurs et puis un troisième séjour en 1953 au 5e BPVN. Partout, il est considéré comme un magnifique officier dont l’allant, l’ardeur et la bravoure légendaires sont cités en exemple.
Parachuté à Dien Bien Phu le 26 mars 1954, il est blessé par éclat d’obus le 14 avril 1954 et est fait prisonnier à compter du 8 mai 1954, avant d'être libéré quatre mois plus tard.
En Extrême Orient, sa conduite exceptionnelle et brillante au combat lui vaut la croix de guerre des TOE avec 12 citations (5 palmes, 3 étoiles de vermeil, 4 étoiles d’argent).
En février 1955, il est affecté au commandement du 1er Tabor en Tunisie et rejoint ensuite le 1er RCP en août 1956 avec lequel il participe à l'opération anglo-française de Suez.
Lors de la guerre d’Algérie, il est blessé par balle à Djeurf le 25 septembre 1955 et par éclat de grenade le 18 décembre 1959 dans la région de Maillot.
Son comportement exceptionnel et ses résultats en opérations en AFN lui valent la Croix de la Valeur Militaire avec encore 6 citations (2 palmes, 3 étoiles de vermeil, 1 étoile d’argent).
Il effectue ensuite plusieurs stages à Fort Bragg aux Etats-Unis où les Américains forment leurs fameux "bérets verts".
En 1967, il prend le commandement du 13e RDP.
Auditeur de la 25e session de l’IHEDN, il est affecté à l’Inspection générale de l’Armée de Terre en 1973 avant de prendre le commandement de la 1re Brigade Parachutiste en 1974, puis le commandement de l’ESM et l’EMIA en 1975.
Successivement il est nommé commandant la 8e Division en 1977, adjoint au général commandant la 1re Armée et gouverneur de Strasbourg en 1980, adjoint au directeur de l’IHEDN en 1981 avant de devenir Inspecteur de la défense opérationnelle du Territoire en 1982. Il achève son parcours hors du commun comme Gouverneur militaire de Lille, commandant la 2e région militaire et le 3e CA de 1983 à 1985.
Cité 18 fois, le général BIZARD était Grand Croix de la Légion d’honneur, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite, titulaire de la Croix de Guerre des TOE, la Croix de la Valeur Militaire, chevalier de l’Ordre National du Vietnam parmi bien d'autres distinctions ….
Officier brillant et soldat exceptionnel, il rentre dans le Panthéon de la famille parachutiste qui le salue avec déférence et admiration.
Puisse Saint Michel l'accueillir sur la piste sans fin et la longue route des parachutistes au sein de la grande cohorte des glorieux et prestigieux soldats disparus.
http://unpversailles.blogspot.com/2010/01/deces-du-colonel-roger-flamand.ht…

Lorsqu'il se fait larguer sur Diên Biên Phu, le 23 mars 1954, le capitaine Alain Bizard n'a que cinq sauts à son actif. II conquiert ainsi son brevet « à l'arraché », sur la piste d'aviation battue par les obus. Au début, les « anciens » se méfient. Grand, trop grand pour un para, lourd, trop lourd pour un para, ce cavalier de vingt-six ans n'a en apparence rien de souple ou de félin, selon la définition qu'en a donné son - presque - homonyme le commandant Bigeard.
Et puis, c'est un intellectuel. Breveté d'état-major, ancien aide de camp du général Ely, Bizard est brillant, élégant, disert, d'une intelligence qui inquiète un peu. Alors, on lui confie le commandement d'une unité dont on n'attend rien de bon : la 4, compagnie du 5° bataillon de parachutistes vietnamiens dont la légende veut qu'ils se débandent à la première rafale.
Sans sourciller, Bizard accepte. II part s'installer à l'extrême pointe du dispositif, sur un point d'appui dévasté par les tirs directs de l'artillerie viët-minh, au bout de la piste d'aviation, Huguette 7.
Moins d'une semaine plus tard, c'est l'attaque. Les Bo-dois prennent pied dans les barbelés, s'infiltrent dans les boyaux, appelant leurs « frères ennemis » à la désertion. Bizard a alerté le P.C. Mais Langlais a d'autres soucis : le combat pour les Eliane requiert toute son attention, absorbe tous les renforts.
Dem...-vous, lui répond-on.
Et Bizard se dém... avec ce qu'il a, une centaine de Bawouans qu'il galvanise, dont il soutient le moral par sa seule présence. Ce jeune parachutiste se bat comme un ancien. Au matin, Huguette 7 tient toujours.
Le lendemain, dans ce qui n'est plus qu'un terrain vague où déjà s'entassent les cadavres, déferlant sur ce qu'il reste de barbelés, la division 308 se rue à nouveau à l'attaque. Les hommes de Bizard ne sont qu'une poignée. Alors le capitaine fait évacuer en silence la partie nord du dispositif et demande à l'artillerie de la « traiter » au canon. A l'aube, il lance une contre-attaque foudroyante et reconquiert son point d'appui. Au P.C., on commence enfin à le prendre au sérieux.
Trente-sept jours encore, la 4, compagnie du Bawouan sera de toutes les attaques, de tous les coups durs. Elle s'extirpera du piège d'Huguette 6 en faisant voler en éclat l'encerclement ennemi. Elle participera aux tentatives pour reprendre Huguette 1.
Pus tard, entre autres traits, c'est de Bizard que s'inspirera Lartéguy pour décrire Glatigny, l'aristocrate guerrier, n'abandonnant jamais, même aux pires moments le sens de la caste et le souci du geste élégant.
http://paras.forumsactifs.net/la-petite-et-la-grande-histoire-f18/les-nouve…

Erwan Bergot, dans son livre Les nouveaux Centurions décrit le Général Bizard à Điện Biên Phủ ainsi: «Bizard sera partout, debout, le visage à peine marqué de fatigue, la voix égale, la silhouette rendue plus racée encore par une maigreur de loup.

[/quote]
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Mar - 16:06 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 19:06 (2010)    Sujet du message: Disparition du Général de Corps d'Armé BIZARD Alain Répondre en citant

Encore un type comme on n'en fait plus !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:45 (2016)    Sujet du message: Disparition du Général de Corps d'Armé BIZARD Alain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com