France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Non, les collaborateurs n'étaient pas...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 20:27 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
1/ Aucun des auteurs que tu cites, Lebel, ne réfute le dire d'Aron sur le télégramme
secret de Pétain à Darlan disant de ne pas tenir compte des déclarations officielles.
Il a été confirmé par ailleurs par Auphan, partie prenante à toute l'affaire.
Les proconsuls Noguès et Boisson ne l'ont pas démenti.
Toujours ton aveuglement volontaire !

2/ La ligne téléphonique unique du ministère de la Marine ayant été détruite peu après le 11
novembre, je ne vois pas comment Pétain aurait pu correspondre avec l'AFN ensuite
pour "confirmer sa pensée intime".
Et d'ailleurs à quoi bon confirmer une fois le résultat acquis !
Dis le moi, puisque tu sembles avoir une idée.

3/ Le Français moyen ne fut pas prévenu de la pensée intime ?
Mais, Bon Dieu, que faut-il faire pour te faire admettre que la défaite nous
avait mis à la merci du vainqueur et que seule une politique de profil bas
vis à vis de lui était possible.
Toujours ton impasse sur la défaite !



Télégramme 50 803 : (adressé par Noguès au Maréchal, le 13 novembre à 3h24)

« Amiral Darlan et moi après discussion très ardue, d'abord avec Murphy, puis avec Murphy et le général Clark, qui ont demandé ensuite présence général Giraud qu'ils convoquèrent, sommes arrivés à un accord de principe maintenant l'armature militaire, politique et administrative actuelle et ne donnant pas au général Giraud le commandement en chef qui lui avait été formellement promis par le gouvernement américain. Cette solution a été dure à obtenir et a suscité une violente réaction de l'intéressé qui se faisait fort d'aller chasser l'Allemand de Tunisie avec quelques bataillons de la division de Constantine. Elle ne pourra certainement être maintenue que si vous chargez à nouveau l'amiral Darlan de vous représenter en Afrique. Contrairement à ce que vous avez estimé il jouit de son entière liberté. En outre, vis-à-vis des Américains il est pré férable qu'aucun changement n'intervienne dans la direction des négociations menées depuis deux jours par l'amiral. Il est capital de prendre d'urgence cette décision, étant donné le trouble qui règne dans les esprits.
Il y a également grand intérêt à indiquer que c'est moi-même qui, en complet accord avec l'amiral, ai proposé cette solution. Prière assurer réception. Noguès. »

L'accord intime concernait donc le réinvestissment de Darlan à la tête de l'AFN, afin d'écarter Giraud, qui lui, souhaitait reprendre la lutte contre les Allemands.

Ce message dit « de l'accord intime » sera donc tronqué et manipulé, afin de légitimer la reprise de la guerre auprès des alliés
Le télégramme de Noguès dont on supputait l'existence infirme la version donnée par Darlan (reprise par quelques historiens) d'un "accord intime" de Pétain pour une ralliement de l'Armée d'Afrique à la cause alliée et la reprise des combats contre l'Axe. L'interprétation ne fait plus guère de doute. Pétain a voulu exprimer son "accord intime" non pas à la guerre contre l'Axe mais aux efforts de Darlan et de Noguès pour légitimer le maintien ou le retour de Darlan au pouvoir.

La réponse de Vichy :
« Accord intime du Maréchal et du président mais avant de vous répondre, on consulte les autorités d'occupation »


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Mai - 20:27 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 22:12 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Code:
Les Alliés avaient negligé la Tunisie , énorme bévue , persuadés qu'ils auraient pu , rapidement , à partir de Bône foncer rapidement sur Tunis ...........Et même s'ils y avaient debarqué , ils avaient les moyens , artillerie de marine , DCA , aviation , de s'opposer aux raids ennemis ........l' Axe fut plus rapide !
Les americains se sont aguerris , peut être ...........mais à quel prix !


J'ai un très grand respect pour ta compétence militaire, Lebel, mais plus encore
pour celle d'Eisenhower, excuse moi. J'espère que tu ne m'en voudras pas
car il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire.
D'ailleurs, ta compétence est-elle aussi grande que tu le penses ? Il ne semble pas puisque
le rayon d'action des avions de l'époque faisait qu'à partir de Gibraltar Tunis n'était pas couvert tandis qu'inversement à partir de la Sicile, c'est Alger qui ne l'était pas.
Un débarquement ne peut pas réussir sans la suprématie aérienne.
Par exemple, pour ravitailler leur armée d'Egypte les Anglais ne pouvant franchir le détroit de Sicile faisaient faire à leurs convois le tour de l'Afrique avec deux mois de navigation en plus.
D'où l'importance de Dakar où Hitler aurait pu installer une base sous marine.
Vichy, sollicité, a refusé.



boisbouvier a écrit:
Code:
Les Alliés avaient negligé la Tunisie , énorme bévue , persuadés qu'ils auraient pu , rapidement , à partir de Bône foncer rapidement sur Tunis ...........Et même s'ils y avaient debarqué , ils avaient les moyens , artillerie de marine , DCA , aviation , de s'opposer aux raids ennemis ........l' Axe fut plus rapide !
Les americains se sont aguerris , peut être ...........mais à quel prix !


J'ai un très grand respect pour ta compétence militaire, Lebel, mais plus encore
pour celle d'Eisenhower, excuse moi. J'espère que tu ne m'en voudras pas
car il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire.
D'ailleurs, ta compétence est-elle aussi grande que tu le penses ? Il ne semble pas puisque
le rayon d'action des avions de l'époque faisait qu'à partir de Gibraltar Tunis n'était pas couvert tandis qu'inversement à partir de la Sicile, c'est Alger qui ne l'était pas.
Un débarquement ne peut pas réussir sans la suprématie aérienne.
Par exemple, pour ravitailler leur armée d'Egypte les Anglais ne pouvant franchir le détroit de Sicile faisaient faire à leurs convois le tour de l'Afrique avec deux mois de navigation en plus.
D'où l'importance de Dakar où Hitler aurait pu installer une base sous marine.
Vichy, sollicité, a refusé.

Les americains , en ne prevoyant pas de debarquement en Tunisie ,avaient mesestimé la reaction de l' Axe et prevoyaient une issue rapide en depechant seulement , dés le 8 au soir , à partir de l' Est algerien , des elements recemment debarqués , de la 78è division d'infanterie britannique du general Anderson ........qui seront stoppés à quelques kms de Tunis par les germano italiens , intervenant par air et par mer , dés le 9 novembre
Un debarquement simultané en Tunisie n'aurait pas causé aux Alliés plus de problèmes , sur le plan logistique et stratégique ( et surement moins qu' au Maroc et à Oran ) *.......avec une supposée 4è Task force equivalente aux 3 autres
( Le total des forces alliées engagées au Maroc , Oran et Alger n'a pas depassé 105000 hommes )
L'intervention aerienne alliée etant assurée , des le 8 au soir , par la possession des principaux aeroports algeriens , sans compter l'aviation embarquée à bord des nombreux porte avions .......... la maitrise du ciel tunisien ne dependait pas de Gibraltar !
* modestement armés , les forces françaises de Tunis n'auraient pas opposé la "resistance" de leurs homologues d' Oran et du Maroc


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 23:24 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Cher Lebel,
Permets moi de te féliciter.
Je vois que tu réussis à toi tout seul ce que l'Etat-major combiné anglo-américain a échoué à réaliser : l'invasion totale de l'AFN en quelques jours.
Lui a mis six mois, toi, six jours.
Es-tu conscient de ton génie militaire ?

Sérieusement :
1/ Explique moi en quoi le télégramme de Noguès à Pétain du 13 novembre infirme ce que nous savons des télégrammes secrets envoyés par Pétain à Darlan et en particulier celui qui dit de ne pas tenir compte des déclarations officielles ?
Il n'est question que de Giraud et de Darlan et il confirme plus qu'il ne contredit ces télégrammes secrets dans la mesure où il montre Noguès attentif à faire donner le pouvoir à Darlan plutôt qu'à Giraud conformément aux télégrammes secrets qui disaient à Darlan "Vous avez toute ma confiance"..
C'est d'ailleurs ce qui arriva, non ?
2/ Quels porte-avions croisaient en Méditerranée le 8 novembre 1942 et combien d'avions portaient-ils ?
Les porte-avions américains n'avaient-ils pas fort affaire dans le Pacifique ?
Le Yorktown et le Lexington étaient coulés et il ne restait que l'Enterprise et le Hornet.
3/ Les aérodromes de Bône et de Constantine.
On ne peut pas les meubler d'avions en quelques jours à partir de l'aérodrome de départ de Gibraltar car cet aérodrome a une capacité limitée à 150 avions.
Colmbien d'avions allemands et italiens en Sicile, en Italie du sud, en Lybie et à Pantelleria ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 06:54 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Code:
et il ne restait que l'Enterprise et le Hornet.


Erratum : Le Hornet aussi était coulé depuis la bataille de Santa Cruz en octobre 42.
Le Saratoga, le Wasp et le Ranger n'étaient-ils pas dans le Pacifique ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 08:08 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Lebel, mon cher Michel, est un extraordinaire stratége et il "interprète" à son avantage la moindre virgule des correspondances officilielles. Le problème c'est qu'il confond la guerre du Golfe contre Saddam Hussein avec le débarquement du 8 novembre 42...
Comme tu le sais, lorsqu'on reçoit un télégramme "Top Secret" et même "Secret confidentiel", on s'empresse d'en faire trois photocopies, une pour les archives, une qu'on garde précieusement à l'intention des zistoriens et la troisième qu'on envoie à l'AFP. C'est celle là qui est entre les mains de Lebel qui lui a été donnée par un journaliste de Paris-Match !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 09:48 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Bien vu Admin, notre ami Lebel n'a pas plus compris le sens du mot secret qu'il n'a compris qu'ayant perdu la guerre, la France de Vichy ne pouvait tirer sur la moustache du lion qui dormait à ses côtés.
Il ne reste que la prière pour le sauver de l'hébétude politique.
Je vais dire une neuvaine.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 10:35 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Et moi je vais brûler un cierge à Sainte Cunégonde, sainte de la Mémoire...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 11:03 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Admin a écrit:
Lebel, mon cher Michel, est un extraordinaire stratége et il "interprète" à son avantage la moindre virgule des correspondances officilielles. Le problème c'est qu'il confond la guerre du Golfe contre Saddam Hussein avec le débarquement du 8 novembre 42...
Comme tu le sais, lorsqu'on reçoit un télégramme "Top Secret" et même "Secret confidentiel", on s'empresse d'en faire trois photocopies, une pour les archives, une qu'on garde précieusement à l'intention des zistoriens et la troisième qu'on envoie à l'AFP. C'est celle là qui est entre les mains de Lebel qui lui a été donnée par un journaliste de Paris-Match !


Comme à son habitude , Admin , quand on lui apporte des preuves , commence à nier l'evidence , puis , quand on les lui apporte ........il retourne dans son coin
Qu'il recherche dans mes messages le nombre de fois ou je l'ai confondu ...comme recemment alors qu'il pretendait :
Or, lorsqu'on lit les témoignages des Résistants de l'époque, et quelque soit leur appartenance politique (Je parle bien sur des "vrais" résistants", pas des résistants post-libération) on ne trouve aucune trace de ces "informations". Tous parlent de "déportés", mais en général il s'agit de résistants piqués par la Gestapo, ou des prisonniers politiques. Jamais de "Juifs" !
Je lui repondais , en lui conseillant , en outre ,la lecture du trés documenté " Qui savait quoi " de S. Courtois et A. Raisky
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1629-Pétain-et-les-juifs.htm?start=…
Depuis , silence radio !

Pour en revenir au fameux telegramme :
-Sur ce blog , la genése des evenements et tous les telegrammes echangés entre Vichy et l' AFN
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:HA6aCJ8OmjIJ:realite-h…
et notamment ce passage :
Le général Noguès présent à Rabat donne ensuite la réponse du Maréchal le 13 novembre à 15 heures : "Référence 50803 du général Noguès. Accord intime de Maréchal et Président mais décision soumise à autorités occupantes [Etats-Unis]." (fac-similé de ce message publié par Coutau-Bégarie et Huan, Darlan, Fayard, 1989, p. 619)

_Amouroux revient longuement sur les evenements du 8 novembre: Tome 5 pages 349 et suivantes , et ce fameux telegramme , page 442 ( Laffont )

_Documents d'aprés le capitaine de frégate Caroff : p 325 et suivantes
Service Historique de la Marine - Theatre Mediterraneen - Debarquement Allié en AFN

Avec tout ça , s'il s'agit d'un document concocté par Paris Match !!!
Incorrigible Admin , on lui mettrait le nez dans le purin , il dirait que c'est de la confiture Very Happy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 11:12 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Et j'ajouterai que , quand on se mèle de donner un avis sur un point d'histoire , on apporte ses biscuits ........au risque de passer pour un rigolo !

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 11:17 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Je ferai remarquer à l'honorable correspondant de "l'Intelligence Servie" que je ne juge pas utile de répondre:
- A une basse provocation.
- Ou lorsque d'autres le font pour moi. Il est inutile d'en rajouter en "echo" pour dire la même chose.
- Ce n'est pas parcequ'un "historien" auto-proclamé a pondu dix livres sur un sujet qu'il est automatiquement preuve de vérité ! Même et surtout s'il est dans le côté désinformation historique. Les dégueulis que nous assènent ces gens là depuis 1945 pour faire entrer leur vérité dans nos cervelles rétives ne constituent aucune preuve sèrieuse.

Dont acte ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 14:19 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Admin a écrit:
Je ferai remarquer à l'honorable correspondant de "l'Intelligence Servie" que je ne juge pas utile de répondre:
- A une basse provocation.
- Ou lorsque d'autres le font pour moi. Il est inutile d'en rajouter en "echo" pour dire la même chose.
- Ce n'est pas parcequ'un "historien" auto-proclamé a pondu dix livres sur un sujet qu'il est automatiquement preuve de vérité ! Même et surtout s'il est dans le côté désinformation historique. Les dégueulis que nous assènent ces gens là depuis 1945 pour faire entrer leur vérité dans nos cervelles rétives ne constituent aucune preuve sèrieuse.

Dont acte ?

Mon pauvre Admin , tu t'enferres ....où est la basse provocation , admets tu ou non ,l'authenticité du telegramme en réponse à Nogués ?
Qu' Admin s'en prenne , comme à son habitude aux " historiens auto proclamés " et à la " desinformation historique " cela prouve , une fois de plus , qu'il est "dans les cordes" , et qu'il n'a aucun argument à opposer !
Je suis charitable , et si besoin , le lecteur aura jugé


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 21:25 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Cher Lebel,
Permets moi de te féliciter.
Je vois que tu réussis à toi tout seul ce que l'Etat-major combiné anglo-américain a échoué à réaliser : l'invasion totale de l'AFN en quelques jours.
Lui a mis six mois, toi, six jours.
Es-tu conscient de ton génie militaire ?

Sérieusement :
1/ Explique moi en quoi le télégramme de Noguès à Pétain du 13 novembre infirme ce que nous savons des télégrammes secrets envoyés par Pétain à Darlan et en particulier celui qui dit de ne pas tenir compte des déclarations officielles ?
Il n'est question que de Giraud et de Darlan et il confirme plus qu'il ne contredit ces télégrammes secrets dans la mesure où il montre Noguès attentif à faire donner le pouvoir à Darlan plutôt qu'à Giraud conformément aux télégrammes secrets qui disaient à Darlan "Vous avez toute ma confiance"..
C'est d'ailleurs ce qui arriva, non ?
2/ Quels porte-avions croisaient en Méditerranée le 8 novembre 1942 et combien d'avions portaient-ils ?
Les porte-avions américains n'avaient-ils pas fort affaire dans le Pacifique ?
Le Yorktown et le Lexington étaient coulés et il ne restait que l'Enterprise et le Hornet.
3/ Les aérodromes de Bône et de Constantine.
On ne peut pas les meubler d'avions en quelques jours à partir de l'aérodrome de départ de Gibraltar car cet aérodrome a une capacité limitée à 150 avions.
Colmbien d'avions allemands et italiens en Sicile, en Italie du sud, en Lybie et à Pantelleria ?


Tu peux bien t'essayer à l'humour , mon cher Boisbouvier , mais en matière de recherche historique primaire , tu es aussi peu pertinent qu Admin
-En réponse , sur la Tunisie , je m'en suis expliqué dans mon message d'hier à 22h12 ,
Dans la preparation de Torch , les Alliés n'avaient pas prévu de debarquement à Tunis et estimaient qu'une operation terrestre à partir de l' Algerie suffirait .......ils avaient pensé à tout , sauf une riposte eclair de l' Axe .......et dans un laps de temps de moins de deux jours !
Trés detaillé sur les preparatifs et les objectifs de Torch ( en anglais ) :
A.Funck : Politics of Torch
G.Howe : Center of military studies 1941-42 Washington


1) Si l'on analyse la teneur de ces telegrammes secrets, on note une evolution à partir du 8 novembre , ordre de s'opposer aux Alliés d'abord , puis , accord intime avec Darlan de faire pour le mieux , de rester neutre , de negocier , sans que transparaisse la mondre velleité de reprendre le combat ( même sous le sceau du secret ! )
Nous savons trés bien que Pétain pretendra desavouer ses declarations officielles ,
En definitive dans les derniers messages Noguès -Vichy , il apparait que Petain , dans un climat de confusion totale , jette l'éponge et donne carte blanche à Noguès et Darlan pour s'entendre et traiter !
Petain etait soucieux de donner des gages de bonne volonté aux Allemands , pour preserver un armistice -qu'ils violeront allegrement- ....ces gages , il les avait donnés en Syrie et à Dakar , et nul doute qu'il se serait rengorgé d'une deconfiture des Alliés face à l'armée de Vichy

2) Les trois task forces totalisaient 10 porte avions , dont 5 americains ( base atlantique de Norfolk ) avec prés de 1000 appareils , essentiellement chasseurs , chasseurs bombardiers et torpilleurs ..........ils aneantirent , en 3 jours ,l'aviation vichyste qui s'essaya à les combattre !
3 ) il n'y avait pas que Bone et Constantine , il y avait egalement les importants aerodromes d ' Alger et Blida , ou dés le 8 au soir se posaient les bombardiers de l' USAF et de la RAF , en provenance majoritairement d' Angleterre
De leurs bases de Sicile et de Sardaigne , les allemands disposaient de 228 appareils , les italiens de 574 appareils surclassés et peu efficaces


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 22:55 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Code:
2) Les trois task forces totalisaient 10 porte avions


Comment s'appelaient-ils ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 08:15 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

Mais c'est de l'affabulation totale !

Quels étaient ces 10 "porte-avions" ? 1000 avions ? Lesquels ? L'aviation française en AFN ? A part les quelques appareils qui avaient réussi à se planquer en Algérie et au Maroc et qui ne disposaient d'aucune base de maintenance ni de pièces détachées sur place, il n'y avait rien à opposer à l'aviation anglo-américaine, même légère !

Ensuite, imaginer que les Alliés ne pouvaient croire à une intervention rapide des Allemands et des Italiens ? Mais tu te fous de notre gueule encore une fois Lebel ! L'expérience de la Blitzgrieg, l'invasion de l'URSS, les capacités de la Wehrmacht et de la Luftwave étaient donc "inconnues" des Alliés ?

Ensuite, tu le dis toi-même: "pour protéger un armistice qu'ils (les Allemands) violeront allègrement". Oui Lebel, "violeront", au futur !
Mais le 8 et le 9 novembre qui peut le prévoir ?
Tu te prends les pieds dans le tapis en brandissant télégrammes secrets "officiels" et télégrammes réellement secrets qui ne passaient que par le câble de l'Amirauté !
Mon père était, je l'ai dit, tout à fait au courant de ce qui se passait de par ses liaisons avec le consulat britannique à Alger (IS). Donc arrête de nous gonfler avec tes certitudes communautaires bidon. Les Anglais (et donc les Américains) savaient parfaitement à quoi s'en tenir avec Vichy.
Ils savaient que Weygand avait travaillé à la préparation de l'armée française, et ils jouèrent immédiatement la carte Darlan, sachant que Vichy était derrière ! De Gaulle, lui, n'était pas au courant...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 09:51 (2010)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Code:
2) Les trois task forces totalisaient 10 porte avions


Comment s'appelaient-ils ?


En detail:

1) Objectif : Casablanca, Port-Lyautey, Safi (Maroc Français):
Forces navales :
Commandement : vice-Amiral (Rear Admiral) Henri Hewitt.
Flotte de haute mer :
USS1 Ranger (Porte avions)
USS Santee (porte-avions)
USS Sangamon(porte-avions)
USS Chenango (porte-avions)

USS Suwanee (porte-avions)
USS Texas (Battleship WWI)
USS New York (Battleship WWI)
USS Massachusetts (cuirassé)
USS Augusta (croiseur lourd)
USS Wichita (croiseur lourd)
USS Tuscaloosa (croiseur lourd)
USS Cleveland (croiseur léger)
USS Philadelphia (croiseur léger)
USS Savannah (croiseur léger)
USS Brooklyn (croiseur léger)
Flotte de protection et d'opération :
41 destroyers, 4 sous-marins, 8 dragueurs de mines, 23 navires de débarquement pour l'infanterie.
Forces aériennes : (sous contrôle direct de Patton).
Commandement : général de division (Major General) James Doolittle (US).
Appareils :
280 Chasseurs F4F Wildcat, bombardiers SBD-3 Dauntless et torpilleurs TBF-1 Avenger
2 ) Oran
Forces navales :
Commandement : contre-amiral (Rear Admiral) Sir Thomas Troubridge.
Flotte de haute mer :
HMS2 Largs (transport & QG)
HMS Aurora (croiseur)
HMS Jamaica (croiseur)
HMS Rodney (cuirassé)
HMS Furious (porte-avions)
HMS Biter (porte-avions)
HMS Dasher (porte-avions)

Flotte de protection et d'opération :
Environ 13 destroyers, 6 corvettes, 2 voiliers, 8 dragueurs de mines, 15 navires de débarquement pour l'infanterie, 3 tankers, navires anti-aériens.
Forces aériennes :
Commandement : général de division (Major General) James Doolittle (US).
Appareils :
Torpilleurs Albacore et Chasseurs Hawker Hurricane

3)Forces Est (Alger)
Forces navales :
Commandement : vice-amiral d'escadre (Vice-Admiral) Sir Harold Burrough.
Flotte de haute mer :
HMS Bulolo (croiseur & QG)
HMS Avenger (porte-avions)
HMS Argus (porte-avions)

HMS Sheffield (croiseur)
HMS Scylla (croiseur)
HMS Charybdis (croiseur)
Flotte de protection et d'opération :
Environ 13 destroyers, 3 sous-marins, 4 corvettes, 3 sloops, 4 dragueurs de mines, 3 navires anti-aériens, 11 navires de débarquement pour l'infanterie, 18 transports de troupe
Forces aériennes :
Commandement : général de corps d'armée (Air Marshall) Sir William Welsh (UK).
Appareils :
Chasseurs Seafires et Chasseurs Hurricanes , Torpilleurs Albacore

-Il faut noter que l'effort aeronaval allié ( exclusivement americain ) porta essentiellement sur le Maroc qu'il convenait de securiser , de crainte d'une riposte allemande par l' Espagne
- l'armada aerienne alliée se revelera suffisante : l'aviation vichyste fut rapidement neutralisée , surtout au sol , quant à l'aviation de l' Axe , elle se manifestera sporadiquement à Alger et dans l' Est algerien , sans grand dommage pour les Alliés
-La base de Gibraltar , en reserve aerienne , fut peu sollicitée

Preuve de la duplicité de Darlan , alors qu'il discutait d'un armistice avec les Alliés , il demandait , par l'intermediaire de Vichy , l'intervention aerienne de l' Axe , sur Alger !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:09 (2016)    Sujet du message: Non, les collaborateurs n'étaient pas...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
Page 5 sur 19

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com