France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 17:48 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Résistant a écrit:

Quelqu'un a prétendu que Hitler Adolf avait "inventé" les sinistres camps de concentration. Quelqu'un lui a répondu qu'il avait pris modèle sur les camps soviétiques qui existaient déjà bien avant qu'il soit parvenu au pouvoir, et il avait raison, mais personne ne s'est demandé de qui les soviétiques s'étaient inspirés...
Tout simplement du... général Lord Kitchener, commandant en chef britannique en Afrique du Sud en 1900, qui "inventa" le système concentrationnaire. En octobre 1901, 129.000 civils, en majorité des femmes et des enfants ont été parqués dans 58 camps au Transvaal, en Orange, et au Natal.
27.927 femmes et enfants meurent dans ces camps dont 22.074 enfants, de dysentrie, furonculose ou pneumonie...

Le terme de "camp de concentration" avant qu'il ne devienne partie de l'identité holocaustique, n'avait rien de spécial... Il y a avait en France de nombreux camps dit de "concentration". La plupart accueillaient des réfugiés espagnols malgré les dires d'un troll qui ici avait tenté de faire l'amalgame avec les camps allemands. Aujourd'hui on appelle ça des "camps de réfugiés", c'est plus politiquement correct.
Que notre obsédé n'aille pas en conclure que je sous entends que ces camps étaient des espèces de Club Med. Ce n'est pas le cas, la vie y était dure.

Ironie de l'histoire, il y a non loin de Toronto (Canada), une ville qui portait le nom de Berlin. Elle fut débaptisée au début de la seconde guerre mondiale pour s'appeler...Kitchener.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 17:48 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 18:21 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

La situation était la suivante:
- De nombreux Juifs polonais avaient fui en France.
- Une fois vaincue, les Allemands en déportèrent une partie.
- A la fin de la guerre, les Juifs polonais, ne souhaitaient pas retourner en France, pays qui n'avaient pu les protéger,
- Ces Juifs ne voulurent pas non plus rentrer dans leurs pays d'origine, touvant sur place un climat très hostile.
- Ils retournèrent/restèrent dans les camps de personnes déplacées pour tenter d'émigrer en Palestine ou dans les pays du Nouveau Monde.

C'est en tout cas ce que dit wiki de façon plus générale:
Citation:
The number of refugees in the Sh'erit ha-Pletah continued to grow as displaced Jews who were in Western Europe at war's end were joined by hundreds of thousands of refugees from Eastern Europe. Many of these had returned to their erstwhile homes to a hostile reception among their non-Jewish neighbors. Vigilantes in Poland held often murderous anti-Jewish riots in Cracow on August 20, 1945, Sosnowiec October 25, Lublin November 19, and most notably in Kielce on July 4, 1946, the Kielce pogrom.

Traduction rapide:
"Le nombre de réfugiés du Sh'erit ha-Pletah continua à grossir: au nombre de Juifs déplacés présents en Europe de l'Ouest, il fallu ajouter des centaines de milliers de réfugiés juifs en provenance d'Europe de l'Est. La plupart d'entre eux ayant reçu un accueil hostile à leur retours. Des manifestation dégénérant en pogrom eurent lieu en Pologne, comme à Cracovie le 20 Aout 45, à Sosnowiec le 25 Octobre, à Lublin le 19 Novembre et à Kielce le 4 Juillet 1946."

Toujours d'après la version anglaise, ces réfugiés refusaient catégoriquement de repartir dans leur pays d'origine.
Patton par exemple, essaya de les renvoyer de force dans leur foyers . Il mobilisa pour cela 90 camions mais les Juifs refusèrent d'obtempérer.
Citation:
One was General George Patton, who, acting as military governor in the southern area of Germany decided early in July that the entire Munich area was to be cleared of displaced persons with an eye toward repatriating them to their countries of origin. [...]. When 90 trucks of the Third Army arrived at Buchberg to transport the refugees there, they refused to move.


On ne peut donc absolument pas conclure que si seulement 3% des Juifs sont rentrés en France, c'est que les 97% restant sont morts.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 08:44 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

J'ai trouvé intéressante la remarque sur les déportés juifs non rentrés du fait de leur "apatridité".
A-t-on une idée de leur nombre ?
Je suis passé avant hier à RFI pour un débat d'un quart d'heure qui m'opposait à J-P. Azéma sur le sujet "Peut-on défendre Pétain ?".
J'ai essayé d'y faire passer le message que cette défense était presque trop facile car les chiffres parlent d'eux-mêmes.
20% des Juifs français tués contre presque 100% partout ailleurs en Europe occupée. Le Yiddishland a disparu.
Pas de famine en France; 270 0000 Grecs sont morts de faim. La Callas a dû se prostituer pour manger. A sa place j'en aurais fait autant.
4000 fusillés et 1200 massacrés dans la France des maquis et des partisans. Dans les Balkans, Grèce et Yougoslavie, c'est 10 % de la population qui disparait dans la tourmente. En URSS, 25 millions de morts. Un Oradour en France, 411 en Ukraine. En Pologne six millions de morts. 45 % des prisonniers polonais ou russes sont morts d'épuisement et de privations. En France 98 % des prisonniers français sont rentrés sains et saufs. En France 120 000 morts civiles du fait de l'occupant que, personnellement, je décompte ainsi:
-Juifs : 75 000;
-Déportés non rentrés : 40 000;
-Fusillés : 4000;
-Massacrés : 1200.
Autrement dit la France a perdu 0,3 % de sa population du fait de l'occupation tandis que la Pologne a perdu 20 % de la sienne.
Comment ne pas être pétainiste ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 11:18 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Charles a écrit:
La situation était la suivante:
- De nombreux Juifs polonais avaient fui en France.
- Une fois vaincue, les Allemands en déportèrent une partie.
- A la fin de la guerre, les Juifs polonais, ne souhaitaient pas retourner en France, pays qui n'avaient pu les protéger,
- Ces Juifs ne voulurent pas non plus rentrer dans leurs pays d'origine, touvant sur place un climat très hostile.
- Ils retournèrent/restèrent dans les camps de personnes déplacées pour tenter d'émigrer en Palestine ou dans les pays du Nouveau Monde.

C'est en tout cas ce que dit wiki de façon plus générale:
Citation:

The number of refugees in the Sh'erit ha-Pletah continued to grow as displaced Jews who were in Western Europe at war's end were joined by hundreds of thousands of refugees from Eastern Europe. Many of these had returned to their erstwhile homes to a hostile reception among their non-Jewish neighbors. Vigilantes in Poland held often murderous anti-Jewish riots in Cracow on August 20, 1945, Sosnowiec October 25, Lublin November 19, and most notably in Kielce on July 4, 1946, the Kielce pogrom.

Traduction rapide:
"Le nombre de réfugiés du Sh'erit ha-Pletah continua à grossir: au nombre de Juifs déplacés présents en Europe de l'Ouest, il fallu ajouter des centaines de milliers de réfugiés juifs en provenance d'Europe de l'Est. La plupart d'entre eux ayant reçu un accueil hostile à leur retours. Des manifestation dégénérant en pogrom eurent lieu en Pologne, comme à Cracovie le 20 Aout 45, à Sosnowiec le 25 Octobre, à Lublin le 19 Novembre et à Kielce le 4 Juillet 1946."

Toujours d'après la version anglaise, ces réfugiés refusaient catégoriquement de repartir dans leur pays d'origine.
Patton par exemple, essaya de les renvoyer de force dans leur foyers . Il mobilisa pour cela 90 camions mais les Juifs refusèrent d'obtempérer.
Citation:

One was General George Patton, who, acting as military governor in the southern area of Germany decided early in July that the entire Munich area was to be cleared of displaced persons with an eye toward repatriating them to their countries of origin. [...]. When 90 trucks of the Third Army arrived at Buchberg to transport the refugees there, they refused to move.


On ne peut donc absolument pas conclure que si seulement 3% des Juifs sont rentrés en France, c'est que les 97% restant sont morts.
 Je le repète , depuis 65 ans , les chiffres sont là ! Et qui les conteste ?
Dans son " Memorial " sur les 76 000 déportés , Klarsfeld note 3 % de SURVIVANTS , et non 3% de rentrés en France !
Encore une fois , Charles , sous couvert d'une feinte interrogation , ta religion est faite et tes sources facilement decelables
 Une question : les chambres à gaz ont elles existé ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 13:22 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Pauvre type !


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 14:36 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

lebel a écrit:
Je le repète , depuis 65 ans , les chiffres sont là ! Et qui les conteste ?Dans son " Memorial " sur les 76 000 déportés , Klarsfeld note 3 % de SURVIVANTS , et non 3% de rentrés en France !


La réalité est que l'on en sait rien. Ses recherches? Klarsfeld s'est basé sur les travaux du Musée d'Auschwitz qui fait preuve d'une légèreté déconcertante.
Il est sur que certains déportés, trahis par la France puis rejetés par leur pays d'origine ont préféré couper les ponts et partir ailleurs.
Il n'empêche que plus d'un demi siècle après la fin de la guerre des parents qui pensaient que l'autre était mort continuent à se retrouver.



lebel a écrit:
Encore une fois , Charles , sous couvert d'une feinte interrogation , ta religion est faite

Eh, oui... le point d'interrogation est "negaga"... nous l'avons bien compris...


lebel a écrit:
et tes sources facilement decelables

Ben c'est sur... quand je les donne, en l'occurrence ici wikipedia, elles sont très très facilement décelables...Mais tu avais promis des révélations sur mes sources, je les attends avec impatience!



lebel a écrit:
 Une question : les chambres à gaz ont elles existé ?


NOUS NE POUVONS PAS REPONDRE A CETTE QUESTION


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 18:46 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Désolé Charles, mais la démonstration que tu as présenté étant celle de ceux qu'on appelle les "négationnistes", je suis tenu de la supprimer.
Afin d'enlever à nos "amis" toute possibilité de brandir le fléau de l'inquisition ! Et c'est bien ce que Lebel cherchait en posant la question...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 20:27 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Admin a écrit:
Désolé Charles, mais la démonstration que tu as présenté étant celle de ceux qu'on appelle les "négationnistes", je suis tenu de la supprimer.
Afin d'enlever à nos "amis" toute possibilité de brandir le fléau de l'inquisition ! Et c'est bien ce que Lebel cherchait en posant la question...

Je comprends Admin mais je n'ai pas nié l'existence des chambres à gaz. Pas d'inquiétude, je ne serais pas tombé dans un piège aussi grossier que celui là... ma position se basait uniquement sur des propos tenus par des historiens et des responsables de ces camps-musées-temples.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 22:58 (2010)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes Répondre en citant

Oui, je sais, mais....
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:46 (2016)    Sujet du message: Biens juifs spoliés: l'enquête qui balaie les mythes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com