France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

En mèmoire de Paul Pignard-Berthet
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les Français sur le Front de l'Est
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 1 Aoû - 23:14 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Croquignol a écrit:
Qu'est-ce qu'il entend comme "armes nobles" le Lebel ? Pouvaient pas se battre à l'épée et au sabre ? C'est vrai. C'est dommage ! Il est c... ce type, ou il fait expres !


Tu as deja entendu parler de pilotes français dans la Luftwaffe , de conducteurs de char français dans la Wehrmacht ou de commandants d' unité français dans la Kriegsmarine ? Very Happy
Non , on les affectait comme fantassins en premiére ligne ou a l' arriére pour faire la chasse aux partisans
ou dans des services annexes !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Aoû - 23:14 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mar 3 Aoû - 16:44 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

La plus noble des unités de l'armée, c'est l'infanterie, qui est "la reine des batailles" !
Se battre, poitrine au vent, contre un ennemi qui peut lui aussi t'abattre d'un coup de baïonette, ça c'est de la bagarre !
Un pilote qui va bombarder une ville française à 5.000 mètres d'altitude et qui rentre prendre un whisky dans son pub de Londres, tu appelles ça piloter une arme "noble" ?
Les types qui se sont engagés dans la LVF n'avaient aucune "spécialité". On pouvait pas les mettre à conduire des chars ou des avions ! Mais contrairement à ce que tu dis, dans la Charlemagne il y eut des types qui venaient du NSKK et de la Kriegsmarine, mais aussi des officiers !
Tu n'y connais rien là-dedans !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
LESEB13


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2010
Messages: 7
Localisation: versailles

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 10:13 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

lebel a écrit:

Dis donc Briard , toi un ancien legionnaire , ne pourrais tu pas celebrer plutot les français tombés pour defendre la France plutot que ceux qui ont combattu avec nos ennemis ?

une fois l'armistice signée l'Allemagne n'était plus "l'ennemie", c'est avec la bénédiction de l'état français souverain de l'époque qu'ils sont allé combattre le communisme (et non pas stalinisme nous avons vu le résultat de tous les régimes communistes partout le même résultat!)
et malgré ce que vous pouvez bien pensé ils sont tombés pour défendre la France et l'Europe, pas celle des marchands bien sur.....
RIP paul

ps j'ai eu la chance de le rencontrer et de discuter avec lui pendant un voyage, j'ai appris beaucoup de choses sur cette époque à travers lui et son combat
_________________
ich hatt' einen kameraden


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 10:41 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Petit bémol, Leseb. L'Allemagne était toujours l'ennemie, même après l'armistice. Je m'explique. L'armistice n'était qu'une suspension d'armes et la guerre pouvait reprendre à tout moment ! C'est dans cet optique qu'on peut comprendre le "double jeu" mené par Vichy en envoyant Weygand, puis Giraud en AFN pour reconstruire une armée capable de reprendre le combat, contre l'Allemagne,  et en envoyant des volontaires combattre les soviétiques aux côtés de l'armée allemande...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 11:17 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

 Ah , bon ? Explique nous donc comment Vichy a envoyé Giraud en AFN ......et en plus pour reprendre le combat contre l' Allemagne .............aprés son entrevue avec Pétain , qu'il assure de son devouement , il signe une lettre ( le 4 mai 42 ) 
dans ce sens . Il se refugie en zone sud , etroitement surveillé par Laval qui tentera de le faire enlever !
On connait la suite de ses contacts avec des emissaires alliés ou resistants jusqu'a son embarquement pour Gibraltar au debut novembre 
      On connait la valeur des engagements ecrits de Giraud quand on sait son attitude envers son " ami " Pucheu !
 Vieille baderne , militaire , sans aucun sens politique , il tentera , aprés Torch , de perpetuer en AFN , un regime Vichyste ,
avec l'appui de Darlan ......et des americains , qui realiseront , aprés coup , leur bévue 
 Il s'opposera à l'influence grandissante des gaullistes et des resistants antivichystes .......et terminera piteusement sa carrière !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 12:01 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Pétain, et il y a toute une littérature qui le démontre, a toujours détesté "les boches". Il a roulé Hitler dans la farine avec cet armistice qui paralysait la Wehrmacht sur les positions atteintes le 22 juin 1940, l'empêchant de prendre possession de la Flotte et des colonies. L'AFN libre, formidable tremplin d'assaut pour libérer un jour la France métropolitaine. Un jour ? Oui, le jour où les Américains, sur lesquels Pétain comptait beaucoup (comme en 1917), seraient prêts militairement à affronter victorieusement l'Allemagne. Je le répète encore une fois, en 1940 la France était SEULE !  S...E...U...L...E... !
L'armistice était la dernière arme dont elle disposait pour stopper le déferlement de la Wehrmacht jusqu'à la Méditerranée et qui pouvait le savoir, jusqu'à Gibraltar et l'AFN française !
Cet armistice fut une idée de génie !
Lis les Mémoires de Weygand, et tu en sauras plus sur cette période de notre Histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 12:11 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Le général Giraud n'était qu'un soldat, et c'est ce qu'on pourrait lui reprocher. Il était fort éloigné des ambitions politiques de De Gaulle, c'est ce qui l'a perdu ! Mais on ne doit pas lui dénier sa grande honnêteté, ni son patriotisme !
De Gaulle, qui avait bien compris le danger que ce soldat représentait pour la suite de la guerre, essaya de le faire assassiner... La tentative échoua miraculeusement, et le brave tirailleur chargé des basses oeuvres fut "jugé" et exécuté dans les quarante huit heures. On ne sut donc jamais qui étaient les instigateurs de l'attentat...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 12:29 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

 Giraud , un soldat  , patriote mais piètre politique d'accord ! quant à son honneteté , il la demontrera envers Pucheu qui  lui reprochera amèrement .....sa malhonneteté !

Revenir en haut
LESEB13


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2010
Messages: 7
Localisation: versailles

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 13:26 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Admin a écrit:

Petit bémol, Leseb. L'Allemagne était toujours l'ennemie, même après l'armistice. Je m'explique. L'armistice n'était qu'une suspension d'armes et la guerre pouvait reprendre à tout moment ! C'est dans cet optique qu'on peut comprendre le "double jeu" mené par Vichy en envoyant Weygand, puis Giraud en AFN pour reconstruire une armée capable de reprendre le combat, contre l'Allemagne,  et en envoyant des volontaires combattre les soviétiques aux côtés de l'armée allemande...
cela reste une énigme pour moi, comme Dunkerque.... pourquoi ne pas avoir continuer cap au sud, dépecé la France avec l'Italie, avoir donné une part à l'Espagne contre un engagement de celle ci au coté de l'Allemagne... 
_________________
ich hatt' einen kameraden


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 15:06 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

La pression des généraux allemands qui avaient besoin de "souffler" et de refaire leurs stocks de munitions et de carburant, d'un côté, mais aussi un certain respect de Hitler vis à vis de ce vieux Maréchal qui pour lui, devait représenter une sorte de Hindenburg français.
L'armistice était, effectivement,  la seule et dernière arme dont disposait la France pour stopper la Wehrmacht sur les positions atteintes le 22 juin 40. Il permettait également de sauver la Flotte, l'Afrique du Nord française et l'Empire. Enorme erreur de Hitler de l'avoir accepté !
Franco, de son côté, sortait la carte de la neutralité...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 17:30 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

  Je vais peut être vous surprendre , mais dans l'etat de decomposition ou en etait la France en juin 40 , delabrée moralement et materiellement , ce " depot de bilan " que fut l'armistice etait la seule solution . La France n'etait pas preparée à une resistance jusqu'au boutiste , sa tripe patriotique s'arretait là , et avait hâte d'en finir avec la guerre sur son territoire 
Reste à discuter des resultats de cet armistice qui laissait les mains libres aux allemands , avec quelques compensations , passagères ,  au vaincu ,  pour s'assurer de sa collaboration : Empire , Flotte et Zone libre 
Cette defaite permettra Petain et toute sa clique qui avait un compte à regler avec la Republique , d' instaurer un régime qui aura les faveurs de l'occupant !
A partir de novembre  42,  Vichy , ayant perdu tous ses atouts ,  ne sera plus qu'un etat fantoche , totalement sous la coupe et dévoué à son maitre allemand !

Et nous revoilà avec la théorie du "complot" de Pétain et de... "la Cagoule" contre la République !
On aura décidément tout entendu de Lebel ! Qui ignore qu'on retrouve la plupart des membres de cette organisation d'extrême-droite dans les rangs de la... Résistance, dès juin 40 !
Pétain qui permet à la France de souffler et de se redresser, en préparant un projet de Constitution pour une IVème République qu'il espère dès que les événements le lui permettront, et qui sera adopté par l'Assemblée Nationale qui lui avait remis ses pleins pouvoirs.
Projet de Constitution que De Gaulle reprendra à son compte... Avec le parti communiste !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 18:43 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

L'Allemand n'a jamais été son "maître", mais son "vainqueur"!! Ne déforme pas tout comme à ton habitude.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 31 Déc - 21:59 (2010)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

                      Bon , disons que Petain a été le valet d' Hitler , ça te va ?      Very Happy

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 04:33 (2011)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

Décidément trop c*n !! Tu finis vraiment l'année en apothéose toi !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 10:56 (2011)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet Répondre en citant

lebel a écrit:
  Je vais peut être vous surprendre , mais dans l'etat de decomposition ou en etait la France en juin 40 , delabrée moralement et materiellement , ce " depot de bilan " que fut l'armistice etait la seule solution . La France n'etait pas preparée à une resistance jusqu'au boutiste , sa tripe patriotique s'arretait là , et avait hâte d'en finir avec la guerre sur son territoire  Reste à discuter des resultats de cet armistice qui laissait les mains libres aux allemands , avec quelques compensations , passagères ,  au vaincu ,  pour s'assurer de sa collaboration : Empire , Flotte et Zone libre 
Cette defaite permettra Petain et toute sa clique qui avait un compte à regler avec la Republique , d' instaurer un régime qui aura les faveurs de l'occupant !
A partir de novembre  42,  Vichy , ayant perdu tous ses atouts ,  ne sera plus qu'un etat fantoche , totalement sous la coupe et dévoué à son maitre allemand !

Et nous revoilà avec la théorie du "complot" de Pétain et de... "la Cagoule" contre la République !
On aura décidément tout entendu de Lebel ! Qui ignore qu'on retrouve la plupart des membres de cette organisation d'extrême-droite dans les rangs de la... Résistance, dès juin 40 !
Pétain qui permet à la France de souffler et de se redresser, en préparant un projet de Constitution pour une IVème République qu'il espère dès que les événements le lui permettront, et qui sera adopté par l'Assemblée Nationale qui lui avait remis ses pleins pouvoirs.
Projet de Constitution que De Gaulle reprendra à son compte... Avec le parti communiste !




Ma réponse... décallée... Pardon !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:20 (2016)    Sujet du message: En mèmoire de Paul Pignard-Berthet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les Français sur le Front de l'Est Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com