France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 12, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 23 Juil - 17:07 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

François Delpla a écrit:
Himmler dit bien que les SS tuent femmes et enfants.



Ah oui ? Les "SS" ? C'est sans doute pour cette raison que la justice militaire allemande a été saisie pour juger les officiers de la Das Reich après Oradour...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Juil - 17:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 24 Juil - 16:41 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Himmler a bel et bien tenu ces propos.

Citer le communisme a leur sujet est etonnant : Beria s'est-il vante un jour d'avoir fait tuer des gosses ?

Ne melangeons pas tout svp.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 24 Juil - 17:23 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Qu'himmler ait ou non tenu de tels propos, ne le transformera pas dans notre mémoire en enfant de choeur... Mais que Bèria ne s'en soit pas vanté, il n'en est pas moins vrai qu'il en aura fait massacré plus d'un, directement ou indirectement. Je dirai simplement que la stratégie des soviétiques était beaucoup plus subtile que celle des nationaux-socialistes... La preuve: ils ont sévu beaucoup plus longtemps !
Je ne mélange pas tout. Je répète ce que je disais plus haut: d'accord pour condamner les crimes nazis, mais à quand un "Nuremberg" du communisme ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 25 Juil - 09:25 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Salut ! De retour de quelques jours de vacances en Normandie chez mes enfants.
J'aimerais que François Delpla nous donne connaissance du texte exact de Himmler, texte que je ne connais pas.
La "folie exterminationniste" des nazis n'a cessé de s'aggraver au fur et à mesure des échecs de leurs campagnes militaires, c'est indéniable. Mais, ils étaient tout de même "discrets" et veillaient à ne pas donner à leurs ennemis des preuves de leur sauvagerie.
Les soviétiques, de leur côté, se sont abrités derrière "le sacrifice de l'armée rouge" aux côtés des démocraties, pour masquer leurs crimes. Combien d'Oradours dans les territoires "libérés" à l'est de l'Allemagne ? Des villages entiers rayés de la carte par les avant-gardes de l'armée rouge parcequ'ils avaient eu le tort de se soumettre à la Wehrmacht. Personne n'ira sur place dresser de rapports d'expertise... C'est bien dommage !


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 12:19 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

je suis moi-meme loin de mes bases, mais le texte de Himmler est repandu sur la Toile (voir mes liens ci-dessus)

Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 16:22 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

François Delpla a écrit:
je suis moi-meme loin de mes bases, mais le texte de Himmler est repandu sur la Toile (voir mes liens ci-dessus)
Faudra trouver autre chose de plus sérieux mon cher François.

Ces discours de Himmler, qui n'avaient rien de "secret"
contrairement à ce qu'on en dit parfois, s'adressant à des parterres
de généraux ou de responsables civils ou militaires et s'inscrivaient
dans un contexte de "guerre totale" où, du côté des Allemands
comme du côté des Alliés, on se promettait de ne pas faire de quartier:

"les judéo-bolcheviques veulent notre mort,c'est nous qui auront la leur",
"un bon Allemand est un Allemand mort","qu'un sang impur abreuve nos sillons", etc.

Les actes qui suivaient ces paroles,même s'ils peuvent être jugés cruels,
n'avaient rien à voir avec une politique d'extermination physique des juifs
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 17:11 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Lorsqu'on observe les choses en "historien" et sans prendre parti, lorsqu'on observe la position des armées allemandes en Russie au moment où la débacle commence, on se rend compte qu'elles sont prises entre deux feux: en face l'armée rouge avec son artillerie ses blindés et ses masses de combattants, et dans leur dos des unités de partisans* qui ne font pas de cadeaux et qui appliquent comme stratégie une stratégie de terreur absolue: pas de prisonniers, exécution des "collabos" dans des conditions qui ne peuvent que réduire au silence les populations locales... Comme n'importe quelle armée mise dans ce contexte, l'armée allemande a rendu "oeil pour oeil, dent pour dent". Maintenant est-ce que Himmler a vraiment prononcé les paroles dont parle François Delpla... Moi je veux aussi des documents !
Par ailleurs, je n'ai pas du tout connaissance de crimes systématiques contre les civils qu'aurait commis la Wehrmacht lorsqu'elle eu déclenché l'opération Barbarossa...


* Les unités de partisans étaient composées aussi de femmes et d'adolescents...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 29 Juil - 00:03 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Voila notre Admin qui en remet , comme pour Tulle et Oradour ,avec l' aspect purement defensif et de riposte , des represailles teutonnes !
Notre distingue webmaster devrait savoir que les Einsatzgruppen étaient des escadrons de SS et de la police allemande qui suivaient l'avancée de l'armée allemande. Sous le commandement d'officiers de la Sipo et du SD, ils reçurent pour mission, entre autres, d'exterminer ceux qui étaient perçus comme des ennemis politiques ou raciaux trouvés derrière les lignes de front en Union Soviétique occupée ; ils sont efficacement secondes par leurs allies , hongrois et roumains avec l' aide de milices locales
Repartis en 4 groupes A. B, C, D les EG agissent des le debut de Barbarossa en Ukraine et Lithuanie ( ou ils suscitent des pogroms massifs ) massacrant hommes, femmes et enfants , et ce , sans la moindre menace de " partisans "
Quant a la Wehrmacht , si certains de ses chefs furent , au debut , reticents , ils ne rechignerent pas a mettre , a l' occasion , la main a la pate !
Dans les annees 80 une exposition itinerante sur les crimes de la Wehrmacht en Europe occupee et dans les teritoires de l' Est , fut sujette a controverses* , mais un comite d' historiens conclut a la fiabilite de cette exposition et a la veracite des faits decrits

* Contrairement a la SS , la Wehrmacht n' avait pas ete consideree a Nuremberg comme organisation criminelle

Quant aux" paroles de Himmler dont parle F Delpla "
Extraits des discours de Posen ( enregistrement audio conserve aux " National Archives " )

« Je me réfère à présent à l'évacuation des Juifs, à l'extermination du peuple juif. C'est une des choses qu'il est aisé d'exprimer : "Le peuple juif est en train d'être exterminé," déclare chaque membre du Parti ! Effectivement, c'est une partie de nos plans, l'élimination des juifs, l'extermination, nous l'accomplissons... Peuh ! Une bricole ! Et puis ils viennent, 80 millions de braves Allemands, et chacun a son « bon » Juif. »

« Evidemment, les autres, ce sont des porcs, mais celui-là, c'est un Juif de première qualité. Pas un d'eux n'a vu [les cadavres], pas un n'était sur place. La plupart d'entre vous savent ce que c'est que de voir un monceau de cent cadavres, ou de cinq cents, ou de mille. Etre passés par là, et en même temps, sous réserve des exceptions dues à la faiblesse humaine, être restés corrects, voilà ce qui nous a endurcis. C'est là une page de gloire de notre histoire, une page non écrite et qui ne sera jamais écrite. »

(4 octobre 1943)
« Je vous demande avec insistance d'écouter simplement ce que je dis ici en petit comité et de ne jamais en parler. La question suivante nous a été posée : « Que fait-on des femmes et des enfants ? » - Je me suis décidé et j'ai là aussi trouvé une solution évidente. Je ne me sentais en effet pas le droit d'exterminer les hommes - dites, si vous voulez, de les tuer, ou de les faire tuer - et de laisser grandir les enfants qui se vengeraient sur nos enfants et nos descendants. Il a fallu prendre la grave décision de faire disparaître ce peuple de la terre. »
(6 octobre 1943)
Discours du Reichsführer-SS Himmler devant des officiers supérieurs SS à Poznan les 4 et 6 octobre 1943 [Trials of War Criminals Before the Nuernberg Military Tribunals - Washington, U.S Govt. Print. Off.,
1949-1953, Vol. XIII, p. 323 ; et Himmler, Reichsführer-SS, P. Padfield, Henry Holt and Co, NY, 1990, p. 469]


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 31 Juil - 09:15 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Hors le mot "d'extermination" dont on peut contester la traduction, j'enregistre ces reproductions de "discours" de Himmler et je n'en ferai aucun commentaire.
Mais je me pose tout de même quelques questions: en effet, les documents de cet sorte qui ont décrit l'avance des armées allemandes en Ukraine et en Biélorussie parlent aussi de l'accueil chaleureux des populations de ces pays là qui se sentirent "libérées" du communisme (ce qu'elles eurent à payer cher lors du retour de l'armée rouge et les "charniers" découverts par le Père Desbois ne pourraient-ils pas être impliqués à cette deuxième phase de la guerre?)

Lebel, encore une fois, nous sommes ici pour parler d'HISTOIRE et non pas pour juger de ce qui fut bien ou mal. Il y a d'autres lieux pour ça !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Sam 31 Juil - 18:14 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Un article très important



Le 30 novembre 1940,l'organe de la Ligue française d'épuration
d'entraide sociale et de collaboration européenne, l'Appel,
publia une étude intitulée:

Faut-il exterminer les Juifs ?


Cette ligue avait été fondée par Pierre Costantini ,partisan
d'une collaboration totale avec le Reich et antisémite notoire.
On s'attend donc à trouver,dans cette étude,une réponse positive.
Il n'en est rien.
Intterrogé sur ses objectifs,le secrétaire général de l'Institut d'étude
des questions juives,le capitaine Sézille ,déclara:
Voici:éliminer les juifs de la vie française,poursuivre l'abrogationdu décret
 de la Convention qui,le 27 septembre 1791 ,leur octroya la qualité de citoyen,
n'accepter aucune dérogation de ces principes,n'admettre dans aucun cas que
 le changement de religion puisse justifierla conservation de la nationalité française.
Notre antisémitisme n'est pas religieux,mais racial."




Avec bon sens,l'enquêteur lui dit:
"Oui,cela,ce sont vos buts immédiats.Mais est-ce assez ?
Il n'y a pas de "solution complète" à la "question juive" si,vous
débarrassant des juifs,vous ne savez pas ce que vous voulez en faire ."


Ce à quoi le capitaine Sézille répondit:

 "Nous avons le droit de ne pas nous en soucier.Nous n'avons pas à assurer l'avenir
des juifs.Laissez-moi vous dire en passant,je réprouve la sensibilité ou plutôtla sensiblerie
 qui prête toute son attention aux quelques désagrémentsqui arrivent actuellement à Israel
et qui ferme les yeux sur les catastrophesqui se sont abattues sur notre pays par la faute
 de ce peuple.D'ailleurs,nous pensons que les Anglais et les Américains,qui les aiment tant,les accueillent avec joie.
A la rigueur,ajoute le capitaine Sézille avec un sourire,puisque ce sontdes Mongols
(référence aux Khazars),je les vois très bien en Sibérie."








De son côté,Louis-Ferdinand Céline refusa de répondre,au motif qu'il
avait écrit trois livres sur le sujet et qu'il en avait désormais

"assez de rabâcher sur la question juive"

 L'enquêteur se tourna donc vers Xavier Vallat,alors Commissaire
général aux questions juives.Celui-ci expliqua:
" Au principe de l'élimination totale du Juif de ce pays,j'ai pensé qu'ilfallait faire quelques dérogations.A traiter le problème trop radicalement,sans menace,on courait le risque
de rendre le Juif sympathique(..).L'homme de gouvernement qui gouverne contre son but
 n'a pas d'excuse.J'ai donc pensé qu'il y avait intérêt à reconnaître quelques mérites etquelques services exceptionnels.Mais je n'en ai reconnu aucun dans l'administration.
Et le monde des fonctionnaires,où résidait le pire et le plus urgent danger,
est aujourd'hui totalement épuré.
Dans les professions libérales le "numerus clausus" qui,vous le savez,
représente,me semble-t-il,une sage transaction entre la nécessité d'écarter
le péril juif et l'utilité de ne pas donner à une proscription totale
l'apparence d'une persécution.
D'ailleurs,toutes ces solutions,par la force des choses,ne peuvent avoir
un caractère définitif.
On s'est étonné que je n'aie point encore débarrassé le sol national de
tous ces juifs qui l'encombrent,d'autant plus que parmi les juifs que nous
possédons,55% d'entre-eux sont entrés en France depuis 30 ans et ne
sont pas précisément "nôtres".
J'étais invité à les renvoyer dans leur pays d'origine.
Mais comment?
Beaucoup venaient d'Allemagne,et l'Allemagne n'allait pas les reprendre.
Les renvoyer en Orient,en Roumanie,en Russie,en Amérique?
Par quelle voie?
Ce problème de transfert est,jusqu'à la victoire allemande,inévitablement
suspendu.








On le voit,nulle part,il n'était question de massacrer les juifs.
S'il était question d'exterminer,c'était dans le sens premier:
"ex terminus",(envoyer) au-delà de la frontière.
La "solution définitive" toujours envisagée était l'expulsion,
la plupart du temps à l'Est.

C'est précisément ce que le Reich fit à partir de 1942.
Pas plus que les antisémites français en 1940,
les antisémites allemands en 1942 ne songeaient à massacrer
de façon systématique .

  L'antisémitisme n'était pas "génocidaire",il ne l'a d'ailleurs jamais été....   

Source:( l'Appel,30 novembre 1940,p.1 et 2 )
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 31 Juil - 20:43 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

C'est desesperant de voir ce torchonneux debiter de pareilles conneries
A quoi bon lui repondre , il est indecrottable !

PS .........et je suis poli


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 31 Juil - 21:54 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Ce n'est pas lui qui "débite" ! Il donne des témoignages de personnages qui à l'époque étaient des antisémites notoires et celà que tu le veuilles ou non fait partie de l'Histoire. Bien sur, on peut les rejeter ou les critiquer. Mais ce sont des faits !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 31 Juil - 23:37 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Non , Admin , ne fais pas l'innocent , ton protegé nous " débite " des interviews de l' Appel ,feuille vendue aux nazis , en y ajoutant des commentaires de son cru
Bien evidemment , la presse française de l'époque , Vichy et Petain ne parlaient pas d'exterminer les juifs , sinon de les retrancher de la communauté nationale , les deporter dans des camps ou les expulser .....leur sort ulterieur ou les decisions allemandes , ils s'en souciaient fort peu .

Quand cet individu conclut dans le plus pur style negationniste :
On le voit,nulle part,il n'était question de massacrer les juifs.
S'il était question d'exterminer,c'était dans le sens premier:
"ex terminus",(envoyer) au-delà de la frontière.
La "solution définitive" toujours envisagée était l'expulsion,
la plupart du temps à l'Est.

C'est précisément ce que le Reich fit à partir de 1942.
Pas plus que les antisémites français en 1940,
les antisémites allemands en 1942 ne songeaient à massacrer
de façon systématique .

Mais comment donc !
la moitié du judaisme europeen exterminée dont 97 % des juifs de France ......surement du fait d'epidemies ou de bombardements !

Allons Admin , tu oses cautionner , sous pretexte de liberté d' expression, , ce genre de commentaires ...........c' est a croire que tu les approuves .
A te lire
Lebel


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 1 Aoû - 09:06 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Combien de fois faudra-t-il répéter:

- Nous ne cautionnons en aucune façon les actes du III° Reich. Pas plus que ceux commis par l'Union Soviétique. Simple question, que nous posons régulièrement: pourquoi existe-t-il encore un Parti communiste "français" ?
- Historiquement et celà a été démontré, personne ne savait le sort réservé aux déportés, Juifs ou non-Juifs. L'horreur des camps n'a été découverte qu'en 1945, au moment de la libération et de la défaite du régime national-socialiste.
- Le verbe "exterminer" a fait l'objet de plusieurs interprétations selon les traductions Allemand-Anglais, Allemand-Français, et Allemand-Russe.
- Nous sommes là pour examiner TOUTES les pièces du dossier, sans juger.
- 97% des Juifs de France ? C'est faux et tu le sais bien ! Et là nos "sources" s'appellent Bédarida, Poliakov, Klarsfeld... Auteurs "révisionnistes" ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 1 Aoû - 10:51 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Là Admin , tu sautes sur l' occasion ! Il s' agit bien sur d'un lapsus et je voulais ecrire 97% de juifs de France déportés
Tu ecris:
Historiquement et celà a été démontré, personne ne savait le sort réservé aux déportés, Juifs ou non-Juifs. L'horreur des camps n'a été découverte qu'en 1945, au moment de la libération et de la défaite du régime national-socialiste.
- Le verbe "exterminer" a fait l'objet de plusieurs interprétations selon les traductions Allemand-Anglais, Allemand-Français, et Allemand-Russe.
- Nous sommes là pour examiner TOUTES les pièces du dossier, sans juger.

Tu prends plaisir à remettre sur le tapis des assertions dont j'ai maintes fois fait justice , docs à l'appui , sur ce forum ...........donne toi la peine de chercher ,et permets moi , encore une fois ,de dementir tes affirmations
A plus tard , dans la journée


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:59 (2016)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 12, 13, 14  >
Page 2 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com