France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 512, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû - 11:23 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

80% des juifs birmans disparus  en 1945


 Un cas patent est celui de la Birmanie,occupée par les Japonais
entre 1940 et 1945.
 
Au début du XXè siècle,les juifs étaient environ 2 500 dans le pays.
Sachant qu'aucune crise n'avait eu lieu,qui aurait entraîné une forte émigration,
on peut présumer qu'en 1939 la population était proche de ce nombre.
Or,après 1945, seuls 500 juifs vivaient encore en Birmanie.
  

  Doit-on en conclure que les 2000 absents (soit 80% du total)
avaient été assassinés ?
   

 Non, Fax de Jérusalem et du monde juif
nous apprend qu'au début de l'Occupation,les juifs émigrèrent en Inde
et que:
"Seuls 500 revinrent en Birmanie après la guerre

  1) Preuve qu'une baisse sensible d'une population
 au terme d'une guerre n'est pas nécessairement la "preuve"
d'un "massacre organisé"

Pologne:de nombreux "survivants" restés inconnus.
Le cas de la Pologne est encore plus intéressant.
Dans une autre livraison,
  Fax de Jérusalem et du monde juif ,
 explique: 
"En 1945 ,le nombre de juifs en Pologne n'était plus que
 de 280 000..
La plupart ont choisi d'imigrer en Israël ou aux USA,immédiatement
 après la guerre ou lors des campagnes antisémites du régime communiste
dans les années 50 ou encore en 1968.

2)


 Cette estimation est en accord avec le nombre de juifs venus de Pologne
en Israël entre 1945 et 1956: 278 000.
    
3)


 Cependant,les auteurs continuent:    

"Mais de nombreux juifs ( polonais) qui avaient survécu en réussissant
 à cacher leur identité ont décidé de ne rien changer afin de protéger leurs enfants.

Ce fut souvent le cas dans les familles mi-catholiques,mi-juives ou dans celles
qui étaient athées.
Les nouveaux juifs de Pologne veulent aussi que les autres juifs (...)
cessent de considérer leur pays comme vaste cimetière :

 
"Les autres juifs doivent voir qu'il y a une réalité de la vie juive
en Pologne"
  
affirme Anna Janot-Szymanska,dont la soeur dirige
le Centre culturel juif
  
4)

Sources: 1 : Fax de Jérusalem et du monde juif
 n°367,26 octobre 2007,p.13,col.C )

2) ( Fax de Jérusalem et du monde juif,n°370,25 janvier 2008,p.13,col.B)

3) ( Israël,histoire d'un peuple(Editions Nationales,Jérusalem,1958)

4) (Fax de Jérusalem et du monde juif,n°370,25 janvier 2008,p.13,
col B et C)

Ce texte démontre que:

1°) De "nombreux juifs" polonais ont survécu qui,même après 1945,
n'étaient plus,officiellement,des juifs.
Tous avaient donc "disparu" mais n'étaient pas morts pour autant.
Ils étaient là,bien vivants,en Pologne même.

 2°) Le nombre fut suffisant pour conserver une "réalité juive" en Pologne.
Il serait intéressant de savoir combien furent ces "survivants".
 

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Aoû - 11:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû - 11:31 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Evidemment , les milliers de temoignages , les documents , tout ça , du bidon , de la propagande !
Les discours d' Hitler , d' Himmler ........des gesticulations sans importance , les executions de masse , les gazages
, tout ça , à l'insu d' Adolf , ben voyons !
C'est l' argument néga depuis des années !
Bien sur on n'a pas retrouvé un seul ordre , du genre :
" Au commandant d' Auschwitz
A partir d'aujourd' hui , me gazerez 20000 juifs par jour , pas de commentaires et silence radio
signé Hitler " Very Happy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû - 11:49 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

"En 1945 ,le nombre de juifs en Pologne n'était plus que
de 280 000..
La plupart ont choisi d'imigrer en Israël ou aux USA,immédiatement
après la guerre ou lors des campagnes antisémites du régime communiste
dans les années 50 ou encore en 1968.
2)

Cette estimation est en accord avec le nombre de juifs venus de Pologne
en Israël entre 1945 et 1956: 278 000.


Il y avait en Pologne , en 1939 , plus de 3 M de juifs ........il en serait resté aprés guerre 280000
Où sont donc passé les 90% , autres ? Emigrés aux USA , cachés sous un faux nom .....?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 14:59 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

C'est d'autant plus grave que c'est ce même A. Eden qui a refusé d'accueillir des milliers de Juifs en Angleterre ! Celà revient à dire en effet que A. Eden savait le sort qui leur était réservé, alors qu'il refusait les propositions allemandes !
Je relève également le "... jamais on n'a pu obtenir de renseignements sur les déportés." Donc, A. Eden se contente de faire des suppositions !
Tu admets donc qu'il y a de quoi se poser des questions ! Ce que tout historien digne de ce nom devrait faire avant d'affirmer que "Les Alliés savaient !"
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 23:04 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Admin a écrit:
C'est d'autant plus grave que c'est ce même A. Eden qui a refusé d'accueillir des milliers de Juifs en Angleterre ! Celà revient à dire en effet que A. Eden savait le sort qui leur était réservé, alors qu'il refusait les propositions allemandes !
Je relève également le "... jamais on n'a pu obtenir de renseignements sur les déportés." Donc, A. Eden se contente de faire des suppositions !
Tu admets donc qu'il y a de quoi se poser des questions ! Ce que tout historien digne de ce nom devrait faire avant d'affirmer que "Les Alliés savaient !"


Si tu te donnais la peine de lire mes posts , tu aurais réponse à tes interrogations naïves :
- Eden refusait les " propositions " allemandes , qui etaient un chantage auquel les Alliés ne pouvaient ceder , il ne s'agissait pas d'un troc humanitaire ( courant , pendant la guerre , sous l'egide de la Croix Rouge ) mais d'une rançon alimentant la machine de guerre nazie !
_ Eden et les Alliés etaient parfaitement au courant , dés mi 41 , des massacres de masse nazis , sur la foi de maints temoignages , par contre aucun des deportés promis à la mort n'a jamais donné de ses nouvelles !
Et si tu veux encore des réponses à tes questions , tu pourrais encore lire ça :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/culture/20100303.OBS8621/les-allie…

PS Admin , dis donc , si tu lisais un peu moins les sites néga et assimilés ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 08:32 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

J'ai toujours dit qu'il s'agissait d'un chantage odieux et je le pense. Mais en l'occurence il s'agissait non pas de sauver 8 ou 10 otages, mais des dizaines de milliers d'individus.
La "machine de guerre allemande" ? Il fallait s'en occuper avant 1939. Qu'aurait pu changer la fourniture d'un millier de camions ?
De camions dont on pouvait -mécaniquement- limiter la durée de vie ! D'autant plus que, tu le dis toi même, ces échanges étaient courant sous l'égide de la Croix-Rouge en période de guerre.
J'ai lu l'article du Nouvel Obs et je l'ai même imprimé (difficilement lisible!)
Et j'en retiens, qu'il ne dit pas tout à fait le contraire de ce que je dis ! A savoir que personne n'a pris au sèrieux les informations données par ces "évadés" polonais (combien, 2, 3, 4 ?). Il aura fallu attendre 1944 pour qu'elles le soient sèrieusement.
"Circonstances atténuantes" ? Ben voyons ! En l'occurence ce sont celles de la partie civile, pas celles de l'accusé. jamais vu un Tribunal accorder de "circonstances atténuantes" aux plaignants (qui sont ici les vainqueurs !)
Je m'étonne, que pas un des grands acteurs alliés n'ait, en rédigeant leurs "Mémoires", fait allusion à cette tragédie. Je n'ai pas dans ma bibliothèque celles de Churchill et de Roosevelt, mais j'ai celles de De Gaulle Charles; pas une seule ligne sur la question !
Et en lisant cet article du Nouvel Obs, on est bien obligé de constater que le "problème Juif" ne constituait pas "le" problème de la seconde guerre mondiale, bien au contraire. Il y avait "d'autres priorités". Alors pourquoi focaliser aujourd'hui l'opinion publique, comme tu le fais, autour de ce qu'on nous présente comme LE CRIME absolu de la WW2 ?
J'ai ma petite idée la-dessus et que Norman G. Finkelstein a révélé: le Fric !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 18:37 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

J'ai, en tant que modérateur supprimé le post de Roro II. En effet, n'est-il pas dit dans ce forum que toute publicité pour des sites nettement antisémites, voir négationnistes, était prohibée ?
Je demande par ailleurs à l'Admin d'avertir Roro II, pour les risques de dérapages de plus en plus fréquents qu'il fait courir à ce forum.

Merci !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 21:26 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Admin a écrit:
J'ai toujours dit qu'il s'agissait d'un chantage odieux et je le pense. Mais en l'occurence il s'agissait non pas de sauver 8 ou 10 otages, mais des dizaines de milliers d'individus.
La "machine de guerre allemande" ? Il fallait s'en occuper avant 1939. Qu'aurait pu changer la fourniture d'un millier de camions ?
De camions dont on pouvait -mécaniquement- limiter la durée de vie ! D'autant plus que, tu le dis toi même, ces échanges étaient courant sous l'égide de la Croix-Rouge en période de guerre.
J'ai lu l'article du Nouvel Obs et je l'ai même imprimé (difficilement lisible!)
Et j'en retiens, qu'il ne dit pas tout à fait le contraire de ce que je dis ! A savoir que personne n'a pris au sèrieux les informations données par ces "évadés" polonais (combien, 2, 3, 4 ?). Il aura fallu attendre 1944 pour qu'elles le soient sèrieusement.
"Circonstances atténuantes" ? Ben voyons ! En l'occurence ce sont celles de la partie civile, pas celles de l'accusé. jamais vu un Tribunal accorder de "circonstances atténuantes" aux plaignants (qui sont ici les vainqueurs !)
Je m'étonne, que pas un des grands acteurs alliés n'ait, en rédigeant leurs "Mémoires", fait allusion à cette tragédie. Je n'ai pas dans ma bibliothèque celles de Churchill et de Roosevelt, mais j'ai celles de De Gaulle Charles; pas une seule ligne sur la question !
Et en lisant cet article du Nouvel Obs, on est bien obligé de constater que le "problème Juif" ne constituait pas "le" problème de la seconde guerre mondiale, bien au contraire. Il y avait "d'autres priorités". Alors pourquoi focaliser aujourd'hui l'opinion publique, comme tu le fais, autour de ce qu'on nous présente comme LE CRIME absolu de la WW2 ?
J'ai ma petite idée la-dessus et que Norman G. Finkelstein a révélé: le Fric !


Le chantage aux 10000 etait irrealisable pour les raisons que j'ai indiquées , et les allemands n'etaient pas assez nigauds pour se faire flouer avec du matos bidon ! J'ai bien dit que sous l'egide de la Croix Rouge , il y avait eu échange de prisonniers , mais jamais de troc de cette sorte !
Ils etaient nombreux , pendant la guerre , à ne pas croire aux revelations sur l'extermination des juifs , mais ils savaient.......Même Raymond Aron , alors à Londres , avouera que ces informations etaient tellement monstrueuses qu'il ne pouvait y croire !
Mais bien sur que le problème juif n'etait pas le " problème No 1" des Alliés , qui voulaient sauver TOUTES les victimes du nazisme ...............mais la suite a demontré , sans minimiser la souffrance des autres victimes , l'exemplarité du crime nazi , le desir d'exterminer , de façon methodique , une race entière , concept inoui et sans precedent dans l' Histoire .......et tu fais la fine bouche en me parlant de Shoah Business !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 22:40 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Et oui ! Malheureusement le Congrés Juif Mondial en a et en fait trop ! Sous prétexte de réparations il procèdent à un pillage éhonté des générosités occidentales. Quand on voit les sommes énormes que perçoit Elie Wiesel pour ses conférences... On est édifié !
Imagine que demain une fondation se crée sous le nom "Congrés Pieds-Noirs Mondial" et se mette à recueillir "des fonds" pour ces "malheureux rapatriés qui ont tout perdu"... On passerait pour quoi ?

PS.- Il faudrait déjà se mettre d'accord sur la traduction et l'interprétation du terme "exterminer"...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Lun 9 Aoû - 11:32 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Vouais ! Je serai curieux de savoir dans quel état se trouvaient les 280.000 Juifs qui restaient en Pologne après 1945 !Devaient pas être brillants les malheureux !
D'autant plus que nos amis, les alliés Russes, n'en voulaient pas !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Lun 9 Aoû - 18:59 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Tu vois Fred, on ne parle pas de l'antisémitisme forcené de Staline et des dirigeants du PCUS qui ont fait mourir des centaines de milliers de Juifs dans leurs goulags.
Lorsqu'ils ont envahi, aprés leurs amis nazis la Pologne, ils ont envoyé directement en Sibérie plus de 600.000 Juifs polonais qui étaient allés chercher refuge en Russie. Pas un seul n'est rentré. Le Congrés Juif Mondial devrait maintenant demander des comptes à la Russie. Il ne le fait pas. Pourquoi ?

_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mer 11 Aoû - 11:53 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Roro II a écrit:
Le seul problème, c'est qu'à Nuremberg aucun document "exprimé" par Hitler
ne put  être apporté.
Donc, nous sommes dans le blabla.....


Nuremberg est, avant tout, un procès de personnes. Le souci de l'accusation est de réunir des documents à charge contre les présents (ou les contumaces). Il est donc normal, même si l'historien s'en arrache les cheveux car c'était une belle occasion manquée de le faire, que le tribunal ne se soit guère soucié de démontrer que la décision du meurtre prochain et total des Juifs, de tous âges et sexes, accessibles aux armes allemandes avait été prise par le dictateur en personne.

C'était à la défense de le faire. Mais évidemment c'aurait été pour elle à double tranchant, tellement l'obéissance à un tel ordre pouvait difficilement passer pour un devoir civique ou militaire.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 11 Aoû - 19:26 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Alors là, nous sommes entièrement d'accord !
Et c'est pour ça que lorsqu'on nous envoie des "Celà a été jugé à Nuremberg, donc il n'y a pas à revenir là-dessus !", nous mettons en doute la "justice" rendue par cette parodie de Tribunal !
Merci François !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Ven 13 Aoû - 12:08 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

Roro II a écrit:
On remarquera le lourd SILENCE sur les pertes de Mémoires de De Gaulle que l'Admin parlait en fin de texte:

J'ai les Mémoires de De Gaulle Charles;
pas une ligne n'est consacrée à l'holocauste !
Ce qui est tout de même curieux, non ?








Mais de Gaulle n'est pas le seul à ne pas parler de cet "holocauste",
Churchill et Eisenhower ont la même pathologie.
RIEN ! pas un peit mot....pourtant écrit après 1945.

Là, Léon comme son copain François, évite, contourne et passe
à autre chose (sans intérêt)....devinez donc pour quelle raison ?

Pièces à convictions: 

les révisionnistes Churchill, de Gaulle et Eisenhower

Sur un ensemble de 7 061 pages publiées de 1948 à 1959,
c'est-à-dire après le conflit de 1939-1945, ces trois chefs de guerre,
britannique, français et américain, avaient traité lesdites chambres à gaz
par l'ignorance pure et simple.Leur silence ne pouvait être que délibéré.
Attaqué de tous les côtés pour ses "récidives" sur "le détail",
Jean-Marie Le Pen avait répliqué en 1998 par ces trois phrases:*

"Je n'ai jamais nié ou minimisé l'existence des chambres à gaz.
Mais si on écrit l'histoire de la seconde guerre mondiale sur mille pages,
les chambres à gaz recevront, tout au plus, quelques lignes.
Churchill, Eisenhower et de Gaulle ne les ont pas évoquées
d'un mot dans leurs mémoires de guerre."







Le journal Le Monde,lui, a reproduit la déclaration en l'amputant
de sa partie la plus substantielle, la plus perturbante pour le confort
des bien-pensants et pour les habitudes de penser du grand public,
il a, en effet, supprimé la partie finale (in cauda gravissimum)
où Jean-Marie Le Pen précise que ni Churchill, ni Eisenhower, ni de Gaulle,
n'ont même évoqué d'un mot ce que, pour sa part, il appelle un détail.
Pourquoi ce silence ?

Jean-Marie Le Pen pourrait mettre ses adversaires dans le plus grand
embarras s'il révélait pour quelle raison Churchill, Eisenhower,
de Gaulle et bien d'autres hauts dirigeants alliés, y compris chez les Soviétiques
ou les Tchèques, se sont, pendant toute leur vie, aussi bien pendant
qu'après la guerre, refusés à mentionner, par la parole ou par l'écrit,
les chambres à gaz nazies (ou le génocide des Juifs).
Cette raison est qu'après enquête les Alliés ont estimé, dès 1943,

qu'il n'existait pas de preuves suffisantes pour justifier
qu'on affirme publiquement l'existence des chambres à gaz d'exécution:

" There is insufficient evidence to justify the statement regarding
execution in gas chambers". **




On peut donc avancer que de Gaulle était révisionniste, ***
tout comme Churchill, Eisenhower et bien d'autres,on doit reconnaître
que Le Pen ne l'est pas.

* Voy.Der Spiegel, n°42,octobre 1998,p.163   

** Voy.Foreign Relations of the United States.Diplomatic Papers 1943,
vol I,p.416-417 , pour l'élimination effective de la mention des chambres à gaz
dans le communiqué américano-britannique,
Voy."US and Britain Warn Nazi Killers" (Etats-Unis et Grande-Bretagne
préviennent les tueurs nazis),The New York Times, 30 août 1943,p.3.

*** Voy.Se reporter à une intéressante analyse de Jean-Marie Boisdefeu:
" De Gaulle et le génocide des Juifs.Le général était-il révisionniste ? "




Chez Deloglu, les Mémoires du grand Charles ont du plomb dans l'aile.
http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=30&t=24914&start=50

8)
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 13 Aoû - 14:39 (2010)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg Répondre en citant

 Pourquoi les grands "mémorialistes" n'en parlent pas dans leurs livres ? Tout simplement parceque qu'ils ne disposaient d'aucun document probant pour en parler !
Car c'est vrai, le sujet "holocauste des Juifs" est demeuré un sujet que personne n'osait trop aborder après la guerre. Il a fallu attendre les années 70... C'est à dire après la guerre israëlo-arabe de juin 1967. Norman G. Finkelstein a parfaitement analysé le phénomène.
Les Etats-Unis découvrent brusquement qu'Israël devait être le "Bastion" posté à l'avant garde de leurs intérêts face aux alliés de l'URSS au Proche-Orient, et ils déclenchent donc, pour des raisons de politique intérieure, la campagne "Tous avec Israël !" en se servant du martyr du peuple Juif d'Europe, alors qu'ils avaient stoppé fermement l'affaire du Canal de Suez quelques années auparavant.
Qu'on ne me fasse pas de procès d'intention. Ceci ne "niant" absolument pas l'extermination des Juifs par les nazis !
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:09 (2016)    Sujet du message: La Thèse officielle actuelle n'était pas admise à Nuremberg

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 512, 13, 14  >
Page 4 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com