France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tulle & Oradour/Glane
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Lun 6 Déc - 20:55 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Ce qu'on attend, c'est tes commentaires sur les affabulations de Weidinger. tes considérations sur Reynouard, je m'en tape comme de mon premier préservatif !
Aujoursd'hui on a le droit d'être communiste, non ? Et malgré les 80 millions de morts que cette sale idéologie a engendrée. Alors pourquoi y'aurait-il pas des gens se proclamant national-socialiste ?
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Déc - 20:55 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 00:03 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

                      Weidinger n'est referencé positivement  que par les " revisionnistes " , et eux seuls  et quand il est cité par les historiens , c'est comme repoussoir !
                    La thèse Weidinger , plaidoyer pro domo ,  commence Partie I  par une préface qui se veut apaisante et conciliante , il y a eu des fautes des deux cotés , mais c'etait la guerre , Gross Malheur !
Suit un long exposé sur le depart et la marche de la Das Reich , sa composition ,  les evenements de Tulle , l'episode Gerlach et l'enlevement de Kampfe 


La Partie 2 traite plus specifiquement des evenements d' Oradour : 
Les affabulations de Weidinger , j'en ai fait état , depuis le début de nos discussions , sans que tu repondes aux points précis que je soulevais .......beaucoup mieux que moi , Wikipedia recense ces affabulations et nul doute que tu sauras les démolir !
                     Le recit de Weidinger , une thèse revisionniste  
http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d'Oradour-sur-Glane#Th.C3.A8se_r.C3.A…
Notamment ce passage :
Le récit du massacre en lui-même est expédié en douze lignes et contredit par tous les témoignages des survivants et par les dépositions des militaires. Weidinger affirme entre autres que les SS se sont heurtés à une résistance armée, que plusieurs cadavres de soldats allemands assassinés ont été découverts, que la population a pris part aux combats141. Plus loin, il écrit, toujours sans la moindre preuve, que les membres d'un détachement sanitaire ont été retrouvés les mains attachées au volant et brûlés vifs dans leurs véhicules142....et la suite 

Dans la partie 2 , Weidinger précise qu'aucun ordre n'a été donné par les instances superieures 
de proceder à des éxecutions , ni de bruler la localité ......propos qu'il contredit deux lignes au 
dessous : Ordre pour le combat contre les partisans ( Ordre Sperrle  du 3 1 44 et directives OKW du 8/6/ 44 )
Weidinger passe trés vite sur le rapport incomplet de Dickmann, à son retour , et sur l'enquête diligentée ....qui n'aboutira jamais 
Il ne dement pas les declarations de Dickmann :
Le Commandant Diekmann avait trouvé, entre autres, à la sortie d'Oradour-sur-Glane, les restes d'un échelon sanitaire dont tous les éléments, blessés, conducteurs, chefs de voiture, avaient été attachés aux volants de directions, et avaient manifestement été brûlés vivants. Pour étayer ces faits, des preuves furent envoyées, après la guerre, à Lammerding ainsi qu'au Service de Protection juridique.
Abstraction faite des victimes, femmes et enfants de l'église, ces nouveaux faits permettent une nouvelle appréciation de la décision de Diekmann de brûler le village et d'exécuter les hommes.
Sur le massacre de la population , il en laisse l'explication au fantomatique Eberhard Matthes !

Toujours d'aprés Wikipedia :
Il s'appuie ensuite lourdement sur la déclaration sous serment faite par un officier de la Bundeswehr qui a visité Oradour en 1963 et 1964 
Dans mon post du 13/11 dernier , j'ai fait , entre autres , justice de cette fable !
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1729-La-verite-sur-Oradour.htm




Dans la partie 3 , La tragédie de la population d' Oradour 
Weidinger , qui ne se base que sur le recit de Matthes , expedie en quelques lignes le massacre des hommes , 
C'est après l'explosion de l'église par munitions détonantes, prise sans doute par les responsables de la garde des otages pour un début de combat des partisans, que l'ordre de tirer a probablement été donné, du côté des granges.
il conclue hypocritement :  , 
Le pire fut la mort tragique des femmes et des enfants qui furent entraînés dans cet immense malheur et moururent dans l'église. Nous autres Allemands, déplorerons toujours ce destin fatal.
Voila pour ce rapport Weidinger , qu' Admin nous présente comme un honnète témoin à decharge , et sur lequel ,  seuls les revisionnistes s'appuient .


In extenso , les trois parties de l'ouvrage de Weidinger :
http://www.vho.org/aaargh/fran/polpen/Oradour/OWtulle2.fr.html




Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 10:08 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

lebel a écrit:
                      Weidinger n'est referencé positivement  que par les " revisionnistes " , et eux seuls  et quand il est cité par les historiens , c'est comme repoussoir !

On ne va pas revenir sur l'ostracisme hémiplégique imposé (par Loi Gayssot renforcé) depuis 1945 sur tout ce qui touche à la deuxième guerre mondiale. Il est évident que n'importe quel auteur qui veut publier en France une vision autre que celle de "l'historiquement correct" en est empêché...Donc tes litanies sur "Tous les historiens rejètent..." ... Au panier !

                    La thèse Weidinger , plaidoyer pro domo ,  commence Partie I  par une préface qui se veut apaisante et conciliante , il y a eu des fautes des deux cotés , mais c'etait la guerre , Gross Malheur !

Ce fut le thème de la réconciliation franco-allemande proclamée par Mitterrand et Kohl en 1984...

Suit un long exposé sur le depart et la marche de la Das Reich , sa composition ,  les evenements de Tulle , l'episode Gerlach et l'enlevement de Kampfe ...

C'est le "Journal de Marche" de la Das Reich !


La Partie 2 traite plus specifiquement des evenements d' Oradour : 
Les affabulations de Weidinger , j'en ai fait état , depuis le début de nos discussions , sans que tu repondes aux points précis que je soulevais .......beaucoup mieux que moi , Wikipedia recense ces affabulations et nul doute que tu sauras les démolir !

Quelles affabulations ? Précise ! Quand à Wikipédia, outre le fait qu'il faut une autorisation pour y publier (je me suis vu refuser une intervention...) tu sais aussi ce que j'en pense !

                     Le recit de Weidinger , une thèse revisionniste  
http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d'Oradour-sur-Glane#Th.C3.A8se_r.C3.A…
Notamment ce passage :
Le récit du massacre en lui-même est expédié en douze lignes et contredit par tous les témoignages des survivants et par les dépositions des militaires. Weidinger affirme entre autres que les SS se sont heurtés à une résistance armée, que plusieurs cadavres de soldats allemands assassinés ont été découverts, que la population a pris part aux combats141.

C'est en parlant de ce qui s'est passé à... Tulle ! Pas à Oradour ! Où il n'y a pas eu de combat du tout. Et Weidinger le reconnait.


 Plus loin, il écrit, toujours sans la moindre preuve, que les membres d'un détachement sanitaire ont été retrouvés les mains attachées au volant et brûlés vifs dans leurs véhicules142....

La preuve ? Il n'était pas sur place et là encore se refère au Journal de Marche et aux témoignages des officiers allemands qui ont découvert ces sinistres dépouilles. Ce qui est tout à fait vraisemblable, les maquisards ne s'attaquant aux Allemands qu'en étant sur de les dominer et de les vaincre; principe de la guérilla et de l'embuscade. On ne sait pas ce qu'il est advenu de ces restes macabres ? Ils ont été enlevés par les arrière-gardes allemandes lors de leur progression vers la Normandie, ce qui a pu être consigné dans de documents qui ont été détruits dans la bataille qui y faisait rage. C'est plausible et ce n'est pas une "affabulation". Ils ont pu être enlevés et dissimulés par... les FTP eux-mêmes qui ne tenaient pas à montrer à la population qu'ils avaient massacré des infirmiers. Bref, c'est à prendre comme un témoignage. Seulement un témoignage.

et la suite 

Dans la partie 2 , Weidinger précise qu'aucun ordre n'a été donné par les instances superieures 
de proceder à des éxecutions , ni de bruler la localité ......propos qu'il contredit deux lignes au 
dessous : Ordre pour le combat contre les partisans ( Ordre Sperrle  du 3 1 44 et directives OKW du 8/6/ 44 )

Oui et alors ? Il y a l'ordre général et les ordres particuliers donnés dans chaque unité, adaptés au terrain. Tu n'as jamais été militaire Lebel, et ça se voit ! Cette ordre "général" se basait sur les Conventions Internationales concernant la lutte contre les partisans et les francs-tireur. Ni plus ni moins. Mais la France n'étant pas l'Ukraine et l'urgence étant de gagner au plus vite la Normandie, il fallait les adapter. Note que dans ces ordres particuliers, les civils doivent être rigoureusement épargnés !

Weidinger passe trés vite sur le rapport incomplet de Dickmann, à son retour , et sur l'enquête diligentée ....qui n'aboutira jamais...

Forcément ! Diekmann est tué et les combats trés violents de Normandie ne permettent pas à l'enquête d'aboutir. Une "affabulation" ? Non, encore une fois, plausible ! 

Il ne dement pas les declarations de Dickmann :
Le Commandant Diekmann avait trouvé, entre autres, à la sortie d'Oradour-sur-Glane, les restes d'un échelon sanitaire dont tous les éléments, blessés, conducteurs, chefs de voiture, avaient été attachés aux volants de directions, et avaient manifestement été brûlés vivants. Pour étayer ces faits, des preuves furent envoyées, après la guerre, à Lammerding ainsi qu'au Service de Protection juridique.

Il y a donc des "preuves"...

Abstraction faite des victimes, femmes et enfants de l'église, ces nouveaux faits permettent une nouvelle appréciation de la décision de Diekmann de brûler le village et d'exécuter les hommes.
Sur le massacre de la population , il en laisse l'explication au fantomatique Eberhard Matthes !

Toujours d'aprés Wikipedia :
Il s'appuie ensuite lourdement sur la déclaration sous serment faite par un officier de la Bundeswehr qui a visité Oradour en 1963 et 1964 
Dans mon post du 13/11 dernier , j'ai fait , entre autres , justice de cette fable !
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1729-La-verite-sur-Oradour.htm

Tu n'as rien fait de semblable. Tu as simplement affirmé que Matthes n'existait pas. Ce qui est faux. Il a existé. Où Weidinger aurait-il trouvé ce témoignage ? Encore une fois, on a "effacé" Matthes. Parce qu'il contredisait la version "officielle" et donnait raison aux "révisionnistes".




Dans la partie 3 , La tragédie de la population d' Oradour 
Weidinger , qui ne se base que sur le recit de Matthes , expedie en quelques lignes le massacre des hommes , 
C'est après l'explosion de l'église par munitions détonantes, prise sans doute par les responsables de la garde des otages pour un début de combat des partisans, que l'ordre de tirer a probablement été donné, du côté des granges.


Il dit "probablement", sans rien affirmer. Les hommes enfermés dans les granges étaient considérés comme des otages dans l'espoir de possibles négociations entre les chefs du maquis et les Allemands pour la libération du commandant Kampfe. Or le commandant Kampfe était mort. Mais celà les Allemands l'ignoraient encore. Et il est fort possible, qu'entendant des détonations du côté de l'église (qu'ils ne voyaient pas) les SS qui étaient postés dans les rues aient cru à une attaque des partisans.

il conclue hypocritement :  , 
Le pire fut la mort tragique des femmes et des enfants qui furent entraînés dans cet immense malheur et moururent dans l'église. Nous autres Allemands, déplorerons toujours ce destin fatal.


Pourquoi "hypocritement" ? Pourquoi préjuger des impressions de cet officier qui jamais n'a fait une remarque désobligeante sur la résistance dans son récit !

Voila pour ce rapport Weidinger , qu' Admin nous présente comme un honnète témoin à decharge , et sur lequel ,  seuls les revisionnistes s'appuient .

Je considère le témoignage de Weidinger comme au moins aussi valable que celui de madame Rouffanche. Mais n'inversons pas les faits et interrogeons: Pourquoi seuls les écrivains qualifiés de "révisionnistes" s'appuient-ils sur ce témoignage ? Sommes nous libres de donner notre opinion ?


In extenso , les trois parties de l'ouvrage de Weidinger :
http://www.vho.org/aaargh/fran/polpen/Oradour/OWtulle2.fr.html

Merci de le citer in-extenso. Au moins les lecteurs de ce forum pourront se faire une idée... personnelle !





_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 10:14 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Manque de pot, la page citée est... Introuvable !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 12:12 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

 
Si c'est du bouquin de Weidinger , je l'ai trouvé sur Google d'aprés le site aaa....!
 ( il y a moins de 15 jours )
D'autres sites doivent le referencer 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 12:54 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

On ne va pas revenir sur l'ostracisme hémiplégique imposé .....
"L'ostracisme hemiplégique " c'est ton excuse classique quand tu n'as aucune référence à donner
 ,- depuis la 2è GM , de nombreux historiens ont divergé sur " l'historiquement correct " et je n'ai pas , à ma connaissance , en France , d'exemple , hormis les negationnistes cités 
- Le site Legifrance recense tous les ouvrages censurés depuis la IIIè Republique à aujourd'hui -
               ( et même les ouvrages negationnistes se consultent sur le net ! )
 Encore une fois , en quoi , auteurs ou historiens etrangers , seraient tenus par la loi Gayssot !
          Mais tu es incapable de me citer un seul  historien qui fasse foi à Weidinger !


Quelles affabulations ? Précise !
_ J'y reviendrai 
Il y a déja ça :
C'est en parlant de ce qui s'est passé à... Tulle , dis tu 
- Concentre toi , Admin , Weidinger parle bien d'oradour 
Il en ressortit que le Commandant Diekmann avait trouvé à Oradour les cadavres de "soldats allemands exécutés", comme le Commandant Stückler, du 3ème bureau de la Divisions , l'avait déjà établi en 1949 pour la défense à Nuremberg
Plus loin : 
Le Commandant Diekmann avait trouvé, entre autres, à la sortie d'Oradour-sur-Glane, les restes d'un échelon sanitaire dont tous les éléments, blessés, conducteurs, chefs de voiture, avaient été attachés aux volants de directions, et avaient manifestement été brûlés vivants. Pour étayer ces faits, des preuves furent envoyées, après la guerre, à Lammerding ainsi qu'au Service de Protection juridique.
Pour ces deux points , déja , Weidinger les reprend à son compte 
Notons que pour le rapport juridique et les declarations Stuckler , W., par ailleurs trés prolixe  reste dans le vague , sans donner de references exactes ou citer ces dossiers , comme pour le temoignage de E. Matthes !

 Digère ça , je reviens pour la suite Smile











Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 14:31 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

C'est donc bien ce que je disais, OW ne parle pas de "combats" dans Oradour. Il donne un témoignage d'une embuscade qui a été tendue la veille sur la route, en dehors d'Oradour. Du même type que celle qui s'est terminée par l'enlèvement du commandant Kampfe. Il n'y est pas fait mention de "combats" dans le village, comparables à ceux qui se sont déroulés à Tulle. Et à Tulle il y a eu des combats qui ont laissé la ville aux mains des maquisards pendant de nombreuses heures, où ils se sont livrés au massacre de prisonniers allemands !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 15:33 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

C'est donc bien ce que je disais, OW ne parle pas de "combats" dans Oradour. Il donne un témoignage d'une embuscade qui a été tendue la veille sur la route, en dehors d'Oradour. 
Qu'il n'y ait pas eu de combats à Oradour ......mais Weidinger mentionne ( ci dessous ) à Oradour , et à la sortie d' Oradour ......faut pas pinailler !
Il en ressortit que le Commandant Diekmann avait trouvé à Oradour les cadavres de "soldats allemands exécutés", 
Plus loin : 
Le Commandant Diekmann avait trouvé, entre autres, à la sortie d'Oradour-sur-Glane, les restes d'un échelon sanitaire dont tous les éléments, blessés, 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 16:18 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

 Sur la credibilité de Matthes et de son temoignage , je m'en suis largement expliqué dans mon post du 13 novembre , en plus , EM se serait 'exprime" librement "  avec des habitants , dont le maire et deux rescapées ( tiens , on en avait jamais entendu parler ) quand on sait qu' Oradour cultive le souvenir " officiel " du massacre et la mémoire de ses morts !


PS : Mr Lapuelle etait maire d' Oradour entre 1960 et 1965 , toujours vivant , 88 ans , et de l'avis de ses proches n'a aucune mémoire de la visite de E.M , et encore moins des declarations rapportées !!!


   Alors à qui faire confiance ? à un habitant d' Oradour , bien au fait des evenements ,  ou aux elucubrations , jamais confirmées ni prouvées d' un fantôme ?
 Je t'attends 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 17:37 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

lebel a écrit:
 Sur la credibilité de Matthes et de son temoignage , je m'en suis largement expliqué dans mon post du 13 novembre , en plus , EM se serait 'exprime" librement "  avec des habitants , dont le maire et deux rescapées ( tiens , on en avait jamais entendu parler ) quand on sait qu' Oradour cultive le souvenir " officiel " du massacre et la mémoire de ses morts ! Il est quasiment certain que si le colonel Matthes s'était pointé à Oradour avec des journalistes et des caméras de TF1, France Télévision et Arte, il n'aurait trouvé aucun témoin ! Je n'imagine même pas deux habitantes d'Oradour allant déclarer aux médias dans les années 40/50, qu'elles avaient été sauvées par des Waffen SS et que des dépots de munitions existaient dans l'église et les maisons d'Oradour ! Elles auraient été traitées de salopes et obligées d'aller s'installer dans le nord canadien... Soyons lucides !

PS : Mr Lapuelle etait maire d' Oradour entre 1960 et 1965 , toujours vivant , 88 ans , et de l'avis de ses proches n'a aucune mémoire de la visite de E.M , et encore moins des declarations rapportées !!!

On perd vite la "mémoire" lorsqu'on tient à son écharpe de Maire, aux subventions et aux touristes, et à la notoriété publique "post-mandature"...


   Alors à qui faire confiance ? à un habitant d' Oradour , bien au fait des evenements ,  ou aux elucubrations , jamais confirmées ni prouvées d' un fantôme ?
 Je t'attends 



Il n'y a aucune élucubration dans les propos rapportés du colonel Matthes. Dans le climat de réconciliation franco-allemande qui était de mise à l'époque, je ne vois pas ce qui pourrait avoir été "inventé". Comment d'ailleurs inventer un te témoignage ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 18:59 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

 - Mais ce qui est inventé c'est cette declaration de Matthes , sous serment devant qui ? devant Taege ?
 - Ce Eberhard Matthes , dont le témoignage serait révélateur , ne s'est jamais manifesté ......et son temoignage suspect 
   n' a été retenu par aucun historien , pas plus que celui de Weidinger 
 _ Allons , Jean , et ce temoignage pretendant faire la lumière sur Oradour , il faudrait ne faire confiance qu' à l'obscur Taege , et à lui seul ...........sois serieux 
Et les deux "survivantes "  qui se confient à  Matthes , au su de tout le monde , à Oradour , avec ce que tu viens de dire  .....Le maire lui même qui en remet , tu trouves cela plausible 
 Et tu oses te poser la question  "Comment d'ailleurs inventer un tel témoignage ?"
 Allez vas y , d'autres explications ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 11:10 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Je n'ai qu'une seule explication et je l'ai donnée à maintes reprises: le climat de terreur qui a régné sur la France "libérée" en 1945 et les années suivantes dominées par l'influence criminelle du parti communiste qui a finalement abouti à cette loi Gayssot liberticide en soi.
Qui aurait osé pourfendre les dogmes imposés ? Quel éditeur aurait été assez fou pour se lancer dans la publication d'un livre comme celui de V. Reynouard, ou même de Otto Weidinger ? Quel journal tenant à son audience et à ses soutiens publicitaires aurait osé publier "d'autres" témoignages contradictoires ?
Je n'ai jamais dit que seuls Weidinger, Taege ou Reynouard détenaient, et à eux seuls, LA vérité ! Jamais ! J'ai simplement dit que dans une démocratie comme la notre qui se prévaut d'être terre de Libertés, il aurait été sain de donner à l'opinion publique TOUS les éléments existant sur le drame d'Oradour, de laisser s'instaurer des débats entre historiens sur ce crime avéré.
Que si celà avait été fait, les tensions auraient été apaisées et la réflexion de chacun aurait été respectée.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 12:02 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Allons bon, à présent les communistes ont gouverné la France de 1945 à 1990 !

La loi Gayssot date précisément d'un moment où Mitterrand les avait réduits à pas grand-chose, et se permettait de se servir d'eux pour ménager des clientèles contradictoires.

Quant à Oradour, c'est un crime typiquement nazi et le choix d'un gros bourg paisible, sans passé résistant, était fait non seulement pour assurer aux bourreaux des conditions de sécurité et de rapidité maximales, mais pour donner un avertissement sans fard, quatre jours après le 6 juin 44, à l'ensemble des Français jusque là paisibles, pour qu'ils le restassent, et à leur éternel étouffeur de velléités de résistance, Pétain, pour qu'il ne fût pas tenté de donner in extremis la main aux libérateurs.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 13:18 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Tu melanges tout Admin 
-Les livres de Weidinger et Reynouard ont été interdits , en France , de publication pour leur contenu negationniste 
- Sans besoin de les publier , ces ouvrages ont été abondamment cités et commentés par les sites " revisionnistes " et autres , notamment par le canal d'internet .........qui est accessible pour tout un chacun 
Encore une fois , si les arguments de Reynouard , Taege et Weidinger etaient recevables , la peur de la censure française 
serait telle ,  qu'aucun historien etranger n' osât les prendre en compte ?


le climat de terreur qui a régné sur la France "libérée , dis tu 
   Smile   Et ce climat de terreur aurait permis à des gens d' Oradour , en plus , de s'epancher , ouvertement , maire entête , auprés d'un officier de la BW , pour s'elever contre la "Vérité Officielle " et  disculper les  massacreurs !!!
                            De plus en plus risibles , tes divagations  , Admin


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 13:42 (2010)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane Répondre en citant

Sur Google , en tapant Eberhard Matthes , on apprend beaucoup de choses ( le plus souvent des documents en allemand )


E Matthes ( 1917- 1997 ) etait officier superieur de la Wehrmacht à Dresde , au moment du bombardement de 1945 , il fut chargé des travaux de deblaiement de la ville ....et accredita le nombre de prés de  300000 victimes , identifiés ou non ,  chiffre qu'il confirmera , plus tard , dans de nombreuses communications ...au mepris des chiffres reels ,  acceptés aujourd' hui !
Il fit carrière ensuite à la Bundes Wehr et termina avec le grade de Lieutenant colonel ( sans précision sur la date )
-Un article de l' Express sur Dresde et E Matthes ( sans reference à Oradour )
http://www.lexpress.fr/informations/dresde-ou-la-memoire-blessee_607417.html. I
--Plusieurs discussions sur des forums allemands sur Oradour ,  qui insistent sur l'invraisemblance du temoignage Matthes , dont :
 http://forum.grenzwissen.de/showthread.php?p=50355. Il 


Alors E. M , aussi fiable sur Dresde que sur Oradour ?
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:36 (2016)    Sujet du message: Tulle & Oradour/Glane

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com