France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Marguerite Rouffanche
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Avricourt


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 261
Localisation: Var

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 09:06 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Lebel, lorsque je dis: "Je vais jusqu'à la Gare", il est clair que "la Gare" est le lieu que je rejoins. Si mon intention est d'aller vers le Gare, j'aurais dit: "Je vais vers la Gare" ou "en direction de la Gare". Que Mme Rouffanche se soit trompée, je veux bien, mais à l'entendre, le Président du Tribunal aurait du relever et lui demander si elle était arrivée au jardin du presbytère. Il ne l'a pas fait. La cause était donc entendue et ce témoignage comme n'importe quel autre n'était là que pour donner une impression de "Justice". Tu le dis d'ailleurs toi-même.
J'ajouterai que si on peut comprendre cette parodie de justice, dans les années où elle s'est déroulée, il est scandaleux d'interdire aujourd'hui, en 2010, que des gens la remettent en cause !
Je viens d'apprendre quelques chose d'interessant: Amnesty International vient de prendre fait et cause pour la libération de Vincent Reynouard. Un drôle de scoop ! 
_________________
Res, non verba.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Déc - 09:06 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 11:57 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Salut Avricourt 
Depuis des semaines Admin s'accroche à une impropriété d'adverbes ( qui n'ont rien de contradictoire ) pour demolir le témoignage de MR et la traiter d' affabulatrice ! 
 Passons sur le fait que si MR ne s'exprime pas dans un langage de lettrée , elle s'exprime correctement , et elle a été amenée à temoigner plusieurs fois depuis 1944 ! 
 Si l'on devait comparer tous ses temoignages , ils varient peut être sur la forme mais jamais sur le fond !
Il est curieux que personne , parmi les historiens ( de quelque bord qu'ils soient ) ou tous ceux qui ont eu à se prononcer sur ce temoignage , n'aient jamais  fait la moindre remarque !
 Le president du Tribunal , Nussy saint saens , dont tous ont reconnu la droiture , a jugé ce temoignage suffisamment crédible et sincère pour qu' on n'ait pas à y revenir ......pas plus que les avocats de la defense !
 On peut reprendre pour la enième fois les conclusions tordues d' Admin et mes commentaires !


 Comme je l'ai signalé , avocats et accusés ont pu s'exprimer librement 
 Il n' y a pas eu parodie de justice , le tribunal n'avait pas à s' interroger sur les mobiles et la responsabilité de ce massacre , faits patents et prouvés !
       Le tribunal a eu à s'interroger sur le degré de responsabilité des accusés presents 
 Le procés s'est embourbé quand il s'est agi des accusés alsaciens lorrains ,  et devant le malaise politique suscité , il a eu la conclusion que l' on sait !
       Je ne reviendrai pas sur Reynouard , neonazi notoire qui est tout sauf historien 


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 12:09 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Toute enquête correctement diligentée aurait rejeté le témoignage de la dame Rouffanche. Je l'ai dit et je le maintiens.
On peut évidemment vous suivre dans cette voie: à l'époque, on ne se posait pas trop de questions sur la culpabilité des assassins nazis. On venait de découvrir l'horreur des camps et celà était amplement suffisant.
Aujourd'hui, il en irait autrement et nous disposons de meilleurs moyens d'investigation.
Ce sera ma conlusion.
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Caïman13


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 61
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 19:48 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Lebel, c'est pas Corto Maltese qu'il aurait du prendre comme avatar, mais une tête de mule !
_________________
Tu sais ce qu'elle te dit la marine française ?


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 20:26 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

    Toi , c'est pas un caïman mais un toutou !        
                Caiman 13 , à la niche !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 03:47 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

 Allez le
prends ta camomille et va te mettre la viande dans le torchon !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 09:45 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

J'ai répondu à Lebel ce qu'il convenait de lui répondre et je remercie Compagnon pour l'honnêteté de son intervention.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 12:43 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Même si nous n'avons pas les mêmes idées, Compagnon se montre honnête, ce qui est loin d'être le cas de lebel.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 12:56 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

C'est un gendarme ! Et devant des inepties aussi flagrantes, il ne peut suivre les délires lebelistes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 13:00 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

 Ce pauvre Compagnon ............Qui disait : La vieillesse est un naufrage ! Very Happy

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 13:02 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

En effet, il suffit de te regarder. Tu viens encore de perdre l'occasion de te taire. Toi ce n'est pas un naufrage tu nous rejoues le Titanic.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 13:13 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Il est plus jeune que toi Lebel !

Laughing
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 15:53 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

 Relis donc mon post du 21 decembre :
Tu ergotes interminablement sur une confusion de prépositions , jusqu' au et vers , qui n'a rien d' antinomique , d'autant que MR fait son temoignage à chaud et encore choquée et qu' on peut lui pardonner cette venielle imperfection dans les termes !

Partant de ta fausse interpretation ,( qui analyserait la pensée intime de MR ! ) tu supposes un invraisemblable scenario que je résume encore : aprés son saut sur le glacis , elle aurait escaladé un muret pour se retrouver sur la route , arriver au jardin , voir la maman , refaire ce chemin en sens inverse pour revenir au pied du mur de l'eglise et revoir la maman chuter ! et tout ça en quelques secondes !!!
 Il suffit de lire le temoignage  de MR pour noter qu'il n'y a aucun hiatus , ni obscurité , dans son récit :
        Aprés sa chute , en voulant s'enfuir , elle voit qu'elle a été suivie par la maman qui , de la fenêtre centrale de l'eglise , lui tend son bébé et se laisse choir prés d'elle .   
Là un esprit sensé aura compris cet enchainement de faits qui n'aura duré , lui , que quelques secondes 

       En aucun cas MR ne fait état ou laisse supposer son "parcours du combattant"
               C'est toi qui t'es efforcé d'en deduire ce que voulait dire MR !
-----------------------------------------------------------------------------------------------

Comme on sait , MR a fait plusieurs temoignages dont celui de Wikipedia , que tu as cité , et date de novembre 44
Au procés de Bordeaux ( 1953 ) , elle est appelé à temoigner ( d'aprés le Figaro )
 -Le 23 janvier , elle ne peut temoigner pour cause de maladie
- le 31 janvier , encore affaiblie , les magistrats se groupent autour de sa chaise pour l'entendre : elle reprend les mêmes termes que ceux de son temoignage de novembre 44, jusqu' au passage incriminé , je cite le Figaro du 2 fevrier 1953 : 
 ..............j'ai fait un saut d'environ 3 m , en levant les yeux ,  j'ai vu que j'avais été suivie dans mon escalade par une femme qui me tendait son bébé , elle tomba prés de moi , mais les allemands alertés par les cris de l'enfant nous mitraillèrent . La femme et le petit furent tués , je fus moi même blessée en gagnant un jardin voisin et me suis cachée dans des rangées de pois , attendant anxieusement de l'aide ...........

Tu noteras Admin que dans ce temoignage , MR ne fait aucune référence à une supposée fuite" jusqu'au" jardin ,  aprés sa chute !
Tu es fidéle à la methode des negationnistes qui essaient de demolir un temoignage entier , à partir de la moindre imperfection dans les termes  !
, Tu as echafaudé un scenario invraisemblable qui n'a convaincu 


que toi et ta troupe bêlante !














 

 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 16:51 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Et nous voilà avec une troisième version de ce témoignage qui permet à Lebel de me traiter de menteur et d'affabulateur.
Je rappelle donc que LE témoignage qui nous avons étudié, sur proposition du même Lebel qui nous avait donné le lien avec Wikipédia est le suivant:

" Entassés dans le lieux saint, nous attendîmes, de plus en plus inquiets, la fin de préparatifs auxquels nous assistions. Vers 16 heures*, des soldats âgés d'une vingtaine d'années placèrent dans la nef, près du choeur, une sorte de caisse assez volumineuse de laquelle dépassait des cordons qu'ils laissèrent trainer sur le sol. Ces cordons ayant été allumés, le feu fut communiqué à l'engin dans lequel une forte explosion se produisit et d'où une épaisse fumée noire et suffocante se dégagea. Les femmes et les enfants, à demi asphyxiés et hurlant d'épouvante affluèrent vers les parties de l'église où l'air était encore respirable. C'est ainsi que la porte de la sacristie fut enfoncée sous la poussée irresistible d'un groupe épouvanté. J'y pénétrai à la suite et, résignée, je m'assis sur une marche d'escalier. Ma fille vint m'y rejoindre. Les Allemands, s'étant aperçus que cette pièce était envahie, abattirent sauvagement ceux qui venaient y chercher refuge. Ma fille fut tuée près de moi d'un coup de feu tiré de l'extérieur.. Je dus la vie à l'idée de fermer les yeux et de simuler la mort. Une fusillade éclata dans l'église. Puis de la paille, des fagots, des chaises furent jetés pêle-mêle sur les corps qui gisaient sur les dalles. Ayant échappé à la tuerie et n'ayant reçu aucune blessure, je profitai d'un nuage de fumée pour me glisser derrière le maître-autel. Il existe dans cette partie de l'église trois fenêtres. Je me dirigeai vers la plus grande qui est celle du milieu et, à l'aide d'un escabeau qui servait à allumer les cierges, je tentai de l'atteindre. Je ne sais alors comment j'ai fait, mais mes forces étaient décuplées. Je me suis hissée jusqu'à elle comme j'ai pu. Le vitrail était brisé, je me suis précipitée par l'ouverture qui s'offrait à moi. J'ai fait un saut de plus de trois mètres, puis je me suis enfuie jusqu'au jardin du presbytère. Ayant levé les yeux, je me suis aperçue que j'avais été suivie dans mon escalade par une femme qui, du haute de la fenêtre, me tendait son bébé. Elle se laissa choir près de moi. les Allemands, alertés par les cris de l'enfant nous mitraillèrent. Ma compagne et le poupon furent tués. Je fus moi-même blessée en gagnant un jardin voisin."

* Une note de Wikipédia précise: "vers 17 h 30, selon F. Delage, ou 18 heures, selon l'ouvrage du M.N.L., ce qui semble mieux correspondre à la chronologie des différents témoignages." Ce qui démontrerait encore l'incohérence de ces témoignages, puisqu'il se serait écoulé entre deux et deux heures trente entre l'enfermement dans l'église et le déclenchement de la tuerie. Je n'avais pas soulevé, m'en tenant au témoignage de Mme Rouffanche et à lui seul.

Ce témoignage est celui qui est repris par le document "officiel" de Guy Pauchou et du Dr Pierre Masfrand, sans qu'un seul mot ait été changé. Or entre ta nouvelle version et ce texte là, comme tout le monde peut le voir, des phrases et des termes essentiels ont été changés ! A part ça c'est moi qui ait échafaudé un scénario invraisemblable !

Alors il faudrait savoir; ou bien le "témoignage" publié par Wikipédia est un faux, comme celui du Comité du Souvenir, et nous avons effectivement travaillé sur un mauvais document. Ou les deux autres "témoignages" attribués à Mme Rouffanche sont des texte remaniés pour les besoins de la cause, ces invraisemblances notoires ayant sauté aux yeux des enquêteurs.
J'ajouterai encore ceci dont je n'avais pas parlé. Mme Rouffanche dit qu'elle s'est hissée avec peine et au prix d'un effort invraisemblable jusqu'à la dite fenêtre... Comment une femme ayant un bébé dans les bras a pu la suivre par le même chemin ? Mystère et boule de gomme !

Bien sur Lebel ne juge pas interessant de citer l'intégralité du témoignage (3ème version) de Margueritte Rouffanche. Là encore et sans faire preuve d'imagination, j'avais relevé de nombreuses inepties dont une que je n'ai pas rappelée; notre témoin qui a évité les balles tirées de l'intérieur et de l'extèrieur de la sacristie, assise sur les escaliers donc en contrebas du sol de l'église, faisant la morte les yeux fermés* voit les SS entasser des fagots, des chaises et de la paille sur les corps qui jonchent les dalles... Et je posais également une question: Quand s'est donc produite l'énorme explosion qui a soulevé toute la toiture de l'église et mutilé les corps entassés et les a carbonisés ?

* Mme Rouffanche doit ignorer qu'un individu abattu brutalement par un ou des coups de feu, meurt les yeux ouverts. Mais passons, elle n'en avait sans doute jamais vu.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 18:25 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Pris les deux mains dans le sac de la Mauvaise Foi, Lebel !
Vous nous prenez tous pour des démeurés ! Nous avions lu le document de Wikipédia et nous avons su en faire une critique objective sans avoir recours à Reynouard !
Arrêtez donc vos simagrées ! Vous êtes de plus en plus ridicule !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:13 (2016)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 9 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com