France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Marguerite Rouffanche
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 15:58 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

lebel a écrit:
Mon cher Admin       Je ne suis pas depositaire de la memoire posthume de M. Rouffanche Je m'en tiens aux commentaires et  à ce qu'en ont dit historiens et temoins à ce jour           Je les tiens pour serieux et fiables , attendant  qu'une autorité historienne ne tranche definitivement et objectivement 

Mais je me fous pas mal des "historiens" seraient-ils des milliers à baver dans le même registre ! Tu nous as proposé un témoignage, celui de Marguerite Rouffanche. Bon. j'ai analysé ce témoignage et j'en ai conclu qu'il était bidon, en apportant bien sur des éléments de ma réflexion. En dernier lieu j'ai posé une question: comment se fait-il que madame Rouffanche n'ait pas parlé d'autre explosion dans son témoignage que celle qu'elle a vu se produire à l'intérieur de la caisse déposée au milieu du choeur ! Tu n'as aucune réponse ?

       Que tu trouves ce temoignage curieux et que tu exprimes tes doutes , je n'ai rien à redire ,  sinon que dans cette histoire , tu me prends pour cible ...

Je te prend pour cible parceque tu n'as rien à dire sur mes réflexions. Tu défends bec et ongles un récit truffé d'invraisemblances. Je te les signalées, mais à chaque fois tu te retranches derrière tes zistoriens aux ordres !

. Cette discussion n'est en fait qu'un dialogue ( si on excepte tes habituels porte voix ) sans aucun intervenant serieux ( d'un coté , comme de l'autre )

Je considère que les interventions de Compagnon sont sèrieuses parcequ'il sait de quoi il parle, lui !

        Sur ce temoignage controversé , entre autres , au lieu de rester en vase clos ( comme sur FEG ) pourquoi ne pas faire part de tes doutes et ton opinion aux historiens et à ceux qui se sont exprimés publiquement ..........tu peux aussi t'exprimer sur d'autres sites et forums historiques

Tu me fais vraiment rigoler ! FEG est ouvert à tous les historiens qui veulent bien s'y rendre. François Delpla, Michel Boisbouvier entre autres.
Quand à aller m'exprimer sur d'autres forums "historiques" je me serai dékà fait virer depuis longtemps. Le seul fait de remettre en cause le témoignage Rouffanche m'aurait déjà fait passer pour un négationniste !

           ( sur la toile , il n'y a pas que Delogu , Daniel Laurent ou Delpla ! )
        Pour ma part , je t'ai apporté documents et liens , ce que tu n'as pas fait 


Pour en revenir à tes observations :
Il est fait mention d'explosions , mais pas d'une explosion dantesque ( comme un tremblement de terre ) , les temoins français , et allemands , même à Bordeaux , ne signalent rien de tel !

Bien. Alors ou on admet pour vérité biblique le témoignage de Marguerite Rouffanche, mais dans ce cas on refuse de considérer pour vraies les photos bouleversantes des cadavres d'enfants mutilés (certains coupés en deux, d'autres dans leurs membres, etc... etc...) et carbonisés, ce que je ne ferai pas. Ou bien on admet la cruelle réalité de ces documents et on est bien obligé de conclure qu'une explosion "dantesque" suivie d'un incendie fantastique se sont produits dans la nef de l'église et dans ses locaux annexes, et dans la sacristie (dont le plancher s'est effondré) et là on est étonné:
1 - Que Marguerite Rouffanche s'en soit échappée.
2 - Qu'elle n'en parle pas dans son "témoignage". Une telle explosion aurait du la marquer ! Mais non, pour elle il y a ce pétard qui explose dans la caisse volumineuse, suivie d'un gros nuage de fumée noire. Et plus tard des fusillades. C'est tout !


Si l' on en croit Weidinger ( auquel tu te refères comme temoin à decharge ) il ecrit 
" Dickmann fait bruler les maisons ou on a trouvé armes et munitions . L'eglise a brulé aussi aprés explosion " ,il renvoie pour toute explication  a la declaration de Matthes et explique que " l'eglise a brulé aprés dynamitage par les maquisards "  .......c'est tout 
Aux dires des temoins , y compris SS ,  il n'y a pas eu de panique chez les allemands ........qui ont poursuivi leur oeuvre de mort , jusqu' a leur retour , en bon ordre !

Ne parlons plus de Weidinger, ni de Reynouard. Tenons nous en à ce témoignage jugé "capital" par tes historiens ! Il démontre, s'il en était besoin que l'enquête qui a été faite à la suite de ce crime a été bâclée, ce qui a laissé la porte ouverte à toutes les remises en cause ! Donc tous ceux qui dénoncent les affabulations des sus-nommés, auraient  du aussi conclure de même à ce sujet.

Je te conseille la lecture de ce site , deja mentionné , tu auras réponse à de nombreuses de tes questions 
http://www.oradour.info/ruined/ruined.htm ( chap 7 , explication d'un massacre )





Mais c'est ta réponse personnelle que je voudrais avoir. Pas celle des rabâcheurs des dogmes libérationnistes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Déc - 15:58 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 16:13 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Tu peux voir sur la photo montrant la fenêtre d'où Marguerite Rouffanche a sauté, qu'il y a bien un glacis fort pentu à la base du mur de l'église, suivi d'un autre mur à l'aplomb de la rue qui doit bien faire au moins deux mètres de haut (à l'échelle de la personne qui se trouve devant! Donc je n'affabule pas !)
Même chose de la photo qui montre le côté de la sacristie. On ne peut pas tirer de l'extèrieur sur des gens qui se trouvent à l'intérieur. les balles ne peuvent atteindre que le plafond de la pièce !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 16:29 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Admin a écrit:
Qu'est-ce que tu racontes ! Madame Rouffanche dans son "témoignage" dit ceci:

" ...J'ai fuie jusqu'au jardin du presbytère..." ! Je n'ai rien interprêté ! Pour moi, "aller jusqu'au", signifie qu'on a parcouru la distance qui mène au jardin en question. Donc, en "levant les yeux", elle ne peut le faire que depuis le jardin du presbytère qui se trouve à plusieurs dizaines de mètres de l'aplomb du mur ! J'en ai donc conclu qu'elle était retournée, là où elle avait atterri aprés son saut !


        Si tu veux faire de la sémantique et de l'explication de textes , pas de l'enc...de mouches , allons y
D'aprés Wikipedia
 J'ai fait un saut de plus de trois mètres, puis je me suis enfuie jusqu'au jardin du presbytère. Ayant levé les yeux, je me suis aperçue que j'avais été suivie dans mon escalade par une femme, qui du haut de la fenêtre me tendait son bébé. Elle se laissa choir près de moi. 


  1)    Je me suis enfuie jusqu 'au jardin ou je me suis enfuie vers , une fois de plus n'est pas contradictoire , aucun linguiste ne s'y attachera , d'autant qu ' il s' agit d'un recit fait par une personne qui parle un français correct mais simple , dans les conditions que l'on sait .........pour toi , ton opinion ,  ne signifie pas de l'avis unanime !


 2) -MR ne mentionne nullement un parcours quelconque , c'est toi qui interprète 
 3) " En levant les yeux " , elle ne peut le faire que de l'endroit ou elle a chuté ,  et si elle lève les yeux , litteralement c'est de bas en haut .............de 30 m , elle aurait vu , aperçu !
 4) " j'ai été suivie dans mon escalade ".......la mère l'a suivie après que MR se soit precipitée par l'ouverture .............ceci n'a duré que quelques secondes et non le temps qu'il aurait fallu , si l'on s'en tient à ta version   ( chute sur le glacis , escalade du muret , par la route jusq'au jardin , à 30 m ,  et retour )  ..........fais le calcul , tenant compte de la distance , des circonstances et des conditions physiques de MR !
5 ) " elle se laissa choir prés de moi " , il n'y a pas la moindre interruption dans le récit de MR , rien qui puisse supposer ton interpretation et tes conclusions 


 -Juge comme tu l'entends le temoignage de MR , moi je le tiens pour vrai et fiable , et ce n'est pas toi ou les " revisionnistes " qui me feront changer d'avis . Point
- Si je suis borné et ne me fie qu'aux historiens " corrects ". Soit .................alors trouve moi d'
autres temoins , historiens et/ou dignes de foi qui abondent dans ton sens !


 Tu viens , entre temps de m'adresser un autre message , j'y repondrai , sans varier à mes dires anterieurs , tu les connais !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 17:25 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Admin a écrit:
lebel a écrit:
Mon cher Admin       Je ne suis pas depositaire de la memoire posthume de M. Rouffanche Je m'en tiens aux commentaires et  à ce qu'en ont dit historiens et temoins à ce jour           Je les tiens pour serieux et fiables , attendant  qu'une autorité historienne ne tranche definitivement et objectivement 

Mais je me fous pas mal des "historiens" seraient-ils des milliers à baver dans le même registre ! Tu nous as proposé un témoignage, celui de Marguerite Rouffanche. Bon. j'ai analysé ce témoignage et j'en ai conclu qu'il était bidon, en apportant bien sur des éléments de ma réflexion. En dernier lieu j'ai posé une question: comment se fait-il que madame Rouffanche n'ait pas parlé d'autre explosion dans son témoignage que celle qu'elle a vu se produire à l'intérieur de la caisse déposée au milieu du choeur ! Tu n'as aucune réponse ?
- Tu te fous des " historiens " , c'est facile et ça clot le debat !
- Ce temoignage , c'est toi , pas moi , qui a proposé qu'on en discute , dans ce fil !
- Je ne suis pas MR , et m' en tiens , comme les " historiens " , à ce qu' elle dit , y compris de l'explosion dont elle parle







       Que tu trouves ce temoignage curieux et que tu exprimes tes doutes , je n'ai rien à redire ,  sinon que dans cette histoire , tu me prends pour cible ...

Je te prend pour cible parceque tu n'as rien à dire sur mes réflexions. Tu défends bec et ongles un récit truffé d'invraisemblances. Je te les signalées, mais à chaque fois tu te retranches derrière tes zistoriens aux ordres !
- Tes reflexions , je les discute , et tant pis si je suis d'accord avec les " zistoriens " ( à qui je fais plus confiance qu'a toi ! )

. Cette discussion n'est en fait qu'un dialogue ( si on excepte tes habituels porte voix ) sans aucun intervenant serieux ( d'un coté , comme de l'autre )

Je considère que les interventions de Compagnon sont sèrieuses parcequ'il sait de quoi il parle, lui !
 Compagnon ( ? ) , tes porte voix .........et qui d'autres ?

        Sur ce temoignage controversé , entre autres , au lieu de rester en vase clos ( comme sur FEG ) pourquoi ne pas faire part de tes doutes et ton opinion aux historiens et à ceux qui se sont exprimés publiquement ..........tu peux aussi t'exprimer sur d'autres sites et forums historiques

Tu me fais vraiment rigoler ! FEG est ouvert à tous les historiens qui veulent bien s'y rendre. François Delpla, Michel Boisbouvier entre autres.
Quand à aller m'exprimer sur d'autres forums "historiques" je me serai dékà fait virer depuis longtemps. Le seul fait de remettre en cause le témoignage Rouffanche m'aurait déjà fait passer pour un négationniste !

           ( sur la toile , il n'y a pas que Delogu , Daniel Laurent ou Delpla ! )
        Pour ma part , je t'ai apporté documents et liens , ce que tu n'as pas fait 


Pour en revenir à tes observations :
Il est fait mention d'explosions , mais pas d'une explosion dantesque ( comme un tremblement de terre ) , les temoins français , et allemands , même à Bordeaux , ne signalent rien de tel !

Bien. Alors ou on admet pour vérité biblique le témoignage de Marguerite Rouffanche, mais dans ce cas on refuse de considérer pour vraies les photos bouleversantes des cadavres d'enfants mutilés (certains coupés en deux, d'autres dans leurs membres, etc... etc...) et carbonisés, ce que je ne ferai pas. Ou bien on admet la cruelle réalité de ces documents et on est bien obligé de conclure qu'une explosion "dantesque" suivie d'un incendie fantastique se sont produits dans la nef de l'église et dans ses locaux annexes, et dans la sacristie (dont le plancher s'est effondré) et là on est étonné:
1 - Que Marguerite Rouffanche s'en soit échappée.
2 - Qu'elle n'en parle pas dans son "témoignage". Une telle explosion aurait du la marquer ! Mais non, pour elle il y a ce pétard qui explose dans la caisse volumineuse, suivie d'un gros nuage de fumée noire. Et plus tard des fusillades. C'est tout !
     Je suis un âne baté , un Beni oui oui , ce que tu voudras , et je fais plus confiance aux " zistoriens " qu' à tes conclusions ou celles des " revisionnistes " , c'est clair ?
Adresse toi , une fois de plus , à d 'autres references .....qui pourraient t' appuyer et fais nous en part !


Si l' on en croit Weidinger ( auquel tu te refères comme temoin à decharge ) il ecrit 
" Dickmann fait bruler les maisons ou on a trouvé armes et munitions . L'eglise a brulé aussi aprés explosion " ,il renvoie pour toute explication  a la declaration de Matthes et explique que " l'eglise a brulé aprés dynamitage par les maquisards "  .......c'est tout 
Aux dires des temoins , y compris SS ,  il n'y a pas eu de panique chez les allemands ........qui ont poursuivi leur oeuvre de mort , jusqu' a leur retour , en bon ordre !

Ne parlons plus de Weidinger, ni de Reynouard. Tenons nous en à ce témoignage jugé "capital" par tes historiens ! Il démontre, s'il en était besoin que l'enquête qui a été faite à la suite de ce crime a été bâclée, ce qui a laissé la porte ouverte à toutes les remises en cause ! Donc tous ceux qui dénoncent les affabulations des sus-nommés, auraient  du aussi conclure de même à ce sujet.-
-C'est toi qui a commencé a citer Reynouard et Weidinger, pas moi !
- Ce temoignage est l'unique temoignage d' une survivante de l'eglise , c'est un element de l' enquête , legalement , sans plus 
 L'enquête a pu être baclée , mais  la realité et les responsables du massacre ont été etablies 
et le temoignage R. n'est qu'une confirmation de plus !

Je te conseille la lecture de ce site , deja mentionné , tu auras réponse à de nombreuses de tes questions 
http://www.oradour.info/ruined/ruined.htm ( chap 7 , explication d'un massacre )







Mais c'est ta réponse personnelle que je voudrais avoir. Pas celle des rabâcheurs des dogmes libérationnistes !


           Ma réponse personnelle n' a pas varié , désolé , c'est celle "rabâcheurs des dogmes libérationnistes " !
                                Tu vois , c'est clair et sans detour 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 18:42 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

 Tiens , j' oubliais cette remarque :
Tu me fais vraiment rigoler ! FEG est ouvert à tous les historiens qui veulent bien s'y rendre. François Delpla, Michel Boisbouvier entre autres. 
Quand à aller m'exprimer sur d'autres forums "historiques" je me serai dékà fait virer depuis longtemps. Le seul fait de remettre en cause le témoignage Rouffanche m'aurait déjà fait passer pour un négationniste !



Ce n'est pas ma faute si cette discussion se limite à un dialogue ( toi et moi ) et que FEG n'interesse pas grand monde .....je deplore et constate !
Quant à Delpla et Boisbouvier , ils sont intervenus trés brièvement ou pas 
-FD , ne t'approuve pas et trouve mes reflexions , percutantes .......c'est tout 
_ Boisbouvier , à qui j'avais demandé son avis , m'aurait fait une réponse que tu as censuré 
 ( par telephone , il me confirme ne pas bien connaitre le dossier Oradour , mais qu'en aucun cas il n'abonde dans tes conclusions )
                     -Quels autres , à part tes porte voix habituels ?
             -Quels forums " historiques " , à part ceux que tu cites habituellement ?
              Pas ma faute , si TOUS  les forums jugent ta prestation inutile ........à part les forums " revisionnistes" , peut être !  Tiens nous au courant , cherche encore , allez , va 
Cordialement 
Lebel


Revenir en haut
Avricourt


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 261
Localisation: Var

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 19:03 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Non Lebel, vous êtes de mauvaise foi. Admin vous a demandé de répondre avec précision aux objections qu'il a soulevées.
Vous ne répondez pas, vous contentant d'essayer d'élargir le débat à la position prise par l'ensemble des historiens, ce qui ne veut rien dire.
Le "gendarme" Compagnon vous a pourtant donné des raisons de douter de ce témoignage.
J'ai été voir les photos sur le site anglais dont vous nous avez donné le lien.
On voit bien que madame Rouffanche, si elle a bien sauté de la fenêtre du milieu, est tombée sur un glacis fortement en pente, puis a du sauter un mur qui fait plus de 2 mètres. Celà fait donc une chute de plus de sept/huit mètres ! Une femme, mère de famille, qui a du passer sa vie devant les fourneaux de sa cuisine, qui s'en tire sans une entorse, c'est inimaginable ! Ou alors nous ne sommes pas à Oradour mais à Lourdes !
_________________
Res, non verba.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 20:27 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

            J'ai deja repondu à Admin , en citant des documents , et donné mes explications 
         Je suis satisfait des explications des temoins et des " zistoriens " , et c'est suffisant pour moi !
 Je ne tiens plus à m'accrocher avec quelqu' un qui croit  ( seul , avec les revisionnistes ) à " sa verité "
                            Sur FEG , il n'y a pas de discussion , mais un dialogue 
               Si Admin est si sur de lui qu'il amène ses soutiens , les miens vous les connaissez , il suffit !
 Aprés avoir sauté sur le glacis , ou a t'elle dit précisément qu'elle ait sauté un mur de 2 metres  , ça c'est vous qui en inferez !


PS   ; sauter de 3 m sur un glacis de terre , n'est pas sauter sur du béton !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 20:38 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Non mais tu rigoles là ! Est-ce que tu as bien vu la photo ? Ce glacis de terre au mois de juin, il est aussi dur que du bêton et sa pente précipite avant tout rétablissement, une bonne femme de 50 ans avec ses jupes directement sur la route en contre-bas. Il serait d'ailleurs interesant de faire une reconstitution...
Ensuite c'est elle qui dit, et non pas moi:
"- je me suis enfuie jusqu'au jardin du presbytère !" Par où ? En volant ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 20:41 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

                      J'ai déja répondu ...............à défaut interroge les manes de MR

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 20:54 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant




_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 20:58 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

 Et alors , de belles photos .............c'est quoi ?

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 21:23 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

La photo du "glacis" par ou s'est "échappée", en sautant, Mme Rouffanche, pour la première.

époustouflant, n'est il pas ?

Et la seconde celle de la sacristie !!
Là encore mirobolant.

Et cela n'interpelle personne. C'est ça en fin de compte le plus incroyable.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 21:33 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

  La flopée d'historiens et de temoins qui ont ecrit là dessus , et les milliers de lecteurs  .......et qui ont rien vu ? les ignares !
        Va falloir leur adresser une lettre ouverte avec A.R. , plainte au procureur et citation à comparaitre 
           A vot' place , me laisserait pas faire ! Ah mais ! Very Happy


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 22:30 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Ben bien sur ne sachant que répondre tu t'essayes à la moquerie, comme d'habitude quoi !!_sattach_sig=on
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 19 Déc - 23:19 (2010)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche Répondre en citant

Et Delpla et Boisbouvier , qu'en pensent ils ?
J'aimerais les entendre , ça me changera !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:10 (2016)    Sujet du message: Marguerite Rouffanche

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 3 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com