France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Milice et les délires de lebel
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1420, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 09:51 (2011)    Sujet du message: Du gouvernement populaire Répondre en citant

 
Citation:
Je pensais que les 2 avaient été traités aprés Guerre de la méme facon (Du moins moralement)

Alors ce cas Bousquet est pour moi une énigme, Pourquoi cette différence de traitement?
C'est toute la question du procès bâclé de Laval que vous posez-là, Guisan.
Laval fut interdit de s'exprimer et son procès fut une des hontes, la plus grave de toutes à mon avis, de la Libération.
Le procès Bousquet, par contre fut calme et prolongé. Il put expliquer son rôle et les juges redevenus sereins et indépendants de l'opinion publique furent bien obligés de l'acquitter.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 09:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 06:00 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Merci de ton compliment, Frenchie 66.
Concernant  Lebel et Delpla tu ne sais pas à quel point tu dis vrai. Ce dernier avait ouvert un fil sur son site (Le site de François Delpla) intitulé :" Vichy a-t-il sauvé des Juifs ?"
Seul à dire oui, j'ai affronté une meute d'opposants si bien et si fortement que ce fil a contenu 169 pages et que, lassés, mes adversaires ont obtenu du chef, Delpla donc, qu'il verrouille. Je dégommais tous les arguments contraires avec une précision insupportable.


un conte réfuté ici http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=41&t=232&p=9665#p9665

et là http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1825-une-perle-d-un-membre.htm?star…


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 08:19 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
 
Citation:
Je pensais que les 2 avaient été traités aprés Guerre de la méme facon (Du moins moralement) Alors ce cas Bousquet est pour moi une énigme, Pourquoi cette différence de traitement?





C'est toute la question du procès bâclé de Laval que vous posez-là, Guisan.
 Laval fut interdit de s'exprimer et son procès fut une des hontes,

la plus grave de toutes à mon avis, de la Libération.






Détails ici (24 juillet à 10h13):
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1072-L-assassinat-de-la-republique-…
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 09:11 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
 
Citation:
Tu sais , tres bien , que dans ces discussions , Oberg et Knochen n'ont renoncé a rien et qu'ils n'ont pris aucun engagement ferme .......ils veulent bien " commencer" par les juifs etrangers , se reservant de s'occuper des juifs français , le moment venu

Qu'en savaient alors Bousquet et Laval ? Ils agissaient au mieux en fonction des données du moment en essayant de gagner du temps. Les Juifs français (et aussi les Juifs étrangers) bénéficièrent de ce délai comme ils bénéficièrent de la zone sud où l'étoile jaune ne fut jamais instaurée et où ils purent se cacher. Les Allemands auraient pu imposer n'importe quoi, tant en zone occupée jusqu'en novembre 42, que dans les deux zones ensuite. La police d'un pays occupé obéit automatiquement à la puissance occupante. Le grand mérite de Bousquet a consisté au contraire à récupérer au profit du gouvernement de Vichy cette autorité sur l'ensemble de la police française, autorité que Vichy avait perdue jusque-là en zone nord comme le montrent les quatre déportations intervenues avant juin 42 qui eurent lieu en zone occupée sans que Vichy en ait été préalablement informé.
Forts de cette récupération d'autorité, Bousquet et Laval purent négocier  sur un pied de presque égalité avec les SS de Paris (et de Himmler) car les Allemands devaient passer par eux pour obtenir les effectifs nécessaires, effectifs qu'ils auraient eus de toute façon.
Il est donc doublement injuste de reprocher à Vichy les rafles des Juifs étrangers effectués par la police française, car, non seulement celle-ci les auraient effectuées dans tous les cas de figure, mais en outre les Allemands raflèrent eux-mêmes en 43 et 44 des Juifs de zone sud avec une très grande efficacité (dit M-A Charguéraud dans "Survivre") quand Laval refusa aux Allemands de continuer à rafler des Juifs en 43.
A-t-il eu raison ?
On se le demande.
Au Chambon sur Lignon quand les rafles étaient effectuées par les Français ceux-ci prévenaient la veille qu'ils passeraient. Les Allemands, eux, arrivaient à l'improviste !



Je reprend cette intervention car elle contient en quelques mots l'essentiel de la politique de Vichy entre 1940 et 1942: GAGNER DU TEMPS !
On ne peut pas comprendre l'Histoire de Vichy si on fait l'impasse sur cet impératif, et c'est bien pour ça que des gens comme Delpla et d'autres, l'ont éliminé de leurs diatribes falsificatrices de l'histoire ! Comme ils éliminent l'énorme responsabilité des politiciens de la IIIème République dans les événements de la guerre 39/45 qui n'est toujours pas terminée d'ailleurs, tant nous en subissons encore les conséquences.
Laval a été interdit de parole à son "procés" ? Tout simplement parcequ'il était, à lui seul, l'acte d'accusation de ces politiciens !

_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 05:44 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:
boisbouvier a écrit:
 
Citation:
Tu sais , tres bien , que dans ces discussions , Oberg et Knochen n'ont renoncé a rien et qu'ils n'ont pris aucun engagement ferme .......ils veulent bien " commencer" par les juifs etrangers , se reservant de s'occuper des juifs français , le moment venu

Qu'en savaient alors Bousquet et Laval ? Ils agissaient au mieux en fonction des données du moment en essayant de gagner du temps. Les Juifs français (et aussi les Juifs étrangers) bénéficièrent de ce délai comme ils bénéficièrent de la zone sud où l'étoile jaune ne fut jamais instaurée et où ils purent se cacher. Les Allemands auraient pu imposer n'importe quoi, tant en zone occupée jusqu'en novembre 42, que dans les deux zones ensuite. La police d'un pays occupé obéit automatiquement à la puissance occupante. Le grand mérite de Bousquet a consisté au contraire à récupérer au profit du gouvernement de Vichy cette autorité sur l'ensemble de la police française, autorité que Vichy avait perdue jusque-là en zone nord comme le montrent les quatre déportations intervenues avant juin 42 qui eurent lieu en zone occupée sans que Vichy en ait été préalablement informé.
Forts de cette récupération d'autorité, Bousquet et Laval purent négocier  sur un pied de presque égalité avec les SS de Paris (et de Himmler) car les Allemands devaient passer par eux pour obtenir les effectifs nécessaires, effectifs qu'ils auraient eus de toute façon.
Il est donc doublement injuste de reprocher à Vichy les rafles des Juifs étrangers effectués par la police française, car, non seulement celle-ci les auraient effectuées dans tous les cas de figure, mais en outre les Allemands raflèrent eux-mêmes en 43 et 44 des Juifs de zone sud avec une très grande efficacité (dit M-A Charguéraud dans "Survivre") quand Laval refusa aux Allemands de continuer à rafler des Juifs en 43.
A-t-il eu raison ?
On se le demande.
Au Chambon sur Lignon quand les rafles étaient effectuées par les Français ceux-ci prévenaient la veille qu'ils passeraient. Les Allemands, eux, arrivaient à l'improviste !



Je reprend cette intervention car elle contient en quelques mots l'essentiel de la politique de Vichy entre 1940 et 1942: GAGNER DU TEMPS !
On ne peut pas comprendre l'Histoire de Vichy si on fait l'impasse sur cet impératif, et c'est bien pour ça que des gens comme Delpla et d'autres, l'ont éliminé de leurs diatribes falsificatrices de l'histoire !


et on va où, si je réponds sur le même mode ? Je préfère en appeler à un peu de rigueur chronologique.

Il n'est pas vrai que Pétain ait cru d'emblée à une victoire anglaise ou américaine : donc, gagner du temps, je veux bien mais quand et et vue de quoi ?


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 10:08 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Allons François Delpla, c'est vous l'Historien ?
Pour moi, qui ne fus qu'un modeste professeur d'Histoire, il me semble que la réponse est évidente !
Reynaud lance en mai 40 des appels désespérés aux USA qui ne répondent que par des voeux pieux, arguant du fait qu'ils ne sont pas (électoralement) prêts à déclarer la guerre à l'Allemagne.
Les USA donc, et l'Angleterre, qui a lâchement abandonné son alliée en pleine bataille pour aller se préparer à défendre son île, et qui n'a évidemment pas les ressources militaires pour continuer la guerre, doivent mettre sur pied une armée capable d'affronter la formidable puissance du Reich.
Pétain, qui se souvient, et pour cause de 1917, sait que cette "revanche" qu'il appelle de tous ses sens ne sera possible qu'avec l'entrée en guerre des USA, épaulés par les Anglais.
Quand ? mais en juin 1940, et même en mai 1941, il n'en sait rien ! Et en vue de quoi ? Mais de la défaite des armées nazies, vous le dites vous-même !


Revenir en haut
Guisan


Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 87
Localisation: Europe

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 11:06 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Résistant a écrit:
, et l'Angleterre, qui a lâchement abandonné son alliée en pleine bataille pour aller se préparer à défendre son île, et qui n'a évidemment pas les ressources militaires pour continuer la guerre,


Lachement .. c'est un peu fort ils etaient dans une poche les Anglais ...
Heureusement d'ailleurs que Dunkerque fut une fuite réussie , mais je ne vois pas de lacheté dans ces faits ..

Sauf pour Reynaud ..  et son pamflet  de 40 mais je pensais qu'il n'avait pas laissé de traces tant il etait excessif..


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 15:23 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

De quoi tu veux parler Guisan à propos de Reynaud ?
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 15:52 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Guisan a écrit:
Résistant a écrit:
, et l'Angleterre, qui a lâchement abandonné son alliée en pleine bataille pour aller se préparer à défendre son île, et qui n'a évidemment pas les ressources militaires pour continuer la guerre,


Lachement .. c'est un peu fort ils etaient dans une poche les Anglais ...

Non, il ne s'agit pas de Dunkerque, mais de la ligne de front mise en place par Weygand pour essayer d'arrêter la Wehmacht, dont faisait partie l'armée anglaise commandée par le général Gort. Sans prévenir, sur ordre de son gouvernement, il prit le parti de cesser le combat et retira ses unités, ouvrant une brêche dans la ligne de défense française et provoquant la colère de Weygand !

Heureusement d'ailleurs que Dunkerque fut une fuite réussie , mais je ne vois pas de lacheté dans ces faits ..

Dunkerque est le résultat du "coup de faux" de l'armée allemande prenant les Français et les Anglais qui retraitaient de Belgique à revers, avec les panzerdivisionen venues des Ardennes par le sud. Et les Français se sacrifièrent pour que leurs "amis" Anglais puissent embarquer à Dunkerque.

Sauf pour Reynaud ..  et son pamflet  de 40 mais je pensais qu'il n'avait pas laissé de traces tant il etait excessif..


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Guisan


Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 87
Localisation: Europe

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 16:53 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Le discour de Reynaud concernant la Capitulation de l'Armée Belge et du Départ des Anglais.

Il ne prenait aucune responsabilité de la défaite rejettant l'ensemble sur les autres.

D'un point de vue de patriote, vous pouvez sans doutes etre d'accord avec cela, c'est votre droit (A ce que je vois des réponses).

Il ne vous faut pas oublier une simple chose c'est a Sedan que la percée est survenue.
Bien sur nous pouvons ajouter que c'est une surprise et que donc c'est normal, mais il reste un doute a tout le moins.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 17:50 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Bien sur que nous sommes d'accord ! Reynaud fut une potiche sans grande envergure qui se laissait manipuler par ... sa maîtresse (Madame de Portes), les Anglais et De Gaulle Charles. Il y a eu la percée à Sedan, c'est bien certain mais après le "coup de faux", Weygand essaya de refaire une ligne de front cohérente avec les armées franco-britanniques, mais Lord Gort, obéissant aux instructions venues de Londres, laissa littéralement tomber les Français...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 06:59 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Résistant a écrit:
(...)
Reynaud lance en mai 40 des appels désespérés aux USA qui ne répondent que par des voeux pieux, arguant du fait qu'ils ne sont pas (électoralement) prêts à déclarer la guerre à l'Allemagne.
Les USA donc, et l'Angleterre, qui a lâchement abandonné son alliée en pleine bataille pour aller se préparer à défendre son île, et qui n'a évidemment pas les ressources militaires pour continuer la guerre, doivent mettre sur pied une armée capable d'affronter la formidable puissance du Reich.
Pétain, qui se souvient, et pour cause de 1917, sait que cette "revanche" qu'il appelle de tous ses sens ne sera possible qu'avec l'entrée en guerre des USA, épaulés par les Anglais.
Quand ? mais en juin 1940, et même en mai 1941, il n'en sait rien ! Et en vue de quoi ? Mais de la défaite des armées nazies, vous le dites vous-même !



Les appels de Reynaud aux States, c'est plutôt juin.



Toutes les déclarations de Pétain en mai-juin vont dans le même sens : cette guerre , il faut l'arrêter et le plus tôt sera le mieux. Pas la moindre trace d'un espoir de seconde manche avec le secours des Etats-Unis. Mais l'espoir, en revanche, que l'Angleterre cède vite elle aussi, pour que lors du traité de paix elle "paye" autant que nous.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 10:04 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Où as-tu lu, toi l'Historien, que Pétain "espérait" que l'Angleterre cèderait trés vite ? Où as-tu lu une telle ineptie ?
Pétain, comme Weygand, en "soldats" aguerris, avaient compris que la puissance allemande était telle, qu'il vallait mieux cesser le combat et attendre le temps nécessaire à ce que nos alliés et nous ayions le potentiel nécessaire pour reprendre les hostilités. Un seul moyen pour stopper le raz de marée feldgrau: demander un armistice !
Nous l'avons dit, c'était le seul moyen à notre disposition pour bloquer l'armée allemande sur les positions atteintes au 17 juin 1940. Il n'y en avait pas d'autre ! L'Angleterre, blessée, n'avait plus les moyens de combattre sur le continent. Les USA n'avaient aucune intention de nous venir en aide, si ce n'est par des télégrammes "d'encouragement", et Staline était l'allié économique et militaire de l'Allemagne nazie !
Pétain est soucieux de la vie des Français. Il y a déjà plus de 100.000 morts (en deux mois !) et 6 millions de réfugiés qui errent sur les routes ! Bien sur que dès le 5 juin, tout est foutu !
Lorsque Reynaud et Lebrun font appel à Weygand et à Pétain, il n'y a déjà aucun espoir. C'est évident ! Prends une carte, regarde donc ce que nous pouvons aligner face aux panzers ! C'est vrai que les "Historiens" devraient faire leur service militaire...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Guisan


Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 87
Localisation: Europe

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 10:34 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

François Delpla a écrit:
Résistant a écrit:



Toutes les déclarations de Pétain en mai-juin vont dans le même sens : cette guerre , il faut l'arrêter et le plus tôt sera le mieux. Pas la moindre trace d'un espoir de seconde manche avec le secours des Etats-Unis. Mais l'espoir, en revanche, que l'Angleterre cède vite elle aussi, pour que lors du traité de paix elle "paye" autant que nous.

D'aprés vous donc Pétain souhaite la défaite Anglaise.Dans quel but , faire payer , Petain a donc la haine de l'ennemi héréditaire .  c'est possible???

Que pouvait ,en dehors du malheur partagé ,amener a la France la défaite Anglaise ?

Alors pourquoi ne pas donner la Flotte tout de suite, ....  a moins que Mers el kebir  ne soit une conséquence (Petain voulait donner la Flotte a L'allemagne ??? )

Troublant pour moi votre réponse.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 11:32 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

La preuve, irréfutable, qui contredit les affirmations de François Delpla, c'est que Pétain ne déclare pas la guerre à l'Angleterre après Mers-el Kébir. Pourtant il en avait l'occasion... rêvée ! Le 5 juillet 1940, l'Angleterre n'est pas du tout prête à reprendre les hostilités, et la France dispose de sa flotte ou de ce qu'il en reste. Et l'agression criminelle de l'Angleterre est caractérisée. 1300 morts tout de même !
Mais Pétain temporise. Il se contente d'un communiqué... Plus tard il enverra un émissaire à Londres: Louis Rougier qui obtient que Londres nomme un chargé d'affaires à Madrid pour convenir d'un accord sur le ravitaillement de la France métropolitaine par l'AFN, et un contact à Berne pour poursuivre le dialogue avec Vichy.
Berne d'où parviennent tant de fausses nouvelles utilisées à dessein par De Gaulle Charles pour intoxiquer le cabinet anglais.
Mais Monsieur Delpla ne veut en convenir ! Il persiste et signe dans tous ses écrits ! Non ce n'est pas comme celà qu'on fait l'Histoire, Monsieur Delpla !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:45 (2016)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 1420, 21, 22  >
Page 13 sur 22

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com