France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Milice et les délires de lebel
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1520, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guisan


Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 87
Localisation: Europe

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 12:54 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Bein il me semble aussi que Pétain peut etre accusé de tout cela ne me dérange pas.
Mais dire qu'il souhaitait l'écrasement de Albion cela me semble a moi pas plus historien, qu'un mulot, un rien fort tout de méme.

A t'ont finalement raison de laisser, les affaires aux politiques, les guerres aux militaires et l'Histoire aux Historiens... Shocked

A moins que tous nous ne fassions partie d'une période ou la qualité fait place au profit ..  comme pour l'électroménager ... Idea

Vendre n'importe quoi ... 

Je me méfie des certitudes quoique, j'en ai au moins une, la futilité de notre existance et notre transformation programmée en atomes primaires , une simple chimie .. 
Et bien voila donc Pétain noircit d'une pépite de charbon en plus du wagon qu'il a déja recut , PETAIN SOUHAITE LA DEFAITE ANGLAISE.
Notons tout de méme que cet acteur de l'histoire, a l'instant ou nous rédigons ce Post, a tout de méme un Gros Avantage sur nous il est arrivé au terminus.


A la maison mére au crépusucule des prétentieux .. comme indiqué (TONTONS FLINGUEURS .. )
Voila au moins une affirmation non démentie par un Historien " Moderne"  a l'Heure actuelle pour tout le Moins .. 

Nous n'en sortirons jamais car c'est le fond de commerce de certains qui cherchent et ne veulent pas trouver pour ne jamais arreter de chercher ...

Il faut bien se mousser tout seul de découvertes des vérités ..  n'est ce pas ???


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 12:54 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 17:49 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:
Où as-tu lu, toi l'Historien, que Pétain "espérait" que l'Angleterre cèderait trés vite ? Où as-tu lu une telle ineptie ?
Pétain, comme Weygand, en "soldats" aguerris, avaient compris que la puissance allemande était telle, qu'il vallait mieux cesser le combat et attendre le temps nécessaire à ce que nos alliés et nous ayions le potentiel nécessaire pour reprendre les hostilités. Un seul moyen pour stopper le raz de marée feldgrau: demander un armistice !
Nous l'avons dit, c'était le seul moyen à notre disposition pour bloquer l'armée allemande sur les positions atteintes au 17 juin 1940. Il n'y en avait pas d'autre ! L'Angleterre, blessée, n'avait plus les moyens de combattre sur le continent. Les USA n'avaient aucune intention de nous venir en aide, si ce n'est par des télégrammes "d'encouragement", et Staline était l'allié économique et militaire de l'Allemagne nazie !
Pétain est soucieux de la vie des Français. Il y a déjà plus de 100.000 morts (en deux mois !) et 6 millions de réfugiés qui errent sur les routes ! Bien sur que dès le 5 juin, tout est foutu !
Lorsque Reynaud et Lebrun font appel à Weygand et à Pétain, il n'y a déjà aucun espoir. C'est évident ! Prends une carte, regarde donc ce que nous pouvons aligner face aux panzers ! C'est vrai que les "Historiens" devraient faire leur service militaire...
En juin 40 , qui aurait misé un centime sur une eventuelle victoire anglaise ,la poussée allemande etait irresistible et Petain ,bien loin de toute idée de revanche, soucieux du delabrement du pays , esperait une paix de compromis..........................;dans une Europe sous obedience germanique ou la France pourrait mendier une petite place

Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 08:00 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

@ Admin

Le plus surprenant c'est que tu découvres aujourd'hui que je pense cela alors que je le raconte depuis une vingtaine d'années.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 09:36 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Quoi, que Pétain "espérait" une défaite de l'Angleterre ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 04:38 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Il faut cerner la chronologie d'assez près.

"L'Allemagne a gagné, inutile de s'obstiner", nul ne niera, j'espère, que ce soit le credo du maréchal pendant toute la période où il vice-préside le ministère Reynaud (18 mai-16 juin). L'Angleterre, loin de représenter un espoir de retournement de la situation militaire, est alors une pure et simple gêne, doublée d'un sujet de méfiance (si ces rêveurs ne signent pas en même temps que nous, c'est pour le faire un peu plus tard et en s'entendant avec le Boche sur notre dos, bref ils trichent en n'arrêtant pas la partie).

La question que doit poser tout historien (et que ne pose aucun pétainiste) : jusqu'à quand ?

Il me semble qu'à l'automne, quand on s'aperçoit que l'Angleterre tient sous les bombes, cela engendre dans le cerveau de PP un vif espoir... mais pas encore celui de la victoire : celui que le Boche ait besoin de "nous" pour l'achever. Conséquence : Montoire et des projets de castagne anti-anglaise en Afrique.

Le grand tournant survient le 9 novembre : Pétain comprend qu'il s'est déshonoré en pure perte en serrant la cuillère de Hitler sous les projecteurs et que le Reich reste foncièrement anti-français. Il s'éloigne alors de Laval pour se rapprocher de gens comme Rougier, et commence à dialoguer avec les Etats-Unis où Roosevelt vient d'être réélu... Alors peut-être l'espoir d'un retournement militaire commence à se faire jour dans un coin de sa tête. Mais il cohabitera longtemps avec d'autres tendances, et notamment le souhait d'une paix de compromis.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 09:18 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Pourtant Louis Rougier, lorsqu'il rentre de Londres et qu'il fait son rapport au Maréchal est bien clair; il dit que les Anglais sont décidés à tenir tête à Hitler. Il décrit le courage de ces Anglais, soudés dans la résistance contre Hitler. Et le mémorandum qu'il remet à Pétain le 9 novembre est clair: la France ne fera rien pour s'opposer à la dissidence gaulliste de certaines colonies de l'AEF, et les Anglais ne feront rien pour l'appuyer. Ils ont fait signer à De Gaulle que jamais ses FFL ne s'engageront contre d'autres Français. Et Pétain n'est pas "surpris". A Montoire il n'a rien cédé, toujours dans la position "d'attente" qu'il a choisie. Les Anglais n'aiment pas du tout Laval et le lui font savoir. Et là encore le Maréchal est sur la même longueur d'ondes.
As-tu lu le livre de Louis Rougier ? On en doute !
"... se rapprocher de gens comme Rougier" ? Mais c'est lui qui l'a envoyé rencontrer Churchill et le gouvernement anglais !
Toujours cette façon d'écrire l'histoire à posteriori... Pitoyable !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 09:25 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Je ne crois pas, Admin, que les Anglais aient fait signer quoi que ce soit à De Gaulle. Mais ils est certain qu'ils sont devenus trés circonspects vis à vis du général. Contrairement à ce qu'il ne cesse de leur affirmer, il n'y a aucun Allemand (et il n'y en aura aucun) dans les colonies françaises, si on excepte les commissions d'armistice qui ne peuvent pas être considérées comme des forces "armées". Mais ils ne veulent plus considérer, après la visite de Louis Rougier, Vichy comme l'allié d'Hitler, ce que De Gaulle ne voudra jamais croire.

Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 15:39 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Résistant a écrit:
Mais ils ne veulent plus considérer, après la visite de Louis Rougier, Vichy comme l'allié d'Hitler, ce que De Gaulle ne voudra jamais croire.
 Vichy n'est pas l'allié d' Hitler qui  n'en a pas besoin , il est tout bonnement son vassal , aux ordres , diligent à ses diktats , .pendant 4 ans ,et on s'evertue ici à nous prouver le contraire !

Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 19:35 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Une question de biblio: ROUGIER a "commit" pas mal de bouquins. Lesquels méritent une bonne place dans nos rayonnages ?
Merci d'avance pour vos conseils et avis.
JD
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 05:27 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:
Pourtant Louis Rougier, lorsqu'il rentre de Londres et qu'il fait son rapport au Maréchal est bien clair; il dit que les Anglais sont décidés à tenir tête à Hitler. Il décrit le courage de ces Anglais, soudés dans la résistance contre Hitler. Et le mémorandum qu'il remet à Pétain le 9 novembre est clair: la France ne fera rien pour s'opposer à la dissidence gaulliste de certaines colonies de l'AEF, et les Anglais ne feront rien pour l'appuyer. Ils ont fait signer à De Gaulle que jamais ses FFL ne s'engageront contre d'autres Français. Et Pétain n'est pas "surpris". A Montoire il n'a rien cédé, toujours dans la position "d'attente" qu'il a choisie. Les Anglais n'aiment pas du tout Laval et le lui font savoir. Et là encore le Maréchal est sur la même longueur d'ondes.
As-tu lu le livre de Louis Rougier ? On en doute !
"... se rapprocher de gens comme Rougier" ? Mais c'est lui qui l'a envoyé rencontrer Churchill et le gouvernement anglais !






Retour à l'envoyeur : Rougier, que tu aurais intérêt à relire, dit seulement qu'il a vu Pétain une fois, pour lui dire qu'il comptait aller à Londres demander un allègement du blocus et que Pétain a répondu que c'était une bonne idée, puis lui a donné un papier destiné à faciliter ses déplacements : pas question ici d'une mission politique générale.



Admin a écrit:


Toujours cette façon d'écrire l'histoire à posteriori... Pitoyable !




toujours cet amical salut terminal : génial !


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 18:04 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

lebel a écrit:
Résistant a écrit:
Mais ils ne veulent plus considérer, après la visite de Louis Rougier, Vichy comme l'allié d'Hitler, ce que De Gaulle ne voudra jamais croire.

 Vichy n'est pas l'allié d' Hitler qui  n'en a pas besoin , il est tout bonnement son vassal , aux ordres , diligent à ses diktats , .pendant 4 ans ,et on s'evertue ici à nous prouver le contraire !

C'est qu'Hitler avait bien besoin d'avoir des Alliés en 1940 ! Il commence à réaliser que l'Europe, c'est grand, et que si il veut abattre l'Angleterre, il lui faudra, au moins des gens à sa botte qui l'aideront  à éliminer l'empire britannique. Or, Franco, prévenu par Pétain l'a envoyé sur les roses et il n'a pas trop confiance en Mussolini. Si la France pouvait lui donner des bases en Méditerranée... Si la France, qui est le seul pays d'Europe à n'être pas occupé entièrement et à posséder un gouvernement en place qui n'a pas encore signé de Paix, acceptait de le soutenir ! Il serait tranquille sur tous les fronts. Partir à la conquête de l'Est ou de l'Angleterre en ayant une épée de Damoclès au dessus du crâne, même en forme d'un vieux Maréchal, c'est emmerdant !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 18:17 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Jardin David a écrit:
Une question de biblio: ROUGIER a "commit" pas mal de bouquins. Lesquels méritent une bonne place dans nos rayonnages ? Merci d'avance pour vos conseils et avis.
JD




Je ne connais que ce livre là. Peut-être François Delpla. Ce qui m'étonnerait puisqu'à part les bouquins de François Delpla, il n'en conait pas d'autres...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 18:39 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Donc c'est "Mission secrete à Londres" qu'il faut lire ? C'est qu'il en a fait une ribambelle, le philosophe !
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 04:46 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:

Je ne connais que ce livre là. Peut-être François Delpla. Ce qui m'étonnerait puisqu'à part les bouquins de François Delpla, il n'en conait pas d'autres...




pardonnez-lui de voler aussi bas, seule son aile droite daigne s'ouvrir !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 08:57 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Jardin David a écrit:
Donc c'est "Mission secrete à Londres" qu'il faut lire ? C'est qu'il en a fait une ribambelle, le philosophe !



C'est le seul qui concerne cette opération... secrète, il me semble ! T'inquiète pas François, les loups n'ont pas besoin d'ailes... ouaf ouaf...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:15 (2016)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1520, 21, 22  >
Page 14 sur 22

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com