France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Milice et les délires de lebel
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1820, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 07:54 (2011)    Sujet du message: L'abolition du décret Crémieux. Répondre en citant

Lebel, qu'est-ce qui est le plus important : la conservation du décret Crémieux( malgré le risque de la déportation des Juifs de France) ou l'abolition de ce décret et leur protection contre cette déportation ?
Réponds.
Qu'est-ce qui est le plus important : la conservation de ce décret au risque de voir les Allemands investir l'AFN ou l'abolition de ce décret pour empêcher les Allemands d'avoir envie de créer cet investissement en l'envahissant ?
Réponds.
L'abolition du décret Crémieux ne fut qu'un épisode mineur dans une stratégie d'ensemble tendant à esquiver la menace qui pesait sur la France et son empire. Cette stratégie réussit magistralement et si tu n'étais pas aussi égocentrique tu te féliciterais qu'il y ait eu un gouvernement assez sage pour prendre des mesures temporisatrices et dilatoires comme les statuts des juifs ou l'abolition de ce décret Crémieux. Ne pense pas qu'à toi; pense un peu à tes coreligionnaires de métropole, que diable. Il n'y a pas que ton amour-propre qui existe au monde. Il y a la survie de tout un peuple.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Sep - 07:54 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 09:07 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Je peux même ajouter à celà Michel, que les coreligionnaires de Lebel en AFN après le 8 novembre 42, ne s'inquiétèrent pas trop du sort des Juifs de métropole qu'ils ignoraient comme la grande majorité des Français de cette époque d'ailleurs, et que certains (Alexandre Arcady l'a d'ailleurs bien montré dans un de ses films) en profitèrent pour se remplir les poches... Mais je ne le dirai pas ! J'éviterai de faire comme l'Historien (sic) Delpla qui voit rouge dès qu'une réflexion appropriée met ses capacités de répondre en doute et qu'il n'a rien de mieux à proposer qu'un verrouillage du sujet...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 11:23 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

  Tu sais bien , Admin , qu' a cette époque , en AFN ,aprés le debarquement  l ' information etait trés fragmentaire et orientée surtout sur les problèmes de l'heure , le ravitaillement , la mobilisation des jeunes , la poursuite de la guerre .......nous savions que la condition des juifs en France etait trés difficile et qu'il existait des camps de concentration ( auxquels nous etions , nous aussi , promis ) , une minorité d'informés connaissait  deja par la BBC le sort des juifs d' Europe ....mais ce n'etait que des rumeurs difficilement controlables


  Que certains ,juifs et non juifs  aient profité de la presence americaine et d'un apport de biens de toute sorte , d'un marché noir subsequent , c'est evident ..........ça a été le cas en France et dans tous les pays d' Europe libérés 
 On parle de boutiquiers juifs et non juifs qui se seraient enrichis , grace au marché noir ,  c 'est vrai , mais on ne parle pas des entreprises exclusivement aryennes qui ont réalisé des profits enormes dans la vente , à grande echelle , de fournitures , de matières premières ou de cereales et de vin , de la recuperation de materiel ( voitures , etc ) 
   Un silence pudique s'est fait , aprés la Liberation , sur les agissements de ces entreprises bien connues .........agissements et profits révélés , avec noms à l'appui , par les journaux communistes " ALger Republicain " et " Liberté " .....qui n'ont  été ni censurés , ni saisis ! 


 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 16:11 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

@ Boisbouvier 
Je remarque , Boisbouvier , que tu formules toujours tes affirmations ou tes interrogations de manière retorse et perverse , en postulant de façon peremptoire sur tes divagations .................passons sur le caractère outrageusement anti historique de ta demarche , et je veux bien , pour la énième fois te repondre :


Dés son installation , le régime de Pétain n'avait pas fait mystère de la priorité de son orientation résolument antisémite et les principes nazis , en matière de discrimination  raciale , avaient été favorablement accueillis .
Contrairement au Statut des Juifs , que Vichy aurait édicté , selon ses thuriferaires , pour devancer les exigences allemandes , l'abolition du Decret Cremieux a été decidée , proprio motu , et sans aucune pression de l'occupant .
L' abolition de ce decret  etait dés sa promulgation , une revendication essentielle  des differents mouvements antijuifs de France et d' Algerie , relayés par les pamphletaires , politiques et journaux de cette mouvance , avec un pic au moment de l'affaire Dreyfus ( emeutes sanglantes en Algerie ) et de l'entre deux guerres
 Comme il se trouve que tous ces mouvements etaient d'enthousiastes partisans de Pétain et de sa politique , Vichy jugea bon de les satisfaire par une mesure arbitraire , illégale et injustifiée 


Tu pars du principe que les mesures antisémites de Vichy ont été prises , dans l'urgence et pour devancer des exigences allemandes que l'on suppose plus contraignantes , et que , tout compte fait , en vertu d'une équivoque , d'une feinte , d'une esquive , d'un mal pour un bien ( ce sont tes formules ) ces mesures auront évité le pire !
 Il est regrettable que les infortunés partants pour Auschwitz n'aient pas saisi la finesse de cette dialectique et n'aient pas compris que leur sacrifice etait necessaire pour la survie de leurs autres coreligionnaires !
       Les quelques survivants et les descendants des victimes apprecieront 


Lebel, qu'est-ce qui est le plus important : la conservation du décret Crémieux( malgré le risque de la déportation des Juifs de France) ou l'abolition de ce décret et leur protection contre cette déportation ?
Interrogation stupide et dementie par les faits :
 En zone occupée , les juifs originaires d' AFN , du fait de l'abolition du decret , considérés comme apatrides , et raflés , à Paris et en province , seront deportés , dés les premiers convois
  En janvier 43 , les prefectures du Rhone et des Bouches du Rhone , communiqueront aux allemands , sans que ceux ci ne le leur demandent , la liste de tous les juifs d' AFN residant dans leurs departements ...........plus d'un millier seront deportés et mourront à Auschwitz 


Qu'est-ce qui est le plus important : la conservation de ce décret au risque de voir les Allemands investir l'AFN ou l'abolition de ce décret pour empêcher les Allemands d'avoir envie de créer cet investissement en l'envahissant ?
Ahurissant ! Crois tu que  les allemands , s'ils en avaient eu l'intention , se seraient souciés de l'abolition ou du maintien du decret Cremieux , au cas ou ils auraient envahi l' AFN 
En France occupée , en plus des juifs apatrides , les allemands ont ils hésité , quand bon leur semblait et au gré de leurs besoins ,  de deporter des juifs français , souvent de vieille souche ou eminents ......sans que Vichy elevât la moindre protestation ?
Il est faux , enfin ,  de pretendre que Vichy aurait  voulu proteger les juifs français face aux exigences allemandes : en réalité Vichy , jaloux d'une apparente souveraineté , ne faisait preuve d'aucune bienveillance pour les juifs français ,  voulait eviter que les allemands , en fonction de leurs exigences , puissent deporter , telle ou telle catégorie de français , juifs ou non 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 17:26 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Donc si on te comprend bien Karlsfeld, Bédarida, Poliakov et Annie Kriegel sont de gros antisémites, eux qui ont osé prétendre que la France était le pays d'Europe où les Juifs avaient été le moins persécutés...
Les chiffres Lebel, les chiffres ! Ils mettent à mal tout ton pénible baratin !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 18:07 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

                    Ne noie pas le poisson , Admin , en reprenant tes arguments éculés 
  Je repondais aux questions aberrantes de Boisbouv ......j'aimerais que tu les commentes 


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 20:32 (2011)    Sujet du message: C'est tout. Répondre en citant

 Lebel, si je te comprends bien : les détracteurs de Vichy dont tu es lui reprochent les 75 000 Juifs déportés et assassinés tandis que les 650 000 Juifs que Vichy a sauvés ne lui en ont aucune reconnaissance et tu trouves ça normal.
Moi, pas. C'est tout.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 23:13 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Pour exonerer Vichy , vous nous rabachez et n'avez a vous mettre sous la dent que  les citations tronquées de Poliakov et Hilberg ( qu'ils n'ont jamais developpées ni confirmées ) ,  Poliakov , dont la citation remonte à 1951, remettra les pendules à l'heure , en 1987 ,  dans son livre " du Vel d' Hiv à Auschwitz" ou il pointe l'evidente implication de Vichy dans la deportation , et Klarsfeld , dont on peut nier la rigueur dans ses recherches , pourra dire  "Vichy a contribué efficacement à la perte d'un quart des juifs de France » mais « les Français ont puissamment aidé au salut de trois quarts des juifs de France "
Pour ce qui concerne les juifs d' AFN , c'est le debarquement des Alliés qui les a sauvés ,  et non Vichy , qui les avait deja fichés en attendant de les marquer et de les transferer dans des camps du sud algerien ....au cas où !
A noter que lors de Torch , les allemands n'ont pas demandé l'accord de Vichy et l'ont mis devant le fait accompli , en envahissant la zone sud et en debarquant en Tunisie , au mepris des clauses d'armistice 


           De la reconnaissance pour les chiens de Vichy , tu veux rire ! Very Happy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 08:02 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Et c'est à Vichy qu'était fabriqué le Zyklon "B"... ben voyons ! Seulement les chiffres publiés n'ont jamais été remis en question ! Par qui que ce soit, et c'est la pression des "Ligues de vertu" et des lobbies "qui n'existent pas" qui ont fait revenir quelques uns de ces auteurs sur la portée de leurs déclarations. Quand à dire que ce sont "les Français" qui ont sauvé la majorité des rescapés juifs de la déportation, c'est encore un vaste bobard destiné à faire croire aux Français qu'ils furent 40 millions de "Résistants" !
La vérité Lebel, la VERITE ! Même si elle n'est pas belle à voir !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 08:14 (2011)    Sujet du message: Ingratitude de Lebel. Répondre en citant

Celui qui rabâche, Lebel, c'est toi. Tu fais comme si la défaite n'avait pas eu lieu. Tu fais comme si les nazis n'avaient pas programmé la destruction de tous les Juifs d'Europe en un an à partir de juillet 1942 (opération Reinhardt). Tu fais comme si Klarsfeld n'était pas l'avocat commis par le WJC pour intenter un procès en réparation à l'Etat français au profit des Fils et des Filles des Déportés juifs de France. Tu fais comme si à l'impossible Vichy était tenu.
Il ne dépendait pas de Vichy que la défaite et ses conséquences n'atteignent les populations des deux zones et d'AFN. Tout ce que ce pauvre gouvernement put faire c'est de modérer ces conséquences de la défaite et il y parvint dans d'énormes proportions puisque les Juifs d'AFN furent tous sauvés et que les Juifs de France le furent massivement grâce en particulier à l'existence de cette zone libre où ils purent se cacher sans étoile jaune jusqu'à la fin de l'occupation.
Tu es un ingrat, voilà tout. Je prie pour toi.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 08:48 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
 Tu fais comme si les nazis n'avaient pas programmé la destruction de tous les Juifs d'Europe en un an à partir de juillet 1942 (opération Reinhardt).







Cette dernière affirmation est totalement fausse,pour la bonne raison
que le prénom d'Heydrich était Reinhard et non Reinhardt.

Sur le blog du professeur Faurisson,on lit:

La légende veut que la prétendue extermination des Juifs à Sobibor,Belzec
et Tréblinka se soit produite dans le cadre d'une "Aktion Reinhard".
Or,ainsi que le démontrait R.Faurisson il y a déjà vingt-trois ans,cette opération,qui porte en fait le nom d'un secrétaire d'Etat aux finances
du IIIè Reich,Fritz Reinhardt (avec un "t") et non pas le prénom de Heydrich,
soit Reinhard (sans "t"),n'a rien eu à voir avec une extermination quelconque:

elle a essentiellement porté sur les retombées économiques et financières
des déplacements en Pologne de populations polonaises et juives dans
les années 1942-1943 




Un rapport du général allemand chargé de mener à bien l'opération,
Odilo Globocnick,le confirme.
Daté du 1er mai 1944,on y trouve avant tout de longs inventaires des biens
saisis aux Juifs expulsés et déportés à l'Est:argent,métaux précieux,bijoux,
montres,vêtements,draps,tissus... *
Notons d'ailleurs qu'un article consultable sur le site du Musée mémorial
américain de l'Holocauste (Unted States Holocaust Memorial Museum)
admet:

A l'origine,le nom de l'opération,lancée à l'automne 1941 aux Finances
Fritz Reinhardt.Lorsque Reinhard Heydrich,le chef de l'Office central
de sécurité du Reich,fut assassiné par les partisans tchèques,en juin 1942,l'opération en cours prit son nom.
Dès juillet 1941,Heydrich avait été chargé par Hitler de résoudre la question
juive en Pologne,même si les modalités de cette opération n'étaient pas
précisées,et qu'il n'est pas sûr que cela a signifié l'extermination systématique.**



En vérité,cela ne le signifiait aucunement.La meilleure preuve se trouve
dans le document PS-4024,un recueuil de lettres et de rapports relatifs
à l'Action Reinhardt,la plupart émanant d'O.Globocnik.


A Nuremberg,l'Accusation produisit ce dossier dans les tous derniers jours
du procès (le 5 août 1946 exactement),afin de tenter de discréditer un témoin
de la Défense le baron von Eberstein,général de division SS et préfet de police
de Munich,ainsi que l'accusé Walter Funk .***
Mais elle le fit de façon extrêmement malhonnête,R.Faurisson explique:

"le substitut Elwyn Jones(...) s'est rendu coupable d'une grave omission.
Dans un document en date du 27 février 1943,O.Globocnik envisageait
sept mesures destinées à calmer les appréhensions des populations
à transférer ou à transplanter.
Le substitut britannique a omis la dernière et la plus significative
de ces mesures dont on peut proposer la traduction suivante":

" 7/ On envisage de donner aux transplantés une attestation
de ce qu'ils auront laissé en tant que maison,ferme,bétail et biens
à inventorier,sans prendre pour autant l'engagement d'une compensation
obligatoire.Que cette compensation doive s'ensuivre un jour au Brésil
ou en Extrême-Orient,l'avenir en décidera.
Il faut seulement donner aux transférés le sentiment qu'il s'ensuivra
plus tard une indemnisation des biens laissés derrière eux". ****

Et c'est après ces mots qu'apparaît la signature d'O.Globocnik.
On ne peut voir la signature sans voir le point 7.

On relève,dans ce point 7,la trace de l'idée,chère à Adolf Hitler,
Reinhard Heydrich et à bien d'autres nationaux-socialistes selon
laquelle la question juive trouvera sa solution,après la guerre,
dans la création d'une sorte d'Etat juif qui pourra se situer à Madagascar,
en  Afrique,en Amérique du Sud ou en Extrême-Orient.
Ni O.Globocnik,ni aucun autre national-socialiste n'a envisagé la solution
d'un tel problème par l'extermination physique du peuple juif.

A supposer que l'"Action Reinhardt" ait vraiment signifié l'extermination
de Juifs,bien des documents explicites le démontreraient,et l'Accusation
à Nuremberg n'aurait pas eu besoin de recourir à un stratagème très malhonnête.

* Voy:PS4024 à Nuremberg inTMI ,XXXIV,54-92

** http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=52

*** Pour W.Funk,voy. TMI XXI,340 et suivantes.
Le document PS-4024 est alors erronément appelé "PS-4042",
mais il s'agit bien du PS-4024.

**** voy: TMI et IMG,XXXIV,66.Pour l'omission du substitut britannique,
voy.TMI,XX,349.
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 10:47 (2011)    Sujet du message: Opération Reinhard Répondre en citant

Je me suis basé sur la thèse de Laurent Joly parue chez Grasset sous le titre "Vichy dans la solution finale".
Il y affirme que la destruction physique des Juifs d'Europe était décidée par Heydrich et Himmler ("les Dioscures" comme les appelle Gisevius) avant la mort de Heydrich mais sans impératif de temps et que c'est la mort de Heydrich en juin 42 qui décida Himmler à accélérer le processus et à poser la durée d'un an pour sa réalisation. Dans l'esprit de Himmler tout devait être terminé en juillet 43, dit Joly.
Par ailleurs le T de Reinhardt n'est rien d'autre qu'une faute d'orthographe.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 11:23 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Celui qui rabâche, Lebel, c'est toi. Tu fais comme si la défaite n'avait pas eu lieu. Tu fais comme si les nazis n'avaient pas programmé la destruction de tous les Juifs d'Europe en un an à partir de juillet 1942 (opération Reinhardt). Tu fais comme si Klarsfeld n'était pas l'avocat commis par le WJC pour intenter un procès en réparation à l'Etat français au profit des Fils et des Filles des Déportés juifs de France. Tu fais comme si à l'impossible Vichy était tenu.
Il ne dépendait pas de Vichy que la défaite et ses conséquences n'atteignent les populations des deux zones et d'AFN. Tout ce que ce pauvre gouvernement put faire c'est de modérer ces conséquences de la défaite et il y parvint dans d'énormes proportions puisque les Juifs d'AFN furent tous sauvés et que les Juifs de France le furent massivement grâce en particulier à l'existence de cette zone libre où ils purent se cacher sans étoile jaune jusqu'à la fin de l'occupation.
Tu es un ingrat, voilà tout. Je prie pour toi.




                              Ne renversez pas la vapeur
Je n'ai jamais , ni personne n'a pretendu que Vichy etait responsable de la deportation des juifs de France , et encore moins de leur extermination , mais il s'est fait l'auxiliaire servile des Allemands pour que 76000 hommes , femmes et enfants dont le seul crime etait d'être nés juifs , soient acheminés vers la mort 
 En maquignonnant sur le sort des juifs français , pas par sollicitude mais uniquement pour une question de souveraineté sur ses nationaux , Pétain a accepté , sans même une protestation de principe , cette deportation , malgré le desaveu de dignitaires de l'Eglise , pourtant fervents soutiens de son régime 
  Vichy n'etait pas responsable ... mais c'est son gouvernement , qui , dés ses debuts , a appliqué un programme d'exclusion qui lui tenait à coeur , et a laissé , sans retenue ,  sa presse hurler à la mort ( je dis bien , hurler à la mort ! )
Comme je l'ai ecrit plus haut , Vichy n'a ni protégé ni sauvé les juifs d' AFN , ils n'ont du  leur salut qu'au debarquement allié ..... et malgré Vichy !
Quant à la zone libre , elle n'a pas été créee pour permettre aux juifs et autres opposants au régime de chercher un asile ,
et que ceux ci aient beneficié de cette opportunité , ce n'etait pas le voeu de Vichy !
 Faut il te rappeler que c'est dans cette zone libre que la police française , seule , avec zèle et sans etat d'ame , a pu rafler plus de 10000 " indesirables " pour les livrer aux allemands 


     Tu peux prier pour moi , bruler des cierges et faire mille oraisons pour le salut de mon ame , si ça te chante , mais sur les infamies de Vichy , ma religion est faite ........i , missa est !   


 


boisbouvier a écrit:






Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 13:22 (2011)    Sujet du message: la NRH Répondre en citant

Cette lettre à un ami te répond Lebel.





Mon cher Colonel,
 
 
Je me félicite de vous avoir écouté. Le N° 50 de la NRH me comble d’aise car il épouse toutes mes vues et m’apporte même un petit supplément : l’article de Bernard Bruneteau : « Hitler pour 1000 ans ». Il montre à quel degré de désarroi on était arrivé entre juin 40 et juin1941, et la gauche plus que la droite : Mounier, Beuve-Méry, Simone Weil… résignés à une Europe nouvelle entièrement redessinée et, surtout, réinterprétée par Hitler !
Curieusement, le bémol que m’inspire ce N° 50 vient de l’article de F-G Dreyfus. Il estime « inadmissible » le statut des Juifs d’octobre 40.
Je ne suis pas de cet avis.
En effet, ce n’est qu’après l’arrivée de Dannecker à Paris, fin août, et l’annonce faite par La Laurencie à Vichy que les Allemands comptaient appliquer les lois de Nuremberg à la zone occupée que la décision d’instaurer un statut des Juifs fut prise.
C’était grave au plan des principes car ça montrait que les Allemands entendaient gérer la zone occupée non seulement comme un occupant le fait d’une zone militaire mais, comme un leader politique le fait de son pays, en légiférant au plan des mœurs et des lois. Les Allemands allaient-ils prendre l’habitude d’appliquer leurs lois propres à toute la zone occupée ? Cela n’allait-il pas avoir une influence sur l’ampleur de leurs annexions au moment de signer un traité de paix ? Allaient-ils se contenter de reprendre l’Alsace-Lorraine ou étendre leurs prédations à 15 ou 20 départements du Nord et de l’Est ? Il était urgent de les prendre de vitesse en épousant leur manie antisémite pour, par une esquive habile, leur couper l’herbe sous le pied.
Or, ce statut des Juifs fut un mal pour un bien.
Grâce à lui, en effet, les Allemands ne prirent pas cette habitude de se sentir entièrement chez eux en zone occupée et ils laissèrent l’autorité de Vichy s’exercer sur ses fonctionnaires autres que ceux de police en zone occupée.
Plus fort encore, Bousquet et Laval parvinrent en août 42 à récupérer leur autorité sur les forces de police elles-mêmes : c’est tout le sens des accords Bousquet-Oberg signés à ce moment-là et qui permirent de sauver la grande majorité des Juifs de France.
Quand la décision de solution finale entra dans sa phase opérationnelle en Europe de l’ouest après Wannsee, le 20 janvier 42, Heydrich vint à Paris installer sa SS en mai 42 et l’on aurait dû s’attendre au pire.
Or, curieusement, c’est le contraire qui arriva.
Au cours de l’entrevue que Heydrich accorda à Bousquet, le 6 mai 42, à l’hôtel Ritz, ce fut Bousquet qui gagna la partie en jouant la carte de la dignité et de l’honneur d’un fonctionnaire loyal qui ne veut renier ni sa patrie ni son devoir professionnel. Et ça a marché !
Heydrich se mit au garde à vous et dit : « M. Bousquet, vous m’avez tenu un langage d’homme et je vous respecte ». Et le reste suivit, y compris la lettre d’Oberg à Himmler pour se plaindre des empêchements que Vichy mettait à s’emparer des Juifs et la réponse de Himmler quand il dit qu’il renonçait aux Juifs français « pour le moment ».
C’est donc  Léon Poliakov qui a raison quand il dit : « Du sort relativement plus clément de la communauté juive de France, Vichy fut, en fait, le facteur prépondérant ».
 
Je crois que je vais envoyer copie de cette lettre à M. Dreyfus.
 
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 16:26 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Et lorsque le vilain Lebel affirme que Vichy envoyait à la mort les 76.000 Juifs de France (sur 330.000), il nous raconte encore des bobards, car personne ne connaissait le sort des déportés qui partaient, pour tout le monde, travailler en Allemagne et dans les territoires de l'Est conquis sur les soviets ! Il faut arrêter d'accréditer cette mauvaise fiction Lebel que tu nous rabâches à longueur de posts ! Je serais Delpla, j'aurais vérouillé depuis longtemps, mais il faut que les visiteurs de ce forum aient une vision exacte de l'Histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:01 (2016)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1820, 21, 22  >
Page 17 sur 22

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com