France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Milice et les délires de lebel
Aller à la page: <  1, 2, 317, 18, 19, 20, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 18:54 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:
Et lorsque le vilain Lebel affirme que Vichy envoyait à la mort les 76.000 Juifs de France (sur 330.000), il nous raconte encore des bobards, car personne ne connaissait le sort des déportés qui partaient, pour tout le monde, travailler en Allemagne et dans les territoires de l'Est conquis sur les soviets ! Il faut arrêter d'accréditer cette mauvaise fiction Lebel que tu nous rabâches à longueur de posts ! Je serais Delpla, j'aurais vérouillé depuis longtemps, mais il faut que les visiteurs de ce forum aient une vision exacte de l'Histoire !


      Mon cher Admin , si tu ne comprends rien à l' Histoire , souffre , au moins de comprendre le français 
Je n'ai jamais dit que Vichy envoyait à la mort 76000 juifs , mais qu 'il a été l'auxiliaire servile des allemands , à cette fin .
 On peut trés bien être l'auxiliaire  d'un criminel , sans être soi même criminel .......en droit pénal , on appelle ça ,complicité
 Quant à ignorer le sort final des deportés , les officiels de Vichy etaient quand même au courant de ce qu'en disait les media neutres et alliés , et quand bien même il se serait agi de rumeurs , l'affaire etait suffisament grave pour que Vichy s'en inquietat et cherche à savoir ....non  ?
En réalité , Vichy ne cherchait pas à savoir et se souciait comme d' une guigne du sort final de ces deportés 
  Si on peut à la rigueur l'admette pour 1942 .........et en 1944 , quand des trains partaient  encore de Drancy pour Auschwitz , Vichy ignorait il toujours ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 18:54 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 19:10 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

En 1944, Vichy n'existait plus ! Et du moins il n'avait que de simples protestations à adresser à Hitler qui s'en foutait comme d'une guigne ! Il avait d'autres chats à fouetter !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 21:15 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Tu as raison d'user de patience, Admin. Lebel peut s'améliorer. Un jour il arrivera à comprendre que l'opération Torch qui a eu lieu le 8 novembre 42 ne peut pas avoir empêché les Allemands d'occuper l'AFN entre le 22 juin et le 30 octobre 40 et d'y assassiner tous les Juifs qui s'y trouvaient... y compris lui-même.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 00:41 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

 Mais voyons grand béta , Hitler n'avait pas de vue sur l' AFN , ni envisagé une quelconque intervention ,  dans les dates que tu mentionnes : son entrevue à Hendaye avec Franco , (qui avec Mussolini lorgnait sur l' AFN )  une eventuelle attaque sur Gibraltar ,  et une alliance militaire n'avait rien donné , de plus il n'avait aucune raison de mecontenter son valet Pétain qui lui donnait toute satisfaction , en jouant les chiens de garde , pour son compte ,  dans cette même AFN

Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:11 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Je me suis basé sur la thèse de Laurent Joly parue chez Grasset
sous le titre "Vichy dans la solution finale".

Il y affirme que la destruction physique des Juifs d'Europe était décidée par Heydrich et Himmler
("les Dioscures" comme les appelle Gisevius) avant la mort de Heydrich mais sans impératif
de temps et que c'est la mort de Heydrich en juin 42 qui décida Himmler à accélérer le processus
 et à poser la durée d'un an pour sa réalisation. Dans l'esprit de Himmler tout devait être
terminé en juillet 43, dit Joly.
Par ailleurs le T de Reinhardt n'est rien d'autre qu'une faute d'orthographe.

Voy.les détails sur ces mensonges sur le forum du célèbre historien F.DELPLA:

http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=48&t=194&start=30
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:35 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Hitler a hésité après le 22 juin entre la Méditerranée et l'URSS. Le prouve sa demande à Vichy du 17 juillet 40  d'aérodromes au Maroc et de la ligne Tunis-Rabat. A Nuremberg Göring l'a dit : "Il aurait fallu continuer la guerre en Afrique" et Churchill a dit au général Georges en janvier 44 : "Si Hitler avait pris pied en AFN nous aurions eu une tâche bien difficile".
Mais, de toutes façons, que savait-on à l'époque des pensées stratégiques du Führer ?
Apparemment, lui-même n'en savait rien.
Vichy a tout fait pour le dégoûter d'y aller, en Afrique. Il a refusé de livrer ces aérodromes et ce refus fut peut-être déterminant pour la suite des évènements. Encore un acte à mettre à son crédit.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 08:49 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
l'opération Torch qui a eu lieu le 8 novembre 42 ne peut pas avoir empêché les Allemands d'occuper l'AFN entre le 22 juin et le 30 octobre 40 et d'y assassiner tous les Juifs qui s'y trouvaient


ce qui les en empêche, c'est le programme nazi d'espace vital aux dépens des Slaves et en ménageant les puissances maritimes. Prendre pied en AFN avant Barbarossa, en supposant que ce fût faisable, c'était les défier mortellement.

@ Lebel : pour les mêmes raisons, Hendaye et Montoire ne sont que poudre aux yeux pour faire croire que l'Allemagne aurait l'intention et les moyens d'agir dans cette direction si les Anglo-Saxons n'étaient pas gentils avec elle.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 10:22 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Mais en juin 40 on ne connait rien des intentions d'Hitler ! On constate tout simplement que rien ne peut s'opposer à la puissance de la Wehrmacht, et la prise de Gibraltar par les Allemands, stratégiquement, c'est un risque qu'il ne faut pas prendre car la Méditerranée serait alors une "mer fermée" pour les forces de l'Axe ! Et n'oublions pas, après le "pacte Hitler-Staline", les puissances occidentales sont persuadées que les deux dictateurs ont un plan commun de partage de l'Europe !
Encore une fois faire de l'Histoire à postériori n'est pas faire de l'Histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 11:46 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Bien vu, Admin.
J'appelle "anachronisme" ce que tu nommes "faire de l'Histoire a posteriori" (sans accent sur le a, svp) mais c'est la même chose. Quand on évalue un acte politique comme l'armistice, ou le statut des Juifs ou Montoire ou le 13 décembre ou la création de la Milice en tenant compte de Barbarossa, de Pearl Harbor, de la Shoah, du 6 juin 44 et d'Hiroshima qui n'eurent lieu qu'après et sans qu'on puisse les prévoir c'est pratiquer de la lèse-histoire. Qu'attend-on pour enfermer ceux qui font ça au Mont St Michel ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 13:49 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Et lorsqu'on voit François Delpla, qui se prétend "Historien", tomber dans ce piège grotesque...
Non François Delpla, nous sommes en Juillet 40, Mers-el-Kébir vient de voir les Anglais massacrer 1300 marins français, réfugiés avec leurs navires en terre d'Afrique, donc hors des griffes de l'Allemagne... Les Français trouveraient tout à fait normal que la France (donc Vichy) déclare la guerre à l'Angleterre... Or que se passe-t-il ? Et bien Vichy ne bouge pas ! Se contentant d'une vague protestation sans aucune suite militaire... Voilà ce que sont les faits Monsieur Delpla, en juillet 40  !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 14:30 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
"faire de l'Histoire a posteriori" (sans accent sur le a, svp)


ni sur le e


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 14:42 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Je suis outré par ces accusations.

Il est plus facile de ronchonner que je fais de l'histoire anachronique ou a posteriori que de le démontrer avec la précision requise.

Tout historien doit regarder les faits avec les yeux et les informations des gens de l'époque, et c'est bien ce que je fais dans mes interventions précédentes.

Il est tout à fait exact qu'on peut penser, dans l'été ou l'automne 1940, que le pacte germano-soviétique est solide et que Hitler ne va pas gâcher de ses mains une aussi belle neutralisation de Staline, collaboration économique à la clé, pour sauter agressivement sur celui qu'il a dompté.

Seulement, alors, il faut pousser le raisonnement : Mein Kampf kaputt, et le racisme anti-slave et de proche en proche toute l'idéologie raciste. Ce n'était qu'une ruse de guerre pour surgir en bonne position dans l'Atlantique et y défier les Anglo-Saxons.

Mais alors Hitler VA prendre Gibraltar et tenter l'assaut de l'AFN, ce n'est plus une question ! Et l'armistice VA durer quelques semaines au plus, la zone sud être rapidement envahie pour servir de camp arrière etc.


Dernière édition par François Delpla le Ven 23 Sep - 14:59 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 14:54 (2011)    Sujet du message: Tu parles ! Répondre en citant

C'est comme le "concept imaginaire" de puissance maritime.
Celle de la G-B est déjà blessée. Alors un peu plus ou un peu moins ?
Celle des E-U est neutre et isolationniste.
Celles de l'Italie, du Japon et de l'URSS sont les alliées de Hitler.
Celle de la France est neutralisée.
Celle de l'Allemagne a des avions et surtout des sous-marins.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 18:32 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Admin a écrit:
Et lorsqu'on voit François Delpla, qui se prétend "Historien", tomber dans ce piège grotesque...
Non François Delpla, nous sommes en Juillet 40, Mers-el-Kébir vient de voir les Anglais massacrer 1300 marins français, réfugiés avec leurs navires en terre d'Afrique, donc hors des griffes de l'Allemagne... Les Français trouveraient tout à fait normal que la France (donc Vichy) déclare la guerre à l'Angleterre... Or que se passe-t-il ? Et bien Vichy ne bouge pas ! Se contentant d'une vague protestation sans aucune suite militaire... Voilà ce que sont les faits Monsieur Delpla, en juillet 40  !


 Avec une France neutralisée par l'armistice signée avec l ' Allemagne et l' Italie , l' Angleterre qui luttait pour sa survie avait toutes les raisons de se defier de la signature d' Hitler et des promesses de Darlan , et redoutait de voir la marine française se retourner contre elle 
 C'est Gensoul qui a sacrifié la vie de ses marins en refusant les trois propositions de Sommerville , rejoindre l' Angleterre , un port neutre ou se saborder , et sans même l'accord ou une decision de Vichy .......de plus les anglais avaient intercepté un message de Le Luc , un adjoint de Darlan , qui promettait un secours des escadres basées à Toulon et à Alger
       C'est dans ces conditions que Londres ordonna à Sommerville d'ouvrir le feu 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 19:57 (2011)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel Répondre en citant

Réflechissons un moment Monsieur Delpla.
Je sais que vous en êtes capable.
Pétain en demandant l'armistice ne s'attend évidemment pas à ce qu'il soit accepté, d'une part. Et lorsqu'il l'est, il met un terme à la progression allemande qui (regardons une carte) est arrivée à une portée de fusil des Pyrénées...
Peut-on savoir ce que pense Franco à ce moment ? Non bien entendu, mais est-il impossible d'imaginer qu'impressionné par la rapidité de la défaite française, il ait pu envisager de s'emparer d'une partie du territoire marocain et algérien ?
Mais il y a l'armistice et Franco, qui connait bien Pétain, en déduit que son allié Hitler n'est pas invincible et qu'il a été arrêté...
Voilà François ce qui m'amène à penser que cet armistice a complètement bouleversé la stratégie allemande et changé, peut-être, le cours de l'Histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:20 (2016)    Sujet du message: La Milice et les délires de lebel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 317, 18, 19, 20, 21, 22  >
Page 18 sur 22

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com