France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe....
Aller à la page: <  1, 2, 3, 415, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 17:12 (2011)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 1) Si tu avais lu Berlière ( et ce n'est pas une revelation ) tous les services de police avait des antennes en ZNO :
Dirigée pour la totalité du territoire à partir du 24 octobre 41, par le colonel Durieux , comme les autres services , la PQJ comporte 2 sections , une en ZO , l'autre en ZNO  , page 175
Ces services dependaient de la PP , donc de Vichy , et travaillaient en etroite collaboration avec les services allemands !
2 ) La Police de Vichy executa sans broncher les ordres du prefet qui reclamait la plus grande rigueur ( lire la fameuse note de service ) et les rafleurs , au nombre de deux , s'en tenaient à la liste detaillée fournie par le fichier Tulard 
Trés rares ont été les cas de desobeissance qui furent l'exception ..........d'autant plus meritoire que les policiers recalcitrants risquaient gros ! Il y eut des fuites provenant de l' UGIF 
3)La direction des rafles ( dont du Vel d' Hiv ) fut confiée à la police française ..........les allemands etant bien incapables de s'en sortir seul s.............il n'avaient pas la connaissance du terrain ni les methodes de la police Française 
Pour le reste , il a été fait , maintes fois litière de tes arguments ( voir l'ineffable Boisbouvier )


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Mai - 17:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
VSA


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 12
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 17:35 (2011)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

lebel a écrit:

3)La direction des rafles ( dont du Vel d' Hiv ) fut confiée à la police française ..........les allemands etant bien incapables de s'en sortir seul s.............il n'avaient pas la connaissance du terrain ni les methodes de la police Française 
Pour le reste , il a été fait , maintes fois litière de tes arguments ( voir l'ineffable Boisbouvier )



Ben voyons, les Allemands étaient capables de se débrouiller partout en Europe sauf en France ...

Et la police française ne dépendait pas seulement de Vichy mais était contrôlée par les Allemands. Tu en veux la preuve, rien de plus facile (http://realite-histoire.over-blog.com/article-23879774.html). Le 9 mars 1942, Hitler signe le décret pourvoyant la France d'un "Chef suprême des SS et chef de la police" et organiser les rapports avec la police française :

"Quartier général du Führer, le 9 mars 1942
1. Un chef supérieur des SS et de la Police est institué dans le ressort du commandant militaire en France.
2. Le Chef Supérieur des SS et de la Police est personnellement et directement subordonné au Commandant Militaire. Les services de police du chef supérieur des SS et de la police sont subordonnés au Commandant Militaire uniquement au point de vue territorial.
3. Le Chef supérieur des SS et de la Police est compétent dans le ressort de service du Commandant militaire, pour toutes les tâches qui incombent au Reichsfuhrer SS et chef de la police allemande au Ministère de l’Intérieur du Reich (conformément au plan de réparation du travail du Ministère de l’Intérieur du Reich), ainsi qu’en tant que Commissaire du Reich pour la consolidation du germanisme.
 
Dans ce domaine d’activité, il a le droit de donner des instructions aux autorités et forces de police françaises et le droit de les contrôler. Il dispose de l’engagement des Forces de Police Françaises de la zone occupée. La fixation du droit, ainsi que la promulgation des dispositions fondamentales pour l’organisation et les prescriptions juridiques des autorités françaises, y compris leur annonce, sont l’affaire du commandement militaire. Dans la mesure où il s’agit, dans ce cas, des domaines visés à l’alinéa 1, le Chef Supérieur des SS et de la police est le service du commandant militaire qui traite ces questions.
 
1. Le chef supérieur des SS et de la Police reçoit ses instructions :
- pour la sûreté militaire du pays et pour toutes les opérations militaires par le commandant militaire ;
- pour l’activité de police et de traitement des questions ethniques qui lui incombent, par le Reichsführeret chef de la police allemande. Si les instructions militaires et policières devraient révéler des contradictions, il devra être rendu compte au chef du Haut Commandement de la Wehrmacht et au Reichsfuhrer SS et Chef de la police allemande, lesquels provoqueront ma décision. En cas de péril imminent, le commandement militaire peut prendre des dispositions provisoires qui engagent. Les mesures d’expiation contre des criminels, des juifs et des communistes à l’occasion d’attentats contre le Reich allemand font également partie des mesures de police.
2. Dès que des troubles intérieurs ou des opérations militaires exigent des mesures à diriger de façon uniforme, le commandant militaire - dans le cas de danger pressant également les chefs de district, pourront disposer passagèrement des forces de SS et de Police de leur ressort. Dans ce cas, il y a lieu d’observer que c’est précisément en corrélation avec l’engagement de la troupe qu’une importance particulière revient aux mesures de police prises sous responsabilité propre.
3. Le chef du Haut Commandement de la Wehrmacht édictera en accord avec le Reichsführer SS et chef de la police allemande, les dispositions plus précises relatives aux forces engagées territorialement de la police secrète de campagne.
4. Le Chef Supérieur des SS et de la police tient le commandant militaire au courant de toutes les mesures fondamentales et importantes, respectivement de ses intentions ; il se tient en rapport étroit avec le chef de l’administration militaire.
5. La collaboration avec les services du S.R. de la Wehrmacht se règle d’après les principes édictés conjointement par le Haut Commandement de la Wehrmacht et le Chef de la Police de sûreté et du SD.

Signé: Adolf HITLER"
_________________
"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." Honoré de Balzac

http://realite-histoire.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frenchie66


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 59
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 19:25 (2011)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

Mon grand père (ma famille est israëlite) me disait que les gendarmes de leur village étaient venu les avertir d'un possible contrôle des Allemands. C'était en 1943, je crois que ça se passait. Il m'a toujours dit, et mes parents aussi, qu'ils avaient échappé à l'Holocauste grace au gouvernement de Vichy. mais ils ne le diaient pas en dehors du cercle familial, c'est vrai.

Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 10:26 (2011)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

Il faut comprendre Lebel; pour lui pas de "double jeu", pas de "finasserie"... Pétain est pro-nazi et il n'en démord pas ! Il est antisémite, partisan d'une "collaboration" militaro-policière avec les nazis, et c'est lui qui est le véritable patron en France occupée. S'il n'avait pas été là, pas un seul Juif n'aurait été déporté, la France aurait continué la guerre, au moins jusqu'à Lourdes où un miracle aurait renversé le cours des choses et favorisé la victoire de la France.
Il est comme ça Lebel. On ne le changera pas !


Revenir en haut
VSA


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 12
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 16:39 (2011)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

Résistant a écrit:

Il faut comprendre Lebel; pour lui pas de "double jeu", pas de "finasserie"... Pétain est pro-nazi et il n'en démord pas ! Il est antisémite, partisan d'une "collaboration" militaro-policière avec les nazis, et c'est lui qui est le véritable patron en France occupée. S'il n'avait pas été là, pas un seul Juif n'aurait été déporté, la France aurait continué la guerre, au moins jusqu'à Lourdes où un miracle aurait renversé le cours des choses et favorisé la victoire de la France.
Il est comme ça Lebel. On ne le changera pas !

Oui mais attention à ne pas tout confondre. Pétain n'avait de toute manière plus aucun contrôle sur la police française. L'acte constitutionnel n°11 du 18 avril 1942, signé par Pétain sur la demande des Allemands, donna des pouvoirs exceptionnels à Laval, parmi lesquels le poste de chef de gouvernement (fonction que Pétain avait gardé auparavant en même temps que celui de chef d'Etat), le ministère de l'intérieur (donc la police), le ministère des affaires étrangères et celui de l'information. Ici c'est la responsabilité de l'Etat Français qui devrait faire l'objet de débat, non celle de Pétain puisqu'il n'était juridiquement plus responsable. En quelque sorte, il y avait deux n°1 à Vichy entre avril et novembre 42, Pétain et Laval, chacun ayant ses fonctions.
_________________
"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." Honoré de Balzac

http://realite-histoire.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 08:21 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 
Citation:
 Oui mais attention à ne pas tout confondre. Pétain n'avait de toute manière plus aucun contrôle sur la police française. L'acte constitutionnel n°11 du 18 avril 1942, signé par Pétain sur la demande des Allemands, donna des pouvoirs exceptionnels à Laval, parmi lesquels le poste de chef de gouvernement (fonction que Pétain avait gardé auparavant en même temps que celui de chef d'Etat), le ministère de l'intérieur (donc la police), l

Pétain n'est pas le seul à mériter notre respect et même notre affection car le sacrifice de Laval n'est pas inférieur à celui de Pétain.
Laval a beaucoup "sauvé", en particulier en ce qui concerne les Juifs.
C'est à son instigation que Bousquet obtint le 2 juillet 42 du haut état-major SS de Paris (Oberg, Knochen, Hagen) la non-déportation des Juifs français en échange il est vrai de la déportation des Juifs étrangers des deux zones.
Mais il fit plus. En septembre 42, Oberg qui est assailli des demandes incessantes d'Eichmann pour remplir les trains qu'il a prévus pour les déportations vers Auschwitz (il est outré que ceux-ci repartent à moitié vides) vient demander à Laval de dénaturaliser les Juifs qui ont été naturalisés après 1927. Ça en ferait 50 000 de plus et Eichmann lui ficherait la paix.
Que lui répond Laval ?
En substance ceci :
"Ecoutez mon vieux. Vous savez que vous avez en moi un véritable ami. N'ai-je pas dit en juin dernier que je souhaitais votre victoire ? Alors, si vous voulez que je reste au pouvoir et que le Maréchal ne me licencie pas comme il l'a fait en décembre 40, ne me réclamez plus de Juifs."
Et Oberg n'insista pas. Il en référa à Himmler qui décida qu'il renonçait "pour le moment" à déporter les Juifs français.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 08:41 (2012)    Sujet du message: La procrastination d'Himmler imputée à Vichy. Répondre en citant

Ce "pour le moment" d'Himmler vaut la peine d'être ramené à la surface pour une raison que je vais dire.
Quand j'ai manifesté sur un autre forum mon affection pour le Maréchal et défendu sa cause, Lebel m'a dit qu'il allait me réfuter car il avait dans sa manche un atout majeur : un dénommé Nicolas Bernard qui lui servait de parangon.
Ce Monsieur lui paraissait infaillible tant il était érudit et savant.
Et bien, je n'en ai fait qu'une bouchée, à tel point que les administrateurs du forum où il se produisait n'ont pu, pour le sauver, que me bannir définitivement. Ses meilleurs arguments se retournaient contre lui. C'était : "Nicolas Bernard réfuté par Nicolas Bernard"
C'est ainsi qu'obligé de reconnaitre que Vichy avait obtenu la non-déportation des Juifs français il tenta de minimiser ce bon résultat en disant que cet avantage était provisoire car la déportation des juifs français n'était que remise à plus tard, laissant entendre ainsi que c'est de Vichy et non d'Himmler que cette procrastination procédait. Il renversait l'ordre de la cause et de la conséquence.
De telles méthodes ne le jugent elles pas ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 10:54 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

J'ai eu un autre parangon-vedette  à affronter sur un autre site, un dénommé Eddy Marz, sur un forum de couleur verte.
Au bout de trois jours, ça y était. J'étais encore banni.
Faut-il m'en glorifier ?
J'ai beau m'efforcer à la plus exquise courtoisie, je suis de partout rejeté.
Au pays des Droits de l'Homme, et de la liberté d'expression !
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 11:57 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 Tiens,  Boisbouvier revient !......avec la même insupportable  suffisance, doublée d'une mauvaise foi flagrante 
 Notre bonhomme a été banni de tous les forums d'histoire  ou il a voulu repandre sa prose  ( à l'exception de FEG , et celui de F. Delpa qui le tolère comme amuseur )
Non seulement Nicolas Bernard a contré et dementi les incessantes redites de Boisbouvier , mais il a confondu  , docs à l'appui , notre ineffable petainiste
 Le lecteur pourra en juger , par l'echange ( qui a duré plusieurs semaines ) sur le forum en question ......dont je donne deux exemples ( parmi des dizaines ) au hasard 
http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=47139
http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=47138


  Vichy n'a pas obtenu la non deportation des Juifs français , puisque prés du tiers des juifs de France déportés  etaient de nationalité française 
- enfants français  , de parents immigrés ,  dont pas un seul n'est revenu 
- juifs etrangers , naturalisés français ( dont de nombreux anciens combattants )
-Juifs , français de souche  
 Aprés les rafles de juillet aout 42 , la reprobation d'une partie de l'opinion publique , les courageuses protestations de membres eminents de l' Eglise ,  l'evolution de la guerre , on peut noter une certaine reticence de Vichy à aller plus avant , notamment la denaturalisation des juifs français ( un projet de loi , sur toutes les naturalisations aprés 1927 , ne sera pas promulgué )........ce qui n'empechera pas la police de Vichy de traquer les juifs et les remettre aux allemands , qui les enverront à Auschwitz via Drancy , et ce , jusqu'a la fin de l' occupation !


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 12:14 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 
Citation:

 "Il faut constater que le gouvernement français ne veut plus marcher avec nous en ce qui concerne la question juive", note Röthke : ce qui signifie bien que jusqu'en août 1943, Laval avait collaboré avec l'occupant ! Ce sont les protestations de l'opinion en 1942 (voir mes articles supra) puis les défaites de l'Axe qui conduisent Laval à inverser la tendance. Ce qui, on le voit, mécontente considérablement les Allemands, lesquels réalisent que la collaboration en matière de "question juive" subit un coup très net, et qu'ils ne pourront compter aussi facilement qu'avant sur l'Etat français. Preuve que si Vichy avait agi plus tôt, dès 1940, les Allemands n'auraient jamais pu déporter et assassiner 75.000 Juifs de France.

Preuve de rien du tout, Lebel.
C'est entre juin et août 42 que Bousquet obtient le retour de la police de zone occupée dans la sphère d'autorité de Vichy et en juillet 42 qu'il obtient des SS de Paris et d'Himmler lui-même la non-déportation des Juifs français.
Même ton ami Klarsfeld, en dépit de ses revendications pécuniaires, le reconnait.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 12:53 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 Cette non deportation ( suite aux accords Oberg- Bousquet ) n'a rien de definitif .....c'est une mesure transitoire , et les Allemands laissent bien entendre que " c'est pour le moment " et que le tour ses juifs français viendrait plus tard ..............lis bien Klarsfeld 

Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 18:35 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 
Citation:
Il a été convenu des deux côtés que les Juifs français feraient partie des contingents de déportés suivants. Mais les rafles de juillet-août 1942 scandalisent l’opinion, qui pousse Vichy à réduire ses prétentions après une tentative de répression qui tournera court.
 

Il n'a en rien été convenu "des deux côtés" que des Juifs français feraient partie des contingents de déportés suivants.
C'est Himmler seul qui a dit "pour le moment". Ce mensonge vous juge.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 20:41 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

Cette " précision" d' Himmler n'est nullement relevée par Vichy ....qui ne dit mot , consent !


S'agissant de la déportation des Juifs français cependant, les Allemands n'ont jamais fait mystère de leurs intentions : tôt ou tard, ils y passeraient. Comme le signale le rapport du S.S.-Obersturmführer Röthke du 13 août 1942, "on a déclaré au délégué général de la Police que, de notre côté, nous n'avions aucune raison de mettre en doute la réalisation des promesses faites par le Président Laval en présence de Bousquet, lors de la conférence avec le BdS [le 4 juillet 1942]. On avait alors fait connaître très clairement au Président Laval qu'il s'agissait d'une action permanente dont la phase finale comprenait également les Juifs de nationalité française"  (cité in Henri Monneray, La Persécution des Juifs en France et dans les autres pays de l'Ouest, Editions du Centre, 1947, p. 152-153). 
http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=46576&v=12


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 07:46 (2012)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe.... Répondre en citant

 
Citation:
 Cette " précision" d' Himmler n'est nullement relevée par Vichy ....qui ne dit mot , consent !

Admirable !
Vichy, c'est évident, n'aurait pas dû tolérer la défaite. Il aurait dû déclarer la guerre à Hitler.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 08:09 (2012)    Sujet du message: Merci deux fois. Répondre en citant

 
Citation:
 Or donc, Vichy freine - tardivement - des quatre fers par volonté de ne pas s'aliéner les "bons Français". Oberg et Knochen, dont les responsabilités ne s'arrêtent pas à la "Solution finale", ne peuvent se permettre un nouveau Vel d’Hiv’ visant, comme prévu par Röthke, les Juifs français, sous peine de déconsidérer définitivement leurs alliés vichystes et aggraver la situation de l’occupant en France. Knochen prend alors sur lui d’en informer Himmler directement, court-circuitant Richmann et son représentant Röthke, qui avaient pourtant seule compétence en ce qui concernait la "question juive". Le Reichsführer se révèle sensible aux arguments de Knochen, ce qui permet à Knochen d’écrire à Eichmann : "On a tenté d’obtenir également l’arrestation de Juifs de nationalité française. La situation politique et la position du Président Laval font qu’il n’est pas possible de s’en prendre à cette catégorie sans tenir compte des conséquences que cela risque d’entraîner [...] Le Reichsführer S.S. s’est rangé à ces vues et a décidé que, pour l’instant, on n’arrêtera pas de Juifs de nationalité française. C’est pourquoi il ne sera pas possible de déporter des contingents importants de Juifs." (cité in Klarsfeld, op. cit., p. 210)

Quand votre adversaire lui-même confirme à ce point ce que vous avancez il y a de quoi être satisfait.
Merci Nicolas Bernard, merci Lebel.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2016)    Sujet du message: Le Devoir d'Histoire :Le 29 mars 1941:le maréchal Pétain développe....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 415, 16, 17  >
Page 3 sur 17

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com