France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 16:52 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

C'est un délire absolu, une interprétation grotesque des faits vus par les "vainqueurs" de 1945/ Mais c'est complètement stupide !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Mai - 16:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 21:46 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

 Avant de crier au délire et à la stupidité , argumente donc , tu seras plus convaincant !

Revenir en haut
VSA


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 12
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 19:57 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

lebel a écrit:

-Dans son blog " Le Maréchal face à l'operation Torch " , l'auteur prend bien soin d'omettre , entre autres ,  deux faits qui mettent en evidence la duplicité de Darlan :


 1 ) Le 8 novembre , suite à un telegramme ( 58534 ) de Vichy, qui fait état d'une offre allemande d'intervention aerienne , l' amiral  répond :"Réference votre 58534. Concours sur transports au large d' Alger "                                        ( Tel 50753 de PM4 ) 
-Réponse que Vichy transmet une heure plus tard à la CAA de Wiesbaden ( Tel 10876 AF)

- 2 ) aprés avoir traité avec les americains , la veille au soir , Darlan  cable, le 9 novembre , à deux reprises à Derrien à Tunis : Les Americains ayant envahi l' Afrique les premiers sont nos adversaires et nous devons les combattre seuls ou assistés (  CB et Huan / Darlan p 594)


Quant à Pétain empétré dans ses messages officiels , secrets , ses entretiens , ses declarations , à quoi aura servi son supposé double jeu : il a perdu sur tous les tableaux !



Tu n'as pas tout lu car j'ai bien indiqué ces points sur mon blog :

"Entre temps, les Allemands demandent au Maréchal de pouvoir faire intervenir leur aviation basée en Sicile et en Sardaigne. Auphan envoie l’information à l’amiral Moreau, et ce dernier le donne à Darlan : « De l’Amirauté à PM 4e région d’Alger pour Darlan. 8 novembre. 5 heures GMT. OKW  [Oberkommando der Wehrmacht] propose concours aviation Axe basée en Sicile Sardaigne. Sous quel forme et en quel lieu désirez-vous ce concours ? Signé Auphan » (Roger Carcassonne-Leduc et Gérard Linquier, La première victoire : 8 novembre 1942, Editions Louis Pariente, 2001, p. 224).
Le général Juin, par l’intermédiaire du général Roubertie, donna l’ordre suivant à 7 heures : « Par ordre du général Juin et du général Koeltz, personne ne doit obéir aux ordres du général Mast. Les troupes d’invasion doivent être combattus avec énergie. Faire connaître à toutes troupes dans vos environs. » Cependant, il préconisa un « contact élastique sans agressivité » (Roger Carcassonne-Leduc et Gérard Linquier, La première victoire : 8 novembre 1942, Editions Louis Pariente, 2001, p. 223)."
[...]
"Face à la crainte d’une invasion des nazis en zone libre, Pétain se doit de négocier avec l’Allemagne. Il accepte la proposition allemande alors qu’il reçoit la traduction de la lettre pacifique de Roosevelt au même moment. Par l’intermédiaire du télégramme 10 876, l’Amirauté française fait savoir les accords du Maréchal aux commissions d’Armistice de Turin et de Wiesbaden avec les Allemands et les Italiens. Afin de donner le change à l'occupant, il radiodiffuse un message pour protester officiellement contre l'agression américaine. Enfin, Vichy envoie un message à l’Amirauté d’Alger « Maréchal Pétain à Amiral Darlan. Vichy. 8 novembre. 8h19 (heure de Vichy). J’ai reçu vos messages par l’entremise de l’Amirauté et suis heureux que vous soyer en place. Vous pouvez agir et me renseigner. Vous savez que vous avez toute ma confiance. Signé Ph. Pétain » (Roger Carcassonne-Leduc et Gérard Linquier, La première victoire : 8 novembre 1942, Editions Louis Pariente, 2001, p. 221, et Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 428)."

Justement, j'ai bien expliqué la position contradictoire de Pétain, qui le 8 et 9 novembre, montrait une certaine hostilité au débarquement américain pour diverses raisons, mais hostilité qui décroîtra au fil du temps, si bien qu'il se déclarera en faveur du débarquement américain (surtout après l'invasion allemande de la zone libre).
"Le 10 novembre, le Maréchal va énoncer en secret le contraire de ce qu'il disait en public. En effet, l'amiral Auphan et Jean Jardel se sont réunis seuls. Après avoir envoyé à l'amiral Darlan le télégramme officiel annonçant l'ordre de combattre, Pétain voulait faire savoir que cette prise de position officiel ne reflétait pas ce qu'il pensait. Il demande alors à Auphan s'il est possible de transmettre secrètement des instructions annulant le télégramme officiel. Ce dernier lui répond que c'est possible grâce à un code secret de la marine que seul Darlan connaît. Ainsi, par le câble secret reliant Vichy à Alger, il donnera ce même jour son accord intime aux négociations engagées avec les Américains. Ménétrel ne se souvient plus des termes exacts, mais se souvient du sens : "Ne tenez aucun compte de mes messages et ordres officiels envoyés sous la contrainte. Suis pleinement d'accord avec vous." (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 437-438). Ménétrel ajouta qu'"il me fut demandé de noter le jour et l'heure et, bien entendu, de garder le secret absolu. Je pris note par une phrase volontairement obscure et surchargée." La personne qui aurait câblé ce message serait le capitaine de frégate Jouanin. Son message aurait été : "le Maréchal approuve la position que vous prenez à Alger, à savoir la cessation du combat et la reprise de la lutte, il tient à vous exprimer sa confiance et il vous remet le destin de l'Empire." Lors de son procès en 1945, Jean Jardel donnera une version légèrement différente, mais la volonté est identique : "Vous avez toute ma confiance, faites au mieux, je vous confie les intérêts de l'Empire." (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 438). Quant à ceux qui remettent en cause l'existence de ce message, il faut savoir que de Gaulle a été tenu au courant de possibles accords. Il écrira avec mépris dans ses Mémoires de guerre (Tome 2, p. 60) : "pour "légitimer" l'autorité de Darlan. On alléguera un télégramme, expédié par un subordonné et dont nul jamais, ne publiera le texte, ni le nom du signataire, mais dont la simple évocation permettra au clan des augures d'insinuer, pour la galerie, que Pétain donne à l'amiral son approbation secrète."
[...]
"Le 12 novembre au soir, une conférence a lieu à Alger entre Darlan, Giraud, Noguès, Juin, Clark, Murphy et Mast. Après cette réunion tumultueuse, Noguès envoie un message numéroté à Pétain (Message n° 50803) : « Après discussion très ardue avec Murphy, l’amiral Darlan et moi sommes arrivés à un accord de principe qui maintient l’organisation actuelle au point de vue militaire, politique et administratif. Cette solution a été très dure à obtenir, car le général Giraud avait reçu la promesse formelle d’être commandant en chef. Il se faisait fort d’aller porter les hostilités en Tunisie contre les Allemands avec les troupes de Tunisie et d’Afrique du Nord. L’accord ne pourra être maintenu que si vous chargez l’amiral Darlan de vous représenter en Afrique du Nord ; je vous précise qu’il jouit d’une entière liberté. Il est capital de prendre cette décision, car un grand trouble règne dans les esprits. Je propose cette solution en plein accord avec l’amiral Darlan. »
[...]
Le général Noguès présent à Rabat donne ensuite la réponse du Maréchal le 13 novembre à 15 heures : "Référence 50803 du général Noguès. Accord intime de Maréchal et Président mais décision soumise à autorités occupantes [Etats-Unis]." "

Hors sujet adressé à tous les membres du forum, c'est quand même dingue alors que j'évoquais un sujet, vous l'abandonnez tous complètement pour réaliser 3 pages concernant un débat complètement différent.
_________________
"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." Honoré de Balzac

http://realite-histoire.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 10:04 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

C'est grace à Lebel qui a dévié sur le "double jeu" et sur l'AFN. Car dans ton "blog" plusieurs sujets peuvent être abordés,  tu nous pardonneras. Mais si tu veux en revenir au sujet original, le "faux-vrai" message annoté sur le statut des Juifs, c'est comme tu veux. Pour ma part, je pense que c'est un faux.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maquisard


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2009
Messages: 121
Localisation: Drôme

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 10:16 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

Je profite de mon passage sur le forum (Frenchie) pour dire à VSA que sa contribution au forum est fort interessante. Sa doc est impressionnante. Continue et si tu sens les choses partir en brioche, redresse la barre ! Personne je crois ne t'en tiendra rigueur.
_________________
"On ne transige pas sur la vérité !"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 10:42 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

Le général Noguès présent à Rabat donne ensuite la réponse du Maréchal le 13 novembre à 15 heures : "Référence 50803 du général Noguès. Accord intime de Maréchal et Président mais décision soumise à autorités occupantes [Etats-Unis]." "  ecris tu dans ton blog , mais qu'est ce qui te permet d'en inferer que , parlant d'autorités occupantes , Petain parlait des Americains !
 De toutes façons , le 13 novembre un cessez le feu avait été signé , la situation s'etait eclaircie entre Darlan et les Alliés et Juin avait choisi son camp ..........et les americains n'avaient pas besoin de l'accord ou non de Petain et Laval !
 Il y a fort à parier que Darlan , au cas ou Pétain n'aurait pas donné son "accord intime" aurait pretendu que le Marechal n'etait plus libre .............il continuera à agir d'ailleurs , au nom du Marechal empéché !
Le telegramme sur " l'accord intime " parviendra à Noguès , au Maroc , en presence de Darlan qui assistera à son dechiffrement .......ce telegramme parviendra par ce fameux fil secret , operationnel jusq'au 17 novembre ......dans ce cas , pourquoi Petain , par le même procédé , entre le 8 et le 11 novembre , n'aurait pas enjoint à Esteva de ne pas se conformer à ses ordres officiels ( resister aux alliés et laisser le champ libre a l' Axe ) !!
Plus tard , dans un message officiel trés ferme et empreint de la plus parfaite sincerité , Petain aura des mots trés durs pour les dissidents , en leur interdisant de parler en son nom ............les defenseurs du Marechal , pour l'exonerer de ses abandons et ses lachetés invoqueront ( c'est facile et ça clot la discussion ) un pretendu double jeu !
Pendant 4 ans , dans ses discours et messages publics ,il n'aura de cesse , jusqu' en juillet 44 , .. de proclamer son soutien à l' Allemagne, d'encourager la Milice et de fustiger le " vent mauvais " de la Resistance et des ennemis de l' Ordre nouveau .........Petain qui etait le seul de Vichy ,  a beneficier d'un fort soutien populaire , assuré de la confiance de trés nombreux français , ne pouvait il se douter de l'impact de ses paroles sur ces français , peu à même de saisir les subtilités de son "double langage " et qui rejoindront les rangs de la collaboration , de la Milice , voire de servir de mercenaires à l' Allemand !


Revenir en haut
Petit baigneur


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2009
Messages: 82

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 12:00 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

Toujours aussi marrant toi, hein ?
_________________
"Les amis de la vérité sont ceux qui la cherchent et non ceux qui se vantent de l'avoir trouvée" - Condorcet


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 12:46 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

 Toi , quand t'as rien à dire , reste dans ton coin 

Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 12:51 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

Admin a écrit:
 Pour ma part, je pense que c'est un faux.


 Tactique classique ! Il a été prouvé par plusieurs experts , et ce depuis plus de 6 mois , que le document etait authentique
, mais comme tu es plus malin , à toi de prouver que ce serait un faux


Revenir en haut
VSA


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 12
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 16:25 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

lebel a écrit:

Le général Noguès présent à Rabat donne ensuite la réponse du Maréchal le 13 novembre à 15 heures : "Référence 50803 du général Noguès. Accord intime de Maréchal et Président mais décision soumise à autorités occupantes [Etats-Unis]." "  ecris tu dans ton blog , mais qu'est ce qui te permet d'en inferer que , parlant d'autorités occupantes , Petain parlait des Americains !
 De toutes façons , le 13 novembre un cessez le feu avait été signé , la situation s'etait eclaircie entre Darlan et les Alliés et Juin avait choisi son camp ..........et les americains n'avaient pas besoin de l'accord ou non de Petain et Laval !
 Il y a fort à parier que Darlan , au cas ou Pétain n'aurait pas donné son "accord intime" aurait pretendu que le Marechal n'etait plus libre .............il continuera à agir d'ailleurs , au nom du Marechal empéché !
Le telegramme sur " l'accord intime " parviendra à Noguès , au Maroc , en presence de Darlan qui assistera à son dechiffrement .......ce telegramme parviendra par ce fameux fil secret , operationnel jusq'au 17 novembre ......dans ce cas , pourquoi Petain , par le même procédé , entre le 8 et le 11 novembre , n'aurait pas enjoint à Esteva de ne pas se conformer à ses ordres officiels ( resister aux alliés et laisser le champ libre a l' Axe ) !!
Plus tard , dans un message officiel trés ferme et empreint de la plus parfaite sincerité , Petain aura des mots trés durs pour les dissidents , en leur interdisant de parler en son nom ............les defenseurs du Marechal , pour l'exonerer de ses abandons et ses lachetés invoqueront ( c'est facile et ça clot la discussion ) un pretendu double jeu !
Pendant 4 ans , dans ses discours et messages publics ,il n'aura de cesse , jusqu' en juillet 44 , .. de proclamer son soutien à l' Allemagne, d'encourager la Milice et de fustiger le " vent mauvais " de la Resistance et des ennemis de l' Ordre nouveau .........Petain qui etait le seul de Vichy ,  a beneficier d'un fort soutien populaire , assuré de la confiance de trés nombreux français , ne pouvait il se douter de l'impact de ses paroles sur ces français , peu à même de saisir les subtilités de son "double langage " et qui rejoindront les rangs de la collaboration , de la Milice , voire de servir de mercenaires à l' Allemand !


Justement, tu ne fais pas la distinction entre ce qui est public et ce qui est secret. Je prends un autre exemple, Pétain qui couvre les actes de la Milice en public et qui leur fait parfois des reproches par derrière (je ne fais pas référence à la lettre du 5 aout 1944 mais à un autre épisode survenu en février 44, mais ce n'est pas le sujet).

En ce qui concerne l'amiral Esteva, il y a eu justement une note secrète de Pétain adressé à lui que j'évoque sur mon blog (même article) :
" Pierre Laval a chargé l’amiral Platon de se rendre à Tunis avec l’ordre de mettre fin au combat que le général Barré livrait contre les Allemands, puis de retourner les troupes françaises contre les Anglo-Américains comme l’a fait l’amiral Esteva. Le 17 novembre à 10H15, l’amiral Platon rendit compte de sa mission à Tunis. Le lendemain, c’est-à-dire le 18 novembre, le maréchal Pétain écrit à Esteva sur un carton à en-tête bleuté :
« Mon cher Esteva,
Je suis content de votre attitude et de la fidélité du général Barré.
En toute confiance.
Signé : Philippe Pétain » (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 449).
Louis Noguères, ancien président de la Haute Cour de Justice, avait tenté de réunir toutes les sources du Procès Pétain (toutes les sources n’avaient bien-sûr pas été dévoilées au public, évidemment surtout celles qui pouvaient innocenter l'accusé). Il avait publié une œuvre qui est encore une référence et qui est intitulée Le véritable procès du maréchal Pétain (Fayard, 1955). Il observa cette incohérence du Maréchal puisque ce dernier félicite l’amiral Esteva qui combat les Alliés, tout en félicitant le général Barré qu'il venait de destituer et qui lutte contre les forces de l’Axe. Alors Noguères conclu sur ce sujet : « Tel qu’il est, ce texte du 18 novembre 1942 peut illustrer la confusion régnant en Afrique du Nord mais renforce la certitude où sera l’histoire de constater que le maréchal Pétain, face aux alliés de la France, approuvait Darlan qui se rangeait à leurs côtés et exaltait Esteva qui simultanément lançait des troupes contre eux. » (citation reprise par Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 449). Selon le général de Serrigny, Pétain aurait dit le 12 novembre à Féat qu’il approuvait ce que faisait Darlan en Afrique du Nord. L’un des amis du Maréchal, Sisley Huddleston, américain naturalisé français le 17 juin 1940, lui avait demandé si Darlan agissait avec son accord, mais il a répondu qu’il ne pouvait pas répondre ce qu’il pensait réellement. Néanmoins, son ami insiste et obtient une réponse qui a été reprise par Marc Ferro : « Pétain posa la main sur mon bras et ajouta : […] Ma tâche est ici, quelles qu’en soient les conséquences pour ma personne ; je dois sauver les Français du pire qui peut leur arriver, si un Gauleiter était nommé, sans qu’il y ait plus d’intermédiaire … Et il ajouta : A chacun son rôle. » (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 457). "

Quant au message très dur envers les dissidents, tu parles sans doute de celui-ci qui, comme tu l'as dit, était public :
" Malgré tout, une lettre autographe de Pétain qui devait être publiée en décembre 1942, donc dévoilée au public, indique :
« Tous les chefs indignes qui ont livré l’Afrique française aux Anglais et aux Américains ont prétendu qu’ils ont agi en plein accord avec moi et même sur mon ordre.
Ils ont affirmé que je suis privé de ma liberté et qu’ils expriment ma pensée intime.
Je leur oppose le démenti le plus formel.
Je leur avais donné l’ordre de résister à l’agression, ils devaient se battre et ils en avaient les moyens. Ils ne l’ont pas fait et ils ont, en trahissant leur parole, forfait à l’honneur et sacrifié les intérêts de la France, je leur refuse le droit de parler et d’agir en mon nom. » (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 450).
Rappelons néanmoins que ce résumé n’avait aucun caractère secret et le Maréchal souhaitait le dévoiler publiquement. Il peut s’agir d’un moyen pour Pétain de montrer une volonté de collaboration avec les Allemands tout en conservant un minimum d’autorité en métropole. De plus, il dit ici que les soldats français d’Afrique du Nord possédaient les moyens de résister face au débarquement anglo-américain comprenant près de 110 000 hommes, alors que nous avions constaté précédemment qu’il savait par les messages reçus qu’il serait très difficile à ses hommes de les repousser. "
_________________
"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." Honoré de Balzac

http://realite-histoire.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 20:47 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

  Je te remercie pour tes précisions et apprecie la teneur documentaire de ton blog .....bien qu'il soit fortement à decharge de Petain
  Dés juillet 40 Petain , patriote sincère et amoureux de SA France , intronise un gouvernement , selon sa philosophie et ses idées politiques teintées de maurrasisme et d'intolerance et les premières directives qu'il prend nous en donne la mesure ; il s'engage dans une politique de collaboration , à laquelle il croit , convaincu d'une proche victoire de l' Allemagne , bien loin de toute idée de revanche , avec l'espoir , pour la France , d'une place dans l' Europe nouvelle ........il perdra ses illusions avec les premières deconvenues allemandes sur le front russe et l'entrée en guerre des USA , fin 41
En novembre 42 , il perdra les deux atouts qu'il avait face à l' Allemagne : Flotte et Empire , à partir de là il ne represente plus rien ,malgré de timides protestations sans suite , il avalisera tous les diktats allemands ,et prononcera , nolens volens , tous les discours qu 'ils lui prepareront ou qu'ils voudront bien lui laisser prononcer 
Quant à la fausse alternative : Pétain ou un Gauleiter , elle ne tient pas ........Les allemands avaient besoin d'Un Petain , nimbé aux yeux du peuple d'une aura de respect et de popularité , il les assurait par sa presence d' une certaine stabilité de la France sur le plan economique , à leur profit , et d'une relative quietude de leurs troupes ......et se mefiaient par dessus tout des aventuriers de l' ultra Collaboration !
  Les defenseurs de Petain ont toujours soutenu que les propos , les decisions les plus criticables , les discours les plus durs  qu'il a prononcés l'auront été sous la contrainte ou pour donner le change : excuse facile et passe partout ..........et allons donc , on veut nous presenter l'image d'un glorieux vieillard qui aurait avalé toutes les couleuvres possibles , malgré lui ,  et quoiqu'il en pensât , pour proteger les français 
Et j'aimerais bien une réponse à ma dernière interrogation :
 "Pendant 4 ans , dans ses discours et messages publics ,il n'aura de cesse , jusqu' en juillet 44 , .. de proclamer son soutien à l' Allemagne, d'encourager la Milice et de fustiger le " vent mauvais " de la Resistance et des ennemis de l' Ordre nouveau .........Petain qui etait le seul de Vichy ,  a beneficier d'un fort soutien populaire , assuré de la confiance de trés nombreux français , ne pouvait il se douter de l'impact de ses paroles sur ces français , peu à même de saisir les subtilités de son "double langage " et qui rejoindront les rangs de la collaboration , de la Milice , voire de servir de mercenaires à l' Allemand ? "


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 13 Mai - 19:37 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

lebel a écrit:
  Je te remercie pour tes précisions et apprecie la teneur documentaire de ton blog .....bien qu'il soit fortement à decharge de Petain   Dés juillet 40 Petain , patriote sincère et amoureux de SA France , intronise un gouvernement , selon sa philosophie et ses idées politiques teintées de maurrasisme et d'intolerance et les premières directives qu'il prend nous en donne la mesure


Stop !  Voilà d'où vient le grand malentendu. Ce sont les gouvernants de la IIIème République qui ont été cherché Pétain en Espagne et Weygand en Syrie. C'est le Président Lebrun et le premier ministre Paul Reynaud qui leur laissent les clefs de la maison, sachant bien, et ils sont d'accord là-dessus que Pétain ne va pas reprendre des ministres qui se sont fourvoyés dans les compromissions politiciennes du Front Populaire et de la République rad'soc'. C'est évident !
Quel est l'état de la France en Juin 1940 ? C'est la France de la défaite ! près de 6 millions de réfugiés qui déferlent vers le sud sur les routes où plus personne ne peut manoeuvrer, 2 millions de prisonniers, 150.000 morts, la Wehrmacht qui fonce vers la Méditerranée et les Pyrénées. Lebrun et Reynaud savent en cofiant lde pouvoir à Pétain que sa première décision va être de demander les conditions d'un armistice.
Armistice, je le rappelle, qui va figer l'armée allemande sur les positions acquises, donc laisser libre les 3/5 du territoire et toutes les côtes méditerranéennes. C'est la flotte mise à l'abri, et l'empire "neutralisé". Voilà la première décision prise ! Ensuite, il faut convoquer l'Assemblée Nationale (Chambre des Députés et Sénat) ce qui marque que Pétain veut faire les choses légalement !
Il est demandé à cette Assemblée des pouvoirs exceptionnels car la situation l'exige, et l'autorisation de réformer la Constitution, ce qu'elle lui accorde à une écrasante majorité !
Nous l'avons dit et répété, mais nul n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !


; il s'engage dans une politique de collaboration , à laquelle il croit , convaincu d'une proche victoire de l' Allemagne , bien loin de toute idée de revanche , avec l'espoir , pour la France , d'une place dans l' Europe nouvelle ........il perdra ses illusions avec les premières deconvenues allemandes sur le front russe et l'entrée en guerre des USA , fin 41
En novembre 42 , il perdra les deux atouts qu'il avait face à l' Allemagne : Flotte et Empire , à partir de là il ne represente plus rien ,malgré de timides protestations sans suite , il avalisera tous les diktats allemands ,et prononcera , nolens volens , tous les discours qu 'ils lui prepareront ou qu'ils voudront bien lui laisser prononcer 
Quant à la fausse alternative : Pétain ou un Gauleiter , elle ne tient pas ........Les allemands avaient besoin d'Un Petain , nimbé aux yeux du peuple d'une aura de respect et de popularité , il les assurait par sa presence d' une certaine stabilité de la France sur le plan economique , à leur profit , et d'une relative quietude de leurs troupes ......et se mefiaient par dessus tout des aventuriers de l' ultra Collaboration !
  Les defenseurs de Petain ont toujours soutenu que les propos , les decisions les plus criticables , les discours les plus durs  qu'il a prononcés l'auront été sous la contrainte ou pour donner le change : excuse facile et passe partout ..........et allons donc , on veut nous presenter l'image d'un glorieux vieillard qui aurait avalé toutes les couleuvres possibles , malgré lui ,  et quoiqu'il en pensât , pour proteger les français 
Et j'aimerais bien une réponse à ma dernière interrogation :
 "Pendant 4 ans , dans ses discours et messages publics ,il n'aura de cesse , jusqu' en juillet 44 , .. de proclamer son soutien à l' Allemagne, d'encourager la Milice et de fustiger le " vent mauvais " de la Resistance et des ennemis de l' Ordre nouveau .........Petain qui etait le seul de Vichy ,  a beneficier d'un fort soutien populaire , assuré de la confiance de trés nombreux français , ne pouvait il se douter de l'impact de ses paroles sur ces français , peu à même de saisir les subtilités de son "double langage " et qui rejoindront les rangs de la collaboration , de la Milice , voire de servir de mercenaires à l' Allemand ? "


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 14 Mai - 11:44 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

En ces moment ou le gouvernement esperait un miracle dans une nouvelle bataille de la Marne , il a fait appel à deux vieilles
gloires  qui , devant l'inexorable défaite ,  ont préféré signer un armistice , dont il jugera les termes acceptables et qui conviendra à un ennemi qui s'assurait la neutralisation d'un adversaire essentiel 
Encore une fois , en juin 40, la France etait à bout et n'avait plus les moyens de s'opposer à l'ennemi ,et même si elle l'avait voulu , il n'y aurait pas eu de sursaut national , elle en etait incapable !
Dans ces conditions , Petain devenait le recours providentiel d'un peuple qui le respectait et lui faisait confiance .....et nous aurons le vote des pleins pouvors , acquis dans les circonstances que l'on sait , avec le concours d' un Laval qui " entolera " une Assemblée , resignée 
Il aura desormais tous les pouvoirs , ayant abattu cette Gueuse honnie , pour installer un régime qui avait tout pour complaire à l' occupant : une France vassale , amoindrie et aux ordres !
D'autres , des patriotes , avaient choisi une autre voie , celle de combattre et desobeir ...........ce que leur reprocheront les  
petainistes d'hier et ce qu'il reste des  neo petainistes , aujourd'hui !
 L' Histoire reservera un traitement de faveur au De Gaulle de cette pèriode et releguera  le vieux Pétain aux oubliettes de notre mémoire nationale .........et c'est tant mieux , Jean !  Smile


Revenir en haut
VSA


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 12
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 21:49 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

lebel a écrit:

En ces moment ou le gouvernement esperait un miracle dans une nouvelle bataille de la Marne , il a fait appel à deux vieilles
gloires  qui , devant l'inexorable défaite ,  ont préféré signer un armistice , dont il jugera les termes acceptables et qui conviendra à un ennemi qui s'assurait la neutralisation d'un adversaire essentiel 
Encore une fois , en juin 40, la France etait à bout et n'avait plus les moyens de s'opposer à l'ennemi ,et même si elle l'avait voulu , il n'y aurait pas eu de sursaut national , elle en etait incapable !
Dans ces conditions , Petain devenait le recours providentiel d'un peuple qui le respectait et lui faisait confiance .....et nous aurons le vote des pleins pouvors , acquis dans les circonstances que l'on sait , avec le concours d' un Laval qui " entolera " une Assemblée , resignée 
Il aura desormais tous les pouvoirs , ayant abattu cette Gueuse honnie , pour installer un régime qui avait tout pour complaire à l' occupant : une France vassale , amoindrie et aux ordres !
D'autres , des patriotes , avaient choisi une autre voie , celle de combattre et desobeir ...........ce que leur reprocheront les  
petainistes d'hier et ce qu'il reste des  neo petainistes , aujourd'hui !
 L' Histoire reservera un traitement de faveur au De Gaulle de cette pèriode et releguera  le vieux Pétain aux oubliettes de notre mémoire nationale .........et c'est tant mieux , Jean !  Smile



Et après, tu dis que c'est moi qui a une vision partisane...

Bref, pour le "vent mauvais" que tu as dans un message précédent, il s'agit d'un terme qu'il employa dans deux messages, dont je reprends une partie du second présent sur mon blog.
"Le 28 avril 1944, le Maréchal va lancer un discours très germanophile en condamnant la volonté des Anglo-Américains de débarquer en France, et en appelant la Milice à réprimer tout opposition : « Notre pays traverse des jours qui compteront parmi les plus douloureux qu’il ait connu. Excités par des propagandes étrangères, un trop grand nombre de ses enfants se sont livrés aux mains de maîtres sans scrupule qui font régner chez nous un climat avant-coureur des pires désordres. Des crimes odieux qui n’épargnent ni les femmes ni les enfants désolent les campagnes, des villes et même des provinces paisibles et laborieuses. Le gouvernement a la charge de faire cesser cette situation et s’y emploie. Mais c’est mon devoir de vous mettre personnellement en garde contre cette menace de guerre civile qui détruit ce que la guerre étrangère a épargné jusque-là. Ceux qui poussent la France dans cette voie invoquent leur prétention de la libérer. Cette prétendue libération est le plus trompeur des mirages auquel vous pourriez être tentés de céder. C’est le même égarement qui poussa des Français à renier leur parole et leur serment pour sacrifier à un faux idéal patriotique dont nous voyons aujourd’hui les fruits en Afrique du Nord, où la dissidence a préparé les voies du communisme. Le vrai patriotisme ne doit s’exprimer que par une fidélité totale. Ceux qui, de loin, vous lancent des consignes de désordre voudraient entraîner la France dans une nouvelle aventure dont l’issue ne saurait être douteuse. Français quiconque parmi vous, fonctionnaire, militaire, ou simple citoyen, participe aux groupes de résistance compromet l’avenir du pays. Quand la tragédie actuelle aura pris fin et que, grâce à la défense du continent par l’Allemagne et aux efforts unis de l’Europe, notre civilisation sera définitivement à l’abri du danger que fait peser sur elle le bolchevisme, l’heure viendra où la France retrouvera sa place. » (Philippe Pétain, Actes et Ecrits, Flammarion, 1974, p. 589-590 et Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 536)."

Si on se base à ce seul message, il est vrai qu'on peut dire que Pétain était rangé au côté des Allemands. Mais plusieurs sources démontrent les conditions dont ce message a été réalisé.
"Marc Ferro a analysé les principaux crimes commis par la Milice à l'aide de documents issus des Archives Nationales (AG II, 82, K). Il constate qu'à part la première répression commise à Toulouse le 23 avril 1943, toutes les autres se déroulent après le 28 avril 1944. Ces crimes ont tous lieux en zone Sud puisque les Allemands lui ont interdit l'accès de la zone Nord. Ce sont surtout les membres du PPF de Doriot qui agissent au Nord. L'historien voit donc une corrélation entre le discours tragique de Pétain et l'augmentation des activités de la Milice. Le chef de l'Etat serait donc responsable des actes miliciens. Cependant, ce que n'a pas dit Ferro (ou qu'il ne savait pas), c'est que cette proclamation fut réalisée sous la contrainte. En effet, Jacques Isorni a retrouvé plusieurs écris du Maréchal. L'un d'entre eux est le texte d'un message qui a été annoncé par une lettre adressée à von Rundstedt. En réalité, c'est ce message que Pétain lira le 28 avril 1944. Mais ce dernier rédigea une note datant du 19 avril, dans laquelle il démontra son opposition à faire ce genre de discours. Il écrivit : "Si je prononce ce discours tel quel, je risque de mettre la France en révolte, c'est une responsabilité que je ne puis accepter à cause des conséquences désastreuses qui peuvent en découler." (Philippe Pétain, Actes et Ecrits, Flammarion, 1974, p. 589). Et l'historien Cointet précise justement "C'est dans ce contexte toujours plus dramatique à l'approche du débarquement que s'inscrit l'allocution aux Français prononcée par le maréchal Pétain le 28 avril 1944. Produit d'une pression allemande qui durait depuis deux mois, de la lassitude et de l'inquiétude de Pétain s'il opposait un refus définitif (mais pouvait-il advenir quelque chose de pire s'il se retirait ?), ce message en partie dicté par l'occupant contenait des passages qui apparaissent comme une justification de l'action de la Milice." (Jean-Paul Cointet, Histoire de Vichy, Perrin, 2003, p. 304).
Cette proclamation lui a donc été imposée par les Allemands, et il ne peut donc être tenu pour responsable des crimes commis par la Milice après le 28 avril 1944. En revanche, ce que Marc Ferro indique bien, c'est que chef de l'Etat avait confié avoir honte de son discours germanophile, et regrettait certains actes. Walter Stucki en témoigne : "Le 1er mai, le Maréchal m'invita à dîner en petit comité. Après le café, il me prit à part et me demanda à brûle-pourpoint si j'étais de ceux qui condamnaient son dernier discours. Je lui répondis avec circonscription que j'avais en effet beaucoup de peine à en comprendre certains passages. Très nerveux et déprimé, Pétain me fit remarquer qu'on avait enlevé tous ses conseillers, qu'il n'avait lui-même aucune expérience en politique et qu'il avait été victime d'une pression inouïe. Il reparla alors de la crise de novembre 1942, m'expliqua que beaucoup jugeaient qu'il aurait dû partir à ce moment là pour l'Afrique du Nord ou démissionner mais qu'il croyait avoir bien agi en restant. Et il ajouta que sa présence, sa lutte continuelle contre les exigences allemandes en main-d'oeuvre et en biens de tous genres, comme les atrocités et les arrestations allemandes, avaient malgré-tout préservé de nombreux Français de la déportation, sauvé de grandes quantités de marchandises pour le pays et empêché le pire. Contrairement à ce qui se passait en zone nord ou dans d'autres pays occupés, les Allemands aujourd'hui encore ne pouvait pas, en zone sud, dicter leur volonté et s'emparer au gré de tout. Il parla avec haine du représentant de Hitler auprès de lui, ainsi que de Laval. Il avait, en effet, dit-il, cédé trop souvent : mais sur un point, du moins, il ne céderait jamais, il ne quitterait jamais volontairement Vichy." (Walter Stucki, La fin du régime de Vichy, Neuchâtel, 1947, p. 39-40, témoignage repris par Marc Ferro dans son Pétain, Hachette, 2009, p. 539-540). Dans cet entretien, on peut noter que le Maréchal a toujours aussi peu de sympathie envers les Allemands, même s'il considère que le Reich va sauver la France d'une invasion bolchévique. Egalement, Pétain se sent isolé et a compris qu'il était devenu un pantin ayant trop cédé face aux collaborationnistes."

Enfin, je te relate un entretien entre le Maréchal et Martin du Gard, entretien que ce dernier récapitulera.
"Enfin, Martin du Gard, qui reçu Philippe Pétain le 17 juin 1944, avait exprimé ses pensées sur les actes du chef de l’Etat Français. Voici ce qu’il dit : "Il me redit son affection pour les Américains, et quand je lui demandait s'il comptait lâcher la barre : Je ne suis pas parti en novembre 1942, ce n'est pas aujourd'hui que je m'en irai. [...] Partir eût été lâche. Que serait-il devenu des Français ? C'est lui qui protégeait les réfugiés alsaciens, les Juifs, les communistes [A ne pas confondre avec les bolcheviques] ; s'il était parti, les S.S auraient éliminé tous les Juifs."  (Marc Ferro, Pétain, Hachette, 2009, p. 553). Pour beaucoup de Français de l'époque, l'entêtement de Pétain avait permis de sauver la majorité des juifs du pays."
_________________
"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." Honoré de Balzac

http://realite-histoire.over-blog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 25 Mai - 11:09 (2011)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ... Répondre en citant

Merci VSA de confirmer ce que nous ne cessons de dire ici et de nous apporter d'autres avis qui sont ceux de véritables historiens.
J'avais oublié de citer l'Ambassadeur Stucki, témoin ô combien neutre !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:37 (2016)    Sujet du message: Le supposé document original du statut des juifs qui accablerai le maréchal Pétain ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com