France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ouch m'interpelle...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 24 Avr - 10:53 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Tu nous dis, dans ta présentation, que tu considères Degueldre et Dovecar comme des "assassins" d'une part, et d'autre part comme des "Légionnaires, donc étrangers à la France".

Première réponse: Degueldre et Dovecar ont été mis dans cette situation de devenir des "terroristes", parceque, comme De Gaulle et les Résistants de 44, ils n'eurent que cette solution à opposer au FLN d'une part et aux forces de l'ordre gaullistes qui en étaient les complices, d'autre part.
J'ajouterai que De Gaulle, lui-même, avait déclaré qu'il considérait le FLN, comme le SEUL INTERLOCUTEUR VALABLE*, pour discuter de l'indépendance de l'Algérie. Or il ne pouvait ignorer que le FLN s'était imposé aux populations indigènes par le... terrorisme. Et par le terrorisme le plus abject.
Le raisonnement pouvait donc être celui-ci pour les adversaires de cette solution: puisque De Gaulle reconnaissait le terrorisme comme forme de représentativité unique des populations qu'il était sensé défendre, restait à lui opposer... le terrorisme ! D'où l'OAS. L'OAS qui ne commit pas à l'encontre des populations civiles, parfaitement innocentes, des attentats comme ceux du FLN,  qui firent des milliers de victimes (et je ne parle pas uniquement des bombes à retardement placées dans les brasseries, les bus, ou les stades...) depuis 1954, c'est à dire depuis 7 années !
Le lieutenant Roger Degueldre , chef des commandos Delta de l'OAS, était un ancien des maquis. Un grand Résistant puis un grand soldat, toujours au service de la France. Il avait combattu en Indochine, héroïquement, puis avait engagé son honneur de soldat auprès des populations françaises d'Algérie (et j'englobe, Musulmans, Chrétiens et Juifs) de ne jamais les abandonner au FLN, conformément aux ordres reçus ! Et obéissant à... De Gaulle Charles qui avait dit aux officiers comme Degueldre, que "lui vivant, jamais le drapeau FLN ne flotterait sur Alger".

Deuxième réponse (qui évitera à l'ami Briard une sainte colère...)
Les légionnaires étaient "Français par le sang versé"... On ne peut pas dire comme tu le fais Ouch, que ces soldats "étaient des étrangers à la France". Non ! Des Français comme eux, je te souhaites d'en rencontrer beaucoup ! Malheureusement le sen,s de l'Honneur et de la Patrie ayant disparus de notre enseignement public, tu n'en rencontreras pas de trés nombreux, hélas !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Avr - 10:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Lun 25 Avr - 10:02 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

L'OAS fut une réaction de légitime défense ! Bien sur qu'il y eut des attentats qui touchèrent quelques innocents. C'est innérant à toute organisation clandestine cloisonnée comme l'était l'OAS.
Mais il faut comparer avec ce qui est comparable:
Sans le FLN qui terrorisait la population algérienne depuis 1954, et dans les campagnes aussi bien que dans les villes et les villages les plus reculés, sans De Gaulle qui livrait ces 13 départements français au FLN seul (même le MNA, l'autre parti indépendantiste n'avait pas été consulté !) Il n'y aurait pas eu d'OAS qui n'opérait que dans les grandes villes d'Algérie: Constantine, Alger et Oran.
Son premier devoir était d'empêcher les tueurs du FLN ne descendre en villes européennes pour y commettre des attentats, car l'armée française (?) ne protégeait plus les Français.
Pas Français les légionnaires ? Mais ils le sont plus que toi !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Ouch


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Lun 25 Avr - 15:01 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Fréderic le Grand a écrit:
L'OAS fut une réaction de légitime défense ! Bien sur qu'il y eut des attentats qui touchèrent quelques innocents. C'est innérant à toute organisation clandestine cloisonnée comme l'était l'OAS.
Mais il faut comparer avec ce qui est comparable:
Sans le FLN qui terrorisait la population algérienne depuis 1954, et dans les campagnes aussi bien que dans les villes et les villages les plus reculés, sans De Gaulle qui livrait ces 13 départements français au FLN seul (même le MNA, l'autre parti indépendantiste n'avait pas été consulté !) Il n'y aurait pas eu d'OAS qui n'opérait que dans les grandes villes d'Algérie: Constantine, Alger et Oran.
Son premier devoir était d'empêcher les tueurs du FLN ne descendre en villes européennes pour y commettre des attentats, car l'armée française (?) ne protégeait plus les Français.
Pas Français les légionnaires ? Mais ils le sont plus que toi !
Je crois d'abord que la moindre politesse est d'éviter le tutoiement ici, même si la règle existe. Par égard aux interlocuteurs à qui l'on s'adresse sans même les connaître, la correction impose que le vouvoiement tienne lieu, à tout le moins dans nos rapports communs.

Cette remarque faite, je crois utile, ensuite, de devoir remettre certaines idées au clair :

* L'on ne peut justifier les attentats terroristes et aveugles de l'OAS, qui avaient autant tué de personnes innocentes que les attaques également terroristes du FLN, en essayant de les masquer, les uns comme les autres, sous le faux-fuyant de "légitime défense". Attenter à la vie des personnes est, me semble-t-il, un acte hautement criminel et inexcusable que n'exonère ni la raison, ni la morale, ni moins encore la poussée de fièvre visant à se rendre justice.

Cependant, si le FLN a effectivement exécuté, bien sauvagement parfois, un nombre innombrable de ses coreligionnaires, ce que condamnent quasiment tous les historiens et autres commentateurs algériens de la guerre d'Algérie, le bon sens impose toutefois de lui accorder le bénéfice de circonstances atténuantes. Comparés aux dirigeants de l'OAS, dont les premiers n'étaient autres que les généraux Salan, Jouhaud, Gardes, les médecins Suzini, Pérès, etc., ceux du FLN ne disposaient pas en effet de la même culture, de la même éducation. Pour la plupart, et tout particulièrement au niveau des échelons subalternes, c'étaient des illettrés, un produit direct de la colonisation, dont il faut un jour instruire les nouvelles générations, quant à sa véritable cruauté et ses graves dérives. Pour preuve, souvenons-nous que l'Algérie, en 1956, ne pouvait compter que sur : "une vingtaine de pharmaciens, 75 médecins, 400 instituteurs, 3 ingénieurs", selon Ferhat Abbas qui cite ces données dans son livre "Autopsie d'une guerre", page 222.

* Secundo, il est incorrect de laisser accroire que le FLN seul terrorisait les populations dans le pays, durant la guerre. Le mal causé par la torture et les corvées de bois, devenues des pratiques systématiquement généralisées à l'ensemble des contrées algériennes, était encore plus profondément redouté par ces mêmes populations pressurées des deux côtés. Les hommes politiques français, les intellectuels et autres philosophes avaient manqué là leur premier devoir de s'insurger contre des atteintes aussi basses à l'intégrité de la personne physique, qui, comble du ridicule, présentait une carte d'identité française.

* Enfin, semer la confusion devant des faits vérifiables ne participe pas d'une approche correcte de la vérité. Les attentats terroristes du FLN à Alger ont pris fin avec la "bataille d'Alger" et rares étaient ceux qui lui étaient imputés durant le premier semestre 1962, même s'ils répondaient légitimement à la menace d'extermination devenue réelle des populations autochtones par l'OAS. D'ailleurs, en abattant notamment les cinq ou six responsables de l'enseignement que furent Mouloud Feraoun et ses amis, le 15 mars 1962 à la Scala, sur les hauteurs d'Alger, cette organisation n'avait réussi qu'à  creuser profondément le fossé entre pieds-noirs et musulmans et condamner les premiers à quitter définitivement le sol algérien.
 

N.B. - Quant aux légionnaires et à leur nationalité véritable, je ne me sens nullement affecté par la comparaison abusive et irresponsable qui en est faite. Elle ne m'intéresse en aucun cas.





                                                                 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 10:41 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant




Ouch a écrit:
Fréderic le Grand a écrit:
L'OAS fut une réaction de légitime défense ! Bien sur qu'il y eut des attentats qui touchèrent quelques innocents. C'est innérant à toute organisation clandestine cloisonnée comme l'était l'OAS. Mais il faut comparer avec ce qui est comparable:Sans le FLN qui terrorisait la population algérienne depuis 1954, et dans les campagnes aussi bien que dans les villes et les villages les plus reculés, sans De Gaulle qui livrait ces 13 départements français au FLN seul (même le MNA, l'autre parti indépendantiste n'avait pas été consulté !) Il n'y aurait pas eu d'OAS qui n'opérait que dans les grandes villes d'Algérie: Constantine, Alger et Oran.
Son premier devoir était d'empêcher les tueurs du FLN ne descendre en villes européennes pour y commettre des attentats, car l'armée française (?) ne protégeait plus les Français.
Pas Français les légionnaires ? Mais ils le sont plus que toi !




Je crois d'abord que la moindre politesse est d'éviter le tutoiement ici, même si la règle existe. Par égard aux interlocuteurs à qui l'on s'adresse sans même les connaître, la correction impose que le vouvoiement tienne lieu, à tout le moins dans nos rapports communs.

Trés bien. Il ne s'agit seulement pas de "correction" ou de "politesse". certains ont le tutoiement facile et je ne pense pas que ce qoit un manque de respect pour l'interlocuteur. Mais puisque "vous" le demandez... 


Cette remarque faite, je crois utile, ensuite, de devoir remettre certaines idées au clair :

D'aprés quel "Historien" ? Citez vos sources, s'il vous plait ! Merci !

* L'on ne peut justifier les attentats terroristes et aveugles de l'OAS, qui avaient autant tué de personnes innocentes...

Faux ! L'OAS n'a été "active" qu'entre le 25 avril 1961 et le mois de jiin 1962. Elle ne l'a été que dans les grandes villes d'Algérie et absolument pas dans le Bled. Ses "cibles" étaient soigneusement désignées, à part quelques "bavures" inhérentes à un combat clandestin et sévèrement cloisonné. Et il s'agissait d'un combat littéralement désespéré. Nous avons les chiffres officiels.

 que les attaques également terroristes du FLN, en essayant de les masquer, les uns comme les autres, sous le faux-fuyant de "légitime défense". Attenter à la vie des personnes est, me semble-t-il, un acte hautement criminel et inexcusable que n'exonère ni la raison, ni la morale, ni moins encore la poussée de fièvre visant à se rendre justice.

Il ne faut pas avoir connu l'ambiance de cette guerre civile pour tenir de tels propos et raisonner à postériori, ce qui n'est pas de l'Histoire !

Cependant, si le FLN a effectivement exécuté, bien sauvagement parfois, un nombre innombrable de ses coreligionnaires, ce que condamnent quasiment tous les historiens et autres commentateurs algériens de la guerre d'Algérie, le bon sens impose toutefois de lui accorder le bénéfice de circonstances atténuantes.

Quoi ? Circonstances atténuantes ? Alors que le terrorisme systématique du FLN est répandu en priorité sur les populations civiles, sous les formes les plus diverses: nez et lèvres coupées pour ceux qui fument ou chiquent, égorgements, mutilations. Même les bébés ne furent pas épargnés. Et celà dès novembre 1954 !
Et vous parlez de bon sens ?
Allons, réfléchissez avant d'écrire de telles inepties !


 Comparés aux dirigeants de l'OAS, dont les premiers n'étaient autres que les généraux Salan, Jouhaud, Gardes, les médecins Suzini, Pérès, etc., ceux du FLN ne disposaient pas en effet de la même culture, de la même éducation.

Allons ! Mais vous essayez de nous faire croire que les responsables du FLN n'étaient que des sauvages incultes ? Mais d'où sortez vous de telles affirmations ? Je l'ai dit et répété: la responsabilité de l'OAS incombe en premier au gouvernement gaulliste, qui à partir du moment où il considérait le FLN comme SEUL INTERLOCUTEUR VALABLE, alors qu'il s'agissait d'un mouvement essentiellement terroriste il prenait le risque de voir se développer un mouvement de contre-terrorisme au moins aussi virulent. Ces officiers français qui se sont lancés dans une telle folie, avait auparavent donné leur parole d'Officiers que jamais ils n'abandonneraient les populations algériennes qui leur faisaient confiance ! Et ils devaient tenir leur parole, coûte que coûte ! Vous ne connaissez rien à ce que peut être une guerre avant tout psychologique, et ce que fut cette guerre là ! Et c'est fort dommage !


 Pour la plupart, et tout particulièrement au niveau des échelons subalternes, c'étaient des illettrés, un produit direct de la colonisation, dont il faut un jour instruire les nouvelles générations, quant à sa véritable cruauté et ses graves dérives. Pour preuve, souvenons-nous que l'Algérie, en 1956, ne pouvait compter que sur : "une vingtaine de pharmaciens, 75 médecins, 400 instituteurs, 3 ingénieurs", selon Ferhat Abbas qui cite ces données dans son livre "Autopsie d'une guerre", page 222.

Les lycées et facultés d'Algérie étaient pleines d'élèves qui préparaient leurs diplômes ! J'en fus un et je témoigne que mes camarades Musulmans étaient proportionnellement plus nombreux que nous, les "Européens"



* Secundo, il est incorrect de laisser accroire que le FLN seul terrorisait les populations dans le pays, durant la guerre. Le mal causé par la torture et les corvées de bois, devenues des pratiques systématiquement généralisées à l'ensemble des contrées algériennes, était encore plus profondément redouté par ces mêmes populations pressurées des deux côtés.

C'était l'objectif du FLN ! J'ai été soldat en Algérie et je sais que l'importance des "tortures" et autres exactions commises à l'encontre des populations civiles d'Algérie a été largement sur-estimée par la propagande pro-FLN. A la terreur absolue des fellaghas, il fallait répondre en punissant sévèrement les coupables. Et les populations nous le rendaient bien. Ce sont elles qui demandaient des armes pour se protéger des bandes FLN ! N'oubliez pas qu'il y eut 260.000 Algériens engagés du côté de l'Armée française, alors que l'ALN ne compta au maximum que 35 à 40.000 hommes !


 Les hommes politiques français, les intellectuels et autres philosophes avaient manqué là leur premier devoir de s'insurger contre des atteintes aussi basses à l'intégrité de la personne physique, qui, comble du ridicule, présentait une carte d'identité française.

Ces mêmes "personnalités" ne sont jamais "insurgées" contre les attentats horribles du FLN ! Et vous me dites ça, à moi qui eut la triste tâche de relever le cadavre d'une fillette de 5 ans déchiquetée par une bombe de la camarade Raymonde Pechard... Une philosophe sans doute ?

* Enfin, semer la confusion devant des faits vérifiables ne participe pas d'une approche correcte de la vérité. Les attentats terroristes du FLN à Alger ont pris fin avec la "bataille d'Alger" et rares étaient ceux qui lui étaient imputés durant le premier semestre 1962, même s'ils répondaient légitimement à la menace d'extermination devenue réelle des populations autochtones par l'OAS.

A Alger ! Mais dans toute l'Algérie le FLN poursuivait sa politique de terreur systématique et s'il n'était plus aussi "efficace" dans le premier semestre 1962, c'est vous qui le dites, car le cessez-le-feu unimatéral décrété en mai 1961, avait eut pour conséquence de renforcer les bandes de l'ALN de l'intérieur, l'armée française étant dans l'obligation de mettre un terme à ses opérations offensives. Cette "trêve unilatérale" qui avait vu la libération simultanée de 6.000 fellaghas, ne fut guère observée par le FLN, bien au contraire !


 D'ailleurs, en abattant notamment les cinq ou six responsables de l'enseignement que furent Mouloud Feraoun et ses amis, le 15 mars 1962 à la Scala, sur les hauteurs d'Alger, cette organisation n'avait réussi qu'à  creuser profondément le fossé entre pieds-noirs et musulmans et condamner les premiers à quitter définitivement le sol algérien.

Et nous y voilà ! Lorsqu'on parle de "victimes" de l'OAS, on ne peut citer que ces six là, "responsables de l'enseignement", mais surtout, ce qu'on oublie de dire, engagés activement auprès du FLN !
Je rappelle que le slogan "La valise ou le cercueil" ne fut pas un slogan qui "suivit" cet attentat. Que ce fut un slogan qu'on pouvait trouver sur les tracts du FLN, dès 1956 !


N.B. - Quant aux légionnaires et à leur nationalité véritable, je ne me sens nullement affecté par la comparaison abusive et irresponsable qui en est faite. Elle ne m'intéresse en aucun cas.

C'est pourtant vous qui la faite cette "comparaison" en doutant de leur appartenance nationale ! Ou alors expliquez moi. Quelque chose m'aura échappé !




                                                                 




_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 12:44 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Te casse pas Admin, ca doit être un gus dans le genre du pascal sur ma boutique

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 13:43 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

T'inquiètes pas mon vieux para ! Qu'il s'exprime ! Ce forum est fait pour ça ! On avisera dans quelque temps. Pour l'instant je ne fais que répondre à des affirmations complètement à côté de la plaque, et à defaut de savoir vraiment qui il est (jeune lycéen, professeur d'histoire, chômeur, retraité, vieux gaucho, etc... etc...) je répond.
S'il veut des biscuits, je lui en donnerai ! Tu sais que je n'en manque pas...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 15:34 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

A se demander où il est allé chercher tout ça !
Chez un "vieux porteur de valises" estampillé FLN, sur !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
317ème


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 40
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 17:03 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Il y pas à se demander si les Légionnaires sont Français ou pas t'est-ce !
Les Légionnaires sont des soldats Français ! Et on doit pas se poser la moindre question à ce sujet !
Et en plus, ils sont l'élite de notre armée. Chapeau bas !
_________________
Non, rien de rien, non je ne regrette rien...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 10:48 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Il y a une chose qu'on pourrait répondre à tous ces "collabos" de l'Algérie FLN en particulier et du Maghreb en général.
On pourrait leur répondre par cette question:

- Comment expliquez vous la présence sur le sol de France de plus de 10 millions d'immigrés et d'enfants d'immigrés algériens en 2011 ?
Par l'appel du Patronnat français ? Par la "misère" laissée sur place après le départ des "colons" ?
C'est comme si les Français avaient massivement quitté le territoire... français métropolitain à la libération de 1945...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 12:31 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

En ce qui concerne Degueldre et Dovecar, que l'on soit d'accord ou non avec leur engagement, on peut au moins reconnaitre qu'ils ont eu le courage de mettre leurs peaux au bout de leurs idées, de plus pour tenir la fidélité à la parole donnée.

Ce qui en fait des hommes respectables


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 13:08 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Je pense surtout à la fidélité à la parole donnée, ce qui pour un soldat, et à fortiori un légionnaire, une obligation vitale !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Caïman13


Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2010
Messages: 61
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 17:16 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Pétard, le Ouch, il y va fort. D'entrée, là, comme ça ! Faut-il que je lui bouffe une jambe Admin ?
_________________
Tu sais ce qu'elle te dit la marine française ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 10 Mai - 11:13 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Non caïman, pas encore... Je crois qu'on l'a un peu calmé. Encore un qui va aller raconter que FEG est un nid de "nostalgiques"...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 10:36 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Ne soyons pas pessimistes. Vous connaissez tous, je suppose, l'état de l'information historique dans notre triste pays. Ouch fait comme la majorité de nos contemporains; il est probablement scandalisé par les propos qu'il a lu ici et réagit en mettant en avant sa susceptibilité (Monsieur ne supporte pas le tutoiement...) sans doute pour démontrer notre vulgarité.
Quoi qu'il en soit, il faut accepter, lorsque l'on s'inscrit sur un forum, et un forum d'Histoire qui plus est, de supporter la contradiction et la polémique et de faire comme certains, apporter des preuves de ce que l'on défend.
J'espère que Ouch lira ces lignes et en tirera bénéfice. Merci !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 13 Mai - 19:06 (2011)    Sujet du message: Ouch m'interpelle... Répondre en citant

Michel Boisbouvier est en train de délirer sur le forum de Delpla à propos de l'Algérie. Je veux bien qu'il s'y connaisse un peu sur 39/45, mais alors là... Indéfendable !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:39 (2016)    Sujet du message: Ouch m'interpelle...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com