France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15, 16  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 18:14 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

 Lebel votre haine vous empêche de lire les événements,vous niez des évidences,
ce qui fait de vous un négationniste.
Voici encore des documents pour vous prouver qu'à Oradour,ce n'était pas ce que la version officielle
nous raconte depuis 69 ans.
- Paul Doutre était membre supplétif du maquis (donc sans mission mais pouvait être contacté
à tout moment);
- Léonard Dupic était membre de l'Armée Secrète,Résistance de droite;
- Mathieu Borie appartenait aux F.T.P.,donc à la Résistance communiste;
- Aimé Renaud avait été chauffeur d'un grand résistant de Lyon.
Revenu à Oradour avec une fausse carte d'agriculteur,il restait en contact avec des maquisards du coin,
dont Mathieu Borie;
- Maurice Beaubreuil,réfractaire au Service du Travail Obligatoire,s'était réfugié chez sa tante
(Mme Mercier) à Oradour.Il avait pour mission de rester en contact avec Limoges.
Chque jour,il mangeait en compagnie de .....Mathieu Borie.Un Mathieu Borie qui avait lui-même
fabriqué une cache chez...sa tante,Mme Mercier;
- Paul Doire,qui travaillait dans la boulangerie,ravitaillait les maquis des environs en pain.
Certes,il ne s'agissait que d'indices et,si l'on excepte Paul Doire,on pouvait prétendre que ces gens
étaient des simples "membres supplétifs" du maquis,c'est-à-dire des comparses sans importance réelle.
Mais d'autres informations importantes doivent être prise en compte.


MARTIAL MACHEFER ET Mlle SARAH JAKUBOWICZ.
 

Parmi les rescapés figure un certain Martial Machefer,qui était qualifié par les autorités,...
...de "notoirement communiste et meneur gréviste".
(ci-dessous extraits soulignés de la pages 109 et 140)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Jean-Jacques Fouché, Oradour, p.109
à la pêche,des chiens aboient la nuit...Il est recommandé de surveiller particulièrement cinq personnes
qui "en période de tension sociale doivent être immédiatement appréhendées,dont le sieur Machefer
Martial,un habitant du bourg,notoirement communiste et meneur gréviste".35
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Machefer: "Je me trouvais au premier étage de mon habitation,située en bordure du champ de foire
face à la route quand je vis arriver cinq véhicules allemands environ,dont au moins deux automitrailleuses.
Je vis ces véhicules traverser le village,les hommes surveillant les une les fenêtres,les autres les rez-
de-chaussée.Quelques instants après,je vis une partie de ces véhicules redescendre avec un minimum
d'effectif.Voyant ces allées et venues suspectes de véhicules dans le village,ma femme insiste pour
que je quitte la maison,étant déjà très surveillé par la Gestapo.
Brûlant tous les papiers qui pouvaient me nuire,je quittai mon domicile vers 14 h10 et m'enfuis
 sur la route de Saint-Junien.Lorsque j'ai eu dépassé le bourg d'Oradour,j'ai rencontré
Jean-Jacques Fouché, Oradour ,p.140
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 10 juin,il prit la fuite dès l'arrivée des Waffen-SS,après avoir...brûlé tous les papiers qui pouvaient
lui nuire.Tout cela avant même de savoir ce qui allait se passer !
Voilà donc un homme qui n'avait pas la conscience tranquille,qui détenait des documents jugés
singulièrement compromettants et qui se doutait que les Allemands allaient perquisitionner.
S'il n'avait été qu'un "membre supplétif du maquis",il n'aurait certainement pas eu à agir ainsi.
Mais ce n'est pas fini.
Dans la maison détruite de Martial Machefer,on retrouvera le cadavre de Sarah Jakubowitz,
une jeune fille originaire de Pologne et dont la famille s'était réfugiée un temps à Oradour.
Son frère,David,s'était engagé dans les F.T.P.
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Mai - 18:14 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 18:50 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

lebel a écrit:
Laughing Les Waffen-SS n'auraient donc pas mis le feu volontairement comme on nous le raconte depuis 1944,mais qu'un dépôt de munitions
clandestin des maquisards semble être l'origine de ce drame.

C'est ce qu'ecrit notre néga de service , avec le renfort de Reynouard et de temoignages accomodés à sa sauce

Les "témoignages accomodés à sa sauce", sont ceux qui ont été reçus au Tribunal de Bordeaux, et comme je l'ai souligné ne sont pas du "néga de service", ni de Reynouard", dont bien entendu tu n'as pas lu une seule ligne... Brrrrrrr !............

en clair , les SS ne sont pour rien dans le massacre , ils auraient mis femmes et enfants à l'abri dans l'eglise , et les hommes , rassemblés dans les granges .....
au bruit de l'explosion dans l'eglise , les SS croyant à une attaque du maquis , paniqués , tirent dans le tas , à l'aveuglette ........quant aux femmes et enfants , ils sont victimes de l'explosion ( des munitions entreposés par le maquis ! ) et de l'incendie qui s'ensuivit
Cette legende invraisemblable est vehiculée par les seuls negationnistes

Cette "légende" comme tu dis découle de l'analyse des témoignages, de la situation sur le terrain en 1945, et des examens faits sur place d'après ces témoignages. C'est, je te l'ai dit suite à ma visite sur place que j'ai commencé à me poser des questions et à aller chercher ailleurs que dans la documentation "officielle" des informations crédibles !

à l'usage des naîfs , et est dementie non seulement par les survivants d' Oradour ( tous des cryptococos ! ) mais, ce qui est plus interessant , par les SS , chefs , et executeurs eux mêmes

Je l'ai dit aussi et à plusieurs reprises, les lampistes "Malgré nous" récupérés pour les besoins du procés, n'avaient qu'une idée en tête: sauver leurs peaux. Et pour celà faire amende honorable, avouer tout ce qu'on voulait bien qu'ils avouent ! Mais des témoignages comme celui de Weidinger ou de Matthes, non, rejetés comme "négationnistes" ! Tu les a lus , Non ! Brrrrrrrr.......

Au procés de Bordeaux , aucun des SS presents ne suggerera la thése ( negationiste ) précitée , ils se presentent tous comme de simple executants , obeissant aux ordres de leurs superieurs ( sauf deux d'entre eux qui admettront " avoir mis la main à la pâte" )

Pour les quatre seuls officiers superieurs SS , Lammerding , Kahn , Barth , Weidinger ( absents à Bordeaux ) qui temoigneront , directement ou indirectement , l'explosion de l'eglise est bien due à une action allemande et ne pretendront pas que cette 'explosion de l'eglise serait due à des munitions entreposées par le maquis ........et pourquoi donc se seraient ils privés d'un alibi facile , pour exonerer la SS ?
1) Weidinger : dans son opuscule , il est trés bref sur Oradour et s'en tient aux declarations de Dickmann
La population a pris part au combat. La fouille des maisons permet la saisie de nombreuses armes et de munitions; il fait donc arrêter toute la population mâle de la localité, environ 180 personnes et les fait fusiller.

Il fait brûler les maisons où l'on a trouvé armes et munitions. L'église a brûlé aussi, explosant violemment.
le livre de weidinger est consultable sur le net , à partir de sites negationnistes.

Bien sur ! Mais le livre de Weidinger ne se contente pas de ce court extrait. Ne pourrait-on "consulter le livre de Weidinger" autrement que sur des sites "nagationnistes" ? Qu'en est-il de la liberté d'expression dans ce pays ? Il n'y a rien de négationniste dans ce livre car l'auteur ne nie pas le massacre des civils d'Oradour. Il en donne une version qui n'est pas celle des FTP. C'est le dossier "à décharge" que tout le monde devrait avoir le droit de consulter afin de se faire une opinion "objective" sur ce drame. Tout simplement !

2) Otto Kahn : d'aprés sa deposition faite à Dortmund en decembre 62 , c'est Dickmann qui ordonne à un artificier, l' Ustuf Knug , de deposer 2 à 4 kg d'explosifs à l'interieur de l'eglise ( Knug , blessé par l'explosion , mourra peu aprés ..(.ce sera la seule victime allemande d' Oradour , ce qui dement un pretendu affrontement avec des maquisards , selon Reynouard ) , lors de l'explosion , le sol trembla dans un bruit assourdissant provenant de l'eglise

Je répète, les témoins ou plutôt LE témoin, madame Rouffanche parle d'une explosion DANS LA CAISSE ! Or il ne peut s'agir d'une explosion qui mutile tous les occupants de l'église et provoque une gigantesque flamme qui carbonise leurs restes. Il s'agit donc d'une autre explosion beaucoup plus importante qui s'entend à plusieurs kilomètres de là (témoignage des passagers du tram et des paysans dans leurs champs).
Je l'ai dit et ce ne sont pas des propos de Reynouard, la résistance avait constitué de nombreux dépots d'armes et de munitions dans les églises, et pourquoi n'avoir pas choisi le village d'Oradour qui passait pour un village "tranquille" et étranger à la guerre ? Au contraire c'était peut-être le lieu idéal pour constituer ce dépôt ! Mais bien sur Lebel ne peut pas avoir une telle réflexion !
http://www.oradour.info/appendix/kahnsta1.htm

3) Heinz Barth : condamné à mort par contumace à Bordeaux , il sera , en 1983 , condamné par un tribunal de DDR à la prison à vie pour crimes de guerre en Tchecoslovaquie et à Oradour et sera libéré en 1990
Lors de son procés il affirmera que c'est à un signal de Dickmann , vers 15h30 ,qu'il ouvrira le feu , sur les hommes , dans les granges .........en ajoutant avoir éxecuté lui même 15 à 20 hommes , pour l'exemple
C'est vers 16h15 qu'on lui ordonnera de " nettoyer l'eglise " ( ie l'extermination des femmes et des enfants ) et iil pouvait entendre les cris de tous ces gens dans l'eglise qui brulait http://www.oradour.info/appendix/bartrial.htm


Témoignage donné en... RDA ou DDR comme tu voudras... La RDA qui employait de nombreux anciens SS dans la Stasi. On comprend pourquoi... Je réfute de toutes les façons ce genre de témoignage fait pour apitoyer les juges et sauver sa peau. Est-ce que tu peux te mettre dans la tête la simple idée que nous sommes aprés 1945, que l'Allemagne nazie a été vaincue, que tous ses "crimes" ont été découverts et que l'épuration est féroce contre les anciens du régime, civils ou militaires. Il ne s'agit pas, encore une fois, de dédouaner les SS de la Das Reich, mais de rétablir les faits dans toute leur objectivité. Je l'ai dit, celà aussi, un procés équitable, même celui d'un assassin tortionnaire abominable, doit comporter un dossier "à charge" et un dossier "à décharge". Les procés d'Oradour ne se sont basés que sur des dossiers à charge présentés par l'accusation, c'est à dire les vainqueurs du conflit. Pourrait-on aujourd'hui, en 2013, 70 ans après les faits, en parler comme des amateurs d'Histoire ?

4) Lammerding : deposition faite à Dortmund en fevrier 62 http://www.oradour.info/appendix/lammsta1.htm


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Soulrod


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 110
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 21:26 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Une fois de plus on sélectionne les témoins selon se qu'ils disent. Aucun SS n'est jamais revenu sur ça déclaration, aucun n'a dit avoir subi des tortures pour inventé des histoires. Étrange quand même que tous se taise. 


Admin comment explique tu que si les SS voulaient protégé les femmes et les enfants aucun ne survécu à par Rouffanche. Comment explique tu qu'ils tiraient sur d'éventuel fuyard?
_________________
Vive la vérité, qu'elle qu'elle soit...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 22:33 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Admin a écrit:
lebel a écrit:
Laughing Les Waffen-SS n'auraient donc pas mis le feu volontairement comme on nous le raconte depuis 1944,mais qu'un dépôt de munitions
clandestin des maquisards semble être l'origine de ce drame.

C'est ce qu'ecrit notre néga de service , avec le renfort de Reynouard et de temoignages accomodés à sa sauce

Les "témoignages accomodés à sa sauce", sont ceux qui ont été reçus au Tribunal de Bordeaux, et comme je l'ai souligné ne sont pas du "néga de service", ni de Reynouard", dont bien entendu tu n'as pas lu une seule ligne... Brrrrrrr !............
 Detrompe toi , j'ai lu le livre de Reynouard et j'ai bien relevé tous ses mensonges , dans un fil , sur FEG !

en clair , les SS ne sont pour rien dans le massacre , ils auraient mis femmes et enfants à l'abri dans l'eglise , et les hommes , rassemblés dans les granges .....
au bruit de l'explosion dans l'eglise , les SS croyant à une attaque du maquis , paniqués , tirent dans le tas , à l'aveuglette ........quant aux femmes et enfants , ils sont victimes de l'explosion ( des munitions entreposés par le maquis ! ) et de l'incendie qui s'ensuivit
Cette legende invraisemblable est vehiculée par les seuls negationnistes

Cette "légende" comme tu dis découle de l'analyse des témoignages, de la situation sur le terrain en 1945, et des examens faits sur place d'après ces témoignages. C'est, je te l'ai dit suite à ma visite sur place que j'ai commencé à me poser des questions et à aller chercher ailleurs que dans la documentation "officielle" des informations crédibles !Tu ne donnes aucun element pour " credibiliser " cette legende 

à l'usage des naîfs , et est dementie non seulement par les survivants d' Oradour ( tous des cryptococos ! ) mais, ce qui est plus interessant , par les SS , chefs , et executeurs eux mêmes

Je l'ai dit aussi et à plusieurs reprises, les lampistes "Malgré nous" récupérés pour les besoins du procés, n'avaient qu'une idée en tête: sauver leurs peaux. Et pour celà faire amende honorable, avouer tout ce qu'on voulait bien qu'ils avouent ! Mais des témoignages comme celui de Weidinger ou de Matthes, non, rejetés comme "négationnistes" ! Tu les a lus , Non ! Brrrrrrrr.......
Tu sais bien que je les ai lus : Weidinger passe trés vite sur Oradour , il confirme ce qu'a dit Diekman , quant au temoignage de Matthes , c'est un tissu d'invention et de fantaisie ....j'enai  aussi sur FEG donné la preuve !
Au procés de Bordeaux , aucun des SS presents ne suggerera la thése ( negationiste ) précitée , ils se presentent tous comme de simple executants , obeissant aux ordres de leurs superieurs ( sauf deux d'entre eux qui admettront " avoir mis la main à la pâte" )

Pour les quatre seuls officiers superieurs SS , Lammerding , Kahn , Barth , Weidinger ( absents à Bordeaux ) qui temoigneront , directement ou indirectement , l'explosion de l'eglise est bien due à une action allemande et ne pretendront pas que cette 'explosion de l'eglise serait due à des munitions entreposées par le maquis ........et pourquoi donc se seraient ils privés d'un alibi facile , pour exonerer la SS ?
1) Weidinger : dans son opuscule , il est trés bref sur Oradour et s'en tient aux declarations de Dickmann
La population a pris part au combat. La fouille des maisons permet la saisie de nombreuses armes et de munitions; il fait donc arrêter toute la population mâle de la localité, environ 180 personnes et les fait fusiller.

Il fait brûler les maisons où l'on a trouvé armes et munitions. L'église a brûlé aussi, explosant violemment.
le livre de weidinger est consultable sur le net , à partir de sites negationnistes.

Bien sur ! Mais le livre de Weidinger ne se contente pas de ce court extrait. Ne pourrait-on "consulter le livre de Weidinger" autrement que sur des sites "nagationnistes" ? Qu'en est-il de la liberté d'expression dans ce pays ? Il n'y a rien de négationniste dans ce livre car l'auteur ne nie pas le massacre des civils d'Oradour. Il en donne une version qui n'est pas celle des FTP. C'est le dossier "à décharge" que tout le monde devrait avoir le droit de consulter afin de se faire une opinion "objective" sur ce drame. Tout simplement !
 N'importe quel imbécile jugera que son dossier fourmille de contre verités , veux tu que je les énumère encore 

2) Otto Kahn : d'aprés sa deposition faite à Dortmund en decembre 62 , c'est Dickmann qui ordonne à un artificier, l' Ustuf Knug , de deposer 2 à 4 kg d'explosifs à l'interieur de l'eglise ( Knug , blessé par l'explosion , mourra peu aprés ..(.ce sera la seule victime allemande d' Oradour , ce qui dement un pretendu affrontement avec des maquisards , selon Reynouard ) , lors de l'explosion , le sol trembla dans un bruit assourdissant provenant de l'eglise

Je répète, les témoins ou plutôt LE témoin, madame Rouffanche parle d'une explosion DANS LA CAISSE ! Or il ne peut s'agir d'une explosion qui mutile tous les occupants de l'église et provoque une gigantesque flamme qui carbonise leurs restes. Il s'agit donc d'une autre explosion beaucoup plus importante qui s'entend à plusieurs kilomètres de là (témoignage des passagers du tram et des paysans dans leurs champs).
Je l'ai dit et ce ne sont pas des propos de Reynouard, la résistance avait constitué de nombreux dépots d'armes et de munitions dans les églises, et pourquoi n'avoir pas choisi le village d'Oradour qui passait pour un village "tranquille" et étranger à la guerre ? Au contraire c'était peut-être le lieu idéal pour constituer ce dépôt ! Mais bien sur Lebel ne peut pas avoir une telle réflexion !
http://www.oradour.info/appendix/kahnsta1.htm
Pourquoi alors , suivant leurs temoignages , les SS ne sont pas surpris par cette explosion et n'ont jamais parlé d'explosion due aux munitions cachées par le maquis 

3) Heinz Barth : condamné à mort par contumace à Bordeaux , il sera , en 1983 , condamné par un tribunal de DDR à la prison à vie pour crimes de guerre en Tchecoslovaquie et à Oradour et sera libéré en 1990
Lors de son procés il affirmera que c'est à un signal de Dickmann , vers 15h30 ,qu'il ouvrira le feu , sur les hommes , dans les granges .........en ajoutant avoir éxecuté lui même 15 à 20 hommes , pour l'exemple
C'est vers 16h15 qu'on lui ordonnera de " nettoyer l'eglise " ( ie l'extermination des femmes et des enfants ) et iil pouvait entendre les cris de tous ces gens dans l'eglise qui brulait http://www.oradour.info/appendix/bartrial.htm


Témoignage donné en... RDA ou DDR comme tu voudras... La RDA qui employait de nombreux anciens SS dans la Stasi. On comprend pourquoi... Je réfute de toutes les façons ce genre de témoignage fait pour apitoyer les juges et sauver sa peau. Est-ce que tu peux te mettre dans la tête la simple idée que nous sommes aprés 1945, que l'Allemagne nazie a été vaincue, que tous ses "crimes" ont été découverts et que l'épuration est féroce contre les anciens du régime, civils ou militaires. Il ne s'agit pas, encore une fois, de dédouaner les SS de la Das Reich, mais de rétablir les faits dans toute leur objectivité. Je l'ai dit, celà aussi, un procés équitable, même celui d'un assassin tortionnaire abominable, doit comporter un dossier "à charge" et un dossier "à décharge". Les procés d'Oradour ne se sont basés que sur des dossiers à charge présentés par l'accusation, c'est à dire les vainqueurs du conflit. Pourrait-on aujourd'hui, en 2013, 70 ans après les faits, en parler comme des amateurs d'Histoire ?
 Barth raconte ce qu'il a vu , ça correspond bien aux temoignages des autres SS





4) Lammerding : deposition faite à Dortmund en fevrier 62 http://www.oradour.info/appendix/lammsta1.htm











Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 23:40 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

 Je continue avec David (FTP) le frère de Sarah.
 
Sarah sera-t-elle inhumée anonymement dans une fosse
commune avec les autres victimes ? Non,son cadavre sera reconnu et....
...il sera enterré au cours d'une grande cérémonie organisée par...l'Union de Résistance et d'Entraide
des Juifs de France,une organisation d'obédience communiste.
Six cents (voire huit cents) personnes assisteront à cette cérémonie au cours de laquelle
"un catafalque (fut) dressé,entouré d'une garde d'honneur (de F.T.P) en armes (...).
Des gerbes (furent) déposées au nom des formations militaires qui rend(irent) les honneurs".
(ci-dessous,extraits soulignés,p.126)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
David se marie,en décembre 1940,dans les combles de la mairie de Saint-Victurnien.
La famille subit les agressions des miliciens.David devient bûcheron.Il s'engage dans la Résistance
en rejoignant,probablement épisodiquement,le groupe issu de l'équipe de football de Saint-Victurnien,
puis une compagnie FTP.Il protège comme il peut ses parents,son épouse   et son fils.
Sa sœur Sarah est mise en sécurité dans le bourg d'Oradour,chez le cordonnier Machefer qui habite
sur le champ de foire.
Il est le plus proche voisin de la famille Kanzler.Joseph Kanzler,né en 1893 à Budapest,et son épouse
Maria Goldmann née en
Jean-Jacques Fouché, Oradour, p.126

Albert Mirablon,né aux Etats-Unis et authentique résistant comme on l'a dit précédemment.
Le quotidien Centre libre,dans son édition du 20 septembre 1944 (n°25),annonce
pour le lendemain "les obsèques de mademoiselle Sarah Jakobowicz,décédée à l'âge de seize ans,
brûlée vive à Oradour ".
Un communiqué de l'Union de résistance et d'entraide des Juifs de France,qui se présente au côté
de la famille coorganisatrice de la cérémonie,précise: "Mle Jakobowicz est morte suppliciée au cours
de l'effroyable crime d'Oradour,ses restes furent recueillis par son frère,soldat FTP qui,les Allemands
encore présents,creusa de ses mains la tombe improvisée."
La cérémonie se déroulera successivement à Oradour puis à Limoges,dans les deux localités
sur le champ de foire,avant l'inhumation au cimetière de Louyat à Limoges,où la tombe est surmontée
par une colonne coupée en biseau.
Le 22,le même quotidien rend compte des obsèques.
Six cents personnes ont fait le déplacement à Oradour,on en compte huit cents devant la maison
où le corps carbonisé de la jeune fille a été recueilli par son frère.
Un catafalque est dressé,entouré d'une garde d'honneur en armes,à laquelle participe le frère de Sarah.
Des gerbes sont déposées au nom des formations militaires qui rendent les honneurs:
 les FTP de la caserne Marceau à Limoges,une compagnie dénommée
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Ajoutons que le cercueil de Sarah était recouvert du drapeau tricolore.
Si,vraiment,Sarah n'avait été qu'une jeune fille anonyme ou qu'un petit membre supplétif,
sans mission précise,elle n'aurait jamais bénéficié d'une telle cérémonie.
Plus on avance,donc,plus la thèse du village tranquille et sans maquis notable se fissure.
La simple réflexion d'un survivant va la fracasser.
 
Le récit de Mathieu Borie.
 
Le 23 juin 1994,l'hebdomadaire Paris Match publia un document inédit:
- le récit du drame d'Oradour rédigé peu après les événements par Mathieu Borie.
Pourquoi n'avait-il jamais été publié ?
On va le comprendre maintenant.
Le rescapé raconte ainsi sa tentative de fuite:

" Je monte au carrefour pour prendre la route du cimetière,mais les Boches sont en position.
Trop tard pour m'évader.Etant résistant,je pensais aller chercher du renfort.
Je suis obligé de continuer.Des coups de feu claquent de partout.Je me dis:
"Il y en a quelques-uns qui ne veulent pas suivre et qui engagent le combat".
Où Mathieu Borie espérait-il trouver du renfort ?
Personne ne lui a jamais posé la question,ce qui est bien dommage.
Il faut dire qu'au procès des anciens Waffen-SS,en 1953,le témoin se garda bien de raconter tous ces détails; il se contenta de dire que les Allemands lui avaient fait faire demi-tour,qu'il les avait vus enfoncer
une porte et tirer un coup de feu,puis qu'il était arrivé au lieu de rasemblement.
Mais surtout,il cacha au Tribunal sa réflexion:

Il y en a quelques-uns qui ne veulent pas suivre et qui engagent le combat". (ci-dessous)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sténotypies du procès de Bordeaux,audience du 22 janvier 1953
------------------------------------------------
(Déposition de M.Borie)
Le témoin prête serment de dire toute la vérité rien que la vérité,il déclare se nommer Borie Mathieu,
être âgé de (illisible),être employé dans une épicerie à Oradour-sur-Glane.
Il ne connaissait pas les accusés avant les faits qui leur sont reprochés;il n'est ni leur ami,ni leur parent
ni leur allié,n'a jamais été attaché à leur service,ne les a jamais eu au sien.
M.le Président : Veuillez faire votre déposition.
Témoin : Je travaillais dans une épicerie
 
Car c'était avouer qu'à Oradour,il y avait des gens capables de soutenir le combat
contre une troupe de Waffen-SS,c'est-à-dire des maquisards armés.
Voilà pourquoi Mathieu Borie avait parlé de chercher du "renfort",c'est-à-dire,des hommes supplémentaires
pour aider ses camarades qui,croyait-il,combattaient déjà.
Ce passage du récit du rescapé est si accusateur que dans l'ouvrage ublié en 1995,
les deux auteurs ont pris soin de le supprimer.
 Paroles de miraculés 50 ans après le drame d'Oradour-sur-Glane
de Louÿs Riclafe et Henri Demay,préface de Frédéric Pottecher (éd.L'Harmattan,1995).


 
  
(ci-dessous l'extrait du passage,les trois astérisques remplacent le texte omis.)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors,je comprends aussitôt quel est l'épouvantable dessein de ces barbares.
Un frisson d'effroi me court dans le dos.
***
Dans les rues,les Boches crient comme des lions déchaînés.Tout Oradour est en ébullition.Des rafales de
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ci-dessous le texte original tel qu'il est paru dans Paris Match.La coupure est indéniable.
Le texte de Mathieu Borie donne le coup de grâce à la thèse selon laquelle Oradour n'aurait eu
ni maquis,ni dépôt d'armes et de munitions
.
Mais j'entends déjà la réponse des adversaires: "Des munitions à Oradour ?
Où sont vos preuves matérielles ? "
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
" je comprends aussitôt quel est l'épouvantable dessein de ces barbares.
Un frisson d'effroi me court dans le dos.
Je monte au carrefour pour prendre la route du cimetière,mais les Boches sont en position.
Trop tard pour m'évader.Etant résistant,je pensais aller chercher du renfort.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 07:42 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Soulrod a écrit:
Une fois de plus on sélectionne les témoins selon se qu'ils disent. Aucun SS n'est jamais revenu sur ça déclaration, aucun n'a dit avoir subi des tortures pour inventé des histoires. Étrange quand même que tous se taise. 
Est-ce que tu peux imaginer un SS revenant sur ses déclarations aux procés (et qui plus est en RDA !) alors que tout condamne l'Allemagne hitlérienne ? Impensable ! La "dénazification" ayant commencée, et l'épuration ayant "nettoyé" tout ce qui pouvait de près ou de loin rappeler les "heures les plus sombres.. etc... etc...", ces anciens "SS" n'avaient pas envie de démentir ce qui avait été admis. Seul le lieutenant-colonel de la Bundeswehr E. Matthes (qui n'avait pas été dans la SS) s'est rendu à Oradour par deux fois, en 1963 et en 1964, la deuxième en uniforme de l'armée allemande. Il a interrogé les habitants, les quelques témoins de l'époque encore vivants, a visité les ruines du village martyr, a déposé sous serment les conclusions qu'il en avait tirées et qui allaient à l'encontre des documents "officiels". Mais bien sur, ces déclarations ont été jugées "négationnistes" et rejetées par les Lebel qui disent l'Histoire aujourd'hui !
Pourquoi ?

Admin comment explique tu que si les SS voulaient protégé les femmes et les enfants aucun ne survécu à par Rouffanche. Comment explique tu qu'ils tiraient sur d'éventuel fuyard?

Partons de l'hypothèse suivante:
Les SS, après avoir découvert l'ambulance et ses victimes, à la recherche de leur officier qu'ils supposent toujours vivant et aux mains d'un maquis de la région (ils ont le témoignage de cet autre officier qui a réussi à échapper, lui, à ses raviseurs et qui est passé par... Oradour).  Ils prennent donc comme ils en ont l'habitude des otages. Comme à Tulle, ils prennent pour otages les hommes qu'ils enferment dans des garages et des granges. Les femmes et les enfants, ils les emmenent dans l'église qui est le bâtiment en pierres de taille le plus solide du village, donc susceptible de les protéger en cas d'attaque des maquisards.
Les munitions et les explosifs entreposés dans le clocher de l'église explosent. On ne saura jamais comment cette explosion a été déclenchée. Peut-être un dispositif de piègeage déclenché par l'un des occupants (il y a beaucoup d'enfants dans l'église). Je le dis, rien ne peut être prouvé.
On peut donc en déduire que les SS du village, qui n'ont pas de vue sur l'Eglise (voir la disposition des lieux), aient cru à une attaque du maquis. Première réaction: exécution des otages. Ils les massacrent à la mitrailleuse et au PM. A partir de là, le village s'embrase. Les SS qui sont autour de l'église ouvrent le feu à leur tour, sur tout ce qui bouge encore dans l'église.
Voilà. C'est une hypothèse. Qui met bien sur en avant la responsabilité des FTP qui constituaient l'essentiel de la résistance dans cette région.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 07:59 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Lebel, qui comme chacun sait, n'a pas dépassé le grade de 1ère classe dans la pharmacie militaire, décide que le récit de Weidinger "fourmille" de contre vérités ! Qui est-il pour juger du récit d'un officier allemand qui place ses déclarations sous le signe de l'amitié franco-allemande ? Quelles contre-vérités ? Allez, donne les ! Une fois de plus, qu'on en juge !
Le témoignage de madame Rouffanche, lui est exempt de toute contre-vérités ? Allons donc !
Encore une fois, et ça doit être au moins la dixième fois que je le dis, il n'est pas question de "nier" l'évidence: savoir que plus de 600 personnes innocentes ont été massacrées par une unité de la division SS Das Reich à Oradour sur Glanes. Notre simple devoir est de chercher la vérité sur ce qui a provoqué cette tragédie en se servant de TOUS les documents en notre possession. Point !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 09:24 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Admin a écrit:
  il n'est pas question de "nier" l'évidence: savoir que plus de 600 personnes innocentes ont été massacrées par une unité de la division SS Das Reich à Oradour sur Glanes.
 
 Notre simple devoir est de chercher la vérité sur ce qui a provoqué cette tragédie en se servant de TOUS
 les documents en notre possession. Point !
 
 
 
 
 



 Les documents sur cette tragédie sont bien là !Occultés par la version officielle depuis 1944.
Et à leur lecture,on découvre que les explosions d'un dépôt de munitions clandestin
est plus que probable.
Pas déposé par les Allemands,donc par les maquisards.
Les massacrés de l'église (femmes et enfants) ont donc été massacrés
par ceux qui avaient caché ce dépôt clandestin....
 
CQFD.
 
 
Au plaisir et bonne méditation.
 
 
PS: si des lebel ont besoin d'autres documents inédits,me le demander,j'irai fouiner dans les archives de LIBE-44.
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 11:45 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

On ne peut pas dire celà. Car c'est bien la compagnie de SS de la Das Reich qui est intervenue à Oradour avec le prétexte de retrouver le commadant  Kämpfe. Quelque soit la cause de l'explosion du dépôt clandestin, ce sont bien les SS qui ont enfermé les femmes et les enfants dans l'église et rien ne se serait produit s'il n'y avait pas eu cette explosion. D'ailleurs Weidinger lui-même n'accuse pas directement le maquis d'avoir causé la mort des habitants d'Oradour.
Ce que nous cherchons à comprendre, c'est l'origine des causes du massacre par les SS de ces habitants.
Il est facile de piéger un dépôt d'explosifs au moyen d'une simple grenade et d'un fil de fer trés fin posé par exemple en travers d'un escalier.
Quelqu'un de non averti empruntant le dit escalier peut trés bien déclencher la mise à feu.
Ce qui n'est pas du tout clair dans cette histoire, c'est l'absence d'une enquête judiciaire sèrieuse* aprés les faits. On s'en est remis à des "témoignages" tardifs et à des constatations partisanes de personnes qui étaient liées à la résistance locale.
Une cascade de témoignages comme ceux de madame Rouffanche, je l'ai dit, ne résiste pas à un examen sèrieux. Pourtant ils sont considérés comme une pièce maîtresse du dossier, alors que le récit de Weidinger est sujet à caution !

* Cette enquête aurait démontré que les cadavres mutilés trouvés dans l'église ne pouvaient être le résultat d'un simple incendie, ou même de tirs d'armes de guerre, moins encore de grenades qui criblent les corps d'éclats meurtriers mais non mutilants. Une grenade, qu'elle soit offensive ou défensive ne peut pas sectionner un corps en plusieurs parties, couper des têtes, des jambes ou des bras ! Et c'est un ancien combattant qui vous le dit.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:01 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Admin a écrit:
On ne peut pas dire celà. Car c'est bien la compagnie de SS de la Das Reich qui est intervenue à Oradour avec le prétexte
 de retrouver le commadant  Kämpfe.
Quelque soit la cause de l'explosion du dépôt clandestin, ce sont bien les SS qui ont enfermé
les femmes et les enfants dans l'église et rien ne se serait produit s'il n'y avait pas eu cette explosion.
 
 
 
Vous voulez dire que si vous emmenez demain dans votre voiture
(sabotée par un tiers qui aurait desserré vos roues),votre voisine avec ses enfants,
un accident leur coût la vie suite à ce sabotage,c'est de votre faute ?
 
 



_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:03 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

        Cette discussion sur Oradour dure deja depuis  plusieurs mois et je constate ,   Admin , quoique tu t''en défendes , que tu ne fais  qu'epouser les thèses negationistes de Reynouard , relayées par le denommé Michael , que j'ai toutes raisons de tenir pour Roro III
Aucune de ces thèses , defendues par les seuls negationistes , ne tient la route , et j'y repondrai en détail ( encore une fois ) en constatant  
que tu ne te refères jamais aux arguments que je t'oppose , sinon pour y répondre par des generalités peu convaincantes 
Je déplore enfin  le silence de nos amis , Boisbouvier , Delpla , Jardin David,  pour répondre aux contre verités que tu colportes , avec l'aide des pires negas 
A bientôt 






  


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:34 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

lebel a écrit:
        Aucune de ces thèses , defendues par les seuls negationistes , ne tient la route , et j'y repondrai en détail ( encore une fois ) en constatant  
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 



 On attends avec impatience le petit début de preuve de la responsabilité des Allemands
dans l'explosion du dépôt de munitions clandestin caché dans l'église.


Facile d'insulter,plus difficile de prouver avec des arguments sérieux,et là,pas de loi-muselière
pour contestation de crime de guerre, (pas de loi pour ce cas) dommage n'est-ce pas cher Lebel.
 
Vos "amis" seront comme vous,démunis,ils ne savent que comme pour d'autres "vérités avérées",
protégées par une loi liberticide,réciter la version officielle.

 
Au plaisir.
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Soulrod


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 110
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:43 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Quand a Matthes, les témoignage qu'ils rapporte sont de qui? 
_________________
Vive la vérité, qu'elle qu'elle soit...


Revenir en haut
Soulrod


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 110
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:55 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Donc en gros la thèse de roro c'est que les FPT on caché des explosifs dans l'église et donc ça justifie le massacre du village entier? Ça a de quoi rendre nostalgique du national-socialisme effectivement. 


Et pour rapelle cette thèse n'est pas du tout prouvé, et de toute manière n'exonère en rien la responsabilité des SS! 


De plus Ouradour n'était pas connu pour le maquis mais à été rasé, d'autre village dans le secteur eux était bien plus mouillé dans la résistance, et n'ont pas subis un tel traitement. On dirait bien un exemple expéditif sur une cible facile, sinon pourquoi Oradour?
_________________
Vive la vérité, qu'elle qu'elle soit...


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 14:07 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Soulrod, pour vous exceptionnellement, je résume ce qui n'est pas "la thèse de Roro", mais qui est la conclusion de la réflexion de tous ceux qui on conservé ici leur sang froid et une certaine lucidité dans leurs recherches;
- Il y a eu une énorme explosion dans l'église vers 15 h 30 -  16 heures. Un énorme explosion qui mutile et tue la majorité des personnes présentes dans l'édifice, et il s'agit là de femmes et d'enfants.
- Une telle explosion ne peut être que celle d'un important stock d'explosifs qui produit, à l'intérieur d'un local clos, une intense chaleur qui provoque la carbonisation des cadavres et peut-être même des blessés.
- Personne n'a vu les SS entreposer cette quantité d'explosifs dans l'église. Seule madame Rouffanche a vu des SS déposer une caisse munie de cordons qu'ils auraient enflammés. Cette caisse, toujours d'aprés madame Rouffanche, aurait explosée à l'intérieur. Donc incapable de mutiler et de carboniser autant de personnes, sinon madame Rouffanche elle-même n'aurait pas été là pour le raconter.
Il est avéré que les résistants utilisaient les églises, soit comme postes d'observation (depuis les clochers) soit comme dépôts d'armes, de munitions et d'explosifs. Pourquoi l'église d'Oradour, qui était un village "à l'écart de tous les maquis" qui grouillaient dans la région, aurait été ignorée, et à plus forte raison pour cette qualité ?

- Cette explosion est entendue dans tout le village et même dans ses environs immédiats. A partir de là la fusillade commence.

Voilà de quoi vous inciter à réflechir.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:15 (2016)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15, 16  >
Page 12 sur 16

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com