France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 15, 16  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 09:51 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

lebel a écrit:
 En réponse à Mikael 
2)  de plus aucun temoin allemand , en juin 44
ou lors du procés , n'a pu prouver l'existence  d'armes retrouvées ou decouvertes 



 Et les douilles retrouvées par centaines dans l'église d'origine américaines ?
Ce n'est pas une preuve ?
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 09:51 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Soulrod


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 110
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 12:46 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Une preuve de quoi?
_________________
Vive la vérité, qu'elle qu'elle soit...


Revenir en haut
Soulrod


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 110
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 12:53 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Donc éléments à charge: témoignage de la majorité des survivants, de la majorité des SS, similitude avec des crimes commis sur le front de l'est....
Éléments à décharge: quelque douilles et reynouard....


Le massacre à bien eu lieu effectué par les SS. Est-ce que quoi que se soit justifie ce massacre? La population exécute les ordres et ne résiste pas, les allemands ont la situation en main. Elle se termine en massacre et roro veut nous faire croire que c'est mérité car il y avait peut-être une ou deux cache d'arme...
_________________
Vive la vérité, qu'elle qu'elle soit...


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 16:18 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Résistant a écrit:
Non Michael, vous citez Poitevin et Mathieu Borie, mais vous ne citez pas le rapport du juge Okrent qui comporte un paragraphe "1" qui concerne évidemment Tulle, mais qui doit également comporter un paragraphe "2"... Oradour ?Il y eut un combat entre résistants et SS à Tulle. Mais nous n'avons aucune preuve d'un combat similaire à Oradour.
Pour l'honnêteté du débat, il faudrait citer l'intégralité de ce rapport et pour ma part je ne pense pas à un combat entre résistants et soldats allemands à Oradour, et la similitude avec Tulle n'est pas crédible.
D'ailleurs, à Tulle, les Allemands après avoir libéré la petite ville (il ne s'agit pas d'un village), s'emparent d'otages, tous des hommes adultes, ne détruisent aucune maison et laissent les femmes et les enfants libres. Aprés des négociations serrées ils éxécutent une partie de ces otages (moins d'une centaine). Les Allemands ? Ce sont aussi des SS de la division Das Reich qui ont les mêmes instructions que ceux qui investissent Oradour.
Par ailleurs, il n'est pas question ici de traiter de "négationnistes" ceux qui essaient de comprendre ce qui s'est passé. Personne ici en effet ne NIE le massacre des habitants d'Oardour dans d'horribles conditions.


das Regiment und für die Division;denn er war einer der SPW-Spezialisten und der Kommandeur
des einzigen,SPW-Bataillons in der Division.Sämtliche Einheiten wurden über diesen Fall unterrichtet,
die jedoch alle ergebnislos verliefen.
Inzwischen teilte die SD-Dienststelle Limoges dem Regiment mit,daB sich nach Berichten ihrer
französischen Verbindungsleute in Oradour-sur-Glane ein Gefechtsstand des Maquis befände.
(9 juin 1944).
In den Abendstunden erhält Stubal.Weidinger,der zur informatorischen Dienstleistung zum Regimentsstab,DF.
 
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 20:54 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

   Du bla bla sans preuves , emanant d'un juge nazi , isolé du contexte , et sans traduction !

Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 21:44 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

lebel a écrit:
   Du bla bla sans preuves , emanant d'un juge nazi , isolé du contexte , et sans traduction ! 
 
 


Si tu avais une fois encore lu mon post ci-dessus,tu aurais trouvé la traduction.
 
Autre question en attente de ta réponse:
 
 
 Et les douilles retrouvées par centaines dans l'église
d'origine américaine  ?
Ce n'est pas une preuve qu'il y avait bien un dépôt clandestin du maquis ?
 
 
A te lire cher Léon !
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 23:07 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

les allemands recuperaient toutes les armes et munitions saisies lors de parachutages ou de saisies , de plus le calibre 9mm Luger ou parabellum ( dont WRA ) est universel et convenait aussi bien aux armes allemandes 
De plus , Reynouard et les négas presupposent un affrontement entre maquisards et SS .........or il n'est fait état que d'un seul mort allemand 
 ( tué aprés l'explosion qu'il avait organisé ) , et   les SS n'ont pas produit un seul maquisard tué au " combat " , ni un seul maquisard prisonnier ...........mais il y a bien eu 650 civils , de tous ages ,  assassinés
 Alors , les négas à vomir , ecrasez vous ! 


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 23:50 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

lebel a écrit:
les allemands recuperaient toutes les armes et munitions saisies lors de parachutages ou de saisies , de plus le calibre 9mm Luger
ou parabellum ( dont WRA ) est universel et convenait aussi bien
aux armes allemandes 
 
 
 Alors , les négas à vomir , ecrasez vous ! 
 


 Pour l'heure,c'est Léon qui est écrasé sous les arguments et les documents,en voici un autre de taille sur les munitions de 9 mm,qui vient tout droit
des spécialistes de la Police nationale:
 
 
 
Sur un forum de la Police dédié au tir sportif,on lit:

Il s'agit de munitions fabriquées aux Etats-Unis pendant la WWII pour le compte
de l'Angleterre.Destinées à être tirées exclusivement dans les PM (pistolets mitrailleurs)
tel que la mitraillette STEN.Parachutées à destination des F.F.I pendant la WWII
elles ne doivent pas être tirées dans un Lüger (P08) ou un Walther (P38)".
(lien ci-dessous):

http://tirsportifpolice.forumpro.fr/t2277-renseignements-munitions-marquage…


Ces deux dernières armes étant allemandes (de calibre 9 mm),
on en déduit que les Waffen-SS n'utilisaient pas ces cartouches,
même s'ils parvenaient à en saisir.

Dès lors,que venaient faire ces centaines de douilles américaines sur le sol de l'église ?
La réponse s'impose:

- elles venaient du dépôt clandestin de munitions.

- Sont-elles parties d'elles-mêmes lors des explosions ?

- Ont-elles été tirées (et si oui par qui) ?


Sans examen du culot,on reste dans l'expectative.Mais une chose est sûre:
 
- ces douilles par centaines attestent,au moins,
la présence d'un dépôt de munitions dans l'église d'Oradour.
 
 
A demain cher Léon pour d'autres preuves ....douce nuit !
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 08:30 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Soulrod a écrit:
Donc éléments à charge: témoignage de la majorité des survivants, de la majorité des SS, similitude avec des crimes commis sur le front de l'est.... Éléments à décharge: quelque douilles et reynouard....

Le massacre à bien eu lieu effectué par les SS. Est-ce que quoi que se soit justifie ce massacre? La population exécute les ordres et ne résiste pas, les allemands ont la situation en main. Elle se termine en massacre et roro veut nous faire croire que c'est mérité car il y avait peut-être une ou deux cache d'arme...

Quand aux "douilles" je regrette, mais elles font partie du dossier "à charge" que nous a sorti Lebel et les responsables du musée d'Oradour et enfin, la similitude des crimes commis sur le font de l'est, parlons en !
Oui, les troupes allemandes ont commis de nombreux "crimes" en Ukraine, en Bielorussie et ailleurs. Ils ont massacré des populations, rasé des villages. Mais ils avaient affaire à une véritable guerre de partisans qui avaient le courage de les affronter avec la population mobilisée à cet effet. Les troupes soviétiques en firent autant, dans le va et vient qui caractérise la guerre des dernières années sur le front de l'est. L'armée rouge raya de la carte de nombreux villages et leurs populations coupables d'avoir "collaboré" avec les Allemands, particulièrement en Ukraine ! Mais de ceux là on ne parle pas, ou alors on vous dit "on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs".
Enfin, je vous rappelle que les bombardements anglo-américains sur la France firent 69.000 morts, civils aussi innocents que les habitants d'Oradour, tués dans les flammes des bombes incendiaires au phosphore !
Ce qui me permet de penser qu'il y avait peut-être dans le clocher d'Oradour ce type d'explosif à base de phosphore...


Soulrod, vous n'avez fait aucune recherche sur la question et vous vous contentez de répéter des contre-vérités que vous avez entendues ici et là ! Personne ne parle en effet "d'une ou deux cache d'arme" ! Il s'agit bien d'un dépôt d'explosifs ! Un dépôt d'explosifs ce n'est pas comme dit Lebel 30 à 40 kgs d'explosifs apportés par des Allemands ! Les dégats constatés dans les ruines de l'église le démontrent: il y en avait là au moins une centaine de kilogs !

_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 10:03 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Soulrod, ce clown, l'idiot utile apporté dans le sac à dos des lebel, Delpla et Cie !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 10:53 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Soulrod raisonne comme ... un couscoussier vide ! Mais il nous donne ici le portrait tristement réel d'une jeunesse passée au moule de l'éducation dite nationale et se contente de répéter ce que dit Lebel pour qui il n'y a rien entre "les négagas" et l'écrasante majorité de ceux qui "savent" dont il fait partie. Pourtant il y a de plus en plus d'honnêtes gens qui commencent à douter de l'historiquement correct et de plus en plus d'historiens européens qui ne peuvent pas être taités de négagas et qui contestent les vérités établies.
L'Histoire, la vraie, ne peut pas être celle des "vainqueurs" et les menteurs ne sont pas forcément les "vaincus". Il faut avoir le courage d'aller à l'encontre des vérités établies depuis 1945 pour la deuxième guerre mondiale, ou de 1962 pour la guerre d'Algérie !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 11:56 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

 
 

 
  
 
  
 
  

La mort de femmes et d'enfants dans des conditions tragiques est toujours terrible.
Oradour-sur-Glane ne fait naturellement pas exception.
Le cœur se serre quand on songe à toutes ces vies brutalement interrompues,
à tous ces petites innocents victimes d'un conflits qui les dépassait.
Pour l'immense majorité,l'affaire est entendue:
- le 10 juin 1944 au matin,Oradour était un riant petit village.
Et le soir,après le passage d'une compagnie de Waffen-SS,Oradour était en ruines,
avec des centaines de cadavres parmi les décombes.
Cela suffit pour désigner les criminels,c'est-à-dire les "hordes nazies".
Cette déduction peut paraître parfaitement raisonnable.
Mais si l'on considère le déroulement du drame,on doit admettre que seules la première
et la dernière étapes sont sûres.
Le reste est le résultat d'enquêtes,avec tout ce qu'elles peuvent avoir de déficient ou d'orienté,
parfois les deux.Voilà pourquoi une contre-enquête nous a paru nécessaire.
Si,pour une raison quelconque,vous voulez croire la thèse communément admise depuis 1944;
si,pour vous,l'entière culpabilité des Waffen-SS ne saurait être remise en cause,alors arrêtez tout
de suite la lecture. Ce travail ne s'adresse pas a vous.
Si,en revanche,vous estimez que le doute est permis,même lorsqu'il s'agit de SS,alors nous vous
convions à cette contre-enquête sur le drame d'Oradour.
Nous allons pour cela adopter une méthode d'enquête traditionnelle,un peu comme celle décrite
dans une série policière du genre: "le lieutenant Columbo".
Nous arrivons sur les lieux après le drame,alors que des équipes de techniciens ont déjà effectué
les premières constatations et interrogé les premiers témoins.
Ces informations vont nous servir à commencer notre enquête.
Celle-ci s'attachera tout d'abord à étudier scientifiquement la matérialité des faits,sans nous soucier
ni du contexte (ici l'Occupation),ni des assassins présumés (ici, les Waffen-SS),afin de comprendre
ce qui a pu se passer.
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 13:53 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

 LES FAITS TELS QU'ON NOUS LES PRESENTE.
 
 
Voici ce que l'on peut apprendre:
En début d'après-midi,les Waffen-SS encerclent Oradour et rabattent vers le centre-bourg
les personnes qui travaillent dans les champs.
La population est rassemblée sur la place principale (le Champ de Foire) pour le prétexte
d'un contrôle d'identité.
Les hommes sont séparés des femmes et des enfants qui sont menés dans l'église.
Les hommes sont répartis en six groupes et menés dans les plus grandes remises
ou granges d'Oradour où les allemands ont installé des mitrailleuses.
A 16 heures,et en quelques secondes les hommes sont abattus sans comprendre pourquoi.
Certaines victimes recevront le coup de grâce.Les allemands recouvrent les corps de matériaux
combustibles et mettent le feu dans ces lieux de supplices ainsi qu'aux maisons.
Seulement cinq hommes pourront sortir de la grange Laudy sans être abattus par les bourreaux.
A 17 heures,c'est malheureusement au tour des femmes et des enfants (400 personnes)
réunis dans la petite église.
Les allemands déposent une caisse au milieu de la foule,au milieu de l'édifice.
Il en dépasse un cordon qu'ils allument.
Cette caisse destinée à asphyxier,explose et met en éclat les vitraux.
L'asphyxie ne s'opère alors pas comme les allemands le prévoyaient.
C'est alors qu'ils tirent sur les femmes et les enfants.
 " (Aujourd'hui,on peut encore voir les impacts des balles sur les murs intérieurs de l'église).
Une femme,Mme Rouffanche,parvient à s'enfuir par un vitrail.Elle est suivie par une autre femme
et son bébé.Les cris du bébé alertant les Allemands,ces trois personnes sont mitraillées.
Seule Mme Rouffanche,bien que blessée,survit en se cachant dans un rang de petits pois
dans le jardin du presbytère " *
 
Ajoutons à cela que,toujours d'après les éléments recueillis,dans l'église,les Waffen-SS
auraient brûlé les femmes et les enfants,ce qui aurait provoqué un incendie général du bâtiment.
Ce timbre émis en octobre 1945 illustre la thèse officielle.


 
  


L'objectif de notre enquête est de confirmer ou d'infirmer cette version des faits.
A cet fin,nous allons utiliser les photos d'époque pour,tout d'abord:

1) étudier l'état des cadavres retrouvés;

2) dresser un état des lieux après le drame.

Ces éléments devraient nous permettre de formuler des premières hypothèses concernant
les faits qui étaient survenus ce 10 juin tragique.
Ensuite,et seulement ensuite,nous nous intéresserons aux différents témoignages.
Pour l'instant,donc,ouvrons nos yeux et observons.
J'ai déjà commencé par les témoignages de P.Poitevin,J-J Fouché,R.Hébras,Mme Rouffanche,
M.Borie,etc,puis les parties matérielles et techniques sur les munitions américaines trouvées
dans l'église avec l'avis des experts de la police nationale.
Pas reçu à ce jour de réponses contradictoires de Lebel et de ses amis (Potagé,Delpla,Boisbouvier).
Je continuerai avec un témoin gênant:Len Cotton !!
 
A bientôt.
 
*source "Résumé de la journée du massacre" :

http://www.oradour-souviens-toi.fr/
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 14:02 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Je continuerai avec un témoin gênant:Len Cotton !!
Alors là , je t'attends  Smile


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 17 Mai - 15:21 (2013)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe Répondre en citant

Le témoignage de Len Cotton n'est pas recevable par l'accusation, le témoin n'ayant pas été retrouvé, ni dans les listings des pilotes ou aviateurs de la RAF, ni dans les listes d'aviateurs abattus dans la région.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:06 (2016)    Sujet du message: Oradour:cette tâche ingrate qui nous incombe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 15, 16  >
Page 14 sur 16

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com