France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oradour : des vérités qui gênent...‏
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:26 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Non. Tu n'as pas répondu car ce n'est pas répondre que répondre à côté comme tu le fais toujours.
Tes réponses sont comme les manoeuvres de Vichy : dilatoires.
Je vais dire comme la SS de Paris des réponses de Laval : "renardise" ou "Quand l'insolence devient une méthode".
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:26 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:30 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Et je ne suis pas le seul à te les reprocher tes réponses dilatoires. Alain Michel par exemple t'a écrit ceci :
Par exemple que vous m'expliquiez votre lecture du document du 8 juillet 1942, dont je fais une courte citation, et qui montre qu'il n'y a pas d'autonomie de la police française en zone occupée à cette date, et où il est précisé que ce n'est pas Bousquet qui confirme à la police de zone nord la légitimité des ordres allemands, mais bien les Allemands eux-mêmes.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
soulrod2


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 452
Localisation: alsace

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 11:32 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

L'insolence de Laval est toute relative, les vrais insolents étaient plutôt déporté...
_________________
L'ennemi est bête il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui. Déprosges


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 12:05 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Et je ne suis pas le seul à te les reprocher tes réponses dilatoires. Alain Michel par exemple t'a écrit ceci :
Par exemple que vous m'expliquiez votre lecture du document du 8 juillet 1942, dont je fais une courte citation, et qui montre qu'il n'y a pas d'autonomie de la police française en zone occupée à cette date, et où il est précisé que ce n'est pas Bousquet qui confirme à la police de zone nord la légitimité des ordres allemands, mais bien les Allemands eux-mêmes.


encore une de tes leçons de contextualisation !

La réplique de Soulrod est pertinente mais je ne comprends pas que personne ne proteste quand tu te livres à des digressions pareilles, mettant en cause des tiers et des discussions extérieures sans même un lien vers elles.


Dernière édition par François Delpla le Ven 15 Mar - 19:11 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Bob de Bob


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2013
Messages: 7

MessagePosté le: Ven 15 Mar - 18:55 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Bonjour à tous, je reviens à mes recherches sur Len Cotton.
Cela n' a pas été facile et finalement , je me heurte à deux difficultés majeures pour pouvoir affirmer, ou non si son témoignage sur son passage à Oradour
peut être véridique ou non.
Tout d' abord merci à Lebel pour le lien qu' il avait posté car il m' a donné une bonne base de départ. même si mes conclusions sont loin d' être aussi catégoriques que lui.
Pour mes recherches, je me suis aidé de sa démonstration, c' est plus facile d' avoir un point de départ où commencer à gratter:
-Le nom de Len Cotton est inconnu sur les trés nombreux sites de la RAF :
Effectivement , j' ai reconsulté les sites que Lebel avait donné et nulle part n' apparait ce nom là.Je rappelle que "Len" est un surnom ou diminutif pouvant être donné à Leonard, Leslie, Lenny etc. Il n' apparait pas non plus sur les sites du Coastal command et de la royal navy qui utilisaient également le wellington.
J' ai consulté les archives britanniques , mais les dossiers personnels des personnels de la RAF ne peuvent être communiqué qu' à des chercheurs où à des  membres de la famille de l' interessé. Donc , point final pour moi en tout cas en ce qui concerne le Royaume Uni.
L' interview se déroulant en Australie, j' ai pensé que len cotton était peut-être un citoyen du Commonwealth et aviateur matriculé dans l' armée de l' air de son pays d' origine : RAAF , RCAF, RSAF, RNZAF pour les plus connues
Il y a au moins trois Len Cotton possibles ayant appartenu à la RAAF et deux à la RCAF
Le problème reste le même que pour le royaume unis, concernant l' accès au dossier des personnels.
Donc il est possible que la fonction de cet homme aviateur soit réelle, mais sans accès à sa biographie ou nécrologie... difficile de pouvoir infirmer ou affirmer le contraire.
J' ai envoyé un mail à la maison de retraite en Australie pour essayer d' avoir un renseignement pouvant permettre de faire le tri entre tous ces potentiels Len Cotton.J' attends la réponse.Même chose concernant la maison de retraite où avait été faite l' interview,les anciens combattants en Australie et au Canada et également au cimetière de la commune.
Pour ce qui est du crash, en faisant les recherches je me suis rendu compte que tous n' étaient pas répertorié en particulier si l' équipage s' en est sorti.
Plus facile de retrouver des morts que des vivants...
Donc pour l' instant là aussi rien de neuf.
La suite à venir...


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 15 Mar - 19:21 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Formidable ! Voilà ce que j'appelle une contribution à la recherche de la vérité. Merci !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 15 Mar - 19:48 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Donc en conclusion, rien n'indique que ce "len cotton" n'est pas réellement existé, et qu'il n'est pas été abattu au dessus de la France.
A suivre !!!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
soulrod2


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 452
Localisation: alsace

MessagePosté le: Ven 15 Mar - 21:18 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Pour Ouradour tu as le témoignage d'Otto Kahn, SS et présent sur les lieux du massacre, en 1961 libre de toute contrainte il témoigna et étrangement cela corrobore la vrai version, vous avez besoin de quoi de plus? Un témoin allemand et SS et vous le remettez en doute? 
_________________
L'ennemi est bête il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui. Déprosges


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 15 Mar - 23:58 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Si Len Cotton , retraité australien a bien donné un interview à un journal local , rien ne prouve qu'il soit basé sur des faits authentiques
Sur la fantomatique épopée de L . Cotton :
Il se pretend pilote , aurait été abattu avec son Wellington ,le 23 novembre42 , au dessus de Confolens , il en aurait rechappé avec 6 de ses compagnons , aurait été hebergé à Oradour par la propre fille de Mme Rouffanche , Danielle , qui l'aurait avec ses 6 compagnons exfiltré vers l' Espagne grace au reseau Comet !
Rien ne tient ni n'est confirmé par les sources que j'ai citées , bien plus , la mairie de Confolens n'a pas trace dans ses archives , ni dans le souvenir de ses habitants d'alors, d'un quelconque appareil allié qui s'y serait ecrasé à la periode indiquée !


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Sam 16 Mar - 10:10 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Manque les 5 autres aviateurs ! Ils sont passés où ?

Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 16 Mar - 11:21 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Lui et ses 6 compagnons auraient été exfiltrés , e Espagne , grace au reseau Comet avec l'aide de la fille de Mme Rouffanche ,
Bizarre , il ne donne pas leur nom et les archives de Comet ne mentionne pas d'equipage de Wellington rescapé ni le nom de L . Cotton ,
encore plus bizarre il ne mentionne pas son numero de Squadron pour s'identifier !
Pour le moindre expert ce temoignage est cousu de fil blanc !


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 17 Mar - 10:39 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

L'insolence de Laval est toute relative, les vrais insolents étaient plutôt déporté...



Laval ne fut pas déporté mais il fut arrêté et emprisonné; il subit une parodie de procès au terme duquel il fut condamné à mort et exécuté.
Cette parodie de procès fut telle qu'il y eut de la part du Procureur une phrase véritablement historique : "à quoi bon une instruction quand la culpabilité est aussi évidente ?"
C'était la première (et la dernière) fois qu'on entendait dire une telle chose de la part d'un magistrat dans un palais de justice.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
soulrod2


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 452
Localisation: alsace

MessagePosté le: Dim 17 Mar - 12:41 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Tu ne comprend pas qu'un homme qui a servit avec zèle l'occupant, qui a collaboré sincèrement avec l'ennemi soit considéré comme un traître à la nation?


Si les allemands avaient gagné la guerre et que De Gaulle fut capturé qu'elle sort lui réservait Laval? Tu le sait très bien!


Les allemands ont voulu une guerre total, le vainqueur s'octroyant tous les droits, les alliés eux firent preuve d'honnêteté en organisant des tribunaux pour les jugés. Les tribunaux firent leur œuvre de très bonne façon, même parfois avec trop de gentillesse (voir certain acquittement et peine légère de Nuremberg).


Laval est sa magistrature condamna des résistants à l'occupant à la peine de mort (parfois juste pour avoir distribué des tracts), de nombreux militaires français se battant en Afrique contre l'occupant furent aussi condamné à mort. Et on s'étonne que le même châtiment lui fut reservé.




D'après son biographe Jean-Paul Cointet, il restait fidèle à son schéma de pensée de 1940 selon lequel on finirait par obtenir la confiance de l'Allemagne en lui donnant toujours plus de gages.
_________________
L'ennemi est bête il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui. Déprosges


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Lun 18 Mar - 13:14 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

Du nouveau sur Oradour !

Un clic sur le forum le mieux documenté de la Toile sur la SGM :





http://liberation-44.forumactif.org/t1440-oradour-glane-18-mars-2013-de-vin…
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 18 Mar - 13:30 (2013)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏ Répondre en citant

On aura tout vu , Oradour revu par Reynouard c'est un peu Katyn et la Pravda stalinienne !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:08 (2016)    Sujet du message: Oradour : des vérités qui gênent...‏

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 6 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com