France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 12:36 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

De façon à éviter de générer un fil incohérent, je ne vais plus intervenir au niveau du débat qui se concentre sur "HÖSS". Ce n'est pas mon problème. Je vous lirai sans répondre.

Pour en terminer avec mon propos, ma position est la suivante, je laisse les lecteurs libres de commenter ou pas:
1/ KRAMER, pour parler du cas pour lequel je suis personnellement informé, est un criminel de la pire espèce. Qu'il ait contribué activement à la mort par le travail et les coups d'un certain nombre de mes concitoyens (pas de ma famille dans ce cas précis) est une triste réalité que personne ne peut critiquer. Criminel à éliminer de toute façon.
2/ Sur une question de base du négagatisme (les chambres à gaz), il y a justement ce qu'il vous faut au Struthof. Ok, c'est une "petite" chambre à gaz, pas destinée à des exterminations massives, mais qui a bien été conçue, réalisée et utilisée. Suffit de visiter.
3/ Que des anglais ou américains juifs se soient comportés à titre individuel en gardiens-tortionnaires, c'est tout à fait possible et inexcusable. S'ils ont outrepassé les ordres, ils méritent la cour martiale. Encore une fois, inutile de pleurer sur le sort des KRAMER, HÖSS et autres, je ne les plaindrai pas. Il n'y a pas de raison de trouver ces excès justifiables. C'est ça (ou ce serait), justement, la rigueur des démocraties.
4/ Pour ma part, je suis plus Bled et Bescherelle.

Maintenant, je repars cultiver mon lopin.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Oct - 12:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 13:18 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

François Delpla a écrit:
Ces auteurs disent-ils tous les deux -qu'il a fallu torturer RH pour lui faire avouer que des Juifs avaient été assassinés ? (ce serait neuf, jusqu'ici il n'a été question, y compris sur ce fil que de mauvais traitements dans les premiers jours de sa captivité, nullement de tortures pendant les interrogatoires)-que rien n'est crédible dans son livre ?












En 1985,au premier procès du révisionniste Ernst Zündel,à Toronto,
l'avocat Douglas Christie posa des questions à R.Hilberg
sur les "aveux" de R.Höss.

L'auteur du monument de fausse science qu'est
The Destruction of the European Jews(La Destruction des juifs d'Europe)
avait dû admettre à propos de la déposition de R.Höss (doc:PS-3868):

"Cette déposition semble avoir été un résumé de choses que
Höss a dites ou qu'il a peut-être dites ou qu'il a peut-être
pensé qu'il avait dites,un résumé que quelqu'un lui a fourré
sous le nez et qu'il a signé,ce qui est fâcheux"
(Transcription du procès,p.1230).

En 1989,Jean-Claude Pressac,à son tour,avait dit que
les "erreurs" commises par R.Höss au sujet des gazages,
s'expliquaient par le fait que :

"Höss,tout en étant présent,n'avait rien vu"
(Auschwitz:Technique and Operation of the Gas Chambers,
New York,Beate Klarsfeld Foundation,p.128).
En 1993,il dénonçait chez Höss tout à la fois :
"une invraisemblance de taille", un "anachronisme net",
"des erreurs chronologiques fréquentes",une "visite imaginaire
par Himmler",des chiffres de morts "régulièrement multipliés
par deux ou trois" et il concluait:

"Höss,malgré son rôle essentiel dans la "Solution finale",
ne peut plus être considéré actuellement comme un témoin
fiable sur les dates et les chiffres"
(Les Crématoires d'Auschwitz,CNRS éditions,pp.102-103.

Le témoignage de Höss était,par conséquent,remis en question
par les défenseurs mêmes de la thèse de l'extermination
des juifs,mais il gardait beaucoup de son prestige et de
son utilité pour la légende d'Auschwitz.
Or,s'il faut en croire un journaliste de Vanity Fair,le célèbre
magazine de la vie culturelle des Etats-Unis,C.Browing vient
de porter le coup de grâce à ce témoignage et D.Lipstadt
ne serait pas loin de partager le jugement de C.Browing.
La sentence vient de tomber:"Höss was always a very weak
and confused witness" ("Höss a toujours été un témoin très
faible et confus".) et,pour mieux faire comprendre que ce
témoignage n'est plus bon qu'à jeter aux chiens,C.Browing
ajoute au sujet de Höss:"The revisionists use him all the
time for this reason in order to try and discredit the memory
of Auschwitz as a whole" (C'est pour cette raison que
les révisionnistes l'utilisent tout le temps,afin d'essayer
de discréditer la mémoire d'Auschwitz dans son ensemble).
Cette dernière remarque est d'une rare impudence,si l'on
se souvient que le moyen le plus traditionnel de répliquer
aux révisionnistes était,immanquablement,de leur lancer
à la face le nom de R.Höss !

A vous Mr Delpla !

  Suite:

http://robertfaurisson.blogspot.com/1987/05/comment-les-britanniques-ont-ob…


_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Dernière édition par Roro II le Dim 6 Nov - 18:46 (2011); édité 4 fois
Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 13:28 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Jardin David a écrit:
De façon à éviter de générer un fil incohérent, je ne vais plus intervenir au niveau du débat qui se concentre sur "HÖSS". Ce n'est pas mon problème. Je vous lirai sans répondre. Pour en terminer avec mon propos, ma position est la suivante, je laisse les lecteurs libres de commenter ou pas:1/ KRAMER, pour parler du cas pour lequel je suis personnellement informé, est un criminel de la pire espèce. Qu'il ait contribué activement à la mort par le travail et les coups d'un certain nombre de mes concitoyens (pas de ma famille dans ce cas précis) est une triste réalité que personne ne peut critiquer. Criminel à éliminer de toute façon.2/ Sur une question de base du négagatisme (les chambres à gaz),
il y a justement ce qu'il vous faut au Struthof.
Ok, c'est une "petite" chambre à gaz, pas destinée à des exterminations massives,
mais qui a bien été conçue, réalisée et utilisée. Suffit de visiter.
3/ Que des anglais ou américains juifs se soient comportés à titre individuel en gardiens-tortionnaires, c'est tout à fait possible et inexcusable. S'ils ont outrepassé les ordres, ils méritent la cour martiale. Encore une fois, inutile de pleurer sur le sort des KRAMER, HÖSS et autres, je ne les plaindrai pas. Il n'y a pas de raison de trouver ces excès justifiables. C'est ça (ou ce serait), justement, la rigueur des démocraties.
4/ Pour ma part, je suis plus Bled et Bescherelle.

Maintenant, je repars cultiver mon lopin.







Je vois que Jardin ne sait pas que depuis 1960,
il est de notoriété public qu'il n'y eut aucune chambre à gaz
homicide à l'intérieur des frontières du IIIè Reich
de 1939  (Struthof,Buchenwald,etc).   

En effet,il vaut mieux cultiver son lopin...
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 15:06 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Je ne peux pas laisser passer ! Dieu que ça pue. Si je puis dire, c'est à votre texte que je vous ..... "renvoi", Mr Ro-Rot.


"Je vois que Jardin ne sait pas que depuis 1960, 
il est de notoriété public qu'il n'y eut aucune chambre à gaz 
homicide à l'intérieur des frontières du IIIè Reich 
de 1939  (Struthof,Buchenwald,etc)."


Sans revenir sur le genre du mot "notoriété", qui est féminin (voir, au choix, sur le Larousse, ou plutôt le Petit Rorot) je confirme que le Struthof est situé en Alsace, hors périmètre nazi de 1939. Après 1940, il est en zone annexée de fait, voir les protestations du Maréchal à ce sujet, mais là, nous serons d'accord. On peut y visiter une chambre à gaz un brin artisanale, mais très fonctionnelle. Vous voulez que je vous fasse faire la visite ?


JD, qui aime tailler des costards et qui pratique l'habit net.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 15:55 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Jardin David a écrit:
Je ne peux pas laisser passer !
Dieu que ça pue.
 Si je puis dire, c'est à votre texte que je vous ..... "renvoi", Mr Ro-Rot.



"Je vois que Jardin ne sait pas que depuis 1960, 
il est de notoriété public qu'il n'y eut aucune chambre à gaz 
homicide à l'intérieur des frontières du IIIè Reich 
de 1939  (Struthof,Buchenwald,etc)."


Sans revenir sur le genre du mot "notoriété", qui est féminin
 (voir, au choix, sur le Larousse, ou plutôt le Petit Rorot)
je confirme que le Struthof est situé en Alsace, hors périmètre nazi de 1939.
 Après 1940, il est en zone annexée de fait, voir les protestations du Maréchal à ce sujet,
 mais là, nous serons d'accord. On peut y visiter une chambre à gaz un brin artisanale,
 mais très fonctionnelle. Vous voulez que je vous fasse faire la visite ?


JD, qui aime tailler des costards et qui pratique l'habit net.

JD aime tailler des costards,mais n'est pas très costaud-----en Histoire,
par contre concernant les histoires....

Il semble avoir avalé tout cru ce que les grands chefs de guerre
 Churchill,de Gaulle et Eisenhower,n'ont osé écrire dans leur "Mémoire",
seraient-ils des négaga,eux aussi ?
C'est comme aujourd'hui tout ce que véhiculent les journaux,
télévision ou magazines à longueur de temps,mais là aussi,
où sont : les armes de destruction massive de S.Hussein ?
Qu'en est-il de la grippe H1 N1 qui devait faire tant de dégâts ?
Où sont les bienfaits de l'euro et de l'Europe ?

Enfin,relever une faute de frappe en guise d'argument,c'est plutôt
du léger.
Pour la "chambre à gaz de désinfection" du Struthof,il faudrait nous faire
un dessin et nous expliquer son fonctionnement. 
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 16:32 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Au moins, ce frère n'a pas fait voeu de silence. Dommage !
C'est vrai, je n'ai pas parlé des algues vertes et des autres fadaises journalistiques qui n'ont pas leur place ici.

Pour en revenir à la problématique :
 JD aime tailler des costards,mais n'est pas très costaud-----en Histoire,
En Histoire ou en Géographie ? Petit rappel :
il est de notoriété public qu'il n'y eut aucune chambre à gaz
homicide à l'intérieur des frontières du IIIè Reich
de 1939  (Struthof,Buchenwald,etc).

Faudrait voir à ne pas déplacer le débat ! Après tout, c'est vous les spécialistes de la chicane.

Pour le Struthof, je vous assure que la visite est tout à fait facile à organiser et qu'il serait très téméraire d'affirmer que ladite chambre ne servait qu'à désinfecter. La collection de crânes de Strasbourg, ça vous dit quelque chose ? A moins que ces victimes ne soient, pour vous, que des parasites. Dans ce cas ...
J'ai personnellement consulté aux AN le carnet journal du garçon de laboratoire qui a assisté à tout ce tripatouillage. Un document jamais publié, à ma connaissance. Pas grand monde n'est capable d'en donner ne serait-ce que les références de classement vu qu'il est mal rangé.
Le camp de Natzwiller, l'avez-vous visité ?
Je peux aussi vous envoyer la fiche technique du Zyklon B, je l'ai dans mes papiers professionnels d'il y a quelques années. Sur l'annuaire de l'ACTA, ils précisent bien, ça pique.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 16:57 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Demain je vous fait visiter ma salle de bain
et vous déclare le plus sérieusement,que,

"Ici,c'était en fait une mini-chambre à gaz homicide,
pour les petites agglomérations,elle accueillait de 20
à 30 personnes et le gaz arrivait par la bouche d'aération.
Pour aérer,il suffisait d'ouvrir la fenêtre.
Chaque village,ville avait sa chambre magique pour
se débarrasser de certaines personnes."

Je vois aussi que vous n'avez pas lu les mémoires
de ces trois grands chefs de guerre,qui eux n'ont
apparamment pas entendu parler d'elles,curieux
quand même,pas un mot sur ces terribles ADM....
 
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 17:40 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

C'est tout, comme argumentation ? Le plombier polonais maintenant ?

Voyez simplement où se situe la chambre du Struthof par rapport aux vestiaires, à la salle de dissection ... Chambre destinée aux expériences, de façon à ne pas abîmer les sujets de l'éminent Herr Doktor HIRT.
Notez que je ne parle que du Struthof, car ce dossier là, je le connais par coeur. Je ne vais pas me hasarder sur d'autres camps, dont l'étude est largement monopolisée par un certain lobby. Je n'en dirai donc rien. Par contre vous n'aurez pas tellement moyen de contester la réalité de la chambre à gaz du Struthof. Bien entendu, elle ne servira pas à étayer le génocide exterminateur. Pour cette raison précise, elle n'a pas été tellement étudiée par ledit lobby. Pas trafiquée non plus, .... elle est dans son jus, comme disent les amateurs de militaria.

Peut être la preuve qu'il ne fallait pas laisser traîner, car elle est accablante.

Attention à ne pas se tromper de débat. Je reste en Alsace, ce qu'ignoraient effectivement les grands chefs dont vous avancez les noms.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 08:36 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Jardin David a écrit:
 Notez que je ne parle que du Struthof, car ce dossier là, je le connais par coeur.
 Par contre vous n'aurez pas tellement moyen de contester la réalité de la chambre à gaz du Struthof.

 


Eric Conan nous avait révélé que la "chambre à gaz" d'Auschwitz que les troupeaux
de touristes visitent avait été réalisée après 1945 par les communistes,était donc
fausse,nous avons maintenant une "chambre à gaz de désinfection" du Struthof
qui serait vraie,dont personne ne parle....

 
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 12:32 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Je suis désolé de constater que vous, le spécialiste de la question, n'avez jamais visité ce site concentrationnaire situé sur notre sol. Des (plus petits) troupeaux de touristes y viennent depuis 1945, vous ne serez donc pas seul.

Je peux aussi vous donner une autre bonne raison d'y venir puisque c'est ici que furent "gardés" divers collabos après la libération. En cherchant bien, vous trouverez peut-être de mauvais traitements, et qui sait, de la torture. Un vrai champ d'investigation pour tous les goûts ! Mais pour la chambre à gaz du struthof, ce n'est pas un scoop. J'insiste sur le fait qu'elle n'était pas destinée à un usage intensif mais simplement à préparer les corps pour les "études" des scientifiques nazis. Et pas du tout des ignares ou des illuminés à la HIMMLER, mais des "calibres" reconnus par ailleurs avec des publications de premier plan. Des poissons parfaitement à l'aise pour nager avec ce genre de méthodes de travail.
Vous ne pouvez pas ne pas le savoir.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 13:07 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Roro II a écrit:

A vous Mr Delpla !


Je confirme les dires de JD sur le Struthof, que j'ai visité plusieurs fois.

En ce qui concerne Höss, une chose est de dire comme par exemple Pressac qu'il n'est pas fiable sur les chiffres, les détails matériels etc. comme un proviseur de lycée peut ignorer largement ce que fait son intendant, une autre de l'accuser d'inventer le génocide comme si un proviseur pouvait inventer la scolarité. Ce n'est pas ce que fait Pressac, ni bien entendu Hilberg.

En revanche les négationnistes tirent, sous nos yeux mêmes, un parti démesuré des réserves de Pressac et de Hilberg sur certains aspects des témoignages de Höss, ainsi que des exactions subies par ce dernier dans les premiers jours de sa captivité, abusivement assimilées à des "aveux sous la torture".


Revenir en haut
DeboutLesMorts


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 46

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 23:52 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Puisqu'on parle de Höss...
J'aimerais qu'on m'aide à démonter les arguments de Mr Faurisson sur la non-existence des chambres à gaz.
Je sais, c'est sans doute une redite, mais sa dernière vidéo fait le "buzz", même s'il n'y brave pas trop l'inique loi Gaysso:
http://www.youtube.com/watch?v=Rrpppz5ijOw
Je ne suis pas très versé dans le sujet, j'aimerais qu'on m'aide à y voir plus clair; au moins qu'on m'indique une bonne source qui relèguerait Faurisson dans les poubelles de l'histoire.
_________________
Debout les morts!


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 21 Oct - 07:28 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

Ah, nouvelle apparition d'un vrai-faux candide qui cherche LA preuve !
Je vous quitte donc temporairement, n'ayant le souhait d'intervenir qu'au sujet de KRAMER (tu parles d'un nom pour bosser dans un crématoire ...) et du Struthof. Mais au fait, vous en avez une belle de preuve, pas loin de chez vous, pourquoi faire le naïf ?
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 21 Oct - 10:01 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

DeboutLesMorts a écrit:
Puisqu'on parle de Höss...


... vous allez nous faire le plaisir d'une réponse précise aux derniers arguments.


Revenir en haut
Guisan


Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 87
Localisation: Europe

MessagePosté le: Ven 21 Oct - 10:50 (2011)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla Répondre en citant

J'y comprends plus rien...
Comment a  supposer que les chambres a Gaz n'existent pas ont fait les Nazis pour faire disparaitre leurs prisonners politiques ....

aprés les diverses rafles il faut admettre que ceux qui sont revenus sont bien moins nombreux que ceux qui sont partis ..

ou sont t'ils passés  ????


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38 (2016)    Sujet du message: Les "confessions" de Rudolf Höss,l'embarras de l'historien F.Delpla

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com