France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Encore des preuves du désir de paix de Hitler.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 12:05 (2011)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler. Répondre en citant

N'en déplaise à certains,la thèse officielle ment depuis
le procès inique des vainqueurs à Nuremberg,
la vérité est tout autre.

Dans sa plaidoirie,l'avocat de C.von Neurath rappela ce fait capital.
Le 23 juillet 1946,il lança:


"Vous tous,Messieurs les juges,qui avez ici à rendre la justice,vous savez
tout aussi bien que moi,par votre propre activité et votre propre expérience,
combien il est dangereux de conclure,des actions commises à un certain
moment par un homme à ses pensées,ses vues et ses actes d'une époque
antérieure,Tempora mutantur et nos in illis(Les temps changent et
nous en eux).Chacun de nous a certainement pu constater plus d'une fois,
au cours de ma vie,l'exactitude de cette phrase.
Les convictions et les idées,les intentions et les projets que nous avons eus
et réalisés à un certain moment,nous les avons,au cours des années,modifiés
et changés en partie en raison de notre propre évolution,en partie à la suite
d'événements extérieurs ou du changement des circonstances.
Veut-on réellement pour cela établir une thèse et tirer d'un examen rétrospectif
la conclusion que les vues,les propos et les actes d'alors n'étaient que des
manoeuvres de camouflage et que l'homme avait déjà à ce moment l'intention
ferme d'agir comme il l'a fait,des années plus tard,dans de tout autres circons-
tances ? N'est-il pas,lui aussi,qu'un homme et par là susceptible des mêmes
changements dans ses pensées,ses vues et ses projets ?
Il est même,plus que tout autre,exposé à des influences extérieures,
à des conditions extérieurs,à certains impondérables et il en dépend beaucoup
plus qu'un autre.En voici un seul exemple:que diriez-vous d'un homme qui oserait
sérieusement prétendre que Napoléon Bonaparte,au moment où il vint à Paris
pendant la Révolution et plus tard quand il prit le commandement de l'Armée
française en Italie,avait déjà alors la pensée et l'intention de se faire proclamer
empereur des Français en 1804 et de marcher en 1812 sur Moscou ?
Je crois que celui qui établirait cette prétention serait seul dans le monde.
Et pourtant un dialecticien adroit pourrait,avec quelque apparence de logique
et de fondements,justifier cette affirmation en se basant sur le développement
historique des événements,comme l'a fait le Ministère public en affirmant que
Hitler aurait déjà,au moment où il prit le pouvoir,et même au moment de
l'établissement du programme du Parti en 1929,non seulement eu l'intention
mais même établi le plan de ses guerres d'agression ultérieures et que tout
ce que Hitler et les nazis,ou ses collaborateurs,ont fait à l'intérieur et à l'extérieur
à partir du moment de la prise du pouvoir,serait la préparation consciente de
ces guerres d'agression.
(...) Le fait suivant souligne combien cette supposition est erronée:
il est incontestable que Hitler a témoigné à différentes reprises,à partir du jour
de la prise du pouvoir jusqu'en 1937,et cela dans des discours publics,
des allocutions et des notes diplomatiques non seulement de son désir de paix,
ainsi qu'il ressort des documents que j'ai présentés,mais encore qu'il a fait
des propositions positives en vue de la réalisation pratique d'une limitation
des armements de tous les Etats,donc également de ceux de l'Allemagne,
propositions dont il résulte indiscutablement qu'en ce qui concerne la Wehrmacht
et sa puissance,il se serait contenté,par rapport aux armements des puissances
de l'Ouest,d'un coefficient qui eut exclu a priori toute guerre d'agression
contre d'autres Etats.
Et maintenant,imaginons que l'une de ces offres de Hitler ait été acceptée
par les autres Etats:la guerre d'agression que,soi-disant,il projetait et préparait
depuis de longues années,n'aurait absolument pas été possible.
Toute la peine,tout le travail et toutes les dépenses en vue d'une telle guerre
auraient été vains.
Ou bien peut-on admettre que Hitler prévoyait que ses offres seraient repoussées
et qu'il ne les faisait que dans cette idée ?
Dans ce cas,il aurait vraiment été un génie absolument démoniaque,un visionnaire
prophétique de premier ordre.
Peut-on réellement supposer cela et admettre de ce fait l'exactitude de l'allégation
du Ministère public selon laquelle une guerre d'agression aurait été projetée pour
1939,dès avant la prise du pouvoir ?
Et si même vous vouliez répondre à cette question par l'affirmation en ce qui
concerne la personne de Hitler,reconnaîtriez-vous également de tels dons
de visionnaires à ses collaborateurs,à ses satellites,voire à tous les membres
du Parti ?
Poser cette question,c'est y répondre par la négative.
Cette question,à elle seule,fait tomber toute la construction si pénible et si
artificielle sur laquelle repose l'Accusation.(TMI,XIX,252-4).
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Nov - 12:05 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 12:39 (2011)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler. Répondre en citant

Etonnant ce lourd silence.....je continue donc:

 Le témoignage du général Milch.









(Le général Erhard Milch.A Nuremberg,il déclara que Hitler avait attendu
l'échec de son "offensive de paix" du 6 octobre pour constituer
des réserves de bombes.)


Un autre élément démontre la bonne foi de Hitler.
En mai 1939 puis à la fin de l'été,le général Milch avait appelé son attention
sur les faibles réserves de bombes dont disposait la Luftwaffe.
Le Führer n'y avait donné aucune suite.Il fallut attendre le 12 octobre 1939
pour que celui-ci déclare:
"Mes tentatives en vue de maintenir la paix avec l'Ouest après la campagne
de Pologne ont échoué.La guerre continue.
Maintenant,nous pouvons et nous devons fabriquer des bombes."(Voy.la déposition du général Erhard Milch à Nuremberg:TMI,IX,58-9.)



W.Churchill le belliciste.









J'ajoute que malgré les réactions très négatives de ses ennemis,Hitler
ne désarma pas.Pendant le premier semestre de l'année 1940,l'Allemagne
lança officieusement des appels de paix en direction de la Grande-Bretagne.
S'ils restèrent sans écho,c'est parce que W.Churchill voulait poursuivre
la lutte,non pour l'indépendance de la Pologne,mais pour détruire le régime
national-socialiste.Le 11 juin 1940,au Conseil suprême tenu près de Briare,
le premier Ministre britannique jeta le masque.Repoussant toute possibilité
de paix malgré la défaite de la France,il lança:
"Même si l'Allemagne parvient à occuper la France tout entière(...)
les Alliésconservent en fin de compte,les moyens de vaincre et
de détruire le régime national-socialiste."

(Voy.Maxime Weygand,Rappelé au service (éd.Flammarion,1950,appendice VI:
"Procès verbal de la séance du Conseil suprême tenu au château du Muguet,
près de Briare,le 11 juin 1940" (reproduction in extenso) p.596.
L'aveu était énorme.L'indépendance de la Pologne,il n'en était plus question
(on le verra d'ailleurs en 1945,lorsque ce pays sera purement et simplement
abandonné à Staline...).
La protection des petites nations n'avait été qu'un prétexte.
Pour les bellicistes britanniques,l'objectif réel était la destruction du IIIè Reich,
incarnation d'une révolution nationale et authentiquement sociale.

W.Churchill persiste et signe.

Neuf jours plus tard,W.Churchill confirma son jusqu'auboutisme.
Le 20 juin,il fut averti que l'ambassadeur britannique à Washington avait
confidentiellement demandé à son homologue allemand quels seraient les termes
d'une paix proposée par l'Allemagne.
Aussitôt,il envoya le message suivant à son ministre des Affaires étrangères:
"Votre ambassadeur à Washington a interdiction stricte d'entretenir d'autres contacts
 avec l'ambassadeur allemand,même indirectement."

("Your ambassador in Washington is strictly forbidden to have any further
contacts with the German ambassador,even indirectly"

L'Allemagne voulait la paix.




Or,il faut savoir que la veille,J.von Ribbentrop avait eu un entretien
avec son homologue italien,le comte Galeazzo Ciano.Dans son Journal,
celui-ci raconte:
Je trouve un Ribbentrop transformé:pondéré,calme,pacifiste.Il déclare d'emblée
qu'il convient de faire des conditions d'armistice modérées à la France (...).
Les paroles de Ribbentrop me font sentir que la Stimmung envers l'Angleterreest changée:si Londres veut la guerre,ce sera une guerre totale,absolue,
sans pitié.Mais Hitler fait de nombreuses réserves sur l'opportunité de détruire
l'empire britannique qu'il considère aujourd'hui comme un facteur important
de l'équilibre mondial.
Je pose à Ribbentrop une question précise:
 "Préférez-vous la continuation de la guerre ou de la paix ?"
Il n'hésite pas un instant:"La paix".




(Voy.comte G.Ciano,Journal politique,1939-1943 (éd.de la Baconnière,1946),
t.I,p.265.
On ne le répétera jamais assez en 1939 et 1940,c'est W.Churchill et sa clique
belliciste qui voulaient la guerre.
L'Allemagne,pour sa part,voulait la paix avec les démocraties occidentales.
Elle n'avait aucun intérêt à étendre la guerre.
A Nuremberg,d'ailleurs,J.von Ribbentrop déclara:
"Je voudrais dire qu'après mes conversations avec Hitler,et je suis convaincu
que les militaires étaient du même avis,Hitler ne voulait en aucun cas étendre
la guerre où que ce fût."(TMI,X,290).




(Le ministre des Affaires étrangères de Hitler,J.von Ribbentrop.
Jusqu'au bout,il travailla pour la paix).
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 07:52 (2012)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler. Répondre en citant

Qu'Hitler aimât la paix en paroles, j'en conviens bien volontiers.
Mais en actes ?
Ça, c'est une autre paire de manches.
Il aimait tellement la paix qu'il ne cachait pas son désir de conquérir un espace vital pour son peuple. Comment ? En prenant celui que d'autres peuples occupaient : Tchèques, Polonais, Russes...
En déduire comme le font Hitler et Roro II que ces autres peuples en lui résistant furent responsables de la guerre relève d'une paranoia très grave.

Si je me défends contre un voleur qui veut me prendre mon porte-feuilles cela fait-il de moi un voleur ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 09:10 (2012)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler. Répondre en citant

Voici un dossier à lire avec attention,vous y trouverez tous les détails
concernant les efforts de paix.
Faut-il encore le lire....


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1894-Rudolf-Hess-La-derniere-tentat…
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 11:28 (2012)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler. Répondre en citant

Il n'y a pire aveugle que celui qui refuse de voir !! 
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:34 (2016)    Sujet du message: Encore des preuves du désir de paix de Hitler.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com