France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Xavier Vallat quarante ans après.....
Aller à la page: <  1, 2, 3, 436, 37, 38  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 13:51 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Citation:
Si oui, comment expliquent-ils leur disparition des listes des états-civils ?
pour toutes sortes de raisons , sauf une extermination systematique



Mais comment "évacuent-ils" le discours de Posen d'Himmler du 6 octobre 43 ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 10 Fév - 13:51 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 18:50 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Admin a écrit:
Le "doute", cher François, doit habiter tout Historien qui prétend être sèrieux.
Tu le sais, mieux que quiconque, que l'Histoire évolue et qu'elle est sans cesse
 "révisée" en fonction d'éléments nouveaux qui peuvent paraître.
Ainsi le témoignage de ce Polonais qui a été soumis à notre jugement sur
 le ghetto de Varsovie.

 


Dans les territoires occupés par l'armée israélienne,les autochtones
et les réfugiés peuvent avoir toutes les craintes possibles,même celle
de la mort:ils ne sont pas pour autant des morts en sursis.
Pour en revenir aux Allemands,il n'y eu chez eux,ni dans les textes,
ni dans les faits,de plan d'extermination des Juifs,des Tziganes,des Slaves,
des homosexuels.
Du côté des Alliés,il n'y a pas eu non plus de plan d'extermination des Allemands.
Il y a eu les bombardements systématiques des villes allemandes ou japonaises.
Le seul bombardement de Dresde ("la Florence de l'Elbe") a causé environ
135 000 morts ("le plus grand crématoire du monde").
Il y a eu la guerre et son banal cortège d'horreurs.
La guerre,c'est la banalisation du mal.Tout le monde en ressort bien dégoûtant.
Il faudrait,après la tuerie,rentrer chez soi et se faire tout petit.
Au lieu de cela,les vainqueurs de la dernière tuerie ont pris des airs de justiciers
et les voici,encore en 2012,à poursuivre,emprisonner ou exécuter certains
de leurs vaincus.Une énorme propagande de guerre continue à semer des idées
de haine,de vengeance et de réparation.
La grande masse des gens s'imagine que Hitler a donné l'ordre d'exterminer
les Juifs...
Mais les historiens,eux,savent bien qu'on n'a jamais trouvé trace d'un tel ordre
ni de quoi que ce fût qui impliquerait l'existence d'un tel ordre.
Dès 1960,le Dr Kubovy,historien israélien,l'avait dit mais médias sont d'une telle
discrétion dans ces cas-là que les historiens qui ne sont pas des spécialistes
de l'ère nazie continuent de propager l'erreur.

A Paris,à la Sorbonne,du 29 juin au 2 juillet 1982,il s'est tenu un colloque d'historiens
exclusivement exterminationnistes sur L'Allemagne nazie et l'extermination des Juifs"
(titre d'origine:"Le national-socialisme et les Juifs").
Ce colloque était manifestement destiné à contrecarrer le développement
croissant des idées révisionnistes dont aucun représentant n'était admis à assister
 au colloque,même à titre d'auditeur.
Les professeurs Raymond Aron et François Furet présidaient ce colloque,
l'un pour la Sorbonne,et l'autre pour l'Ecole des hautes études en sciences sociales.
Tous deux allaient découvrir au fil des communications faites par des spécialistes
de l'ère nazie une vérité qu'ils auraient dû connaître depuis 20 ans,à savoir que,
malgré les recherches les plus érudites,on n'avait rien pu trouver
qui pût démontrer que Hitler avait donné un ordre quelconque
 de tuer les juifs
.
Les médias n'ont,comme on pouvait le penser,rien dit de cette conclusion
d'un colloque annoncé à son de trompe comme devant répliquer aux arguments
des auteurs révisionnistes.
C'est que les suites de ce constat auraient été difficiles à expliquer au profane.
A ce dernier il aurait,du même coup,fallu révéler que l'expression de "solution finale"
située dans son exact contexte impliquait l'émigration ou l'évacuation des juifs
et que le fameux "protocole de Wannsee" n'était qu'un prétendu procès-verbal
non signé,sans en-tête,sans référence,tapé à la machine par on ne sait qui
sur du papier ordinaire.
La "solution finale de la question juive" n'impliquait pas plus l'extermination des juifs
que la solution finale de la question palestinienne ou de la question du chômage
n'impliquerait nécessairement l'assassinat des Palestiniens ou des chômeurs....
Ni les discours d'Himmler,ni les instructions d'Heydrich,ni les "confessions" de Höss
ou autres Allemands tombés aux mains de l'appareil judiciaire des Alliés n'apportaient
la moindre preuve de l'existence d'un ordre ou d'une directive ou d'une instruction
appelant à exterminer les juifs.

Mais il y a mieux:des quantités de textes et de faits (certains faits étant de l'ordre
de la simple évidence oculaire) prouvent qu'un tel ordre n'a pas pu exister.
En 68 ans de procès dits de criminels de guerre (il n'y a de criminels de guerre
que chez les vaincus) aucun Allemand,des procès de Kharkov en 1943 jusqu'aux
procès actuels,n'a pu faire valoir pour sa défense qu'un tel ordre avait existé
(ni d'Hitler,ni de Göring,ni d'Himmler,ni d'Heydrich).

Au contraire,nous avons la preuve que des tribunaux militaires allemands ont
condamné,parfois même à mort,jusqu'à des SS pour des meurtres de juifs.
Hitler se préoccupait d'abord et avant tout de mener la guerre.
Il voulait utiliser pour la machine de guerre allemande la main-d'oeuvre juive
dans les camps ou hors des camps et les juifs constituaient également comme
des otages.

En temps de guerre,un usage barbare veut que les représentants des puissances
belligérantes hostiles soient mises en camp de concentration.
Les Américains eux-mêmes n'ont pas hésité à mettre en camp de concentration,
lors de la seconde guerre mondiale,des hommes,des femmes et des enfants qui,
tout en possédant la nationalité américaine,étaient d'ascendance japonaise.
Je compare évidemment pas les conditions respectives des camps dirigés par
les Américains ou par les Allemands.
Dans le premier cas,il s'agissait d'une nation opulente et qui n'a jamais eu à
conduire de "guerre totale" et dans l'autre cas il s'agissait d'un pays de peu
de ressources et,à la fin de la guerre,exsangue et en proie à la famine.
C'est dans les derniers mois de guerre que les déportés ont le plus souffert.
L'apocalypse était générale et le typhus sévissait à l'état latent ou patent.
Les charniers de Bergen-Belsen sont des charniers de typhiques.

Dès 1942,le camp d'Auschwitz avait été ravagé par une violente épidémie
de typhus dont on sait qu'elle a provoqué des morts jusque chez les médecins,
les officiers,les soldats allemands et leurs familles (car,bien souvent,pour
les médecins et les officiers,ils avaient leur famille dans cet ensemble de villes
et de villages et d'usines et de mines et d'exploitations agricoles,etc.,
qu'on a pris l'habitude d'appeler Auschwitz).
La pièce n°4 du document de Nuremberg PS-4025 (mars-avril 1942) est ainsi
résumée par l'organisme américain de poursuite des criminels de guerre:

Note exposant que Hitler avait l'intention de repousser à l'après-guerre
la solution du problème juif
.

Cette note,terriblement encombrante pour la thèse du "génocide" devait
disparaître des Archives nationales américaines.
L'historien britannique D.Irving devait la retrouver il y a quelques années.
Il s'agissait d'un mémorandum de routine envoyé par le Dr Schlegelberger,
secrétaire d'Etat au ministère de la Justice.En voici le contenu:

"M.le Ministre du Reich Lammers m'a fait part de ce que le Führer a déclaré
à plusieurs reprises en sa présence qu'il voulait repousser à l'après-guerre
la solution de la question juive.En conséquence,les considérations présentes ont,
selon Monsieur le Ministre du Reich Lammers,une valeur simplement théorique.
Mais il veillera dans tous les cas à ce que des décisions de fond ne soient pas
rendues sans sa connaissance à la suite d'un rapport inattendu d'une autre
instance."

Il n'est pas sans intérêt de savoir que ce document n'est pas répertorié par
la bibliographie de Jacob Robinson et de Henry Sachs
The Holocaust The Nuremberg Evidence.Part One:Documents.
Il n'apparaît ni sous la cote PS-4025,ni sous la cote PS-4055.
Tous les spécialistes de l'ère nazie utilisent cette bibliographie comme
un ouvrage de référence obligatoire,comme une bible en quelque sorte.
Le 24 juillet 1942,dans un cercle restreint de familiers,Hitler,rappelant que
"les juifs lui avaient déclaré la guerre" par l'intermédiaire de Chaïm Weizmann
(car c'est toujours l'adversaire qui porte,bien entendu,la responsabilité de la guerre),
dit qu'après la guerre il détruira leurs villes les unes après les autres et
il précise qu'il le fera "....si ces ordures de juifs ne décampent pas et
qu'ils n'émigrent pas vers Madagascar ou vers un quelque autre foyer national juif"
.
Le plan de Madagascar avait été envisagé par les sionistes,par les Français
et par les Allemands déjà avant la guerre.
En plein conflit,Hitler nous le savons par bien d'autres sources,n'envisageait pas
plus de règler la question juive qu'il ne voulait,en Union soviétique occupée par
ses troupes,réformer le système communiste de production ou de propriété.
Le grand public l'ignore,mais les spécialistes le savent bien,le chiffre de
six millions de morts juives n'a jamais été qu'un chiffre de propagande ou,
comme l'a pudiquement reconnu le Dr Broszat,"un chiffre symbolique" *
On pourrait déterminer le chiffre réel,on n'a les moyens grâce au Service
international de recherches d'Arolsen (organisme situé en Allemagne mais
dépendant du Comité international de la Croix-Rouge de Genève),mais
on se garde bien d'utiliser ces moyens.Quelquefois,c'est le cas pour la France,
l'organisme officiellement chargé de déterminer le nombre réel des déportés
résistants ou raciaux travaille pendant 20 ans à la question,puis,en possession
des chiffres,s'abstient de les publier par crainte d'incidents avec certaines
associations de déportés.
Notre Comité d'histoire de la deuxième guerre mondiale,office directement
rattaché au premier ministre,faisait cet aveu dans son bulletin confidentiel
à la fin de 1973.
Le Pr R.Faurisson a pu entrer en possession de ces chiffres et les a publiées.**
Ils sont déroutants pour tous ceux qui défendent la thèse d'une extermination
des juifs.

*"Eine symbolische Zahl" Procès contre Erwin Schönborn,Franckort,
3 mai 1979,50 Js 12 828-78 919.

** R.Faurisson,Réponse à Pierre Vidal-Naquet,p.31.
 
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 19:27 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Mais le discours de Posen ?
Et le témoignage de Höss ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 19:32 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Citation:
Il y avait une bibliothèque et du cinéma à Buchenwald.
et une piscine , aussi .......mais c'etait pour le personnel du camp !


Mais non.
C'était pour les détenus.
Comment s'appelle cet espagnol qui fut un temps ministre de la culture de son pays de qui je tiens cette information ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 19:39 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Mais le discours de Posen ? Et le témoignage de Höss ?




As-tu lu attentivement mon post ? j'en doute !

Pour les "aveux" de R.Höss:


http://spartiate.tonempire.net/t419-les-confessions-de-rudolf-hess-au-proce…
 
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 20:58 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

  La longue tirade du denommé Roro recense tous les poncifs que les  negationnistes , et eux seuls ,  nous ressassent depuis des années , malgré les preuves innombrables et imparables qu'on leur oppose ............c'est l'histoire du canard decapité qui continue à gambader !
   Ce laborieux pensum qui se réfère à des sites ou des auteurs negationnistes , n'est evidemment pas de son fait , il en est bien incapable , mais un enième copié collé .......procédé auquel nous sommes habitués et qui finit par devenir lassant !
 Reste à savoir si Admin tolerera encore longtemps sur son forum ,qui se veut historique et qui debat des guerres de la France , la presence d'un individu qui n'apporte aucun element de discussion constructif , mais qui a trouvé sur FEG le dernier forum frequentable où fourguer sa 
nauseabonde camelote 


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 21:24 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

L'espagnol en question, c'est J SEMPRUN non ? 
Mais il me semble qu'il était à Buchenwald, pas dans un camp d'extermination. Je précise, au cas où, bien entendu, il y ait jamais eu ce genre de camp, puisque certains en doutent.
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 21:58 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Citation:
L'espagnol en question, c'est J SEMPRUN non ?


Exact.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 09:29 (2012)    Sujet du message: En dehors Répondre en citant

Citation:
Mais il me semble qu'il était à Buchenwald, pas dans un camp d'extermination. Je précise, au cas où, bien entendu, il y ait jamais eu ce genre de camp, puisque certains en doutent.


Oui, il s'agit bien de Semprun et de Buchenwald.
Mais moi je ne doute pas d'Auschwitz ni de Treblinka.
Ce dont je doute, c'est que Hitler en ait été l'initiateur ou même qu'il les ait sus.
Je suis persuadé que la Shoah fut l’œuvre personnelle de Reinhard Heydrich.
Ainsi qu'il le dit exactement lors de la conférence de Wannsee : le Führer reste "en dehors".
Cet Heydrich me semble avoir été un pervers constitutionnel comme, par exemple, le Dr Petiot. L'amour, le besoin, de faire du mal, existe en effet chez certaines personnes. Ce sont les pervers.
Heydrich déteignit sur Himmler à qui il fit miroiter tous les avantages de carrière que sa position de chef de la SS procurerait s'il l'écoutait. Ils devinrent inséparables de sorte qu'après la mort de Heydrich, Himmler emballa le processus de destruction.
Hitler resta "en dehors" de même que les autres complices du Führer : Göbbels, Göring, Speer, Bormann, Keitel, Frank.
Göring, Speer et Keitel semblent n'avoir appris cette Shoah qu'à Nuremberg. Frank, peut-être aussi.
A Nuremberg Göring ergota. Il avait missionné Heydrich de cette Enlösung le 31 juillet 41. Or ce mot ne veut pas dire "solution finale", dit-il, mais solution définitive ou totale. Ça voulait dire qu'on cherchait, non pas à tuer les juifs, mais à s'en débarrasser par l'évacuation et la réinstallation en territoire conquis. Et, suite à cela, Heydrich en profita pour assouvir sa passion du mal, par des tueries à l'arrière du front russe (il fut le créateur des Einsatzgruppen), d'abord, puis par la création de camps d'extermination, ensuite, quand ces tueries se révélèrent compromettantes. Wannsee eut pour objet, me semble-t-il, de concentrer entre les mains de la SS les déportations des Juifs ainsi que leur "réinstallation" dans des camps. Il n'y fut pas question de tueries.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 10:19 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Citation:
A Nuremberg Göring ergota. Il avait missionné Heydrich de cette Enlösung le 31 juillet 41. Or ce mot ne veut pas dire "solution finale", dit-il, mais solution définitive ou totale. Ça voulait dire qu'on cherchait, non pas à tuer les juifs, mais à s'en débarrasser par l'évacuation et la réinstallation en territoire conquis.


Il fallait trouver une solution (définitive) au problème forcément provisoire des ghettos de Pologne : Lodz, Varsovie... Frank, gauleiter du Gouvernement général de Pologne, était furieux qu'on se débarrasse dans son domaine des Juifs du Reich et d'ailleurs. C'est vrai, quoi, il n'était pas un dépotoir !
Göring avait reçu du Führer une sorte de délégation générale de gestion intérieure des affaires du Reich. C'est ce qui explique la mission dont il a chargé Heydrich le 31 juillet 41. Celui-ci mit aussitôt à profit cette délégation de pouvoir pour assouvir sa passion du mal.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 12:28 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

lebel a écrit:
  Reste à savoir si Admin tolerera encore longtemps sur son forum ,qui se veut historique et qui debat des guerres de la France , la presence d'un individu qui n'apporte aucun element de discussion constructif. 







Quelle mauvaise foi ce lebel !
Et ce document,il n'est pas constructif ? Very Happy



Le 8 juillet 1997,le quotidien La Montagne,reproduisit,p.12,
une dépêche d'agence annonçant:


Le Fond pour les victimes de la Shoah aidera plus de 400 000 personnes.


Berne:
"Le Fonds spécial créé à l'initiative des banques suisses pour les victimes
de l'Holocauste ou leurs parents dans le besoin devait aider plus de
400 000 personnes,a-t-on indiqué,hier,à Berne,où sa direction s'est réunie
pour la première fois.Selon le secrétaire général du Congrès juif mondial,Israël Singer,
le fonds pourrait venir en aide à quelque 400.000 bénéficiaires,
aujourd'hui âgés en moyenne de 80 ans.
Le président du Fonds,le Suisse Rolf Bloch a cependant évalué à un million
les bénéficiaires "potentiels",juifs ou non,alors que le député israélien
Avraham Hirschson a estimé à Berne que 600 à 800 000 juifs pourraient
être concernés."




Cette dépêche d'agence présente l'avantage de rappeler une vérité d'évidence:
en 1945,au lendemain de la guerre,les juifs européens "étaient encore là".

Ces chiffres,à eux seuls,éveille notre curiosité....

A partir de 1945,beaucoup de juifs ont quitté des pays comme la Pologne
pour la France,la Grande-Bretagne,les Etats-Unis,le Canada,l'Argentine,
l'Afrique du Sud,l'Australie,la Nouvelle-Zélande et,surtout,la Palestine (Etat d'Israël).
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 16:53 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Citation:
  Je suis persuadé que la Shoah fut l’œuvre personnelle de Reinhard Heydrich.

Ainsi qu'il le dit exactement lors de la conférence de Wannsee :
 le Führer reste "en dehors".
Cet Heydrich me semble avoir été un pervers constitutionnel comme,
 par exemple, le Dr Petiot.
 

 Wannsee eut pour objet, me semble-t-il, de concentrer entre les mains
de la SS les déportations des Juifs ainsi que leur "réinstallation"
dans des camps.
Il n'y fut pas question de tueries.

Il y a du progrès chez Boisbouvier ! (si les petits cochons....)

Voici un document à joindre aux autres dossiers:

Un communiqué de l'Agence télégraphique juive,publié dix jours après*
la célébration,dans le monde entier,de l'anniversaire du "procès-verbal"
de Wannsee du 20 janvier 1942,annonçait que,pour Yehuda Bauer,
professeur à l'université hébraïque de Jérusalem,la réunion de Wannsee
ne pouvait avoir la signification que persistaient à lui attribuer les médias
et selon laquelle les Allemands auraient,ce jour-là,décidé d'exterminer les juifs.
Y.Bauer estimait qu'il s'agissait même là d'une "histoire inepte"(silly story).
Dès le début des années 80,la thèse dite de Wannsee
avait été progressivement délaissée par les historiens et
elle fut définitivement abandonnée au colloque de Stuttgart (3-5 mai 1984).

Sauf par certains "Résistants" :
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=18&t=19


Mais le grand public est maintenu dans l'ignorance de ces rectifications,
qui constituent autant d'hommages involontaires aux révisionnistes.


*Voy.communiqué de l'Agence télégraphique juive (Londres) du 30 janvier 1992.
 
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 09:08 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Oui.
Wannsee a existé mais il est difficile d'en démêler la raison. Pourquoi Heydrich a-t-il réuni ce jour-là ces dix-huit participants issus de la SS et de divers ministères : Justice, Affaires étrangères, Gouvernement général... ?
A partir de Wannsee la Shoah change de mode : les Juifs ne seront plus tués dans la zone des combats et à leur faveur mais dans toute l'Europe occupée. Or, comme il faut éviter le scandale, Heydrich prévoit leur déportation dans des camps spécialisés où il pourra les assassiner à l'insu de tous.
Pour réaliser ce projet il a besoin de deux choses : le concours sans faille de sa SS, d'une part, et la neutralité ou le concours des ministères traditionnels, de l'autre.
Jusqu'à Wannsee seuls les Juifs d'URSS avaient "morflé". Après, tous les Juifs de l'Europe occupée furent concernés en commençant bien sûr par ceux de Pologne (Action Reinhard).
Ce qui montre bien que la Shoah fut l'oeuvre personnelle de Heydrich (même si elle fut continuée après sa mort par Himmler) c'est que des Ghettos existaient avant en particulier en Pologne mais qu'ils n'avaient pas pour but de faire mourir les Juifs mais de les rassembler en vue de réinstallation ultérieure dans des territoires à définir. A Wannsee on ne parlera pas d'assassinat mais d'"évacuation " et de "réinstallation". Les participants furent bluffés.
La perversité ne doit pas être négligée. Les jeux du cirque à Rome ou les journées révolutionnaires (massacres de septembre, princesse de Lamballe) donne une idée de son importance relative.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 12:39 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Oui.

Wannsee a existé mais il est difficile d'en démêler la raison.
 Pourquoi Heydrich a-t-il réuni ce jour-là ces dix-huit participants
issus de la SS et de divers ministères : Justice, Affaires étrangères,
Gouvernement général... ?

B'en mon cher ami,c'est très simple:

1) Justice:pour ceux qui auront un procès,

2) Affaires étrangères :concernant les populations de divers pays
d'Europe,pour le "déplacement" ou "évacuation" de ces dernières,

3) Gouvernement général :concerne les Juifs polonais de H.Frank.

A partir de Wannsee la Shoah change de mode :
 les Juifs ne seront plus tués dans la zone des combats et
à leur faveur mais dans toute l'Europe occupée.
 Or, comme il faut éviter le scandale, Heydrich prévoit leur déportation
dans des camps spécialisésil pourra les assassiner à l'insu de tous.
Pour réaliser ce projet il a besoin de deux choses :
 le concours sans faille de sa SS, d'une part, et la neutralité
ou le concours des ministères traditionnels, de l'autre.

Jusqu'à Wannsee seuls les Juifs d'URSS avaient "morflé".

Après, tous les Juifs de l'Europe occupée furent concernés en commençant
bien sûr par ceux de Pologne (Action Reinhard).
Ce qui montre bien que la Shoah fut l'oeuvre personnelle de Heydrich

En effet,c'est très argumenté avec des documents à l'appui,
ce serait plus crédible! non ?

(même si elle fut continuée après sa mort par Himmler)
c'est que des Ghettos existaient avant en particulier en Pologne
mais qu'ils n'avaient pas pour but de faire mourir les Juifs
mais de les rassembler en vue de réinstallation ultérieure
dans des territoires à définir.

Donc,rien à voir avec votre argumentation précédente....

 A Wannsee on ne parlera pas d'assassinat mais d'"évacuation "
 et de "réinstallation". Les participants furent bluffés.

? quel argument !  Very Happy

La perversité ne doit pas être négligée.
 Les jeux du cirque à Rome ou les journées révolutionnaires
(massacres de septembre, princesse de Lamballe)
donne une idée de son importance relative.

Et b'en,ce n'est plus de la recherche historique,
mais une fixation sur un personnage,
c'est sa tête qui ne vous revient pas, Boisbouvier ?
Un petit conseil (si je peux me permettre),
nous sommes ici sur un forum pour la Recherche historique
sans préjugés ni élucubrations personnelles sur tel ou
tel personnage de cette seconde guerre mondiale,
donc,des faits avec des documents à l'appui,merci.

Nous travaillons pour les générations qui suivent.... 

Au plaisir.



_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 13:45 (2012)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après..... Répondre en citant

Pour ceux que ce sujet intéresse je fournis ce lien :

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichepage.php?idLang=fr&idPa…
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:24 (2016)    Sujet du message: Xavier Vallat quarante ans après.....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 436, 37, 38  >
Page 3 sur 38

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com