France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 00:05 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

RORO II a écrit :

Citation:
Rumeurs sans fondements et naissance du mythe de l'Holocauste.
C'est dans cette ambiance que coururent les premiers bruits concernant
des assassinats par gaz.
Dans un chapitre qui se place au printemps 1942,W.Szpilman écrit:
C'est à peu près vers cette époque que des bruits de plus en plus inquiétants
ont commencé à circuler dans le ghetto avec une insistance et une régularité
grandissantes,même s'ils ne s'appuyaient sur aucune preuve,comme d'habitude.
Personne ne trouvait jamais leur source directe,ni la plus infime confirmation
qu'ils étaient fondés sur une tangible réalité,et pourtant ils revenaient sans cesse.
Un jour,par exemple,tout le monde s'est mis à parler de l'affreuse situation que
connaissait désormais le ghetto de Lodz:contraints par les occupants de battre
leur propre monnaie,les Juifs étaient en train de mourir de faim par milliers là-bas,
personne ne voulant accepter leurs pièces de fer sans valeur.
Certains prenaient ces informations très au sérieux alors que chez d'autres
elles entraient par une oreille et ressortaient par l'autre.
Après un moment,Lodz a été oublié pour Lublin et Tarnow,où les Juifs avaient
apparemment été asphyxiés par du gaz,affirmation tellement incroyable que
personne ne voulait lui accorder vraiment de crédit. (p.96).

Loin,donc,de soutenir la thèse exterminationniste,ce texte confirme ce qu'écrivait
Robert Faurisson dès 1980,à savoir que le mythe des "chambre à gaz" semble
être né vers 1942 et qu'il "n'a guère eu de succès pendant la guerre" *








Je ne suis pas spécialiste des rumeurs mais il me semble qu’il faut un peu analyser dans quel contexte une rumeur se répand et au sein de quelle population.

Nous avons là des milliers de personnes confinés dans un périmètre des plus limité, marqués, discriminés, maltraités ect… et qui n’ont aucune raison de croire que ceux qui les ont mis là ont les meilleurs intentions de monde à leur égard.

Il s’agit quand même d’une rumeur de se faire expulsé et/ou exterminé en pleine guerre mondiale, dans un pays occupé par des gens qui n’ont jamais caché leur haine antisémite. Cela est-il si incongru ?

Pour preuve, dans le même livre de Szpilman puisque c’est lui qui sert ici de base aux déductions, ces passages :

« Les « lois » ne s’appliquant qu’à la population juive ont bientôt fait leur apparition. (…), les juifs étaient enjoints de remettre leurs biens immobiliers aux Allemand. Bien entendu, pratiquement personne n’a été assez naïf pour abandonner ses possessions à l’ennemi. »

Plus loin :

« Bien des juifs, (…) ont décidé de ne pas attendre l’entrée de l’armée Rouge dans Varsovie, préférant liquider leurs biens et s’en aller vers l’est, la seule direction dans laquelle ils pouvaient encore échapper aux Allemands ».

Encore :

«Des multitudes règlements vexatoires imposés aux juifs, l’un d’eux, bien que non écrit, devait être observé avec une particulière vigilance : les hommes d’origine juive avaient obligation de s’incliner devant le moindre soldat allemand qu’ils croisaient dans la rue ».

Et tout cela n’est encore qu’au début avant la construction du ghetto !

Au printemps 1942, nous lisons :

« Mais là après 24 mois de pratique quotidienne des Allemands, personne ne pouvait encore s’abuser : ils mettaient fins aux rafles tout simplement parce qu’ils avaient trouvé un meilleurs moyen de nous tourmenter. La question était donc de savoir quelle nouvelle idée leur était venue. Aussitôt, les hypothèses les plus échevelées ont commencé à circuler, et c’est une anxiété accrue, non un retour au calme, qui a prévalu ».

Ces « rumeurs » étaient-elles si extravagantes dans un tel contexte ? Etaient-elles si « infondées » ? Réfléchissez un peu.

----------------------

Maintenant le mythe de l’holocauste.


Alors que Szpilman se dirige vers le train qui l'évacue lui et sa famille.

« L’un des gardes s’est retourné et m’a lancé un regard furibond :
« Mais qu’est-ce que tu fiche là toi ? Va-t-en, sauve ta peau ! »
Me sauver ?de quoi ? En un éclair j’ai compris ce qui attendait la foule entassée dans les wagons et mes cheveux se sont dressés sur ma tête."

L’holocauste n’est pas un mythe pour ce garde qui sait où vont les gens qui montent dans les wagons. Ce n’est pas le premier train qu’il voit partir. Se trompe-t-il ? Le fait est que ni les parents ni les 2 sœurs et le frère de Szpilman qui sont montés dans le wagon ne sont jamais revenu. Et cela ce n’est pas un mythe mais une réalité.
On peut dire qu’en sortant Szpilman de la file qui le menait au train l’expression du garde « sauve ta peau » était exacte et non de l’ordre du mythe sinon il serait mort avec sa famille.

.../...





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Fév - 00:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 00:10 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

RORO II a écrit

Citation:
De nombreux Juifs refusent de croire les rumeurs.
W.Szpilman ne cache d'ailleurs pas qu'au moment de l'évacuation du ghetto
de Varsovie,de nombreux Juifs refusaient de croire que les Allemands les destinaient
à l'extermination.L'auteur se souvient d'un ancien directeur d'un grand magasin
selon lequel:
Les Allemands ne pouvaient pas être assez stupides pour dilapider l'énorme force
de travail que les Juifs représentaient potentiellement.D'après lui,(les Juifs étaient)
destinés à des usines,à de grands chantiers où la discipline serait de fer,sans
doute,mais on à la mort.
Pendant ce temps,son épouse racontait (...) comment elle avait dissimulé
son argenterie dans un mur de leur cave.Il s'agissait-là de très belles pièces
de grande valeur (...) et elle espérait bien les retrouver à son retour de déportation.
(p.121).:





Ce n’est pas un refus de croire c’est un acharnement à espérer.

Un peu plus tôt dans la même page, un dentiste dit à ce directeur de grand magasin.

« (…)il y a 90% de chances qu’ils ont l’intention de nous liquider, croyez moi ! »

Et le directeur de grand magasin répond :

« (…) Nous ne sommes pas des héros, nous, mais des gens ordinaires ! Et c’est pourquoi nous préférons prendre le risque de garder l’espoir même dans ces 10 % de chances que nous avons de survivre ».


Citation:

Quelques dizaines de minutes plus tard,des Allemands arrivèrent parmi les Juifs
regroupés "les plus jeunes et les plus solides".La foule fut-elle prise de panique
à la vue de cette sélection ? Non,au contraire:


Ces heureux élus étaient à l'évidence destinés à un meilleur sort,en ont conclu
les gens,et aussitôt des milliers d'entre eux ont cherché à se rapprocher de la
sélection en hurlant et en jouant des coudes pour être remarqués par les Allemands.(p.123).

Le tumulte fut tel que les gardiens durent tirer en l'air pour calmer les esprits (p.124).
Ces extraits confirment que les rumeurs de massacres de masse n'étaient
généralement pas crues chez les Juifs.

Quelle mauvaise foi dans l’interprétation des morceaux tronqués et choisis !!

Voilà une meilleur analyse faite par le dentiste lui-même 5 lignes plus loin : 

« Le dentiste, qui était resté près de nous, était suffoqué par l’indignation. Il a pris violemment mon père à partie, comme si toute cette confusion était de sa faute :
« Alors, maintenant vous me croyez quand je dis qu’ils vont tous nous tuer ? Vous croyez ? Ceux qui sont aptes au travail vont rester ici. Et là-bas… là-bas c’est la mort qui nous attend… »

.../...


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 00:14 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

RORO II a écrit :

Citation:
Un antisémitisme relatif.W.Szpilman rappelle d'ailleurs que de nombreux soldats allemands ne nourrissaientaucune haine fanatique contre les Juifs.
Page 86,ainsi,il évoque un "certain Rubinstein",dont:
une des spécialités était de s'approcher avec force de contorsions et grimacesdes soldats allemands en faction pour les invectiver copieusement:"Hé ! vous,bande de malfrats,gredins,chenapans !",sans mentionner des qualificatifs
carrément obscènes.Mais ils trouvaient son manège hilarant,eux,et ils allaient
souvent jusqu'à lui jeter des cigarettes ou quelques piècettes en échange de
ses insultes.



L'auteur raconte également qu'au soir d'une première rafle opérée en mai 1942,
ils ont appris que:
l'heure du couvre-feu serait repoussée à minuit afin de permettre aux famillesdes "personnes réquisitionnées en tant que main-d'oeuvre" de leur apporterdes couvertures,des sous-vêtements propres et des vivres dont les travailleurs
forcés auraient besoin pendant leur voyage. (p.92).



Telles sont les raisons pour lesquelles de nombreux Juifs ne nourrissaient
aucune inquiètude.










Aucune inquiétude ? Analysons les « raisons » toujours d’après le livre. Rubinstein pouvait se permettre ses grimaces et contorsions car il était jugé fou par les allemands.

« Je n’étais pas aussi persuadé de cela que les Allemands, moi. Encore maintenant, je me demande si, comme tant d’autres, il avait sombré dans la folie en raison des souffrances endurées ou s’il la simulait pour échapper à la mort, tout simplement. Non pas qu’il y ait réussi, d’ailleurs.

Page 92 Voici le passage au complet traitant du couvre feu "bienveillant" des allemands. Vous avez bien sûr enlevé l'éclaircissement :

«l'heure du couvre-feu serait repoussée à minuit afin de permettre aux famillesdes "personnes réquisitionnées en tant que main-d'oeuvre" de leur apporterdes couvertures, des sous-vêtements propres et des vivres dont les travailleurs forcés auraient besoin pendant leur voyage. La magnanimité des Allemands était vraiment touchante n’est-ce pas ? Et la police juive s’est dépensée sans compter pour gagner notre confiance.


C’est bien plus tard seulement que j’ai appris que le millier d’hommes arrêtés dans le ghetto ce jour-là a été conduit droit au camp de Treblinka, et que les allemands ont expérimenté avec eux les nouvelles chambres à gaz et les nouveaux crématoires qu’ils venaient d’y installer. »

Aucune inquiétude ? S’il n’y avait pas d’inquiétudes alors pourquoi toutes ces rumeurs dont parle Szpilman et des rumeurs toujours néfastes, jamais dans le sens de mettre un terme à l’inquiétude.

« Ce jour-là, le ghetto a été pris d’une panique inattendue, sans motifs discernable puisque personne n’était en mesure d’apporter une réponse précise lorsqu’on demandait pourquoi tout le monde était soudain envahi par le désespoir. »

Qui était donc ces « nombreux juifs [qui selon vous] ne nourrissaient aucune inquiétude » ????? Vous pouvez me le dire ! Ou l’auteur en parle-t-il ?

Si les négationnistes n’étaient ce qu’ils sont on se demanderait si ce que vous faites n’est pas une parodie d’arguments négationnistes tellement ils sont grossiers.

.../...


Dernière édition par MC2R le Lun 6 Fév - 00:28 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 00:18 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Citation:
W.Szpilman n'est pas un témoin de l'"Holocauste".Une question se pose toutefois:pendant la guerre,W.Szpilman a-t-il finalement
pu acquérir la preuve que ces rumeurs d'assassinats par gaz étaient fondées ?
Bien que son récit soit très vague sur ce point,il me semble que l'on puisse
répondre par la négative.
Aux pages 90 et 91,par exemple,l'auteur mentionne une rafle d'hommes effectuée
dans le ghetto en mai 1942.Puis il écrit:
C'est bien plus tard seulement que j'ai appris que le millier d'hommes arrêtésdans le ghetto ce jour-là a été conduit droit au camp de Treblinka,et queles Allemands ont expérimenté avec eux les nouvelles chambres à gaz et
les nouveaux fours crématoires qu'ils venaient d'y installer. (p.92).



On retrouve la même expression quarante pages plus loin,lorsqu'il raconte que
peu après l'évacuation de sa famille du ghetto,un Juif lui dit qu'il ne reverrait
jamais plus les siens.W.Szpilman écrit:
"C'est seulement bien plus tard que je suis arrivé à reconnaître qu'il avait euraison de me parler ainsi." (p.133).




Comment a-t-il "appris",comment en est-il "arrivé à reconnaître""bien plus tard" ? W.Szpilman ne nous le dit pas.

A mon avis,ce "bien plus tard" signifie:après la débâcle allemande,alors que
la guerre se terminait ou venait de s'achever et que la propagande alliée sur
les "atrocités nazies" battait son plein,parvenant aux oreilles de tous,y compris
celles de W.Szpilman.







Et bien non votre avis est erroné ! Et il suffit pour cela de se référer au texte du livre :

Quand est-ce « bien plus tard" ? Contrairement à ce qui est supposé, Szpilman le dit lui-même dans la suite même de la phrase que vous avez tronquée, en entier ici :

« C’est bien plus tard que je suis arrivé à reconnaître qu’il avait eu raison de ma parler ainsi : la perte  de mes illusions, la reconnaissance de l’inéluctabilité de la mort m’ont conféré l’énergie nécessaire pour que je parvienne à survivre aux moment critique. »


Wladyslaw Szpilman parle-t-il dans son livre d’avoir eu à survivre après la guerre, après le 8 mai 1945 ? Non. Donc il s’agit de toute la période qui a précédé sa libération. Un moment ou il n’avait de contact avec aucune propagande sioniste !

Ça disqualifie la suite de vos élucubrations.


Citation:
L'auteur me paraît donc pouvoir être classé parmi toutes ces personnes qui ont
fini par croire en l'"Holocauste" non parce qu'elles en ont eu la preuve,mais parce
qu'après avoir perdu des proches dans les camps,elles ont entendu et cru la
propagande alliée d'après guerre.
Par conséquent,son livre ne peut nullement être qualifié (comme il l'est au dos)
de "classique de la Shoah".

*Voy.Mémoire en défense (éd.La Vieille Taupe,1980),p.3.R.Faurisson déclare
que le mythe "blabla…..



Ce qui est incroyablement étonnant dans votre manipulation de texte c’est :


1/ La façon grossière pratiquée pour arriver à vos fins. Vous vous tirez une balle dans le pied que ça en est pas croyable. Si vous arrivez à convaincre quelqu’un avec ça c’est à désespérer du genre humain.

2/ que pour démontrer vos thèses vous utilisiez un livre d’une limpidité à toute épreuve, et archi connu que beaucoup de monde a chez lui surtout depuis la sortie du film de Polanski. Il est facile, rien qu’en vous prenant au mot de vérifier par soi-même que vous ne dites que de monstrueuses énormités.

Vous ne doutez décidément de rien.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 09:01 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Si Roro II veut dire que l'holocauste n'a pas eu lieu, qu'il le dise.
Au fait, non. Il risquerait de se trouver inculpé.
Existe-t-il un moyen détourné qui lui permettrait de dire ce qu'il pense sans s'exposer ?
Cette loi Gaissot, quelle sottise !
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 10:57 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Giono a dit : "Je ne dis pas que Gaston Dominici n'est pas coupable. Je dis qu'on ne m'a pas prouvé qu'il l'était ".
Pareillement, je dis : "Je ne dis pas que Hitler et Göring n'étaient pas au courant du génocide mais je dis qu'on ne m'a pas prouvé qu'ils l'étaient".
Il y a dans "Le Point" de cette semaine un dossier sur cette question. Il ne fait qu'ajouter à la confusion. Florent Brayard se lance bille en tête dans un acte de complot entre Hitler et Himmler. Or, il n'en fournit aucune preuve. Edouard Husson dit qu'il abuse de la notion de complot et Claude Lanzmann se dit d'accord avec Hilberg pour dire "que tout se déduit de formulations générales".
Je suis bien d'accord avec eux. Il est hautement probable que les Dioscures (Heydrich et Himmler) lancés à toute vapeur dans une équipée de réussite personnelle aient anticipé les désirs secrets du Führer et réalisé son dessein avant et sans qu'il le formule. Hautement probable que Heydrich fut un suppôt de Satan qui releva le gant de faire le mal par plaisir, par une perversité recherchée et cultivée pour elle-même. Comment, dans ces conditions, arriva-t-il qu'il accepta la proposition de Bousquet de rendre à Vichy son autorité sur la police de zone occupée, autorité qui devait à terme sauver la majorité ?
J'ai mon idée là-dessus.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 11:32 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
Citation:
 
Ce qui est incroyablement étonnant dans votre manipulation de texte c’est :
1/ La façon grossière pratiquée pour arriver à vos fins. Vous vous tirez une balle dans le pied que ça en est pas croyable.
Si vous arrivez à convaincre quelqu’un avec ça
c’est à désespérer du genre humain.

2/ que pour démontrer vos thèses vous utilisiez un livre d’une limpidité
 à toute épreuve, et archi connu que beaucoup de monde a chez lui
 surtout depuis la sortie du film de Polanski.
Il est facile, rien qu’en vous prenant au mot de vérifier par soi-même
 que vous ne dites que de monstrueuses énormités.

Vous ne doutez décidément de rien.



Venir au secours de frère lebel en postant 7 messages ne démontrant RIEN,sans se présenter,et ce,dans une seul journée,prouve que les arguments
de Roro sont portés au coin du bon sens et ont fait mouche...
 Comme le souligne si justement frère Boisbouvier,RIEN N'EST PROUVE !
Je ne parlerai pas du "vouloir croire à tout prix" de la cruauté de Himmler
et d'Heydrich,qui sont sans fondement.
Et que dire des MEMOIRES de de Gaulle,Churchill et Eisenhower ?
PAS UN MOT SUR CE "judéocide" !! ? là aussi,pas de commentaires
de nos trois forumeurs? 
Le dossier comme l'a dit J.C Pressac est POURRI,à JETER dans
les poubelles de l'Histoire....fermez le banc...sinon la loi gayssot
vous tranche la tête et pour finir un petit dessin,comme le disait
Napoléon "un dessin vaut largement mieux qu'un grand discours".








  8)  
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 11:49 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

L'explication de la Shoah et, surtout, des mystères qui l'entourent est en fait psychologique.
Perversité est le seul mot qui convienne pour qualifier l'étonnante personnalité de Reinhardt Heydrich.
Tous les coups tordus du III° Reich lui sont dus.
La nuit des longs couteaux ? C'est lui.
L'intoxication des services secrets russes impliquant Toukhatchevski ? C'est lui.
L'attentat de Gleiwitz en septembre 39 ? C'est lui.
La formation des Einsatzgruppen au printemps 41 ? C'est lui.
La Shoah par balles à l'arrière du front russe ? C'est encore et toujours lui.
Quoi d'étonnant qu'il ait, dans de telles conditions, cherché à passer à la vitesse supérieure et étendre à l'Europe entière le meurtre de masse des Juifs ?
Ce fut Wannsee.

Heydrich avait passé un pacte avec le diable.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 14:08 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Frère Jacques a écrit:
MC2R a écrit:
Citation:
 

Ce qui est incroyablement étonnant dans votre manipulation de texte c’est : 1/ La façon grossière pratiquée pour arriver à vos fins. Vous vous tirez une balle dans le pied que ça en est pas croyable.
Si vous arrivez à convaincre quelqu’un avec ça
c’est à désespérer du genre humain.

2/ que pour démontrer vos thèses vous utilisiez un livre d’une limpidité
 à toute épreuve, et archi connu que beaucoup de monde a chez lui
 surtout depuis la sortie du film de Polanski.
Il est facile, rien qu’en vous prenant au mot de vérifier par soi-même
 que vous ne dites que de monstrueuses énormités.

Vous ne doutez décidément de rien.





Venir au secours de frère lebel en postant 7 messages ne démontrant RIEN,sans se présenter,et ce,dans une seul journée,prouve que les arguments de Roro sont portés au coin du bon sens et ont fait mouche...
 Comme le souligne si justement frère Boisbouvier,RIEN N'EST PROUVE !
Je ne parlerai pas du "vouloir croire à tout prix" de la cruauté de Himmler
et d'Heydrich,qui sont sans fondement.
Et que dire des MEMOIRES de de Gaulle,Churchill et Eisenhower ?
PAS UN MOT SUR CE "judéocide" !! ? là aussi,pas de commentaires
de nos trois forumeurs? 
Le dossier comme l'a dit J.C Pressac est POURRI,à JETER dans
les poubelles de l'Histoire....fermez le banc...sinon la loi gayssot
vous tranche la tête et pour finir un petit dessin,comme le disait
Napoléon "un dessin vaut largement mieux qu'un grand discours".



@Frère Jacques,

Vous plaisantez j'espère !

J'ai repris l'argumentaire de RORO qui s'appui sur le livre de Szpilman en m'appuyant sur le livre de Szilpman.

Quand Roro dit que "beaucoup" de juifs pouvaient s'approcher des allemands parce qu'un certain Rubinstein le faisait, je note qu'il oublie de dire que Rubinstein était ou feignait d'être fou, tel que le précise l'auteur dans son livre 3 lignes plus loin. D'un exemple précis et expliqué il en fait le cas de "beaucoup", ce qui n'est nulle par précisé dans le livre.

Alors ou Roro trouve dans ce livre de quoi attester les thèses négationnistes et il le démontre par le texte non par des falsifications ou il retire ses postes ou il les laisse comme preuve de sa malhonnêteté.

Je n'ai pas lu les mémoires de de Gaulle, Churchill et Eisenhower mais au lieu de sauter à pieds joints sur l'absence de référence au judéocide, ont-ils publiquement émis des doutes sur la questions. Ce serait plus probant que de s'adonner à un décodage crypté de leurs mémoires par omission.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 16:46 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

A tous les exterminationnistes religieux,faites comme moi,
prenez de la hauteur !
(seul Jipy est en mesure de me reconnaître derrière ma moustache)

Vos mensonges ne vont durer qu'un temps...


_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 16:57 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Roro II a écrit:
A tous les exterminationnistes religieux,faites comme moi, prenez de la hauteur !(seul Jipy est en mesure de me reconnaître derrière ma moustache)
Vos mensonges ne vont durer qu'un temps...







Quels mensonges ? contrairement à vous je ne fais pas de la notion du mensonge le centre de ma vie. Je n'y pense que par accident et il est à la périphérie de mes actions. Ou alors votre raisonnement est dénaturé, ce qui est pire.

Alors reprennez mes contre-arguments un par un et démontez les. Il ne devrait pas vous en couter beaucoup car il ne m'a fallu à moi-même aucun effort pour trouver vos arguments tellement bas que j'ai cru à une farce.

Si c'est ça le négationnisme et qu'il prétend informer le monde, il n'ambitionne rien d'autre que de réduire le cerveau à celui d'un légume.

Franchement je ne m'étonne plus que les historiens sérieux ne veuillent pas perdre leur temps à discuter avec vous. C'est comme discuter avec un enfant qui fait un caprice.


Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 17:06 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
Roro II a écrit:
A tous les exterminationnistes religieux,faites comme moi, prenez de la hauteur !(seul Jipy est en mesure de me reconnaître derrière ma moustache) Vos mensonges ne vont durer qu'un temps...









Quels mensonges ? contrairement à vous je ne fais pas de la notion du mensonge le centre de ma vie. Je n'y pense que par accident et il est à la périphérie de mes actions. Ou alors votre raisonnement est dénaturé, ce qui est pire.
Alors reprennez mes contre-arguments un par un et démontez les. Il ne devrait pas vous en couter beaucoup car il ne m'a fallu à moi-même aucun effort pour trouver vos arguments tellement bas que j'ai cru à une farce.

Si c'est ça le négationnisme et qu'il prétend informer le monde, il n'ambitionne rien d'autre que de réduire le cerveau à celui d'un légume.

Franchement je ne m'étonne plus que les historiens sérieux ne veuillent pas perdre leur temps à discuter avec vous. C'est comme discuter avec un enfant qui fait un caprice.




Ne vous rendez pas plus ridicule,seuls des demeurés

pouvaient vous écouter jusqu'alors dans votre concept
de la religion holocaustique:
"ils meurent à Auschwitz et....ressusistent à.....Tel Aviv !

le XXIème siècle sera le siècle de la vérité !
8)
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 17:14 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Frère Jacques a écrit:
MC2R a écrit:
Roro II a écrit:
A tous les exterminationnistes religieux,faites comme moi, prenez de la hauteur !(seul Jipy est en mesure de me reconnaître derrière ma moustache) Vos mensonges ne vont durer qu'un temps...













Quels mensonges ? contrairement à vous je ne fais pas de la notion du mensonge le centre de ma vie. Je n'y pense que par accident et il est à la périphérie de mes actions. Ou alors votre raisonnement est dénaturé, ce qui est pire. Alors reprennez mes contre-arguments un par un et démontez les. Il ne devrait pas vous en couter beaucoup car il ne m'a fallu à moi-même aucun effort pour trouver vos arguments tellement bas que j'ai cru à une farce.Si c'est ça le négationnisme et qu'il prétend informer le monde, il n'ambitionne rien d'autre que de réduire le cerveau à celui d'un légume.

Franchement je ne m'étonne plus que les historiens sérieux ne veuillent pas perdre leur temps à discuter avec vous. C'est comme discuter avec un enfant qui fait un caprice.







Ne vous rendez pas plus ridicule,seuls des demeurés

pouvaient vous écouter jusqu'alors dans votre concept
de la religion holocaustique:
"ils meurent à Auschwitz et....ressusistent à.....Tel Aviv !

le XXIème siècle sera le siècle de la vérité !
8)






Ah d'accord.... nous sommes sur un site négationniste. Je suis riducule et vous non ! C'est le monde à l'envers.
Vous dites que (et j'insiste dessus) Szpilman a écrit un livre que tout être doué de raison peut prendre pour référence pour illustrer les théses négationnistes et c'est moi qui, disant l'inverse, qui suis ridicule.

Bravo !


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 17:50 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

@ MR2CZWVB44

Comme tu n'as pas l'air de comprendre,une mise au point s'impose:

1) ici,c'est un forum de discussions et non un site négationniste
ou communiste ou autre outil cosmopolite,

2) Tu viens faire quoi ici ? de la progagande ?

3) l'Admin me connaît depuis 25 ans et sait qu'en tant que fils
de victime de la seconde guerre avec des "Résistants" dans
ma famille, je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR"
dont les de Gaulle,Churchill ou Eisenhower n'osent même pas parler....
dans leurs MEMOIRES.
c'est clair là ? Very Happy
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:02 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Roro II a écrit:
@ MR2CZWVB44
Comme tu n'as pas l'air de comprendre,une mise au point s'impose:

1) ici,c'est un forum de discussions et non un site négationniste
ou communiste ou autre outil cosmopolite,

2) Tu viens faire quoi ici ? de la progagande ?

3) l'Admin me connaît depuis 25 ans et sait qu'en tant que fils
de victime de la seconde guerre avec des "Résistants" dans
ma famille, je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR"
dont les de Gaulle,Churchill ou Eisenhower n'osent même pas parler....
dans leurs MEMOIRES.
c'est clair là ? Very Happy




Je suis moi aussi enfant de victimes de la guerre mondiale donc inutile d'avancer vote prédigrée. J'ai des fusillés concrets dans ma famille et déportés et emprisonnés dans des conditions inhumaines... Ma grand-tante peut témoigner encore aujourd'hui du jour où elle a VU son mari partir pour le peleton d'excution...  
Vous voulez faire un concours pour voir qui est plus crédible à partir de SES morts ?!

Cela étant dit, vous voulez parlez de la "rumeur". J'en suis d'accord. Vous avancez que ni x, y et z n'en parlent. De quoi ne parlent-il pas d'autre qu'on le remette en doute et l'étiquelle "RUMEUR".

Sinon, concernant mes commentaires de vos commenantaires du livre se Szpilman (un leitmotiv chez moi) pour engager enfin un débat avec vous.

Car j'ai cru croire que ce dont les négationnistes/révisonnistes se plaignaient c'était ne n'avoir droit à aucun débat.

Donc j'adorerais un débat avec vous sur le décryptage du livre de Szpilman pour en conclure : soit la confirmation des vues "officielles" soit la confirmantion des vues "négationnistes".

Vous remarquerez que je vous attaque sur votre propre terrain : l'exégèse littéraire aux fins d'éclairer l'Histoire.

Vous êtes d'accord ?

Merci d'avance.

 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:48 (2016)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com