France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:17 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

   Allons , Marius ,  on sait qui tu es , animateur  d'un forum neo nazi sqelettique  , ta prose negationniste tu as deja essayé de la fourguer  , sous divers pseudos dans divers forums , elle est tellement caricaturale qu' elle mérite d'être citée en exemple !
 Libre à Admin et ses portevoix de t'accueillir et" disserter " avec toi... Very Happy  tu parles d'une recrue 


je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR" 
" rumeur " contestée par les néga , et eux seuls !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:17 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:21 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

lebel a écrit:
   Allons , Marius ,  on sait qui tu es , animateur  d'un forum neo nazi sqelettique  , ta prose negationniste tu as deja essayé de la fourguer  , sous divers pseudos dans divers forums , elle est tellement caricaturale qu' elle mérite d'être citée en exemple !  Libre à Admin et ses portevoix de t'accueillir et" disserter " avec toi... Very Happy  tu parles d'une recrue 


je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR" 
" rumeur " contestée par les néga , et eux seuls !




A qui et de qui parlez vous ? Car je ne comprend pas...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:31 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
lebel a écrit:
   Allons , Marius ,  on sait qui tu es , animateur  d'un forum neo nazi sqelettique  , ta prose negationniste tu as deja essayé de la fourguer  , sous divers pseudos dans divers forums , elle est tellement caricaturale qu' elle mérite d'être citée en exemple !  Libre à Admin et ses portevoix de t'accueillir et" disserter " avec toi... Very Happy  tu parles d'une recrue 


je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR" 
" rumeur " contestée par les néga , et eux seuls !






A qui et de qui parlez vous ? Car je ne comprend pas...


  Je parle de Roro !


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 19:37 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

lebel a écrit:
MC2R a écrit:
lebel a écrit:
   Allons , Marius ,  on sait qui tu es , animateur  d'un forum neo nazi sqelettique  , ta prose negationniste tu as deja essayé de la fourguer  , sous divers pseudos dans divers forums , elle est tellement caricaturale qu' elle mérite d'être citée en exemple !  Libre à Admin et ses portevoix de t'accueillir et" disserter " avec toi... Very Happy  tu parles d'une recrue 

je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR" 
" rumeur " contestée par les néga , et eux seuls !







A qui et de qui parlez vous ? Car je ne comprend pas...



  Je parle de Roro !




Merci...


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 20:13 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
lebel a écrit:
MC2R a écrit:
lebel a écrit:
   Allons , Marius ,  on sait qui tu es , animateur  d'un forum neo nazi sqelettique  , ta prose negationniste tu as deja essayé de la fourguer  , sous divers pseudos dans divers forums , elle est tellement caricaturale qu' elle mérite d'être citée en exemple !  Libre à Admin et ses portevoix de t'accueillir et" disserter " avec toi... Very Happy  tu parles d'une recrue 
je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR" 
" rumeur " contestée par les néga , et eux seuls !








A qui et de qui parlez vous ? Car je ne comprend pas...





  Je parle de Roro !




Merci...




Papy fait de la résistance ! et Fanny dans tout ça ? Very Happy
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 20:17 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
Roro II a écrit:
@ MR2CZWVB44 Comme tu n'as pas l'air de comprendre,une mise au point s'impose:

1) ici,c'est un forum de discussions et non un site négationniste
ou communiste ou autre outil cosmopolite,

2) Tu viens faire quoi ici ? de la progagande ?

3) l'Admin me connaît depuis 25 ans et sait qu'en tant que fils
de victime de la seconde guerre avec des "Résistants" dans
ma famille, je désire que la vérité soit dite sur cette "RUMEUR"
dont les de Gaulle,Churchill ou Eisenhower n'osent même pas parler....
dans leurs MEMOIRES.
c'est clair là ? Very Happy





Je suis moi aussi enfant de victimes de la guerre mondiale donc inutile d'avancer vote prédigrée. J'ai des fusillés concrets dans ma famille et déportés et emprisonnés dans des conditions inhumaines... Ma grand-tante peut témoigner encore aujourd'hui du jour où elle a VU son mari partir pour le peleton d'excution...  
Vous voulez faire un concours pour voir qui est plus crédible à partir de SES morts ?!

Cela étant dit, vous voulez parlez de la "rumeur". J'en suis d'accord. Vous avancez que ni x, y et z n'en parlent. De quoi ne parlent-il pas d'autre qu'on le remette en doute et l'étiquelle "RUMEUR".

Sinon, concernant mes commentaires de vos commenantaires du livre se Szpilman (un leitmotiv chez moi) pour engager enfin un débat avec vous.

Car j'ai cru croire que ce dont les négationnistes/révisonnistes se plaignaient c'était ne n'avoir droit à aucun débat.

Donc j'adorerais un débat avec vous sur le décryptage du livre de Szpilman pour en conclure : soit la confirmation des vues "officielles" soit la confirmantion des vues "négationnistes".

Vous remarquerez que je vous attaque sur votre propre terrain : l'exégèse littéraire aux fins d'éclairer l'Histoire.

Vous êtes d'accord ?

Merci d'avance.




Pas de problème,si l'Admin ne verrouille pas le 'fil' !
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 20:40 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

ok et merci, je viendrai avec d'autres commantaires, toujours sur vos déductions sur Szpilman : "le Pianiste".

Pour l'heure je vais devoir décrocher, désolé. Mais demain matin je reviens poster sur le thème : "Une ville à priori ordinaire" sachant qu'il s'agit (sans second degré, ni ironie aucune ) positivement du "ghetto de Varsovie" ! 


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 12:32 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Citation:
Une ville à priori normale.


L'auteur,qui vivait dans le Petit Ghetto,est contraint de reconnaître que rien,
excepté le mur d'enceintre,ne le différenciait d'une ville normale.Il écrit:
La vie dans le ghetto était d'autant plus atroce qu'elle gardait les apparencesde la liberté (...).Il suffisait de descendre dans la rue pour avoir l'impressiontrompeuse de se trouver au milieu d'une ville comme les autres (...).Mais les rues du ghetto,et elles seules,finissaient toutes contre un mur.

















L’auteur n’est contraint de rien du tout car il ne dit pas ce que Roro veut lui faire dire. En réalité, il dit le contraire :"était d'autant plus atroce", "l'impression trompeuse". D'ailleurs vous avez enlever "au contraire" à la fin de la 1ère phrase qui est :
"La vie dansle ghetto était d'autant plus atroce qu'elle gardait les apprences de la liberté, au contraire. Il suffisait de descendre...ect"



Le texte dit dans le paragraphe précédent :


« Ces péripéties extérieurs n’étaient cependant rien en regard de la réalité incontournable qui occupait sans cesse notre esprit, qui dominait chaque heure, chaque minute que nous passions dans le ghetto : l’enfermement.
je pense que la situation aurait été plus supportable, sur le plan psychologique, si notre emprisonnement avait été plus patent, bouclés à double tour dans une cellule, par exemple. (…) Aucune illusion n’est possible, dans ce cas : le cachot est un univers en soi, quine contient que de l’enfermement et n’entretient aucun contact avec une planète lointaine ou les hommes vont et viennes sans entrave. »



Question : Quel être, vivant dans une ville « à priori normale » préférerait se retrouver en cachot pour que l’aspect extérieur de sa vie corresponde à la réalité de son vécu intérieur.




Citation:
Plus loin, il rappelle qu'afin de soutenir l'effort de guerre,les Allemands installèrent des usines dans le ghetto : "leurs usines et ateliers ont poussé commechampignons après la pluie" (p.107).




Sauf que le début et la fin de la phrase ont été escamotés, la phrase entière est la suivante :

« Affreusement éprouvant pour nous, ce moment de la guerre donnait aux allemands l’occasion de faire d’excellentes affaires. Leurs usines et atelier ont poussé comme champignons sous la pluie, et chaque fois les patrons étaient tout disposés à signer des certificats de travail fictifs… contre quelques billets de mille, évidemment… »


Il n’est nulle part question de « soutenir l’effort de guerre » …




Citation:
A la même époque,des médecins,y compris des spécialistes,exerçaient dans le ghetto,l y avait en outre un hôpital où l'auteur subit une opérationJe devais me faire opérer de l'appendicite.L'intervention s'annonçait sans surprise,sans rien d'inquiétant.Mes parents étaient convenus d'une date avec les médecins,une chambre avait été retenue pour moi à l'hôpital. (p.62).






Escroquerie caractérisée : Cette opération qu’évoque l’auteur remonte à son enfance, il se la remémore pour faire une parallèle entre l’angoisse persistante d’avant l’opération vécue dans son enfance et celle qu’il vit là dans le Ghetto :




« Quand j’y repense, cette période de deux années ou presque dans le ghetto me rappelle une page beaucoup plus courte de mon enfance. Je devais me faire opérer de l’appendicite. L’intervention s’annonçait sans surprise, sans rien d’inquiétant. Mes parents étaient…ect… »


Sans commentaire…






Citation:
A la même époque,des médecins,y compris des spécialistes,exerçaient danses cabinets privés.L'auteur raconte par exemple que,les  nuits d'alerte,


lui et son frère se cachaient "dans le cabinet d'un chirurgien":
(...) tandis que Henryk s'étendait sur la table d'opération,je somnolais dansle fauteuil d'examen gynécologique et au réveil,le lendemain matin,mes yeuxtombaient sur les radiographies en train de sécher sur un fil au-dessus de moi,sur ces formes de coeurs malades,de poumons tuberculeux,de vessies irritéespar les calculs ou d'os fracturés. (pp.88-9).









Preuve que, dans le ghetto, des spécialistes bien outillés travaillaient.









Outre que ça ne pouvait être « à la même époque », Roro oublie de nous dire que Szpilman et son frère se cachaient chez ce chirurgien pour échapper aux rafles de la gestapo qui s'adonnait "à la chasse à l'homme". C'est expliqué dans le paragraphe précédent. Ce qui dans une « ville à priori normale » est monnaie courante.
Bref, je pense que le texte que vous avez posté n'est pas de vous, que vous n'avais pas lu le livre. Ce qui est dans l'ordre des négationnistes qui ne vérifient pas leur sources et répètent bêtement ce qu'on leur dit.

Par contre si le texte est de bien vous vous êtes manifestement un falsificateur éhonté.








Dernière édition par MC2R le Mar 7 Fév - 13:41 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 13:17 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

 Bravo , MC2R , vous avez la patience , ce que je n'ai plus , de demonter les mensonges , les omissions et les trucages que le  dénommé Roro inflige au texte original de Szpilmann 
                             Qu' en pense ses amis , Admin et les autres  Smile


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 13:58 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

lebel a écrit:
 Bravo , MC2R , vous avez la patience , ce que je n'ai plus , de demonter les mensonges , les omissions et les trucages que le  dénommé Roro inflige au texte original de Szpilmann                               Qu' en pense ses amis , Admin et les autres  Smile


Merci Lebel,
C'est tellement gros que ça en est ahurissant.


Admin a écrit:
Les commentaires, Lebel, ne sont pas de "Faurisson", à preuve du contraire.Il est de n'importe quel lecteur (intelligent) qui lit avec un esprit critique le bouquin de Spilzmann, et donc en retire certaines conclusions.



Et bien non, car n'importe quel lecteur intelligent non endoctriné ou tordu ne peut trouver dans ce livre de quoi accréditer la moitié du 10ème de l'ombre d'une thèse négationniste. Sauf par le biais de manipulations.

Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 18:31 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

MC2R a écrit:
Citation:
Une ville à priori normale.


L'auteur,qui vivait dans le Petit Ghetto,est contraint de reconnaître que rien,
excepté le mur d'enceintre,ne le différenciait d'une ville normale.Il écrit:
La vie dans le ghetto était d'autant plus atroce qu'elle gardait les apparencesde la liberté (...).Il suffisait de descendre dans la rue pour avoir l'impressiontrompeuse de se trouver au milieu d'une ville comme les autres (...).Mais les rues du ghetto,et elles seules,finissaient toutes contre un mur.






















L’auteur n’est contraint de rien du tout car il ne dit pas ce que Roro veut lui faire dire. En réalité, il dit le contraire :"était d'autant plus atroce", "l'impression trompeuse". D'ailleurs vous avez enlever "au contraire" à la fin de la 1ère phrase qui est :
"La vie dansle ghetto était d'autant plus atroce qu'elle gardait les apprences de la liberté, au contraire. Il suffisait de descendre...ect"



Le texte dit dans le paragraphe précédent :


« Ces péripéties extérieurs n’étaient cependant rien en regard de la réalité incontournable qui occupait sans cesse notre esprit, qui dominait chaque heure, chaque minute que nous passions dans le ghetto : l’enfermement.
je pense que la situation aurait été plus supportable, sur le plan psychologique, si notre emprisonnement avait été plus patent, bouclés à double tour dans une cellule, par exemple. (…) Aucune illusion n’est possible, dans ce cas : le cachot est un univers en soi, quine contient que de l’enfermement et n’entretient aucun contact avec une planète lointaine ou les hommes vont et viennes sans entrave. »



Question : Quel être, vivant dans une ville « à priori normale » préférerait se retrouver en cachot pour que l’aspect extérieur de sa vie corresponde à la réalité de son vécu intérieur.

Vous essayez de tout déformer à défaut d'avoir des réponses
pertinentes.
Et cet extrait cité:

Une infrastructure pour les loisirs. 




Une infrastructure pour les loisirs.Preuve,d'ailleurs,que le ghetto n'était pas un mouroir sordide:il comptait des cafés,des restaurants,des cinémas,etc.
Certes,les plus pauvres n'y avaient pas accès,mais en est-il différemment dans
les démocraties,même en temps de paix ? et W.Szpilman parle du ghetto comme
d'un "océan de misère (qui) s'étendait autour des îlots constitués
 par la relative prospérité dont jouissait l'intelligentsia juive
 et par l'insolente opulence des spéculateurs." (pp.81-2).



Un prisonnier dans son cachot peut-il allez à sa guise au café,
au restaurant ou y faire un concert ?
Vous êtes un faussaire Mr MC2R !








Citation:
Plus loin, il rappelle qu'afin de soutenir l'effort de guerre,les Allemands installèrent des usines dans le ghetto : "leurs usines et ateliers ont poussé commechampignons après la pluie" (p.107).





Sauf que le début et la fin de la phrase ont été escamotés, la phrase entière est la suivante : « Affreusement éprouvant pour nous, ce moment de la guerre donnait aux allemands l’occasion de faire d’excellentes affaires. Leurs usines et atelier ont poussé comme champignons sous la pluie, et chaque fois les patrons étaient tout disposés à signer des certificats de travail fictifs… contre quelques billets de mille, évidemment… »

Il n’est nulle part question de « soutenir l’effort de guerre » …







Citation:
A la même époque,des médecins,y compris des spécialistes,exerçaient dans le ghetto,l y avait en outre un hôpital où l'auteur subit une opérationJe devais me faire opérer de l'appendicite.L'intervention s'annonçait sans surprise,sans rien d'inquiétant.Mes parents étaient convenus d'une date avec les médecins,une chambre avait été retenue pour moi à l'hôpital. (p.62).








Escroquerie caractérisée : Cette opération qu’évoque l’auteur remonte à son enfance, il se la remémore pour faire une parallèle entre l’angoisse persistante d’avant l’opération vécue dans son enfance et celle qu’il vit là dans le Ghetto :


« Quand j’y repense, cette période de deux années ou presque dans le ghetto me rappelle une page beaucoup plus courte de mon enfance. Je devais me faire opérer de l’appendicite. L’intervention s’annonçait sans surprise, sans rien d’inquiétant. Mes parents étaient…ect… »


Sans commentaire…










Citation:
A la même époque,des médecins,y compris des spécialistes,exerçaient danses cabinets privés.L'auteur raconte par exemple que,les  nuits d'alerte,


lui et son frère se cachaient "dans le cabinet d'un chirurgien":
(...) tandis que Henryk s'étendait sur la table d'opération,je somnolais dansle fauteuil d'examen gynécologique et au réveil,le lendemain matin,mes yeuxtombaient sur les radiographies en train de sécher sur un fil au-dessus de moi,sur ces formes de coeurs malades,de poumons tuberculeux,de vessies irritéespar les calculs ou d'os fracturés. (pp.88-9).















Preuve que, dans le ghetto, des spécialistes bien outillés travaillaient.















Outre que ça ne pouvait être « à la même époque », Roro oublie de nous dire que Szpilman et son frère se cachaient chez ce chirurgien pour échapper aux rafles de la gestapo qui s'adonnait "à la chasse à l'homme". C'est expliqué dans le paragraphe précédent. Ce qui dans une « ville à priori normale » est monnaie courante. Bref, je pense que le texte que vous avez posté n'est pas de vous, que vous n'avais pas lu le livre. Ce qui est dans l'ordre des négationnistes qui ne vérifient pas leur sources et répètent bêtement ce qu'on leur dit.Par contre si le texte est de bien vous vous êtes manifestement un falsificateur éhonté.












Vu votre comportement et vos aboiements,on peut sans risque de se tromper,dire que le falsificateur éhonté,dans sa rage,c'est bien.........VOUS !Roro a fait un excellent travail de fond,vous en déplaise.

8)
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 18:45 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

lebel a écrit:
 Bravo , MC2R , vous avez la patience , ce que je n'ai plus , de demonter les mensonges , les omissions et les trucages que le  dénommé Roro inflige au texte original de Szpilmann                               Qu' en pense ses amis , Admin et les autres  Smile

Ce que j'en pense pépé ? C'est que vous risquez d'avaler votre dentier,
que le secours de votre parachuté est creux et pue la mauvaise foi. 

Vous feriez mieux de répondre du POURQUOI du "trou de mémoire"
des de GAULLE,CHURCHILL et EISENHOWER dans leurs Mémoires
à propos de la sohah,ça c'est du lourd,pépé !
C'est autrement plus important que W.S dans sa vie au Petit Ghetto
qui faisaient des affaires sur le dos des pauvres malheureux
du Grand Ghetto.Quelle moralité !
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 19:19 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

 @ FJ , un des porte voix d' Admin  Smile


  MC2R vous a demontré noir sur blanc la falsification et le trucage du livre de Szpilmann par votre Roro national   Que vous faut il de plus , vous deblaterez en restant sur le ton de l'invective , sans , bien sur , rien prouver 


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 19:32 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

  
    Que peut on attendre d'un forum qui se complait , en les approuvant , à la discussion de commentaires  negationnistes !


Revenir en haut
MC2R


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 58

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 20:06 (2012)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après Répondre en citant

Frère Jacques a écrit:
Vu votre comportement et vos aboiements,on peut sans risque de se tromper,dire que le falsificateur éhonté,dans sa rage,c'est bien.........VOUS !Roro a fait un excellent travail de fond,vous en déplaise. 8)



Frère Jacques,
Vous savez lire ????

Roro a dit qu'il y avait un hôpital dans le ghetto. Sa preuve ? Szpilman dit (selon Roro) :

"Je devais me faire opérer de l'appendicite.L'intervention s'annonçait sans surprise,sans rien d'inquiétant.Mes parents étaient convenus d'une date avec les médecins,une chambre avait été retenue pour moi à l'hôpital. (p.62)."

OR c'est faux : Szpilman parle dans le livre d'une opération qu'il a eu DANS SON ENFANCE :

« Quand j’y repense, cette période de deux années ou presque dans le ghetto me rappelle une page beaucoup plus courte de mon enfance. Je devais me faire opérer de l’appendicite. L’intervention s’annonçait sans surprise, sans rien d’inquiétant. Mes parents étaient…ect… »

Il s'agit d'un mensonge éhonté.

Je peux vous scanner la page si vous ne me croyez pas.

Je suis à votre disposition...











Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:10 (2016)    Sujet du message: Le ghetto de Varsovie : ce que l'on cache plus de 50 ans après

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com